Le modèle de sélection selon le capital humain et les résultats économiques à long terme des immigrants

Articles et rapports : 11F0019M2014361

Description :

Au Canada, au cours des années 1990 et des années 2000, la sélection des immigrants économiques s’est appuyée principalement sur le modèle d’immigration axé sur le capital humain. Ce modèle a pour prémisse que sélectionner des immigrants dont le niveau de capital humain est élevé est particulièrement favorable à long terme. Les partisans de ce modèle soutiennent qu’un haut niveau de scolarité permet aux immigrants d’arriver en possédant les compétences nécessaires dans une « économie fondée sur le savoir » et, fait peut être plus important, de mieux s’adapter aux changements cycliques et structurels du marché du travail que les immigrants ayant fait moins d’études.

Le présent document porte sur les tendances de l’avantage salarial que les immigrants ayant un niveau élevé de scolarité possèdent par rapport à ceux moins instruits selon la catégorie d’immigration. L’étude vise à répondre à trois questions. Premièrement, la diminution bien documentée des revenus initiaux des immigrants observée au cours du dernier quart de siècle a t elle varié selon le niveau de scolarité et selon la catégorie d’admission des immigrants? Deuxièmement, y a t il eu chez les cohortes récentes une évolution significative de l’avantage économique que détiennent les immigrants possédant un plus haut niveau de scolarité par rapport à leurs homologues moins instruits, à l’arrivée ainsi qu’à plus long terme? Troisièmement, et surtout, l’avantage salarial relatif des immigrants très instruits évolue t il en fonction de la durée du séjour au Canada, c’est à dire à long terme?

Numéro d'exemplaire : 2014361
Auteur(s) : Hou, Feng; Picot, Garnett; Qiu, Theresa
FormatDate de sortieInformations supplémentaires
HTML29 mai 2014
PDF29 mai 2014