Rapports sur la santé

Une revue à comité de lecture canadienne consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé

Mai 2018

Prise en compte des erreurs de déclaration lors de la comparaison de l’apport énergétique au fil du temps au Canada

par Didier Garriguet

Les estimations de l’apport énergétique en 2015 sont inférieures à celles de 2004. L’écart observé est trop important pour s’expliquer par un changement des besoins énergétiques ou de l’activité physique de la population. L’apport alimentaire autodéclaré fait l’objet d’erreurs de déclaration et peut expliquer une partie de cet écart. L’objectif de la présente étude est d’évaluer la façon dont les erreurs de déclaration ont varié entre 2004 et 2015 et de démontrer les répercussions de ces variations sur l’interprétation des données nationales relatives à l’apport énergétique de la population canadienne. Les données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Nutrition (ESCC – Nutrition) de 2004 ainsi que celles de l’ESCC – Nutrition de 2015 ont été utilisées pour estimer l’apport énergétique et les besoins énergétiques pour tous les participants âgés de deux ans ou plus.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Prise en compte des erreurs de déclaration lors de la comparaison de l’apport énergétique au fil du temps au Canada

Transitions vers les soins de longue durée et les soins en établissement chez les Canadiens âgés

par Rochelle Garner, Peter Tanuseputro, Douglas G. Manuel et Claudia Sanmartin

En 2016, 16,9 % des Canadiens étaient âgés de 65 ans et plus, et 2,2 % avaient 85 ans et plus, ce qui représente une augmentation de 20,0 % dans ces groupes d’âge depuis 2011. On prévoit que la proportion de la population canadienne de 65 ans et plus atteindra 20,0 % d’ici 2024. Ces mouvements démographiques soulèvent des préoccupations sur les besoins futurs de soins en établissements de soins infirmiers (ESI), car l’âge représente un fort prédicteur d’admission dans un ESI. Selon les données du Recensement de 2016, 6,8 % des Canadiens de 65 ans et plus vivaient dans un ESI ou une résidence pour personnes âgées (RPA); cette proportion s’élève à 30,0 % chez les Canadiens de 85 ans et plus.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Transitions vers les soins de longue durée et les soins en établissement chez les Canadiens âgés

Date de modification :