Rapports sur la santé

Une revue à comité de lecture canadienne consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé

Avril 2019

Effet de l’immigrant en bonne santé par catégorie d’immigrants au Canada

par Chaohui Lu et Edward Ng

En 2016, les immigrants au Canada représentaient 7,5 millions de personnes, c’est-à-dire près de 22 % de la population canadienne. Selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), près de 1 million d’immigrants seront admis de 2018 à 2020. Étant donné la croissance de la population d’immigrants au Canada, il devient de plus en plus important de surveiller leur santé. La littérature bien établie sur l’effet de l’immigrant en bonne santé (EIBS) révèle qu’au moment de leur arrivée les immigrants sont en meilleure santé que la population née au Canada, mais indique que cet avantage en matière de santé diminue avec le temps, possiblement en raison des difficultés relatives à l’ajustement à un nouvel environnement, du stress ou de l’adoption de comportements à risque pour la santé. Parallèlement, outre le système canadien de points d’appréciation, qui tend vers la sélection de personnes présentant un capital humain supérieur (comme la scolarité et les aptitudes linguistiques pour la catégorie de l’immigration économique), la sélection systématique par examen médical et l’autosélection positive étaient deux explications importantes de l’avantage initial en matière de santé pour la plupart des immigrants.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Effet de l’immigrant en bonne santé par catégorie d’immigrants au Canada

Tendances récentes liées au cancer de la prostate au Canada

par Allana G. LeBlanc, Alain Demers et Amanda Shaw

La prostate, qui fait partie des systèmes reproducteur et urinaire de l’homme, est une petite glande située juste au-dessous de la vessie. Les modifications que subissent les cellules de la prostate peuvent entraîner des affections bénignes comme la prostatite ou l’hyperplasie bénigne de la prostate, des états précancéreux comme la néoplasie intra-épithéliale de la prostate ou le cancer de la prostate. Le cancer de la prostate est le type de cancer le plus courant chez les hommes au Canada, suivi du cancer colorectal, du cancer du poumon et du cancer de la vessie. Des analyses récentes de la Société canadienne du cancer indiquent que 1 homme sur 7 recevra un diagnostic de cancer de la prostate au cours de sa vie et que 1 homme sur 29 décédera des suites de la maladie.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Tendances récentes liées au cancer de la prostate au Canada

Date de modification :