Résumé

Les Cohortes santé et environnement du recensement canadien (CSERCan) sont des ensembles de données couplées qui sont fondés sur la population à domicile au moment de la collecte du recensement. Les CSERCan combinent les données de personnes ayant répondu au questionnaire détaillé du recensement ou à l’Enquête nationale auprès des ménages de 1991 à 2011 avec des données administratives sur la santé (p. ex. la mortalité, l’incidence du cancer, les hospitalisations, les soins ambulatoires d’urgence) et les codes postaux annuels de l’adresse postale. Les ensembles de données des CSERCan constituent des ressources nationales en matière de données qui sont abondantes et qui peuvent servir à mesurer et à examiner les inégalités en matière de santé selon les aspects socioéconomiques et ethnoculturels lors de différentes périodes et à divers endroits. Ils peuvent également servir à examiner les effets de l’exposition à des facteurs environnementaux sur la santé humaine. En raison de leur grande taille, les CSERCan constituent une excellente ressource pour l’étude des résultats en matière de santé qui sont rares et des petits groupes de population. Elles conviennent parfaitement à la recherche sur la santé environnementale en raison de la couverture géographique de toutes les régions du Canada, des longues périodes de suivi et du couplage de données avec l’historique des codes postaux annuels.

Mots-clés

Canada, données couplées sur la santé, études de cohorte, hospitalisation, mortalité, néoplasmes, recensement

DOI : https://www.doi.org/10.25318/82-003-x201901200003-fra

Résultats

La réduction et l’élimination des inégalités en santé sont des objectifs permanents de la politique en matière de santé au Canada. Pour soutenir et orienter les mesures visant à atteindre cet objectif, on a couplé en 2008 les données d’un échantillon de participants au Recensement de 1991 avec des données sur la mortalité qui couvraient une période de 10 ans. Cet ensemble de données a ensuite servi à déterminer la répartition des résultats en matière de mortalité dans des groupes définis en fonction du revenu, du niveau de scolarité, de la profession, de l’état matrimonial, de la langue, de l’appartenance ethnique, du statut d’immigrant, de l’identité autochtone et de la situation vis-à-vis de l’incapacité. En 2009, on a approuvé la prolongation du suivi de la mortalité sur un certain nombre d’années ainsi que l’inclusion des données sur l’incidence du cancer et des données sur le lieu de résidence annuel. L’élargissement de l’ensemble de données avait pour objectif d’évaluer les répercussions de l’exposition prolongée à la pollution atmosphérique sur la santé humaine, dans le but de guider l’élaboration de normes pancanadiennes sur les principaux polluants. Au cours des années suivantes, on a créé un ensemble de données couplées pour le Recensement de 2001 et un ensemble de données couplées pour le Recensement de 1996, que l’on a appelés Cohortes santé et environnement du recensement canadien (CSERCan). [Article complet]

Auteurs

Michael Tjepkema (michael.tjepkema@canada.ca), Tanya Christidis, Tracey Bushnik et Lauren Pinault travaillent au sein de la Division de l’analyse de la santé de Statistique Canada à Ottawa, en Ontario

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :