Janvier 2022

Pleins feux sur les données et la recherche

Les différences selon le genre dans les caractéristiques sociodémographiques et économiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants

Cet article s’intéresse aux différences selon le genre au sein des professions du domaine des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants (SAGJE), lesquelles sont principalement exercées par des femmes.

Les travailleurs de sexe masculin du secteur de l’AGJE étaient moins susceptibles que leurs homologues féminins de se situer dans le groupe d’âge le plus actif. En effet, la proportion de travailleurs de moins de 25 ans était plus élevée chez les hommes (30,4 %) que chez les femmes (13,5 %), tout comme celle des travailleurs de plus de 54 ans (22 % chez les hommes et 16,3 % chez les femmes).

Les travailleuses du secteur de l’AGJE étaient proportionnellement plus nombreuses à avoir fait des études postsecondaires (69,1 %) que leurs homologues masculins (54,7 %), mais ces derniers étaient plus portés à détenir un diplôme universitaire (21,5 % chez les hommes et 19,3 % chez les femmes).

Article complet Version PDF

Aperçus

Une comparaison des préoccupations parentales au Canada et aux États-Unis lors des premières phases de la pandémie de COVID-19

La COVID-19 a apporté son lot de défis particuliers pour les familles ayant de jeunes enfants, y compris des responsabilités supplémentaires liées à l’enseignement à domicile et à la prestation de soins. Cet article propose une comparaison des préoccupations parentales de telles familles au Canada et aux États-Unis durant le printemps 2020.

Au Canada, les trois quarts (74,9 %) des parents d’enfants âgés de 0 à 5 ans ont déclaré être très ou extrêmement préoccupés par la conciliation des soins aux enfants, de l’enseignement et du travail; 58,9 % étaient très ou extrêmement préoccupés par la gestion des comportements et des émotions de leurs enfants; et 31,4 % étaient très ou extrêmement préoccupés par l’année scolaire et la réussite scolaire de leurs enfants.

Aux États-Unis, 50,5 % des parents de jeunes enfants étaient d’accord ou fortement d’accord pour dire qu’ils n’étaient souvent pas en mesure de très bien gérer les choses en ce qui concerne le parentage. Certains ont indiqué être très préoccupés par les comportements de leurs enfants (11,6 %), et d’autres, par l’apprentissage et le développement de leurs enfants (9,4 %).

Article complet Version PDF

La transition vers la résidence permanente chez les travailleurs étrangers temporaires peu et hautement qualifiés

Au cours période de 2000 à 2014, les travailleurs étrangers temporaires hautement qualifiés étaient plus nombreux que leurs homologues peu qualifiés au Canada, leurs taux de transition vers la résidence permanente étaient similaires.

L’article a aussi trouvé que l’écart dans le nombre de ces deux types de travailleurs s’est rétréci au cours de cette période. Parmi les nouveaux travailleurs étrangers temporaires arrivés entre 2000 et 2004, 58 % étaient hautement qualifiés, alors que 32 % étaient peu qualifiés. Dix ans plus tard, dans la cohorte de 2010-2014, la proportion de travailleurs hautement qualifiés a diminué pour s’établir à 44 %, tandis que la proportion de ceux qui sont peu qualifiés a grimpé à 39 %.

Article complet Version PDF

Articles de recherche

La rémunération hebdomadaire des personnes nées au Canada appartenant à un groupe de minorité visible désigné et celles de race blanche au milieu des années 2010

Cette étude, fondée sur les données du Recensement de la population de 2016, propose une comparaison de la rémunération hebdomadaire des personnes nées au Canada âgées de 25 à 44 ans appartenant à un groupe désigné de minorités visibles, et celle des personnes de race blanche, au sens de la Loi sur l’équité en matière d’emploi.

Après la prise en compte des renseignements sociodémographiques et des caractéristiques d’emploi, la rémunération hebdomadaire des hommes de quatre des dix groupes désignés de minorités visibles était significativement plus faible que celle des hommes blancs. Les différences les plus marquées ont été observées chez les hommes noirs et latino-américains. La rémunération hebdomadaire des hommes appartenant aux autres groupes désignés de minorités visibles n’était pas significativement différente de celle des hommes blancs dans la plupart des cas.

La rémunération hebdomadaire des femmes de quatre des dix groupes désignés de minorités visibles était significativement plus élevée que celle des femmes blanches, tandis que la rémunération hebdomadaire des femmes de six des dix groupes n’était pas significativement différente de celle de leurs homologues blanches.

Si l’on compare les rémunérations hebdomadaires en 2005 et en 2015, l’écart de rémunération entre les hommes noirs et les hommes blancs s’est rétréci de 4 %.

Article complet Version PDF

Mise au point ou recyclage? Stratégies éducatives des travailleurs dans la force de l’âge ayant perdu leur emploi

Environ 10 % des travailleurs dans la force de l’âge qui ont suivi des études postsecondaires et perdu leur emploi entre 2009 et 2013 ont repris leurs études au cours des trois années suivant leur licenciement. Parmi ceux-ci, près de 60 % ont changé de domaine d’études.

Cet article de recherche aborde les lacunes en matière d’information concernant les stratégies que les travailleurs licenciés dans la force de l’âge (de 30 à 54 ans) ont adoptées pour faire face à la perte de leur emploi. Selon l’étude, la probabilité d’intégrer un établissement postsecondaire ou de changer de domaine d’études sur une période de trois ans est de deux à trois points de pourcentage plus élevée chez les travailleurs licenciés que chez les autres travailleurs.

Les domaines d’études choisis après la perte d’un emploi différaient entre les hommes et les femmes. Parmi les hommes, 25,2 % ont opté pour étudier en architecture, en génie ou dans des technologies connexes. De plus, 23,0 % d’entre eux se sont tournés vers des domaines liés aux sciences humaines, comparativement à 21,7 % chez les femmes. Enfin, 21,1 % des femmes ont choisi d’étudier en affaires, en gestion ou en relations publiques.

Article complet Version PDF

Date de modification :