Février 2022

Pleins feux sur les données et la recherche

Travailler à domicile pour un employeur situé dans une autre province ou un autre territoire

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, certaines entreprises canadiennes se tournent vers des modalités de travail plus flexibles, notamment en permettant aux employés de télétravailler depuis une autre province ou un autre territoire. Selon cet étude, qui s’appuie sur des données provenant de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises, des données intégrées tirées du Fichier de données longitudinales sur la main-d’œuvre de Statistique Canada et des données des Recensements de la population de 2001 et de 2016, on estime que 113 000 employés pourraient se prévaloir de cette possibilité dans un avenir rapproché, comparativement à 12 600 en 2016.

Les employés qui devraient travailler à domicile pour un employeur situé dans une autre province ou un autre territoire représentent environ 4 % de tous les employés qui devraient faire du télétravail dans un proche avenir. La capacité de faire du télétravail interprovincial demeure limitée à un segment assez restreint de la population active qui est, en moyenne, très instruite et gagne des salaires sensiblement plus élevés que les autres télétravailleurs.

Article complet Version PDF

Comprendre les répercussions fiscales des régimes enregistrés d’épargne-retraite

Les Canadiens qui possèdent une moins bonne littératie financière sont plus susceptibles d’utiliser les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) pour réduire leurs impôts annuels à court terme plutôt que d’optimiser les avantages des REER pour la planification de la retraite à long terme.

Cet article, rédigé par des chercheurs de Statistique Canada et de l’Institut sur la retraite et l’épargne de HEC Montréal, s’appuie sur un nouvel ensemble de données qui est le premier au Canada à combiner des renseignements longitudinaux provenant des dossiers fiscaux avec une mesure directe de la compétence financière. Il montre également que les déclarants ayant une bonne littératie financière étaient proportionnellement plus nombreux à comprendre les répercussions fiscales qu’entraîne le retrait d’argent de leurs REER, bénéficiant ainsi davantage de l’accumulation de richesse dans ces régimes.

Article complet Version PDF

Aperçus

Les résultats des immigrants sur le marché du travail en période de récession : comparaison entre la récession du début des années 1990, celle de la fin des années 2000 et celle liée à la COVID-19

Les récessions entraînent souvent des répercussions plus graves sur les emplois des immigrants récents que sur ceux des personnes nées au Canada. Toutefois, ces répercussions étaient plus évidentes pendant la récession du début des années 1990 que durant celle de 2008-2009.

Bien que chez les hommes on ait constaté une légère différence entre les immigrants récents et les personnes nées au Canada en ce qui concerne les taux d’emploi et de chômage pendant la récession liée à la COVID-19, l’augmentation du taux de chômage était plus prononcée chez les femmes ayant immigrées récemment que chez celles nées au Canada. Cette situation est en partie attribuable à leur surreprésentation dans les secteurs de l’économie les plus durement touchés— les services d’hébergement et de restauration et le commerce de détail.

Les récessions peuvent avoir un effet « marquant » sur les gains futurs. Ce constat était évident pour les immigrants qui sont arrivés au Canada au début des années 1990, mais il y avait peu d’indications d’un tel effet pendant la récession de 2008-2009. Il est trop tôt pour dire si la récession liée à la COVID-19 aura des effets durables sur les résultats des immigrants sur le marché du travail.

Article complet Version PDF

Les étudiants étrangers comme source de main-d’œuvre : études au Canada avant l’immigration et revenus après l’immigration

Les immigrants qui ont étudié au Canada avant d’immigrer gagnent plus d’argent au cours des deux premières années suivant l’immigration que ceux qui n’ont pas étudié au Canada, et cet avantage sur le plan de la rémunération a augmenté au fil du temps. Dix à onze ans après l’immigration, les immigrants économiques ayant de deux à cinq ans d’expérience d’études au Canada avant l’immigration ont gagné 9 % à 12 % de plus que ceux qui n’en avaient pas.

Cet avantage était entièrement attribuable à leur meilleure connaissance des langues officielles et à une proportion beaucoup plus grande d’expérience de travail au Canada avant l’immigration.

De 2000 à 2019, la proportion des nouveaux immigrants économiques ayant étudié au Canada s’est accrue pour passer de 6 % à 38 %. Cette tendance s’est manifestée parallèlement à l’augmentation du nombre d’étudiants étrangers et à la mise en œuvre de programmes d’immigration conçus pour admettre les demandeurs principaux de la catégorie économique ayant acquis une expérience d’études au Canada.

Article complet Version PDF

Articles de recherche

La rémunération relative des personnes appartenant à un groupe désigné de minorités visibles dans quatre secteurs d’emploi au Canada

Cette étude évalue les différences entre la rémunération hebdomadaire reçue par les travailleurs appartenant à un groupe de population désigné comme une minorité visible et ceux de race blanche qui travaillent dans les quatre grands secteurs d’emploi au Canada. Les écarts de la rémunération hebdomadaire étaient les plus répandus chez les petites entreprises du secteur commercial et les moins répandus dans le secteur non commercial. Les écarts de la rémunération hebdomadaire seraient moins courants au sein de grandes entreprises en raison de facteurs comme la gestion officialisée des ressources humaines, la syndicalisation et la sensibilisation aux questions de diversité et d’équité.

Dans les petites entreprises du secteur commercial, la rémunération hebdomadaire des hommes blancs était considérablement plus élevée que celle des hommes dans sept des neuf groupes de population désignés de minorités visibles qui ont été prises en compte. Dans les grandes entreprises du secteur commercial, la rémunération hebdomadaire des hommes blancs était considérablement plus élevée que celle des hommes dans quatre des neuf groupes de population. L’écart de rémunération était systématiquement plus important chez les hommes noirs.

Lorsque l’on compare les femmes blanches aux femmes des catégories de minorités visibles, une rémunération hebdomadaire nettement plus faible n’a été observée systématiquement que chez les femmes noires.

Dans le secteur non commercial, la rémunération hebdomadaire des hommes et des femmes appartenant à des minorités visibles était soit plus élevée, soit peu différente de la rémunération hebdomadaire des hommes blancs et des femmes blanches.

Article complet Version PDF

Le programme de Subvention salariale d’urgence du Canada et la survie et croissance et des entreprises pendant la pandémie de COVID-19 au Canada

Entre mars et septembre 2020, 41,6 % des entreprises comptant des employés qui étaient actives en février 2020 ont eu recours au moins une fois à la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC). Il est important d’évaluer la relation entre le recours à la SSUC et les fermetures d’entreprises pour comprendre le rôle que le programme a joué dans l’aide aux entreprises pendant la pandémie. 

Parmi les entreprises comptant des employés qui étaient actives en février 2020, le recours à la SSUC entre mars et septembre 2020 était associé à une probabilité inférieure de 6,9 points de pourcentage d’être fermées d’octobre 2020 à mars 2021. Ce résultat tient compte des caractéristiques de l’entreprise avant la pandémie (p. ex. endettement, rentabilité, liquidité, productivité et taille) et du recours à d’autres programmes de soutien.

Pour les entreprises comptant des employés qui étaient actives en février 2020 et ayant poursuivi leurs activités après octobre 2020, le recours à la SSUC était associé à une augmentation de 5,0 points de pourcentage du taux de croissance cumulatif de l’emploi entre février et la moyenne des trois derniers mois de 2020.

Article complet Version PDF

Date de modification :