Recherche par mot-clé

Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (24)

Tout (24) (0 à 10 de 24 résultats)

  • Articles et rapports : 11-626-X2013027
    Géographie : Canada
    Description :

    Cet article de la série Aperçus économiques traite de l'augmentation des prix des aliments constatée partout dans le monde depuis 2007. Il vise à répondre aux questions suivantes : Comment les prix des aliments ont-ils évolué au Canada et dans le reste du monde depuis 2007? Comment les tendances récentes observées au Canada se comparent-elles aux épisodes antérieurs de hausse des prix des aliments?

    Date de diffusion : 2013-06-27

  • Articles et rapports : 75-001-X200910613231
    Géographie : Canada
    Description :

    Tout comme les États-Unis et le Royaume-Uni, le Canada a une plus grande proportion de travailleurs peu rémunérés que l'Australie et la plupart des pays du territoire continental européen. Les différences entre le territoire continental européen mettent en relief des approches différentes envers le marché du travail alors que le taux beaucoup plus bas de travail peu rémunéré en Australie est plus surprenant puisque ce pays partage de nombreuses similarités avec le Canada. Des différences dans le processus d'établissement de la rémunération expliquent sans doute une partie de l'écart des taux des emplois peu rémunérés.

    Date de diffusion : 2009-09-18

  • Revues et périodiques : 75-511-X
    Géographie : Canada
    Description :

    Cet ouvrage a été élaboré afin de contribuer à l'information de base dont les leaders et les chercheurs auront besoin lorsqu'ils accorderont beaucoup plus de temps et de ressources aux ajustements à la vague de retraite que la génération du baby-boom est en train d'entreprendre. Le contenu de l'ouvrage traite des aspects de la retraite qui n'ont pas reçus un accent proéminent dans la littérature de recherche, mais il faudra s'y attarder pour se préparer aux ajustements. Parmi ces aspects sont l'émergence d'un grand nombre de personnes, une partie importante de la population adulte, dont la durée de la retraite sera aussi longue qu'une génération, plus ou moins 25 ans, qui entraînera un variété de questions importantes; la retraite des femmes; les dynamiques de la famille et la retraite; et les processus de retraite pour les personnes qui n'ont pas d'emploi de carrière comme on le définit. Une grande partie du livre est dédiée aux documents scientifiques qui s'appuient sur les données de Statistique Canada et qui requièrent d'importantes innovations de concepts utiles et de séries de données qui servent à illustrer ce que nos données ont à offrir.

    Date de diffusion : 2008-09-08

  • Articles et rapports : 75F0002M2007006
    Description :

    Cette étude se fonde sur les données fiscales administratives et l'Enquête sur la sécurité financière pour examiner les tendances du nombre et des caractéristiques des Canadiens à revenu élevé, ainsi que de leur patrimoine et de leurs taux d'imposition réels, de 1982 à 2004. Une foule de seuils sert à délimiter le revenu élevé et on y souligne les statistiques sur les paliers supérieurs de 5 %, 1 %, 0,1 % et 0,01 % des déclarants.

    Selon l'étude, il faut qu'une personne ait eu un revenu individuel de 89 000 $ pour entrer dans le palier supérieur de 5 % en 2004. Grâce à un revenu familial de 154 000 $, une famille se situerait dans le palier supérieur de 5 %. La croissance du revenu au palier supérieur a été assez rapide, tandis que le revenu de la majorité de la population est demeuré stable. Le Canada avait beaucoup moins de bénéficiaires de revenu supérieur en 2004 et leur revenu était considérablement moins élevé qu'aux États-Unis. Les personnes à revenu élevé ont tendance à être des hommes mariés, d'âge moyen et vivant dans un grand centre urbain. Même si les femmes représentent une plus grande proportion du palier supérieur de 5 % des déclarants depuis 1982, elles ne gagnent pas assez pour se retrouver dans les groupes à revenu très élevé. Les Canadiens à revenu élevé représentent à peu près la même part du patrimoine total que du revenu total.

    Conformément à leur part de plus en plus grande du revenu total, les Canadiens à revenu élevé paient une part de plus en plus importante de l'impôt sur le revenu des particuliers total. Leur part du revenu total est passée de 21 % à 25 % entre 1992 et 2004, tandis que leur part de l'impôt sur le revenu payé est passée de 30 % à 36 %. En même temps, leur taux d'imposition réel a été ramené de 29 % à 27 %. Ainsi, malgré des taux d'imposition inférieurs, l'augmentation du revenu a été suffisamment importante, lorsqu'on la combine au système d'impôt progressif, pour donner une part accrue de l'impôt total payé par les Canadiens à revenu élevé. Il y a une grande hétérogénéité dans les taux d'imposition réels au niveau individuel, certains particuliers à revenu élevé ayant un taux d'imposition réel de plus de 45 %, tandis que d'autres ne paient que 10 %. Dans la répartition du revenu, la proportion de déclarants qui ne paient pas d'impôt a diminué entre 1992 et 2004.

    Date de diffusion : 2007-09-24

  • Articles et rapports : 11F0019M2005244
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude comparative porte sur le rôle que jouent les antécédents familiaux dans l'accès aux études postsecondaires au Canada et aux États Unis. Étant donné que les études postsecondaires sont financées d'une façon très différente dans l'un et l'autre pays, les antécédents familiaux peuvent jouer des rôles foncièrement différents. Les résultats donnent à penser que la poursuite d'études universitaires est moins courante chez les étudiants à faible revenu et les membres de minorités visibles aux États Unis que chez leurs homologues au Canada. Plusieurs raisons possibles sont examinées.

    Date de diffusion : 2005-03-15

  • Articles et rapports : 11F0019M2005240
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans le présent document, nous proposons un aperçu des tendances de l'inégalité du revenu et du faible revenu au Canada dans une perspective internationale. Nous tentons notamment de répondre aux questions suivantes :- Après quelques décennies de stabilité, l'inégalité du revenu familial est-elle en hausse au Canada?- L'inégalité du revenu au Canada est-elle faible ou élevée?- Le taux de faible revenu au Canada est-il faible ou élevé par rapport aux autres pays occidentaux?- Le régime d'impôts et de transferts réduit-il davantage les taux de faible revenu au Canada qu'aux États-Unis ou dans les pays européens?- Le taux et l'écart de faible revenu ont-ils augmenté au Canada au cours des deux dernières décennies?- La hausse du taux de faible revenu des immigrants a-t-elle une incidence significative sur le taux global de faible revenu? - La plupart des périodes de faible revenu se prolongent-elles, et dans quels groupes se concentre la persistance du faible revenu?

    Pour répondre à ces questions, nous nous inspirons des résultats d'un certain nombre de documents.

    Date de diffusion : 2005-02-10

  • Articles et rapports : 75F0002M2005001
    Description :

    L'analyse comparative de la dynamique de la pauvreté - sa fréquence, ses transitions, et sa persistance - peut jeter beaucoup d'éclairages sur la nature de la pauvreté et l'efficacité des mesures politiques de rechange. Le présent manuscrit compare la dynamique de la pauvreté dans quatre pays industrialisés avancés (le Canada, l'Allemagne réunifiée, la Grande-Bretagne et les États-Unis) pendant des périodes de six ans en chevauchement dans les années 1990. Les données montrent que la persistance de la pauvreté est plus élevée en Amérique du Nord qu'en Europe. Par exemple, malgré une fréquence élevée, la pauvreté en Grande-Bretagne est relativement transitoire. Dans les quatre pays, les transitions de la pauvreté, en grande partie, et la fréquence de la pauvreté chronique sont liées à l'instabilité de l'emploi et à l'éclatement de la famille. De plus, les résultats semblent indiquer que les différences dans les politiques sociales jouent un rôle crucial quant aux écarts observés entre l'Europe et l'Amérique du Nord pour ce qui est de la la fréquence et de la persistance de la pauvreté.

    Date de diffusion : 2005-01-31

  • Articles et rapports : 11-522-X20020016747
    Description :

    Ce projet vise non seulement à préciser dans quelle mesure les individus se trouvent coincés dans la catégorie des faibles revenus, mais aussi à déterminer s'ils ont suffisamment de possibilités d'accéder à la catégorie supérieure de la répartition des revenus. Il vise aussi à comparer les profils de mobilité de la répartition des revenus en Amérique du Nord et en Europe, en essayant de donner des éclaircissements sur l'effet de divers modèles d'intégration. Des données provenant de la Cross National Equivalent File de la British Household Panel Survey (BHPS) pour le Royaume-Uni, de la German Socio-Economic Panel (GSOEP) pour l'Allemagne, de la Panel Study of Income Dynamics (PSID) pour les États-Unis et de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) pour le Canada, permettent de réaliser une analyse comparative de la dynamique du revenu des ménages durant les années 1990, en accordant une attention particulière à la dynamique des revenus faibles et élevés. Des données administratives canadiennes provenant des dossiers fiscaux sont également utilisées. La période de référence de ces ensembles de données de panel varie de 6 années (pour l'EDTR) à presque 20 années (pour la PSID et les données administratives canadiennes). L'analyse se concentre sur les nouveaux faits survenus au cours des années 1990, mais porte aussi sur la sensibilité des résultats aux variations de la longueur de la période analysée.

    L'analyse débute par une description générale des caractéristiques et des événements principaux (démographiques par opposition à marché du travail) qui déterminent les niveaux et les variations du revenu corrigé des ménages. On examine les mouvements d'entrée et de sortie dans les catégories de revenus faibles et élevés. On utilise plusieurs définitions des revenus faibles et élevés qui intègrent les notions absolue et relative de pauvreté. La sensibilité des résultats à l'utilisation de diverses échelles d'équivalence est également examinée. Cette vue d'ensemble descriptive a pour but de brosser un tableau général du revenu des ménages dans chaque pays et des rôles relatifs joués par la structure familiale, le marché du travail et l'État providence dans la mobilité du revenu. On utilise ensuite des méthodes de hasard en temps discret pour modéliser la dynamique des entrées et des sorties relatives aux revenus faibles et élevés.

    Des corrections sont apportées pour tenir compte à la fois de l'hétérogénéité observée et latente pour faire ressortir les différences entre les déterminants des taux de transition observés pour les divers pays. Cette correction est faite en évaluant l'importance des rôles relatifs de la famille, du marché et de l'État. On accorde aussi un intérêt particulier aux changements institutionnels importants, notamment l'intégration croissante des marchés des produits et du travail en Amérique du Nord et en Europe.

    Date de diffusion : 2004-09-13

  • Articles et rapports : 75-001-X200410513120
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans ce document, on compare le bien-être économique des femmes devenues veuves depuis peu au cours des années 1990 dans quatre pays membres de l'OCDE : le Canada, les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne.

    Date de diffusion : 2004-06-14

  • Articles et rapports : 11-010-X20030046509
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans cet article, on examine les tendances récentes entre le Canada et les États-Unis au chapitre des ménages, du gouvernement, des entreprises, des dépenses et de l'épargne externes. On donne aussi un aperçu des facteurs qui entrent en jeu concernant les prêts et l'emprunt dans ces deux pays.

    Date de diffusion : 2003-04-17
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (24)

Analyses (24) (10 à 20 de 24 résultats)

  • Articles et rapports : 11-010-X20030036501
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans cet article, on examine les marchés financiers, l'investissement des entreprises, les dépenses des ménages, les taux d'intérêt, les impôts, le marché du travail et d'autres développements économiques au Canada et dans le monde en 2002. On observe ces facteurs d'après les tendances à long terme de notre société, comme le vieillissement de la population et l'augmentation du niveau de scolarité des femmes.

    Date de diffusion : 2003-03-20

  • Articles et rapports : 88-003-X20030016472
    Géographie : Canada
    Description :

    Malgré les inquiétudes concernant la sécurité, les Canadiens commandent de plus en plus de produits par Internet. En 2001, 1 ménage sur 5, soit un nombre estimatif de 2,2 millions de ménages, ont effectué des achats sur Internet représentant une valeur de près de 2 milliards de dollars. Fait à noter, ces ménages ont passé 13,4 millions de commandes sur Internet.

    Date de diffusion : 2003-02-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2001171
    Géographie : Canada
    Description :

    L'article examine le cadre conceptuel de la mobilité intergénérationnelle en regard de la relation entre les revenus des parents et ceux des enfants ainsi que le degré et les sources de la mobilité intergénérationnelle au Canada. La principale conclusion est la suivante : la société canadienne se caractérise par un degré relativement élevé de mobilité intergénérationnelle et, selon l'information disponible, les enfants qui grandissent dans une famille à faible revenu ne sont pas condamnés à toucher de faibles revenus à l'âge adulte. À cet égard, le Canada se compare avantageusement à bon nombre d'autres pays, la mobilité y étant en moyenne plus élevée qu'aux États-Unis et qu'au Royaume-Uni et similaire à celle observée dans certains des pays les mieux classés à ce chapitre. Les causes de ce phénomène se rapportent à l'accès à une éducation de grande qualité et aux investissements non monétaires de grande qualité dans les enfants. Cependant, aucun élément probant ne permet de lier le niveau du revenu familial et la nature de ces investissements.

    Date de diffusion : 2001-10-25

  • Articles et rapports : 11F0019M2001149
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document, le prolongement d'un travail antérieur, constitue une mise à jour de la structure et des paramètres d'orientation du régime canadien d'imposition de charges sociales. À partir d'un ensemble de données disponibles depuis peu, il fait aussi rapport des tendances sur le plan du niveau, de l'augmentation et du rôle de chaque composante de ces charges ces dernières années. Il est finalement consacré à une comparaison des charges sociales canadiennes à celles des principaux pays développés. Voici les points saillants de ses principales conclusions.

    Les charges sociales au Canada ont augmenté considérablement depuis le début des années 80, constituant une source de plus en plus importante de recettes tant pour le gouvernement fédéral que pour les gouvernements provinciaux. L'augmentation rapide de ces charges enregistrée au cours des années précédentes s'est en grande partie ralentie au début des années 90. Les recettes tirées des charges sociales perçues auprès des employés et des employeurs du pays se sont stabilisées depuis 1992 aux alentours de 5,7 % du produit intérieur brut (PIB) ou de 14,0 % des recettes totales des gouvernements fédéral et provinciaux; le taux effectif total des charges sociales s'est stabilisé depuis 1994 aux environs de 12,20 $ pour chaque 100 $ en salaires et en traitements.

    La structure, le niveau, l'augmentation et le rôle de chaque composante des charges sociales varient considérablement d'une province à une autre. Les cotisations d'assurance-emploi (a.-e.) ont toutefois été, étonnamment, la composante la plus importante de ces charges dans chaque province aussi bien dans les années 80 que dans les années 90, indépendamment de l'existence ou non dans une province d'une charge sociale provinciale; l'augmentation des cotisations d'a.-e. a aussi été invariablement le principal facteur ayant contribué à la hausse du total des charges sociales durant cette période.

    Malgré leur augmentation rapide dans les années 80 et au début des années 90, les charges sociales canadiennes demeurent parmi les plus faibles de toutes celles imposées dans les principales économies développées. Suivant des données compilées par l'OCDE, les recettes tirées des charges sociales au Canada totalisaient 6,0 % de son PIB en 1996, c'est-à-dire 14 % de moins qu'aux États-Unis, étaient les plus faibles de toutes celles imposées dans les pays du G-7 et se classaient au 9e rang le moins élevé de toutes celles prélevées dans les 29 États membres de l'OCDE.

    Date de diffusion : 2001-09-11

  • Articles et rapports : 75-001-X20010015610
    Géographie : Canada
    Description :

    Cet article présente un aperçu des changements survenus entre 1980 et 1997 concernant divers impôts dans les pays du G-7 et de l'OCDE.

    Date de diffusion : 2001-03-23

  • Articles et rapports : 11F0019M2000140
    Géographie : Canada
    Description :

    La corrélation entre le taux de féminité des professions et les salaires constitue le fondement de la législation en matière d'équité salariale et de valeur comparable. Diverses études antérieures ont analysé cette corrélation à partir de données américaines et ont cerné certains des facteurs déterminants des niveaux de salaire peu élevés dans les «emplois à prédominance féminine» de même que d'importantes limites des politiques publiques dans ce domaine. Toutefois, il existe peu de données visant d'autres secteurs de compétence. Cette lacune est particulièrement perturbante dans le cas du Canada, qui s'est doté de l'une des législations les plus élaborées en matière d'équité salariale au monde. Dans le présent article, nous dressons un portrait complet, de la fin des années 1980, de la ségrégation professionnelle fondée sur le sexe au Canada et de ses répercussions sur les salaires. Nous établissons également des comparaisons explicites entre nos résultats et des données américaines. Ces résultats indiquent un lien entre la rémunération des femmes et le taux de féminité des professions beaucoup plus fort aux États-Unis qu'au Canada, où cette relation est généralement peu marquée et non significative sur le plan statistique. La position relativement meilleure dont jouissent les femmes dans les emplois à prédominance féminine au Canada est associée à des taux de syndicalisation plus élevés et aux effets fixes des salaires des secteurs des «services publics».

    Date de diffusion : 2000-09-05

  • Articles et rapports : 75-001-X20000025071
    Géographie : Canada
    Description :

    De nombreux débats populaires au sujet des taux d'imposition comparatifs sont fondés sur les taux statutaires fédéraux de l'impôt sur le revenu. Mais l'impôt payé en réalité est souvent très différent en raison des divers crédits d'impôt, déductions fiscales, surtaxes et cotisations sociales. On utilise dans cette étude les taux d'imposition effectifs plutôt que les taux statutaires afin de comparer l'impôt sur le revenu que paient les particuliers et les familles au Canada et aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2000-06-07

  • Articles et rapports : 82-003-X19990034936
    Géographie : Canada
    Description :

    En général, l'inégalité des revenus et la mortalité observées dans les provinces et les régions métropolitaines du Canada sont plus faibles que celles enregistrées dans les États et les régions métropolitaines des États-Unis.

    Au Canada, on n'observe pas de lien entre l'inégalité des revenus et la mortalité ni l'échelon provincial ni à celui de la région métropolitaine. En revanche, ce rapport est important aux États-Unis.

    Cette comparaison entre le Canada et les États-Unis donne à penser que l'environnement urbain est plus propice à un bon état de santé au Canada qu'aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2000-03-31

  • Articles et rapports : 91-209-X19990004852
    Géographie : Canada
    Description :

    Il y a maintenant 15 ans, A. Romaniuc publiait dans cette collection une étaude exhaustive de l'évolution au cours du siècle de la fécondité au Canada. On y décrivait, la croissance phénoménale de la fécondité d'après-guerre qui fut à l'origine des baby-boomers - les générations les plus nombreuses qu'ait connues le Canada - qui, par leur seul nombre, auront eu, à chaque étape de leur cycle de vie, un impact significatif sur la structure sociale économique et politique du pays.

    Date de diffusion : 1999-12-22

  • Articles et rapports : 11F0019M1999129
    Géographie : Canada
    Description :

    Bien qu'il existe d'abondantes études exposant les différences de revenu entre les immigrants et les autochtones ou entre les groupes d'immigrants eux même, ces études ne tiennent pas compte de la distribution ni de la concentration des revenus. Comme ces deux aspects sont importants pour comprendre la répartition du bien-être économique et le comportement des consommateurs chez ces groupes, ils jouent un rôle au niveau de la politique.

    En s'aidant des données du recensement de 1991, nous avons examiné la distribution et la concentration des revenus chez 15 groupes de lieux de naissance de la population de 55 ans et plus. Près de 19 % des hommes et 15 % des femmes reçoivent moins de la moitié du revenu médian et touchent 5 % et 3 % respectivement du revenu global. Près de 30 % des hommes et 29 % des femmes reçoivent plus d'une fois et demie le revenu médian et touchent 61 % et 59 % respectivement du revenu global. Près de 51 % des hommes et 56 % des femmes touchant un revenu situé entre la moitié et une fois et demie le revenu médian sont dits membres de la classe moyenne et ils figurent respectivement pour 34 % et 38 % du revenu global.

    Même si, en tant que groupe, les immigrants de 55 ans et plus présentent à peu près la même distribution par quartile et la même concentration de revenus que le groupe de Canadiens autochtones, les groupes des lieux de naissance diffèrent les uns des autres. En effet, les groupes provenant des régions en développement, c.-à-d. ceux-là même qui affichent un revenu annuel inférieur à la moyenne, présentent également une distribution plus inéquitable des revenus que les Canadiens autochtones ou leurs homologues de régions industrialisées. Par conséquent, la distribution des revenus est plus polarisée chez les populations des régions en développement que chez celles des régions industrialisées ou chez les Canadiens autochtones. En moyenne, le revenu des femmes est de 45 % inférieur à celui des hommes et la polarisation des revenus est moins élevée chez elles que chez les hommes quel que soit le lieu de naissance. Cette situation s'explique en partie par les transferts gouvernementaux qui ont tendance à égaliser plutôt qu'à polariser les revenus, et les femmes âgées tirent un pourcentage plus élevé de leurs revenus des transferts gouvernementaux que les hommes âgés.

    Date de diffusion : 1999-04-21
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :