Série de documents de recherche - Revenu
Seuils de la Mesure du panier de consommation et tendances provisoires en matière de pauvreté pour 2021 et 2022

par Burton Gustajtis et Andrew Heisz

Date de diffusion : le 17 janvier 2022

Passer au texte

Début du texte

La mesure fondée sur un panier de consommation (MPC) établit des seuils de pauvreté fondés sur le coût d’un panier de biens et de services (nourriture, vêtements, logement, transport et autres articles) correspondant à un niveau de vie de base modeste pour une famille de quatre personnes. On considère qu’une famille vit dans la pauvreté si son revenu disponible est inférieur au seuil de la MPC correspondant à la taille de cette famille et la région où elle habite.

À compter de l’année de référence 2021, Statistique Canada diffusera les seuils de la MPC séparément de la diffusion annuelle des estimations du revenu tirées de l’Enquête canadienne sur le revenu (ECR), devançant leur diffusion de trois à quatre mois. Pour les années de référence futures, la diffusion des seuils de la MPC pour une année donnée pourra être devancée d’un an, ce qui permettra aux utilisateurs de prévoir les fluctuations possibles des taux de pauvreté à l’aide des renseignements sur la variation des seuils de la MPC. Cela leur permettra également d’avoir des renseignements plus à jour sur la variation du coût de la vie associée à un « niveau de vie de base modeste », tel que défini par la MPCNote . Comme par le passé, les seuils de la MPC continueront d’être rendus publics sur le site Web de Statistique Canada dans le tableau 11-10-0066-01, Seuils de la Mesure du panier de consommation (MPC) pour la famille de référence selon la région de la Mesure du panier de consommation, la composante et l’année de base.

L’objectif du présent document consiste à fournir des estimations provisoires des seuils de la MPC pour l’année de référence 2022 à l’aide de rajustements de l’Indice des prix à la consommation (IPC) offerts jusqu’en septembre 2022. Même si ces seuils provisoires seront officiellement établis et mis à jour dans quelques mois, ils sont actuellement diffusés pour éclairer les discussions sur les répercussions possibles des tendances récentes de l’inflation sur la pauvreté. À l’aide des seuils officiels de la MPC pour 2021, des seuils provisoires pour 2022 et de nos connaissances actuelles au sujet des tendances du revenu au cours de ces deux années, les variations prévues du taux global de pauvreté pour 2021 et 2022 sont également présentées et discutées.

Nouvelles estimations pour 2021 (officielles) et 2022 (provisoires)

Conformément aux recommandations découlant de la dernière mise à jour exhaustive de la MPC, les composantes du panier demeurent constantes pour l’année de base, et les mises à jour annuelles du coût de ces composantes sont faites à l’aide des indices de l’IPCNote . Par conséquent, les variations de l’IPC annuel observées auront une incidence directe sur les variations des seuils de la MPC observés.

La méthode d’application de l’IPC aux seuils de la MPC est complexe, car différents rajustements de l’IPC sont utilisés en fonction de la provinceNote  et de la composante de la MPC. Par exemple, le coût de la composante des aliments pour l’Ontario est rajusté chaque année en fonction de l’IPC des aliments achetés en magasin pour cette province. Le tableau 1 décrit les indices de l’IPC utilisés pour chaque composante.


Tableau 1
Composante de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC) et l’Indice des prix à la consommation (IPC) correspondant
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Composante de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC) et l’Indice des prix à la consommation (IPC) correspondant. Les données sont présentées selon Composante de la mesure fondée sur un panier de consommation (titres de rangée) et Étiquette de l’Indice des prix à la consommation et Vecteur de l’Indice des prix à la consommation(figurant comme en-tête de colonne).
Composante de la mesure fondée sur un panier de consommation Étiquette de l’Indice des prix à la consommation Vecteur de l’Indice des prix à la consommation
Nourriture Aliments achetés en magasin v41693544, v41693679, v41693813, v41693948, v41694083,
v41694219, v41694355, v41694491, v41694627, v41694762
Vêtements Vêtements et chaussures v41693602, v41693737, v41693871, v41694006, v41694142,
v41694278, v41694414, v41694550, v41694685, v41694821
Transport Transport privé v41693611, v41693746, v41693880, v41694015, v41694151,
v41694287, v41694423, v41694559, v41694694, v41694830
Transport public v41693621, v41693756, v41693890, v41694025, v41694161,
v41694297, v41694433, v41694569, v41694704, v41694840
Logement Ensemble v41693542, v41693677, v41693811, v41693946, v41694081,
v41694217, v41694353, v41694489, v41694625, v41694760
Autres dépenses Ensemble v41693542, v41693677, v41693811, v41693946, v41694081,
v41694217, v41694353, v41694489, v41694625, v41694760

Quelques points doivent être soulevés au sujet des indices de l’IPC utilisés pour la mise à jour des seuils de la MPC. Premièrement, au cours de l’examen approfondi de la MPC de l’année de base 2018, on a décidé que la composante du logement utiliserait l’indice d’ensemble provincial au lieu de l’indice des prix des logements en location. En pratique, les indices d’ensemble provinciaux ont augmenté plus rapidement que les indices pour les logements en location provinciaux. Peu après la publication de la méthodologie de l’année de base 2018, on a remanié la méthodologie de l’IPC pour l’indice des logements en locationNote . Suite à ce remaniement, la décision d’utiliser les indices de prix d’ensemble plutôt que les indices de prix des logements en location ou en propriété sera revue lors du prochain examen approfondi de la MPC (en 2023).

Graphique 1

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Indice des prix à la consommation et Taux de croissance, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Indice des prix à la consommation Taux de croissance
pourcentage
2015 126,6 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2016 128,4 1,4
2017 130,4 1,6
2018 133,4 2,3
2019 136,0 1,9
2020 137,0 0,7
2021 141,6 3,4
2022 150,2 6,0Note *

Deuxièmement, alors que d’autres composantes sont rajustées à l’aide d’estimations normalisées de l’IPC, pour les transports, on utilise une moyenne pondérée des indices du transport public et du transport privé. Outre la composante du transport, les composantes de la MPC suivront précisément leurs indices correspondants.

La croissance des seuils de la MPC peut être comparée à la croissance de l’indice d’ensemble de l’IPC afin d’évaluer la pertinence de la méthodologie de la MPC pour la saisie des variations du coût de la vie. Le graphique 1 montre que l’IPC a augmenté de 3,4 % sur une base annuelle moyenne en 2021; il s’agit de la croissance la plus rapide depuis 1991 (+5,6 %)Note . L’IPC moyen des neuf premiers mois de 2022 indiquait une augmentation de 6,0 % pour 2022.

On a observé à peu près les mêmes taux de croissance pour les seuils de la MPC, qui ont augmenté en moyenne de 3,4 % en 2021 et de 6,4 % en 2022. Le graphique 2 illustre la moyenne des 53 régions de la MPC en utilisant les données définitives pour 2015 à 2021 et les données provisoires pour 2022. Les estimations par région de la MPC sont fournies sur le site Web de Statistique Canada pour 2015 à 2021Note  et dans le Tableau A.1 en Annexe pour 2022.

Graphique 2

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Seuil moyen de la MPC et Taux de croissance, calculées selon dollards courants et pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Seuil moyen de la MPC Taux de croissance
dollards courants pourcentage
2015 41 045 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2016 41 581 1,3
2017 41 963 0,9
2018 42 790 2,0
2019 43 756 2,3
2020 44 141 0,9
2021 45 655 3,4
2022 48 583 6,4Note *

Nouvelles estimations du seuil de la MPC par composante

Le tableau 2 présente les estimations des seuils de la MPC par composante de 2019 à 2022, où les estimations de 2022 sont provisoires et fondées sur les estimations de l’IPC jusqu’en septembre seulement.


Tableau 2
Seuils et composantes de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC), variation sur 12 mois, moyenne des 53 régions de la MPC, 2019 à 2021 (données officielles) et 2022 (données provisoires)
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Seuils et composantes de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC). Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Seuil total, Composante d’aliments, Composante d’habillement, Composante du logement, Composante du transport et Autre composante, calculées selon dollars courants unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Seuil total Composante d’aliments Composante d’habillement Composante du logement Composante du transport Autre composante
dollars courants
2019 43 756 12 126 2 182 13 275 4 479 11 695
2020 44 141 12 440 2 141 13 354 4 446 11 760
2021 45 655 12 744 2 130 13 814 4 793 12 174
2022Tableau 2 Note 1 48 583 13 862 2 154 14 699 4 911 12 958
Tableau 2
Seuils et composantes de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC), variation sur 12 mois, moyenne des 53 régions de la MPC, 2019 à 2021 (données officielles) et 2022 (données provisoires) continué
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Seuils et composantes de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC). Les données sont présentées selon Variation sur 12 mois (titres de rangée) et Seuil total, Composante d’aliments, Composante d’habillement, Composante du logement, Composante du transport et Autre composante, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Variation sur 12 mois Seuil total Composante d’aliments Composante d’habillement Composante du logement Composante du transport Autre composante
pourcentage
2019 à 2020 0,9 2,6 -1,9 0,6 -0,7 0,6
2020 à 2021 3,4 2,4 -0,5 3,5 7,8 3,5
2021 à 2022Tableau 2 Note 1 6,4 8,8 1,1 6,4 2,5 6,4

Le coût de la composante des aliments du panier de la MPC représente en moyenne 28 % du seuil de la MPC, tandis que celui de la composante du logement représente 30 % du seuil. Par conséquent, les fluctuations du prix des aliments et du logement ont un effet important sur la croissance des seuils de la MPC. Dans la MPC, le coût du panier de provisions a augmenté de 2,4 % de 2020 à 2021 et de 8,8 % de 2021 à 2022 tandis que les frais de logement ont augmenté de 3,5 % de 2020 à 2021 et de 6,4 % de 2021 à 2022.

La composante d’habillement et de chaussures représente la plus faible proportion du panier de la MPC et a été la seule à enregistrer une diminution de 2020 à 2021, les coûts diminuant en moyenne de 0,5 % de 2020 à 2021, mais augmentant de 1,1 % de 2021 à 2022.

Le transport a connu la plus forte augmentation moyenne des coûts (7,8 %) de 2020 à 2021. Cette hausse était principalement attribuable à l’augmentation importante des coûts du transport privé (y compris de l’essence), et par conséquent, elle a eu une incidence sur les régions de la MPC qui comptent principalement ou entièrement sur des options de transport privé. Par exemple, les collectivités du Nouveau-Brunswick de moins de 100 000 habitantsNote  ont vu leurs coûts de transport augmenter de 10,8 % de 2020 à 2021 (Tableau A.1 de l’Annexe). En comparaison, de 2021 à 2022, les coûts moyens de transport pour toutes les régions de la MPC ont augmenté de 2,4 %.

Enfin, la composante des autres nécessités utilise une méthodologie de prix différente de celle des composantes définiesNote  et contribue, en moyenne, à environ 25 % de plus au seuil total de la MPC. Elle utilise les indices d’ensemble provinciaux annuels pour les rajustements annuels des coûts. Par conséquent, son augmentation d’une année à l’autre était de 3,5 % en 2021 et de 6,4 % en 2022.

Regard vers l’avenir : variations prévues du taux global de pauvreté

Dans l’ensemble, on pourrait considérer les taux de croissance du seuil de la MPC de 3,4 % en 2021 et de 6,4 % en 2022 comme des points de repère pour prévoir les variations du taux de pauvreté. Ces variations, en plus de l’information sur la croissance du revenu familial en 2021 et 2022, pourraient servir à évaluer l’évolution du taux global de pauvreté au cours de ces deux années. Si l’on s’attend à ce que la croissance du revenu familial excède la croissance des seuils de la MPC, le taux de pauvreté devrait diminuer. Plus cette différence est grande, plus la diminution devrait être élevée. À l’inverse, si l’on s’attend à ce que le taux de croissance du revenu soit inférieur au taux de croissance du seuil de la MPC, alors le taux de pauvreté devrait augmenter.

L’Enquête canadienne sur le revenu (ECR) est la source officielle de données utilisée pour estimer les taux annuels de pauvreté au Canada. Toutefois, les estimations de l’ECR ne sont disponibles que de 14 à 15 mois après la fin de l’année de référence et les données les plus récentes disponibles (au moment de la rédaction en décembre 2022) sont pour 2020, ce qui empêche une analyse des tendances à jour de l’inflation et de la pauvreté. Les comptes économiques répartis pour le secteur des ménages (CERSM) sont une autre source permettant d’estimer les tendances de croissance du revenu familial. Les CERSM utilisent un modèle qui est en mesure de produire des estimations à jour de la répartition du revenu à l’aide des concepts de comptes nationaux acceptés à l’échelle internationale. Les estimations du revenu produites à partir des CERSM sont actuellement disponibles jusqu’au deuxième trimestre de 2022. Dans cette section, nous utilisons des renseignements à jour provenant des CERSM pour établir des prévisions statistiques de la trajectoire du taux global de pauvreté au Canada en 2021 et 2022.

Graphique 3

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Quintile inférieur du revenu après impôt (ECR) et Quintile inférieur du revenu disponible (CERSM), calculées selon dollars courants unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Quintile inférieur du revenu après impôt (ECR) Quintile inférieur du revenu disponible (CERSM)
dollars courants
2002 11 642 16 110
2003 11 931 16 719
2004 12 037 16 792
2005 12 223 16 468
2006 12 503 18 060
2007 13 347 19 253
2008 14 367 19 564
2009 14 112 20 329
2010 14 201 21 011
2011 14 441 21 689
2012 14 791 23 097
2013 15 059 22 766
2014 15 536 23 215
2015 15 247 22 867
2016 15 886 23 637
2017 16 467 24 025
2018 16 505 24 888
2019 17 769 25 633
2020 20 800 33 024
2021 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 32 716
2022 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 29 360

Le graphique 3 présente les récentes tendances des niveaux de revenu et des taux de croissance pour les familles du quintile de revenu inférieur, à l’aide des données de l’ECR et des CERSM. Les deux séries montrent une importante augmentation du revenu en 2020, qui s’explique par le soutien du revenu offert dans le cadre des programmes d’aide durant la pandémie, entraînant une baisse importante du taux global de pauvreté cette année-là. Selon le modèle des CERSM, le taux de croissance annuel du quintile de revenu inférieur devrait diminuer de 1 % en 2021 par rapport à 2020, et de 10 % de plus en 2022, les programmes d’aide de la pandémie ayant pris fin ou ayant été progressivement éliminés. Cette baisse prévue du revenu, jumelée à l’augmentation estimée des seuils de la MPC de 3,4 % pour 2021 et de 6,4 % pour 2022, indique une augmentation prévue du taux global de pauvreté pour les deux années. Il convient de noter que les variations du niveau de revenu entre les CERSM et l’ECR sont attribuables aux différences dans les définitions du revenu (p. ex., les estimations des CERSM comprennent des facteurs qui ne sont pas inclus dans la définition du revenu de l’ECR, comme le loyer imputé), l’unité de référence (l’ECR utilise les familles économiques pour la MPC et d’autres indicateurs de revenu connexes, tandis que les CERSM utilisent les ménages) et d’autres facteurs.

Graphique 4

Tableau de données du graphique 4 
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Taux de pauvreté officiel , Taux de pauvreté prédit et Taux de pauvreté modélisé, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Taux de pauvreté officiel Taux de pauvreté prédit Taux de pauvreté modélisé
pourcentage
2015 14,5 14,5 12,7
2016 12,9 12,9 12,0
2017 11,9 11,9 11,7
2018 11,2 11,2 11,5
2019 10,3 10,3 11,2
2020 6,4 6,4 7,6
2021 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 7,0 8,3
2022 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 9,8 11,8

Le graphique 4 présente les valeurs prédites du taux de pauvreté de 2015 à 2022, d’après les résultats d’un modèle de régression qui décrit le taux de pauvreté de la MPC en fonction du revenu du quintile inférieur provenant des CERSM, de l’IPC et d’une tendance temporelleNote . Ce modèle est calibré à l’aide des données de 2002 à 2020, et les valeurs prédites du taux de pauvreté sont ensuite calculées à l’aide des estimations des CERSM et de l’IPC jusqu’en 2022. Selon ce modèle, le taux de pauvreté ne devrait pas changer beaucoup entre 2020 et 2021, augmentant de 9,2 %. On s’attend à une variation plus importante de 2021 à 2022, le taux de pauvreté devant augmenter de 41,5 % additionnel. Des taux de croissance annuels de 9,2 % et de 41,5 % impliquent des taux de pauvreté prévus de 7,0 % en 2021 et de 9,8 % en 2022. Il faut souligner que ces attentes sont fondées sur un modèle, et que les taux officiels pourraient différer selon les données réelles.

Conclusion

Le présent document présente la nouvelle pratique de Statistique Canada, qui consiste à publier les seuils de la mesure fondée sur un panier de consommation avant la diffusion des données annuelles de l’ECR sur le revenu, rendant ces estimations accessibles plus rapidement aux analystes des politiques et aux autres personnes qui s’intéressent à l’influence potentielle des variations des prix sur le taux de pauvreté. Il est démontré que les seuils de pauvreté suivent de près l’IPC, car divers rajustements de l’IPC sont utilisés pour mettre à jour les seuils de la MPC. Toutes choses étant égales par ailleurs, les taux de pauvreté diminueraient à mesure que le revenu des Canadiens à faible revenu croîtrait, puis augmenteraient à mesure que l’inflation progresserait. Les résultats modélisés indiquent que, selon les conditions macroéconomiques actuelles et les tendances des prix, le taux de pauvreté au Canada devrait augmenter en 2021 et 2022, pour revenir en 2022 à un niveau près de celui observé avant la pandémie.

Annexe A : Seuils de pauvreté provisoires pour 2022 pour les régions de la MPC


Tableau A.1
Seuils provisoires de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC) pour la famille de référence par région et composante de la MPC pour l’année de référence 2022, en fonction des tendances des prix jusqu’en septembre 2022, selon l’année de base 2018
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Seuils provisoires de la mesure fondée sur un panier de consommation (MPC) pour la famille de référence par région et composante de la MPC pour l’année de référence 2022. Les données sont présentées selon Région de MPC (titres de rangée) et Seuil total, Composante d’aliments, Composante d’habillement, Composante du logement, Composante du transport et Autre composante(figurant comme en-tête de colonne).
Région de MPC Seuil total Composante d’aliments Composante d’habillement Composante du logement Composante du transport Autre composante
Province Région dollars courants
Terre-Neuve-et-Labrador régions rurales 47 684 15 304 2 103 11 429 5 171 13 677
moins de 30 000 48 114 15 304 2 103 11 859 5 171 13 677
30 000 à 99 999 49 489 15 304 2 103 13 872 4 533 13 677
St-Jean 50 167 14 582 2 103 15 607 4 717 13 158
Île-du-Prince-Édouard régions rurales 48 312 15 377 2 147 12 006 4 886 13 896
moins de 30 000 49 189 15 377 2 147 12 883 4 886 13 896
Charlottetown 50 288 15 377 2 147 14 595 4 272 13 896
Nouvelle Écosse régions rurales 47 533 14 935 2 194 11 151 5 407 13 846
moins de 30 000 48 558 14 935 2 194 12 176 5 407 13 846
30 000 à 99 999 48 909 14 935 2 194 13 047 4 887 13 846
Halifax 51 597 14 307 2 194 17 348 4 353 13 396
Cape Breton 47 428 14 007 2 194 13 328 4 716 13 182
Nouveau-Brunswick régions rurales 46 665 15 120 2 425 10 183 5 163 13 774
moins de 30 000 48 379 15 120 2 425 11 897 5 163 13 774
30 000 à 99 999 48 124 15 120 2 425 11 642 5 163 13 774
Fredericton 50 238 15 043 2 425 14 503 4 547 13 720
Saint-Jean 47 728 14 681 2 425 12 591 4 568 13 463
Moncton 48 055 14 150 2 425 13 965 4 428 13 087
Québec régions rurales 42 741 13 147 2 193 10 020 4 869 12 513
moins de 30 000 42 280 13 147 2 193 9 559 4 869 12 513
30 000 à 99 999 42 300 13 147 2 193 10 187 4 260 12 513
100 000 à 499 999 42 842 13 147 2 193 10 634 4 356 12 513
Québec 44 702 13 326 2 193 12 310 4 230 12 644
Montréal 45 331 13 445 2 193 12 841 4 122 12 731
Ontario régions rurales 45 932 12 473 2 198 13 683 5 536 12 043
moins de 30 000 46 693 12 473 2 198 14 443 5 536 12 043
30 000 à 99 999 46 146 12 473 2 198 14 851 4 581 12 043
100 000 à 499 999 48 592 12 985 2 198 16 077 4 921 12 411
500 000 et plus 50 752 12 985 2 198 18 146 5 011 12 411
Ottawa 53 428 13 464 2 198 20 088 4 922 12 756
Hamilton/Burlington 49 216 12 683 2 198 16 851 5 290 12 194
Toronto 54 419 12 760 1 881 21 708 6 085 11 985
Manitoba régions rurales 44 436 12 801 2 071 11 674 5 604 12 286
moins de 30 000 46 510 12 801 2 071 13 748 5 604 12 286
30 000 à 99 999 46 582 12 801 2 071 13 820 5 604 12 286
Brandon 46 017 12 801 2 071 14 089 4 770 12 286
Winnipeg 50 129 13 260 2 071 17 216 4 958 12 623
Saskatchewan régions rurales 45 324 12 977 2 262 12 134 5 481 12 471
moins de 30 000 47 241 12 977 2 262 14 051 5 481 12 471
30 000 à 99 999 47 434 12 977 2 262 15 022 4 702 12 471
Saskatoon 51 275 13 219 2 262 18 327 4 823 12 644
Régina 50 353 13 098 2 262 17 550 4 887 12 556
Alberta régions rurales 51 230 14 646 1 882 16 403 4 865 13 434
moins de 30 000 52 480 14 646 1 882 17 652 4 865 13 434
30 000 à 99 999 51 046 14 646 1 882 16 992 4 092 13 434
100 000 à 499 999 51 709 14 646 1 882 17 427 4 319 13 434
Edmonton 54 343 13 637 1 882 21 427 4 678 12 719
Calgary 54 888 13 756 1 882 21 778 4 669 12 803
Colombie-Britannique régions rurales 46 950 13 455 2 076 13 337 5 394 12 688
moins de 30 000 48 240 13 455 2 076 14 627 5 394 12 688
30 000 à 99 999 48 491 13 455 2 076 15 677 4 596 12 688
100 000 à 499 999 53 350 14 320 2 076 19 066 4 580 13 308
Vancouver 55 062 13 698 2 076 21 548 4 877 12 862

Annexe B : Tendances prédites de la pauvreté fondées sur les tendances du revenu disponible du quintile inférieur tirées du modèle des comptes économiques répartis pour le secteur des ménages (CERSM)

Pour ce qui est des tendances prévues en matière de pauvreté, on estime un modèle qui décrit le taux de pauvreté en fonction du revenu disponible moyen du quintile inférieur par ménage, exprimé en dollars courants, selon les CERSM, l’IPC et une tendance temporelle. Les taux de pauvreté de la MPC à l’échelle nationale (dans toutes les provinces) de 2002 à 2020 sont utilisés à partir des trois bases de référence de la MPC disponibles (c.-à-d. que les données de base de 2000, 2008 et 2018 ont toutes été utilisées). Le modèle exprime le taux de pauvreté, le revenu disponible des CERSM et l’IPC en logarithmes, la tendance temporelle est linéaire, et des variables dichotomiques fictives sont ajoutées pour tenir compte de la variation du taux de pauvreté entre les différentes bases de référence de la MPC. Les résultats de la régression se trouvent dans le tableau B.1.


Tableau B.1
Résultats de la régression
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Résultats de la régression DV=ln(taux de pauvreté), calculées selon Paramètre et Erreur type unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
DV=ln(taux de pauvreté)
Paramètre Erreur type
Interceptordonnée à l’origine -5,806 12,274
ln(revenu disponible) -1.322Note *** 0,376
ln(IPC) 4.694Note * 2,726
l’année de base 2000 -0.364Note *** 0,074
l’année de base 2008 - 0.142Note ** 0,056
temps -0.079Note * 0,046
N 31 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
R2 0.742Note *** Note ...: n'ayant pas lieu de figurer

La régression présente un rajustement global de qualité modeste, avec une valeur R2 de 0,742. Comme prévu, le revenu disponible entre dans le modèle avec un coefficient négatif, ce qui indique que la pauvreté diminue lorsque le revenu disponible augmente, et l’IPC est estimé comme ayant un coefficient positif, indiquant que le taux de pauvreté chuterait lorsque les prix chuteraient (toutes choses étant égales par ailleurs). Le tableau B.2 présente les données publiées et modélisées.


Tableau B.2
Données publiées et modélisées, Canada, 2002 à 2022
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Données publiées et modélisées Taux de pauvreté officiels du Canada, Revenu disponible moyen par ménage dans le quintile de revenu inférieur (CERSM), Indice des prix à la consommation d’ensemble, 2002=100 et Taux de pauvreté modélisés(figurant comme en-tête de colonne).
Taux de pauvreté officiels du Canada Revenu disponible moyen par ménage dans le quintile de revenu inférieur (CERSM) Indice des prix à la consommation d’ensemble, 2002=100 Taux de pauvreté modélisés
l’année de base 2000 l’année de base 2008 l’année de base 2018 l’année de base 2000 l’année de base 2008 l’année de base 2018
Année
2002 12,9 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 16 110 100,0 13,0 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2003 12,5 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 16 719 102,8 13,0 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2004 12,5 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 16 792 104,7 13,0 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2005 11,8 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 16 468 107,0 13,6 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2006 12,4 15,6 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 18 060 109,1 12,2 15,2 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2007 10,8 13,9 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 19 253 111,5 11,5 14,3 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2008 10,2 12,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 19 564 114,1 11,6 14,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2009 11,3 13,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 20 329 114,4 10,3 12,8 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2010 10,4 12,3 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 21 011 116,5 9,9 12,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2011 10,5 12,7 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 21 689 119,9 10,1 12,6 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2012 10,8 12,7 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 23 097 121,7 9,2 11,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2013 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 12,1 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 22 766 122,8 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 11,2 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2014 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 11,3 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 23 215 125,2 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 11,1 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
2015 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 12,1 14,5 22 867 126,6 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 11,0 12,7
2016 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 10,6 12,9 23 637 128,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 10,4 12,0
2017 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 9,7 11,9 24 025 130,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 10,1 11,7
2018 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 9,0 11,2 24 888 133,4 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 9,9 11,5
2019 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 8,3 10,3 25 633 136,0 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 9,7 11,2
2020 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 6,4 33 024 137,0 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 7,6
2021 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 32 716 141,6 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 8,3
2022 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 29 360Note * 150,2Note ** Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 11,8

Références

DEVIN, Nancy, Burton Gustajtis, Keith Lam and Sarah McDermott. 2021. « Développement d’une mesure de la pauvreté fondée sur un panier de consommation nordique pour le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest ». Produit no 75F0002M2021007.

DJIDEL, Samir, Burton Gustajtis, Andrew Heisz, Keith Lam, Isabelle Marchand et Sarah McDermott. 2020. « Rapport du deuxième examen approfondi de la mesure fondée sur un panier de consommation ». Produit no 75F0002M2020002.

Expert Group on Poverty Statistic (Rio Group). Rio de Janeiro, September 2006, “Compendium of best practices in poverty measurement”. ISBN 85-240-3908-6. (En anglais seulement)

GUSTAJTIS, Burton and Andrew Heisz (2022), « Document technique sur la mesure du panier de consommation : la composante des autres nécessités ». Produit no 75F0002M2022006.

KESHISHBANOOSY, Roobina and Lance Taylor (2019), « Nouvelle approche pour l’estimation de la composante du loyer de l’Indice des prix à la consommation ». Produit no 62F0014M2019002.

Statistique Canada (2021), « Indice des prix à la consommation : revue annuelle, 2021 ». Produit no 11-001-X.


Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :