L’activité féminine dans le pays d’origine et les salaires des immigrantes au Canada

Articles et rapports : 11F0019M2015365

Description :

Des études antérieures ont révélé une forte association entre le taux d’activité féminine dans le pays d’origine et l’activité des immigrantes dans le pays hôte. Cette relation est interprétée comme le résultat de l’influence persistante des attitudes à l’égard des rôles sexospécifiques dans le pays d’origine sur l’activité des immigrantes. Toutefois, l’hypothèse selon laquelle les niveaux d’activité féminine dans le pays d’origine traduisent les attitudes culturelles à l’égard des rôles sexospécifiques n’a pas été examinée en profondeur. En outre, on en sait peu sur la façon dont les caractéristiques du pays d’origine pourraient être corrélées avec les résultats des immigrantes après leur entrée sur le marché du travail dans le pays hôte.

Le présent document étoffe la littérature spécialisée existante en abordant trois questions : quelle est la relation entre les attitudes à l’égard des rôles sexospécifiques dans le pays d’origine et l’activité féminine dans le pays d’origine? La relation entre le taux d’activité féminine dans le pays d’origine et l’activité des immigrantes dans le pays hôte persiste-t-elle quand il est tenu compte de l’effet des attitudes à l’égard des rôles sexospécifiques dans le pays d’origine? Le taux d’activité féminine dans le pays d’origine et les attitudes à l’égard des rôles sexospécifiques dans le pays d’origine sont-ils associés aux salaires des immigrantes au Canada?

Numéro d'exemplaire : 2015365
Auteur(s) : Frank, Kristyn; Hou, Feng
FormatDate de sortieInformations supplémentaires
HTML28 janvier 2015
PDF28 janvier 2015