Rapports sur la santé

Une revue à comité de lecture canadienne consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé

Février 2015

La mortinaissance et la mortalité infantile dans les communautés autochtones du Québec

par Nicolas L. Gilbert, Nathalie Auger et Michael Tjepkema

Plusieurs études ont révélé que les taux de mortalité infantile et de mortinaissance sont plus élevés chez les Premières Nations et les Inuits que dans le reste de la population du Canada. Dans ces études, les Autochtones ont été identifiés selon la résidence dans une région où la population autochtone est en forte proportion, d'après les données du recensement, par l'auto-identification inscrite sur les enregistrements de naissances (en Colombie-Britannique) ou au moyen de la langue maternelle de la mère (au Québec).


Élaboration d'une mesure non catégorielle de la santé des enfants en se servant de données administratives

par Rubab G. Arim, Dafna E. Kohen, Jamie C. Brehaut, Anne Guèvremont, Rochelle E. Garner, Anton R. Miller, Kimberlyn McGrail, Marni Brownell, Lucy M. Lach et Peter L. Rosenbaum

La disponibilité croissante de données provinciales et nationales couplées offre la possibilité de mener des travaux de recherche sur la santé en utilisant des renseignements administratifs. Chez les enfants, les études s'appuyant sur ce genre de données ont porté en grande partie sur l'utilisation des services de santé ou sur la prévalence de maladies particulières. Cependant, les approches catégorielles axées sur des maladies particulières n'englobent pas le grand nombre de maladies rares dont les conséquences sont similaires, ni les enfants dont la maladie n'a pas été diagnostiquée. De surcroît, les politiques, les programmes et les interventions ne ciblent habituellement pas une maladie en particulier.

Date de modification :