Rapports sur la santé

Une revue à comité de lecture canadienne consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé

Septembre 2016

Temps passé dehors, activité physique, sédentarité et indicateurs de la santé chez les enfants de 7 à 14 ans : Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2012-2013

par Richard Larouche, Didier Garriguet, Katie E. Gunnell, Gary S. Goldfield et Mark S. Tremblay

Des données probantes recueillies partout dans le monde montrent que la majorité des enfants et des adolescents ne sont pas assez actifs. Cette situation est souvent désignée sous le nom de « crise de l’inactivité physique » parce que, même en bas âge, un faible niveau d’activité physique est relié à l’ensemble des facteurs de risque associés aux maladies cardiovasculaires. En outre, des études sur la population ont révélé que les enfants et les adolescents consacrent plus de la moitié de leurs heures de veille à des activités sédentaires, qui sont aussi associées à des résultats défavorables en matière de santé physique et psychosociale.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Temps passé dehors, activité physique, sédentarité et indicateurs de la santé chez les enfants de 7 à 14 ans : Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2012 2013

Activité physique et comportement sédentaire des enfants canadiens de trois à cinq ans

par Didier Garriguet, Valerie Carson, Rachel C. Colley, Ian Janssen, Brian W. Timmons and Mark S. Tremblay

Pour les enfants d’âge préscolaire, l’activité physique est associée à des mesures améliorées de l’adiposité, du développement moteur, de la santé psychosociale et des indicateurs de la santé cardiométabolique, tandis que le comportement sédentaire, et plus particulièrement le temps passé devant un écran, est associé à une adiposité plus grande et à une diminution du développement psychosocial et cognitif. En 2012, ces conclusions ont servi à élaborer des lignes directrices en matière d’activité physique et de comportement sédentaire relatives aux enfants canadiens de 0 à 4 ans.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Activité physique et comportement sédentaire des enfants canadiens de trois à cinq ans

L’épilepsie au Canada : prévalence et conséquences

par Heather Gilmour, Pamela Ramage-Morin et Suzy L. Wong

L’épilepsie est une maladie neurologique chronique se manifestant par des crises non provoquées, qui peuvent aller d’un relâchement de l’attention à la perte de conscience. L’Organisation mondiale de la Santé reconnaît l’épilepsie comme étant un problème de santé publique majeur et estime que plus de 50 millions de personnes dans le monde en sont atteintes. L’épilepsie peut être d’origine génétique ou découler d’affections du cerveau comme une tumeur, une infection, un traumatisme crânien, un manque d’oxygène (par exemple à la naissance) ou un accident vasculaire cérébral. Toutefois, dans plus de la moitié des cas, la cause est inconnue. L’épilepsie peut être diagnostiquée à tout âge et est associée à un risque accru de décès prématuré. On estime qu’entre 65 % et 85 % des personnes épileptiques finissent par entrer en rémission de longue durée.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Activité physique et comportement sédentaire des enfants canadiens de trois à cinq ans

Date de modification :