Rapports sur la santé

Une revue à comité de lecture canadienne consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé

Décembre 2019

Espérance de vie des populations des Premières Nations, des Métis et des Inuits à domicile au Canada

par Michael Tjepkema, Tracey Bushnik et Evelyne Bougie

Il existe des écarts importants en matière de santé entre les populations autochtones et non autochtones au Canada et dans d’autres pays comme les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Pour déterminer et combler ces écarts, la Commission de vérité et réconciliation du Canada a lancé l’appel à l’action no 19 pour demander au gouvernement fédéral de publier des données et d’évaluer les tendances à long terme pour un certain nombre d’indicateurs de la santé, notamment l’espérance de vie chez les Premières Nations, les Métis et les Inuits.

Résumé Article complet Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Espérance de vie des populations des Premières Nations, des Métis et des Inuits à domicile au Canada

Tendances des inégalités en matière de mortalité au sein de la population adulte à domicile

par Emma Marshall-Catlin, Tracey Bushnik et Michael Tjepkema

Les inégalités en matière de santé peuvent se définir comme les différences évitables de l’état de santé entre les groupes de population. On a attribué ces différences à des facteurs individuels, sociaux, économiques et environnementaux. Par exemple, le revenu a été associé aux résultats en matière de santé dans la mesure où les personnes à faible revenu ont moins accès aux services de santé et aux ressources matérielles de qualité supérieure (comme l’hébergement et la nourriture) et les connaissances et les compétences acquises dans le cadre d’une formation scolaire peuvent influer sur la compréhension des messages portant sur la santé ainsi que sur la capacité à obtenir rapidement des services de santé. Il est important de mesurer régulièrement les indicateurs de la santé de la population comme la mortalité afin d’évaluer les progrès réalisés dans la réduction des inégalités; il s’agit d’une priorité au Canada. Même si les taux de mortalité ont généralement diminué au fil du temps, des inégalités demeurent. Dans le passé, les personnes classées dans les groupes socioéconomiques supérieurs affichaient des taux de mortalité plus bas que les personnes ayant un revenu et un niveau de scolarité inférieurs. Malgré une attention accrue et les mesures prises, des études régionales semblent indiquer que les inégalités en matière de mortalité entre les groupes socioéconomiques augmentent au Canada, surtout chez les femmes.

Résumé Article complet Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Tendances des inégalités en matière de mortalité au sein de la population adulte à domicile

Profil de cohorte : Cohortes santé et environnement du recensement canadien (CSERCan)

par Michael Tjepkema, Tanya Christidis, Tracey Bushnik et Lauren Pinault

La réduction et l’élimination des inégalités en santé sont des objectifs permanents de la politique en matière de santé au Canada. Pour soutenir et orienter les mesures visant à atteindre cet objectif, on a couplé en 2008 les données d’un échantillon de participants au Recensement de 1991 avec des données sur la mortalité qui couvraient une période de 10 ans. Cet ensemble de données a ensuite servi à déterminer la répartition des résultats en matière de mortalité dans des groupes définis en fonction du revenu, du niveau de scolarité, de la profession, de l’état matrimonial, de la langue, de l’appartenance ethnique, du statut d’immigrant, de l’identité autochtone et de la situation vis-à-vis de l’incapacité. En 2009, on a approuvé la prolongation du suivi de la mortalité sur un certain nombre d’années ainsi que l’inclusion des données sur l’incidence du cancer et des données sur le lieu de résidence annuel. L’élargissement de l’ensemble de données avait pour objectif d’évaluer les répercussions de l’exposition prolongée à la pollution atmosphérique sur la santé humaine, dans le but de guider l’élaboration de normes pancanadiennes sur les principaux polluants. Au cours des années suivantes, on a créé un ensemble de données couplées pour le Recensement de 2001 et un ensemble de données couplées pour le Recensement de 1996, que l’on a appelés Cohortes santé et environnement du recensement canadien (CSERCan).

Résumé Article complet Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Profil de cohorte : Cohortes santé et environnement du recensement canadien (CSERCan)

Date de modification :