Rapports économiques et sociaux
Les différences selon le genre dans les caractéristiques sociodémographiques et économiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants

Date de diffusion : le 26 janvier 2022

DOI: https://doi.org/10.25318/36280001202200100001-fra

Passer au texte

Début du texte

Les professions liées aux services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants (SAGJE) sont principalement exercées par des femmes. Pour comprendre les différences dans les caractéristiques sociodémographiques et économiques entre les femmes et les hommes occupant un emploi dans ce secteur, le présent article s’appuie sur l’échantillon de microdonnées de 25 % du Recensement de 2016 (questionnaire détaillé)Note . Les données du recensement fournissent un éventail de renseignements sociodémographiques et de renseignements liés à l’emploi sur la population canadienne. La grande taille de l’échantillon permet aux chercheurs d’analyser des renseignements sur des groupes professionnels particuliers. Les résultats qui se trouvent dans la présente étude peuvent contribuer à une meilleure compréhension des différences selon le genre des travailleurs et des conditions de travail au sein des professions liées aux SAGJE.

Les professions liées aux SAGJE sont définies comme faisant partie des groupes 4214 (éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance) et 4411 (gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial) de la Classification nationale des professions de 2016. En général, les éducateurs/éducatrices de la petite enfance organisent et mettent en œuvre des programmes éducatifs pour les jeunes enfants, tandis que les aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance s’occupent des jeunes enfants sous la direction des éducateurs/éducatrices de la petite enfance (Statistique Canada, 2018). Les gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial sont des travailleurs qui s’occupent d’enfants sur une base permanente ou à court terme, en effectuant des tâches telles que la surveillance, le bain et l’habillage des nourrissons et des enfants, la planification et la préparation des repas et la supervision des activités des enfants. Ils travaillent souvent dans des ménages privés ou des garderies, ou pour des programmes qui assurent des services non institutionnels d’assistance sociale pour enfants.

De façon générale, la présente étude porte sur les personnes âgées de 15 ans et plus qui ont déclaré des renseignements sur la profession contenus dans les données du Recensement de 2016. L’échantillon analysé en fonction des caractéristiques sociodémographiques comprenait les personnes qui exerçaient une profession liée aux SAGJE en 2015 ou en 2016. L’échantillon analysé en fonction des caractéristiques économiques était limité aux personnes qui exerçaient une profession liée aux SAGJE en 2016. Parmi les travailleurs des professions liées aux SAGJE, les femmes étaient considérablement surreprésentées, les hommes ne représentant que 4 % de l’ensemble des travailleurs de ce groupe.

Les différences selon le genre dans les caractéristiques sociodémographiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants

Le tableau 1 présente les différences dans les caractéristiques sociodémographiques entre les hommes et les femmes qui exerçaient une profession liée aux SAGJE.


Tableau 1
Les différences selon le genre dans les caractéristiques sociodémographiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants et des travailleurs des professions non liées aux services d'apprentissage et de garde des jeunes enfants, 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Les différences selon le genre dans les caractéristiques sociodémographiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants et des travailleurs des professions non liées aux services d'apprentissage et de garde des jeunes enfants Travailleurs des SAGJE, Travailleurs des professions non liées aux SAGJE, Total, Travailleurs du groupe des éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance et Travailleurs du groupe des gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial, calculées selon nombre et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Travailleurs des SAGJE Travailleurs des professions non liées aux SAGJE
Total Travailleurs du groupe des éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance Travailleurs du groupe des gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial
Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes
nombre
Total (personnes) 297 000 12 800 198 100 7 800 99 100 5 000 8 898 300 9 913 500
pourcentage
Âge
15 à 24 ans 13,5 30,4 12,9 30,1 14,8 30,8 15,1 14,4
25 à 39 ans 37,4 26,8 39,3 30,4 33,5 21,1 30,5 30,0
40 à 54 ans 32,8 20,9 34,3 24,5 29,8 15,3 32,5 31,2
55 ans et plus 16,3 22,0 13,5 14,9 22,0 32,8 22,0 24,4
Niveau de scolarité
Diplôme d’études secondaires ou niveau inférieur 30,9 45,3 21,4 36,7 49,9 58,5 34,1 39,7
Diplôme ou certificat d’apprenti ou d’une école de métiers, d’un collège ou d’un cégep, ou certificat universitaire inférieur au baccalauréat 49,8 33,2 59,1 41,3 31,4 20,8 34,6 35,0
Grade universitaire 19,3 21,5 19,5 22,0 18,7 20,8 31,3 25,3
Statut d’immigrant
Immigrants 30,4 28,2 28,3 23,3 34,5 36,0 24,3 24,4
Résidents non permanents 3,8 4,0 1,1 1,2 9,3 8,3 1,4 1,6
Non-immigrants 65,8 67,8 70,6 75,6 56,1 55,8 74,4 74,0
Groupes de minorités visibles
Sud-Asiatique 5,5 6,1 5,5 4,5 5,4 8,6 5,1 6,0
Chinois 2,9 6,3 2,6 4,0 3,4 9,8 4,7 4,2
Noir 4,6 5,1 5,1 5,9 3,4 3,9 3,4 3,2
Philippin 7,8 6,5 2,2 2,2 19,1 13,1 3,0 2,2
Latino-Américain 2,5 2,0 2,6 2,3 2,1 1,5 1,5 1,5
Arabe 3,0 3,1 3,9 4,2 1,3 1,5 1,0 1,5
Asiatique du Sud-Est 0,7 1,7 0,4 1,0 1,3 2,8 1,0 0,9
Autres groupes de minorités visibles 2,7 3,2 2,9 3,4 2,4 2,8 2,6 2,5
Pas une minorité visible 70,4 66,0 74,8 72,5 61,6 56,0 77,7 78,2
Connaissance des langues officielles
Anglais seulement 60,7 56,6 50,9 49,5 80,1 67,6 67,9 69,7
Français seulement 20,2 14,0 27,6 19,1 5,4 6,2 9,7 8,9
Français et anglais 17,9 24,5 21,2 30,7 11,2 14,8 21,6 20,6
Ni français ni anglais 1,3 4,9 0,2 0,7 3,3 11,3 0,8 0,8
Langue maternelle
Français ou anglais 69,3 69,4 73,2 77,5 61,6 57,0 76,9 76,9
Autres langues 30,7 30,6 26,8 22,5 38,4 43,0 23,1 23,2

Les hommes et les femmes qui exerçaient une profession liée aux SAGJE avaient des profils différents en ce qui a trait à de nombreuses caractéristiques, notamment l’âge et le niveau de scolarité. Les travailleurs masculins des SAGJE étaient moins susceptibles que leurs homologues féminins de se situer dans le groupe d’âge le plus actif, avec une proportion plus élevée de jeunes travailleurs de moins de 25 ans (30,4 % pour hommes, 13,5 % pour femmes) et de travailleurs plus âgés de plus de 54 ans (22 % pour hommes, 16,3 % pour femmes). Les travailleurs masculins des SAGJE étaient moins susceptibles que leurs homologues féminins d’avoir fait des études postsecondaires (57,7 % pour hommes, 69,1 % pour femmes), mais étaient légèrement plus susceptibles d’être titulaires d’un diplôme universitaire (21,5 % pour hommes, 19,3 % pour femmes).

Il y avait également certaines différences selon le genre en ce qui concerne le statut d’immigrant chez les travailleurs des SAGJE. Les éducatrices/aides-éducatrices de la petite enfance étaient plus susceptibles d’être des immigrantes que leurs homologues masculins. En ce qui concerne les gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial, la différence selon le genre était faible. Toutefois, les immigrants et les travailleurs étrangers temporaires étaient plus surreprésentés chez les gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial que chez les éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance et dans les professions non liées aux SAGJE.

Les hommes et les femmes occupant un emploi lié aux SAGJE présentaient également certaines différences en ce qui concerne les groupes de minorités visibles et la connaissance des langues officielles. À titre de référence, les hommes et les femmes exerçant des professions non liées aux SAGJE ne présentaient pas de différences notables en matière de caractéristiques relatives à la diversité (les deux dernières colonnes du tableau 1). Parmi les travailleurs des SAGJE, les hommes étaient plus susceptibles de faire partie d’un groupe désigné comme minorité visible (34,0 %) que les femmes (29,6 %). Parmi les travailleuses des SAGJE, les femmes philippines (7,8 %), sud-asiatiques (5,5 %) et noires (4,6 %) faisaient partie des trois plus grands groupes de minorités visibles. Comparativement aux femmes n’occupant pas un emploi lié aux SAGJE, les femmes noires, philippines, latino-américaines et arabes étaient surreprésentées dans les professions liées aux SAGJE. Parmi les travailleurs masculins des SAGJE, les hommes philippins (6,5 %), chinois (6,3 %) et sud-asiatiques (6,1 %) faisaient partie des trois plus grands groupes de minorités visibles. Comparativement aux hommes n’occupant pas un emploi lié aux SAGJE, les hommes philippins, chinois, noirs et arabes étaient surreprésentés dans les professions liées aux SAGJE.

Les travailleurs masculins des SAGJE étaient plus susceptibles de n’avoir aucune connaissance des langues officielles que leurs homologues féminins occupant un emploi lié aux SAGJE. Cette différence dans la connaissance des langues officielles entre les travailleurs masculins et féminins des SAGJE était particulièrement prononcée dans le groupe professionnel des gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial, où 11,3 % des hommes n’avaient aucune connaissance du français ou de l’anglais, comparativement à 3,3 % des femmes. Les travailleurs masculins des SAGJE étaient moins susceptibles de connaître l’anglais que leurs homologues féminins dans les groupes des éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance et des gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial. Dans le groupe des éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance, presque tous les travailleurs de sexe masculin et féminin étaient capables de parler une langue officielle, et environ 50 % d’entre eux parlaient français. Les travailleuses du groupe des éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance étaient plus susceptibles que leurs homologues masculins de ne connaître que le français, et les travailleurs du groupe des éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance étaient plus susceptibles de connaître à la fois le français et l’anglais.

Les différences selon le genre dans les caractéristiques économiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants

Le tableau 2 présente les caractéristiques économiques des travailleurs des SAGJE selon le sexe. Les caractéristiques économiques d’intérêt étaient la catégorie de travailleur, le statut de travail à temps plein et le revenu d’emploi. La catégorie de travailleur indique si une personne était un employé rémunéré ou un travailleur autonome (avec ou sans aide rémunérée) pendant la semaine de référence du recensementNote . Le statut de travail à temps plein indique si une personne a travaillé principalement à temps plein (30 heures ou plus par semaine) ou à temps partiel (moins de 30 heures par semaine) pendant la semaine de référence. Le revenu d’emploi comprend les salaires et traitements des employés rémunérés ainsi que le revenu net provenant d’un travail autonome au sein d’une entreprise non constituée en société en 2015. Enfin, le taux de pauvreté chez les travailleurs des SAGJE a été déterminé en fonction du fait qu’un travailleur était membre ou non d’une famille à faible revenu selon la mesure fondée sur un panier de consommation.


Tableau 2
Caractéristiques économiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants selon le sexe
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Caractéristiques économiques des travailleurs des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants selon le sexe SAGJE, Travailleurs des professions non liées aux SAGJE, Total, Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance, Gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial, Femmes et Hommes, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
SAGJE Travailleurs des professions non liées aux SAGJE
Total Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance Gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial
Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes
pourcentage
Catégorie de travailleur
Employé rémunéré 78,1 81,3 84,7 87,7 63,3 68,4 91,0 85,1
Travailleur autonome 21,9 18,7 15,3 12,3 36,7 31,8 9,0 14,9
Heures travaillées pendant la semaine de référence
Heures travaillées à temps plein (30 heures ou plus) 73,8 61,1 74,7 63,2 71,9 56,9 71,9 84,4
Heures travaillées à temps partiel (moins de 30 heures) 26,2 38,9 25,4 36,9 28,1 43,1 28,1 15,6
Revenu d’emploi en 2015
Moins de 20 000 $ 47,6 53,6 38,0 43,4 69,0 74,6 32,1 25,5
20 000 $ à 39 999 $ 39,7 28,0 45,4 32,4 27,0 18,8 25,5 19,3
40 000 $ ou plus 12,8 18,4 16,7 24,2 4,1 6,7 42,4 55,2
40 000 $ à 59 999 $ 10,8 12,6 14,3 17,0 3,1 3,4 19,5 18,4
60 000 $ ou plus 1,9 5,9 2,4 7,1 1,0 3,3 22,9 36,9
Mesure de faible revenu des familles (selon la mesure fondée sur un panier de consommation) 12,1 15,0 7,7 9,5 21,8 26,1 7,8 8,0

Comparativement aux travailleurs des professions non liées aux SAGJE, les travailleurs des SAGJE étaient généralement plus susceptibles d’être des employés rémunérés, d’avoir un revenu plus faible et d’être membres d’une famille à faible revenu.

Dans les professions liées aux SAGJE, les femmes étaient plus susceptibles que les hommes d’être des travailleuses autonomes et de travailler à temps plein. Les travailleurs masculins des SAGJE étaient plus susceptibles de travailler à temps partiel, comparativement aux travailleurs masculins des professions non liées aux SAGJE et aux travailleuses des SAGJE.

Par ailleurs, les travailleuses des SAGJE étaient proportionnellement moins nombreuses que leurs homologues masculins à gagner 40 000 $ ou plus. En particulier, 2 % d’entre elles gagnaient 60 000 $ ou plus, comparativement à 6 % de leurs homologues masculins. Toutefois, les travailleurs masculins des SAGJE étaient plus susceptibles que leurs homologues féminins de gagner moins de 20 000 $ (53,6 % pour hommes, 47,6 % pour femmes) et de vivre dans la pauvreté. Les différences dans les caractéristiques économiques entre les hommes et les femmes ont été confirmées pour les éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance et les gardiens/gardiennes d’enfants en milieu familial.

Observations finales

Les résultats ont démontré que les caractéristiques sociodémographiques et économiques des travailleurs masculins et féminins des SAGJE au Canada étaient différentes. Parmi les travailleurs des SAGJE, les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d’avoir moins de 25 ans, d’être des employés rémunérés, d’être des travailleurs à temps partiel et d’être surreprésentés dans le groupe de revenu inférieur. Les travailleuses des groupes professionnels liés aux SAGJE peuvent être plus susceptibles d’avoir l’intention de continuer à travailler dans ce secteur à temps plein. Par ailleurs, les travailleurs de sexe masculin peuvent être plus susceptibles d’occuper un emploi temporaire lié aux SAGJE, notamment de travailler à temps partiel lorsqu’ils sont jeunes. De plus, les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d’être plus âgés (plus de 54 ans), d’avoir fait des études universitaires et d’avoir un revenu d’emploi de 40 000 $ ou plus. Par rapport aux travailleuses des SAGJE, une plus grande proportion de travailleurs du même secteur est susceptible d’occuper un poste de niveau supérieur dans les groupes professionnels liés aux SAGJE. Des recherches futures pourront permettre de comprendre les facteurs qui peuvent expliquer ces différences.

Auteure

Youjin Choi travaille à la Division de l’analyse sociale et de la modélisation, Direction des études analytiques et de la modélisation de Statistique Canada.

Bibliographie

Statistique Canada. (2018). Classification nationale des professions (CNP) 2016.

Date de modification :