Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Six des sept secteurs à l’exportation affichent une croissance

Après avoir connu une croissance de 6,2 % en janvier, les exportations de biens industriels ont augmenté de 7,2 % en février pour s’établir à 7,9 milliards de dollars. Même si les gains étaient généralisés, l’augmentation des volumes de minerais métalliques et les prix accrus des produits chimiques, plastiques et des engrais ont été à l’origine de près des trois quarts de cette hausse.

Les minerais métalliques ont connu une croissance de 36,5 % grâce à la vigueur des exportations de minerais de nickel et de cuivre alors que les engrais et matières fertilisantes, telle la potasse, ont mené l’augmentation de 4,5 % des exportations de produits chimiques, plastiques et engrais. Les exportations d’engrais et de matières fertilisantes se sont accrues pour un cinquième mois consécutif en février.

Les exportations de produits de l’automobile ont augmenté de 5,0 % pour s’établir à 4,5 milliards de dollars, en raison principalement de l’augmentation de 4,6 % des volumes. Les exportations de voitures particulières se sont accrues de 9,4 % grâce à la reprise des activités de certains fabricants qui avaient fermé leurs usines pour une période prolongée en janvier. En revanche, les exportations de pièces de véhicules automobiles ont affiché une baisse de 2,9 % après trois mois consécutifs d’augmentation.

Les exportations de produits énergétiques ont progressé de 0,8 % pour s’établir à 8,7 milliards de dollars alors que les prix ont augmenté de 1,8 %. La croissance des exportations de pétrole brut a presque été contrebalancée par la baisse des exportations de gaz naturel et de produits du pétrole et du charbon. Les exportations de pétrole brut ont augmenté de 6,1 %, en raison surtout de la hausse des prix. Quant aux exportations de gaz naturel, elles ont connu un déclin pour la première fois depuis mai 2009, diminuant de 7,6 % en raison de la diminution des volumes.

Les produits énergétiques freinent la croissance des importations

Les importations de produits énergétiques, à la baisse pour un deuxième mois consécutif, ont diminué de 14,2 % pour s’établir à 2,9 milliards de dollars en février. Les importations de pétrole brut ont reculé de 18,1 % car les volumes ont baissé de 22,2 %, compte tenu des interruptions de production et des activités de maintenance qui ont eu lieu dans certaines raffineries. Les importations de charbon et d’autres produits connexes ont diminué de 16,5 %, en grande partie à cause du ralentissement des importations de gaz naturel.

Après deux mois de diminutions, les importations de machines et d’équipements ont augmenté de 3,3 % pour s’établir à 8,7 milliards. Il s’agissait de la quatrième augmentation des importations dans ce secteur depuis le sommet en novembre 2008. Cette croissance généralisée a été menée par les importations de machines industrielles et agricoles et les importations d’autres machines et équipements.

Les importations de machines industrielles et agricoles ont augmenté de 7,0 % grâce à la vigueur des machines d’excavation, en hausse de 50,4 %. Les importations d’autres machines et équipement ont crû surtout en raison de l’augmentation des importations de matériel de communication.

Les importations de produits de l’automobile se sont élevées de 3,5 % pour atteindre 6,0 milliards de dollars, la plus haute valeur enregistrée depuis octobre 2008. Cette croissance était principalement attribuable à la hausse de 3,1 % des volumes. Les importations de voitures particulières ont connu une augmentation de 9,8 % et constituaient la principale source de la croissance du secteur. Les importations de camions et autres véhicules à moteur ont augmenté pour un cinquième mois consécutif, progressant de 3,7 %, en raison de la forte demande de grosses camionnettes.