Techniques d’enquête
Coordination d’échantillons spatialement équilibrés

par Anton Grafström et Alina MateiNote 1

  • Date de diffusion : Le 20 décembre 2018

Résumé

La coordination d’échantillons vise à créer une dépendance probabiliste entre la sélection de deux ou plusieurs échantillons tirés d’une même population ou de populations qui chevauchent. La coordination positive augmente le chevauchement espéré des échantillons, tandis que la coordination négative le réduit. Il existe de nombreuses applications de la coordination d’échantillons dont les objectifs varient. Un échantillon spatialement équilibré est un échantillon bien étalé dans un espace donné. Forcer l’étalement des échantillons sélectionnés est une technique générale très efficace de réduction de la variance pour l’estimateur de Horvitz-Thompson. La méthode du pivot local et l’échantillonnage de Poisson spatialement corrélé sont deux plans généraux pour obtenir des échantillons bien étalés. Notre but est d’introduire une coordination basée sur le concept des nombres aléatoires permanents pour ces méthodes d’échantillonnage. L’objectif est de coordonner les échantillons tout en préservant l’équilibre spatial. Les méthodes proposées sont motivées par des exemples empruntés à la foresterie, aux études environnementales et à la statistique officielle.

Mots-clés :        Coordination; méthode du pivot local; échantillonnage de Poisson spatialement corrélé; nombres aléatoires permanents; plans d’échantillonnage à probabilités inégales; échantillonnage de Poisson spatialement corrélé transformé.

Table des matières

Citation de l'article

Grafström, A., et Matei, A. (2018). Coordination d’échantillons spatialement équilibrés. Techniques d’enquête, Statistique Canada, n° 12‑001‑X au catalogue, vol. 44, n° 2. Article accessible à l'adresse https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/12-001-x/2018002/article/54953-fra.htm.

Note


Date de modification :