Rapports sur la santé

Une revue à comité de lecture canadienne consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé

Mai 2017

Risque de mélanome associé au rayonnement ultraviolet ambiant en période estivale

par Lauren Pinault, Tracey Bushnik, Vitali Fioletov, Cheryl E. Peters, Will D. King et Michael Tjepkema

Le rayonnement ultraviolet fait partie du rayonnement total qui atteint la surface de la Terre. Il est possible de le modéliser à l’aide de caractéristiques géophysiques, notamment celles de la couche d’ozone et de la couverture nuageuse dérivées des observations satellites, ainsi que des données de spectrophotomètres terrestres. La diminution de la couche d’ozone a engendré l’augmentation de l’intensité du rayonnement ultraviolet, particulièrement dans les régions plus proches des pôles.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Risque de mélanome associé au rayonnement ultraviolet ambiant en période estivale

Exposition au soleil, protection solaire et coup de soleil chez les adultes canadiens

par Lauren Pinault et Vitali Fioletov

Le cancer de la peau a l’incidence la plus élevée de tous les cancers au Canada. La Société canadienne du cancer a évalué qu’il y a eu 6 800 nouveaux cas de mélanome cutané et 78 300 nouveaux cas de cancer de la peau avec mélanome bénin en 2015. De 1986 à 2010, l’incidence du mélanome a augmenté de 2 % par année chez les hommes, et de 1,5 % par année chez les femmes.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Exposition au soleil, protection solaire et coup de soleil chez les adultes canadiens

Date de modification :