Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Recensement de l'agriculture de 2021 du Canada : Une histoire sur la transformation de l'industrie agricole et l'adaptabilité des exploitants agricoles canadiens

Diffusion : 2022-05-11

L'industrie agricole doit toujours s'adapter rapidement à de multiples défis, tels que les phénomènes météorologiques extrêmes, les différends commerciaux et les fluctuations de prix. Plus récemment, la pandémie de COVID-19 a amplifié ces défis sous la forme de pénuries de main-d'œuvre, de perturbations dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire et de hausses du prix des intrants. Tous ces enjeux jouent un rôle dans le bien-être des exploitants agricoles. Compte tenu de ces défis, il est important de recueillir des renseignements sur l'état du secteur de l'agriculture et sur sa résilience.

Aujourd'hui, Statistique Canada publie les résultats du Recensement de l'agriculture de 2021, lesquels fournissent de nouveaux renseignements sur les tendances et les enjeux émergents auxquels sont confrontés les exploitants agricoles au Canada. Statistique Canada a une dette de reconnaissance envers les exploitants agricoles canadiens qui ont pris le temps de répondre aux questions du Recensement de l'agriculture en cette période difficile.

Les données tirées du Recensement de l'agriculture indiquent que les tendances relevées dans les cycles de recensement précédents, comme le regroupement d'entreprises au sein de l'industrie agricole et le vieillissement des exploitants agricoles, se sont poursuivies en 2021. Parallèlement, l'industrie agricole s'adapte et se modernise, et affiche des taux plus élevés d'adoption de la technologie, de production d'énergie renouvelable, d'utilisation de solutions de vente directe et de pratiques agricoles durables.

En outre, les données du Recensement de l'agriculture de 2021 révèlent que les stocks de bétail et la superficie en acres consacrée aux principales cultures sont restés relativement stables et qu'ils ont même légèrement augmenté depuis 2016, ce qui laisse penser que les agriculteurs se sont montrés résilients face aux défis liés à la pandémie de COVID-19. L'industrie a également été caractérisée par l'émergence de créneaux, comme en témoigne l'augmentation de la superficie totale déclarée pour la culture en serre.

En 2021, le Recensement de l'agriculture a permis de dénombrer 189 874 exploitations agricoles, ce qui correspond à une légère baisse de 1,9 % par rapport à 2016. Les exploitations agricoles canadiennes ont enregistré une diminution de 3,2 % de la superficie agricole totale par rapport à 2016, mais la superficie totale consacrée au foin et aux grandes cultures (+0,3 %) a légèrement augmenté pour atteindre 92,9 millions d'acres en 2021. Le nombre de têtes déclarées pour les principales catégories de bétail a également légèrement augmenté depuis 2016.

Les exploitations agricoles classées comme des exploitations productrices d'oléagineux et de céréales continuent de constituer la plus grande proportion d'exploitations agricoles au Canada. En 2021, on a dénombré 65 135 exploitations productrices d'oléagineux et de céréales, ce qui représentait 34,3 % de l'ensemble des exploitations agricoles. Elles étaient suivies des exploitations d'élevage de bovins de boucherie et de parcs d'engraissement (20,9 %). Parallèlement, 82,7 % de la superficie agricole totale de 127,1 millions d'acres était occupée par ces deux types d'exploitations.

Au cours des prochains mois, Statistique Canada continuera de présenter les tendances en matière de données concernant les enjeux auxquels est confrontée l'industrie agricole canadienne, et offrira de nouvelles manières d'accéder aux données du Recensement de l'agriculture, y compris aux données sur les tendances locales.

Modification apportée à la définition d'« exploitation agricole »

Un changement conceptuel important a été apporté à la principale unité statistique utilisée par le Programme de la statistique agricole de Statistique Canada dans le cadre du Recensement de l'agriculture de 2021 : une « exploitation agricole » (c.-à-d. la ferme de recensement) désigne maintenant une unité qui génère des produits agricoles et déclare des revenus ou des dépenses aux fins de l'impôt à l'Agence du revenu du Canada. Avant 2021, on entendait par « exploitation agricole » une exploitation agricole qui produisait au moins un produit agricole destiné à la vente. La nouvelle définition d'exploitation agricole peut entraîner une différence dans la classification des exploitations agricoles parmi les divers types d'exploitations agricoles par rapport aux recensements précédents. Par conséquent, les comparaisons avec les résultats des recensements antérieurs doivent être interprétées avec prudence. Les lecteurs sont invités à consulter la « Note aux lecteurs » pour obtenir plus de renseignements sur les modifications apportées aux définitions depuis 2016.

Les grandes exploitations agricoles continuent de transformer le secteur agricole

Au fil du temps, les exploitations agricoles ont évolué pour devenir des entreprises de plus en plus complexes, où s'harmonisent les opérations d'automatisation, de modernisation et de production. Par conséquent, de nombreuses exploitations se sont regroupées pour gagner en importance, à la fois au chapitre des ventes et du nombre d'employés. En revanche, les petites et moyennes exploitations agricoles sont en déclin au Canada, ce qui a une incidence sur le paysage et le profil des régions rurales canadiennes.

Poursuivant la tendance au regroupement des exploitations agricoles observées dans le cadre du recensement précédent, la proportion d'exploitations figurant dans les deux catégories de ventes les plus élevées a augmenté, tandis que le nombre d'exploitations agricoles de plus petite taille a diminué. En 2020, la proportion d'exploitations dont les ventes s'élevaient à 1 million de dollars et plus s'est établie à 9,9 %, en hausse par rapport à 7,2 % en 2015.

Les exploitations agricoles figurant dans les catégories de ventes les plus élevées représentent également la plus grande part des revenus d'exploitation totaux des exploitations agricoles et une plus grande part du nombre total d'employés agricoles. Par exemple, en 2021, les exploitations agricoles ayant déclaré des ventes se chiffrant à au moins 2 millions de dollars représentaient 51,5 % des revenus d'exploitation totaux des exploitations agricoles, comparativement à 41,5 % en 2016.

Les exploitations agricoles se préparent à confier les rênes de leur entreprise à la prochaine génération

Le vieillissement des exploitants agricoles canadiens n'est pas un phénomène nouveau et suit les tendances démographiques générales. Selon des données tirées du Recensement de la population de 2021 diffusées récemment, l'âge médian des Canadiens était de 41,6 ans (en hausse par rapport à 41,2 en 2016), et 33,1 % des Canadiens avaient au moins 55 ans.

L'âge moyen des exploitants agricoles canadiens a augmenté de 1,0 an, pour atteindre 56,0 ans en 2021. Parallèlement, l'âge médian des exploitants agricoles a augmenté de 2,0 ans par rapport au recensement précédent pour atteindre 58,0 ans en 2021.

La proportion des exploitants agricoles âgés de 55 ans et plus (c.-à-d. les exploitants plus âgés) a augmenté de 6,0 points de pourcentage par rapport au recensement précédent. En 2016, 54,5 % des exploitants étaient âgés de 55 ans et plus; en 2021, cette proportion a augmenté pour atteindre 60,5 %. En revanche, la proportion de jeunes exploitants agricoles au Canada s'est établie à 8,6 %, en légère baisse par rapport à la proportion de 9,1 % enregistrée en 2016.

Graphique 1  Graphique 1: Proportion d'exploitants agricoles selon la catégorie d'âge, Canada, 2016 et 2021
Proportion d'exploitants agricoles selon la catégorie d'âge, Canada, 2016 et 2021

Les défis associés à la pandémie de COVID-19 et au vieillissement des exploitants agricoles canadiens ont sans doute amené certains exploitants à envisager des plans de relève pour leur exploitation. En 2021, 6 673 exploitations agricoles de plus qu'en 2016 ont déclaré avoir un plan de relève.

La proportion d'exploitations agricoles canadiennes ayant déclaré avoir un plan de relève a augmenté, passant de 8,4 % en 2016 à 12,0 % en 2021. Comme dans le cas du recensement précédent, les exploitations agricoles classées comme des exploitations productrices d'oléagineux et de céréales représentaient la plus grande part (44,5 %) des exploitations ayant déclaré avoir un plan de relève en 2021.

De 2016 à 2021, les exploitations de taille moyenne ayant déclaré des revenus d'exploitation se situant dans la fourchette allant de 50 000 $ à 99 999 $ ont enregistré la plus forte augmentation proportionnelle (+3,9 points de pourcentage) de la planification de la relève par rapport aux exploitations figurant dans d'autres catégories de ventes.

Le regroupement d'entreprises au sein du secteur agricole et le vieillissement des exploitants agricoles ont entraîné une diminution du nombre d'exploitations et d'exploitants agricoles

En raison du regroupement d'entreprises au sein de l'industrie agricole et du vieillissement des exploitants agricoles, le nombre d'exploitations a reculé de 1,9 % de 2016 (193 492 exploitations) à 2021 (189 874 exploitations). La baisse du nombre d'exploitations agricoles a cependant été la plus faible en 25 ans.

La diminution du nombre d'exploitations a entraîné une baisse de 3,5 % du nombre d'exploitants agricoles déclarés par rapport au recensement précédent. En 2016, on a dénombré 271 935 exploitants agricoles, et, en 2021, le nombre a reculé pour s'établir à 262 455.

Parallèlement, le nombre d'exploitantes agricoles a augmenté pour la première fois depuis 1991. En 2021, on comptait 79 795 exploitantes agricoles, en hausse comparativement à 77 970 exploitantes en 2016. En 2021, 30,4 % du nombre total d'exploitants agricoles étaient des femmes, en hausse par rapport à 28,7 % en 2016.

L'accroissement de la valeur des terres pourrait constituer un obstacle à l'entrée dans le secteur agricole

Le prix des terres est un facteur important dans les décisions d'investissement et de gestion des exploitations agricoles, en particulier dans un environnement de plus en plus défini par les grands acteurs du marché. Les prix élevés des produits, les faibles taux d'intérêt et la demande croissante de logements dans les régions urbaines ont été désignés comme des facteurs contribuant à la hausse de la valeur des terres agricoles au Canada.

La valeur marchande totale déclarée des terres et des bâtiments des exploitations agricoles au Canada a augmenté de 22,7 % (en dollars constants de 2021) par rapport au recensement précédent, pour totaliser 603,8 milliards de dollars en 2021. La valeur marchande des terres, des bâtiments et des équipements fixes appartenant aux exploitants a augmenté de 19,1 % par rapport à 2016, pour atteindre 420,9 milliards de dollars en 2021. La valeur marchande des terres et des bâtiments loués de tiers ou des gouvernements a totalisé 182,9 milliards de dollars en 2021, en hausse de 32,0 % par rapport à 2016.

En 2021, la valeur marchande de l'ensemble des véhicules, du matériel et des machines agricoles a augmenté de 3,9 % par rapport au recensement précédent, pour atteindre 64,4 milliards de dollars.

Les pratiques durables caractérisent de plus en plus le secteur agricole

Une autre source de transformation dans le secteur agricole est le recours aux pratiques durables pour faire face aux changements climatiques. Ces adaptations sont importantes, car la fréquence des phénomènes climatiques extrêmes a augmenté ces dernières années et de tels phénomènes pourraient représenter un défi pour l'industrie dans les années à venir.

Les pratiques agricoles comprennent l'alimentation ou le pâturage hivernaux dans les champs, le pâturage en rotation, l'enfouissement d'engrais vert, l'ensemencement de cultures de couverture d'hiver et le recours à des brise-vent ou des coupe-vent. En 2020, 64,5 % des exploitations agricoles ont déclaré utiliser des pratiques agricoles, en hausse par rapport à 53,7 % en 2015.

Une autre façon dont les exploitations agricoles canadiennes se sont adaptées à des conditions plus chaudes et plus sèches a été de se concentrer sur des cultures plus tolérantes à la sécheresse, comme l'orge (en anglais seulement). De 2016 à 2021, les exploitations agricoles au Canada ont déclaré une augmentation de 24,3 % de la superficie consacrée à la culture de l'orge. Il s'agit de la plus forte augmentation en pourcentage parmi les 10 principales catégories ayant le plus contribué à la culture de foin et aux grandes cultures au Canada. En 2016, les exploitations agricoles ont déclaré 6,7 millions d'acres consacrés à la culture de l'orge. En 2021, cette superficie s'élevait à 8,3 millions d'acres.

En réponse à la demande croissante de produits biologiques, le nombre d'exploitations qui ont déclaré produire des produits biologiques a augmenté de 31,9 % par rapport au recensement précédent. En 2021, 5 658 exploitations agricoles ont déclaré cultiver des produits biologiques. En 2021, ces exploitations représentaient 3,0 % de l'ensemble des exploitations agricoles, comparativement à 2,2 % en 2016.

Les exploitants agricoles se tournent vers la production d'énergie renouvelable

Au cours des dernières années, bon nombre de politiques et de programmes ont été mis en œuvre par les gouvernements pour encourager les exploitants agricoles à adopter des méthodes de production d'énergie renouvelable, comme la production d'énergie solaire.

En 2021, plus de deux fois plus d'exploitations agricoles ont déclaré produire de l'énergie renouvelable par rapport au recensement précédent. Ce nombre a augmenté, passant de 10 185 exploitations lors du recensement précédent à 22 576 exploitations en 2021.

En proportion de l'ensemble des exploitations agricoles, près de 1 exploitation sur 8 au Canada (11,9 %) a déclaré produire une certaine forme d'énergie renouvelable en 2021, soit plus du double du taux (5,3 %) enregistré lors du recensement précédent. La production d'énergie solaire est demeurée la forme la plus courante d'énergie renouvelable produite au sein des exploitations agricoles canadiennes puisque le nombre d'exploitations ayant déclaré produire cette forme d'énergie a augmenté de 66,5 % du recensement précédent à 2021.

L'utilisation de la technologie est une autre tendance croissante dans l'industrie agricole, car elle accroît l'exactitude et l'efficacité des processus agricoles et aide les exploitations à rester concurrentielles sur le marché mondial. Parmi les exemples de technologies qui ont gagné en importance au cours de la période allant de 2015 à 2020 figurent les systèmes de direction par guidage automatique (+28,2 %) et la cartographie par système d'information géographique (+58,6 %).

Les exploitants agricoles veillent au maintien de la production agricole du Canada pendant la pandémie

Les données du Recensement de l'agriculture de 2021 révèlent que les stocks de bétail et la superficie en acres consacrée aux principales cultures sont restés relativement stables et qu'ils ont même légèrement augmenté depuis 2016. Comme mentionné plus haut, la superficie totale consacrée au foin et aux grandes cultures s'est accrue de 0,3 % par rapport à 2016 pour atteindre 92,9 millions d'acres.

Comme en 2016, le canola est demeuré en 2021 la principale culture produite au Canada parmi tous les types de foin et de grandes cultures, malgré une interdiction de la part de la Chine, qui a restreint les exportations totales de canola en provenance du Canada en 2018 et en 2019. En 2021, les exploitations agricoles au Canada ont déclaré 22,3 millions d'acres consacrés à la culture du canola, ce qui représente une hausse de 8,1 % de la superficie en acres de canola par rapport au recensement précédent. Le nombre d'exploitations ayant déclaré cultiver du canola a augmenté de 0,8 % de 2016 à 2021.

Le canola n'est pas la seule grande culture dont la superficie a augmenté par rapport au recensement précédent. Par exemple, les exploitations agricoles ont déclaré une hausse de 2,1 % de la superficie consacrée à la culture du blé de printemps par rapport à 2016. Le blé de printemps est demeuré la deuxième culture en importance au Canada en 2021 (16,0 millions d'acres), suivi de l'orge, de la luzerne et du blé dur.

Graphique 2  Graphique 2: Proportion de foin et de grandes cultures, Canada, 2021
Proportion de foin et de grandes cultures, Canada, 2021

Le nombre d'animaux d'élevage reste stable malgré les difficultés liées à la pandémie et à la main-d'œuvre

De 2020 à 2021, la pandémie a posé de nombreux défis au secteur du bétail canadien. L'un des défis importants a été la fermeture précoce des installations de transformation de la viande dans le but de contenir les éclosions de COVID-19. Une pénurie de main-d'œuvre a également mis au défi l'industrie de la transformation de la viande.

Les stocks de bovins et de veaux ont augmenté légèrement par rapport au recensement précédent. En 2021, les exploitations agricoles au Canada ont déclaré 12,6 millions de bovins au total, en hausse par rapport à 12,5 millions en 2016. L'augmentation en pourcentage du nombre de vaches laitières, de bouvillons et de vaches de boucherie a compensé les baisses dans le nombre de génisses pour la boucherie, de génisses de remplacement de bovins laitiers, de génisses de remplacement de bovins de boucherie et de taureaux.

Les exploitations agricoles au Canada ont déclaré une augmentation de 3,4 % du nombre de porcs par rapport au recensement précédent. En 2021, on a dénombré 14,6 millions de porcs au Canada, en hausse par rapport à 14,1 millions en 2016. Au cours de la même période, les exportations totales de porcs en dollars canadiens vers les États-Unis ont augmenté de 27,7 %. Bien que le nombre de porcs ait augmenté, le nombre d'exploitations agricoles ayant déclaré élever des porcs a diminué de 11,7 %, ce qui indique une concentration croissante au sein de l'industrie.

Le nombre total de moutons et d'agneaux a légèrement diminué (-0,2 %) par rapport au recensement précédent, pour totaliser 1,1 million de têtes en 2021. Parallèlement, le nombre d'exploitations agricoles déclarant élever des moutons et des agneaux a diminué de 9,6 % au cours de cette période. En 2016, 9 390 exploitations agricoles ont déclaré élever des moutons et des agneaux, et, en 2021, ce nombre a diminué pour s'établir à 8 487.

Le nombre total de poulets au Canada a augmenté de 4,7 % par rapport au recensement précédent pour totaliser 152,3 millions de têtes en 2021, et ce, malgré une diminution du nombre d'exploitations agricoles ayant déclaré élever des poulets (-1,5 %). L'augmentation des stocks de poulets a été stimulée par des exploitations dont les ventes s'élevaient à au moins 2 millions de dollars. Le nombre d'exploitations dont les ventes se chiffraient à au moins 2 millions de dollars a augmenté de 27,9 %, en hausse par rapport à 949 exploitations en 2016. Parallèlement, le nombre de dindes et dindons a diminué de 27,8 %, et le nombre d'exploitations agricoles ayant déclaré élever des dindes et dindons a diminué de 17,3 % de 2016 à 2021.

Le secteur de la culture en serre est en voie de devenir une industrie clé de l'agriculture canadienne

Un changement observé dans le secteur horticole a été la croissance de l'industrie des cultures en serre, qui constitue une solution de rechange pour assurer un approvisionnement constant en produits frais aux collectivités locales.

Les exploitations agricoles canadiennes ont déclaré une augmentation de 23,2 % de la superficie totale de culture en serre par rapport au recensement précédent, pour atteindre 330,5 millions de pieds carrés en 2021. Parallèlement, la superficie totale de culture en serre de fruits et de légumes s'est établie à 219,7 millions de pieds carrés en 2021, ce qui représentait environ les deux tiers (66,5 %) de la superficie totale de culture en serre du Canada.

Parallèlement, la superficie totale consacrée à la culture de fruits, de petits fruits et de noix a augmenté de 0,4 %, passant de 332 812 acres en 2016 à 334 182 acres en 2021. En revanche, la superficie totale consacrée à la culture de légumes de plein champ a légèrement diminué pour s'établir à 260 757 acres, en baisse par rapport à 270 294 acres en 2016.

Les exploitations agricoles engagent 83 cents de dépense pour chaque dollar de revenu

Les revenus d'exploitation agricole au Canada ont totalisé 87,0 milliards de dollars en 2020, et les dépenses se sont élevées à 72,2 milliards de dollars. En moyenne, pour chaque dollar de revenu, les exploitations agricoles ont engagé 83 cents de dépense. Le ratio des dépenses et des revenus dans les différents types d'exploitations montre que les exploitations agricoles classées comme des exploitations productrices d'oléagineux et de céréales représentaient le type d'exploitation agricole le plus rentable en 2020 puisqu'elles affichaient un ratio des dépenses et des revenus de 0,76. En revanche, les exploitations d'élevage de moutons et de chèvres ont affiché le ratio le plus élevé, soit 0,97.

Les exploitants agricoles adaptent leurs méthodes de vente aux particuliers pendant la pandémie

En 2020, en réaction aux mesures sanitaires liées à la pandémie, qui limitaient les contacts, la livraison directe aux consommateurs s'est classée au deuxième rang des méthodes de vente directe les plus souvent déclarées, derrière les kiosques sur place. La moitié (50,1 %) des exploitations ayant déclaré avoir recours à la vente directe ont utilisé la livraison directe.

La proportion et le nombre d'exploitations agricoles ayant indiqué avoir recours à la vente directe ont augmenté par rapport au recensement précédent. En 2020, une proportion de 13,6 % des exploitations ont déclaré avoir recours à la vente directe, en hausse par rapport à 12,7 % en 2015. Quant au nombre d'exploitations ayant déclaré avoir recours à ce type de vente, il a également augmenté, passant de 24 510 à 25 917 au cours de la même période.

Comme lors du recensement précédent, les exploitations productrices de légumes et de melons étaient les plus susceptibles de déclarer avoir recours à la vente directe. En 2020, 52,2 % des exploitations agricoles classées comme des exploitations productrices de légumes et de melons ont déclaré avoir recours à la vente directe, en hausse par rapport à 50,2 % en 2015.

Les petites exploitations dépendent davantage des ventes directes

Les ventes directes représentaient une part plus importante des revenus d'exploitation totaux des petites exploitations. En 2020, les exploitations dont les ventes étaient inférieures à 10 000 $ représentaient près de la moitié (47,9 %) des exploitations dans lesquelles les ventes directes constituaient plus des trois quarts des revenus d'exploitation totaux des exploitations agricoles. Parallèlement, les exploitations dont les ventes s'élevaient à 2 millions de dollars et plus représentaient 0,8 % des exploitations dans lesquelles les ventes directes constituaient plus des trois quarts du revenu total.

Un plus grand nombre d'exploitants agricoles travaillent à l'extérieur de leur exploitation agricole

Le nombre d'exploitants agricoles travaillant à l'extérieur de leur exploitation a augmenté de 3,8 % par rapport au recensement précédent. En 2020, 47,7 % des exploitants agricoles au Canada ont déclaré travailler à l'extérieur de leur exploitation. En 2015, 120 665 exploitants agricoles ont déclaré travailler à l'extérieur de leur exploitation, et, en 2020, le nombre a augmenté pour s'établir à 125 280.

Parmi ces exploitants agricoles, la proportion ayant travaillé à temps plein à l'extérieur de leur exploitation a légèrement diminué, passant de 68,1 % en 2015 à 66,0 % en 2020, tandis que le nombre d'exploitants ayant travaillé à temps partiel à l'extérieur de leur exploitation a augmenté pour passer de 31,9 % à 34,0 %.

Graphique 3  Graphique 3: Proportion d'exploitants agricoles travaillant à l'extérieur de leur exploitation selon le type d'emploi, Canada, 2015 et 2020
Proportion d'exploitants agricoles travaillant à l'extérieur de leur exploitation selon le type d'emploi, Canada, 2015 et 2020

Le cannabis : une nouvelle industrie

En réponse à la légalisation du cannabis à des fins non médicales, Statistique Canada a recueilli pour la première fois des données sur le cannabis dans le cadre du Recensement de l'agriculture. Plus tard en 2022, Statistique Canada diffusera des données du Recensement de l'agriculture portant sur les exploitations productrices de cannabis. Ces données complètes présenteront la contribution économique des exploitations productrices de cannabis à l'industrie agricole au Canada. Il convient de noter que le présent communiqué et les tableaux de données correspondants excluent les exploitations productrices de cannabis. Les recettes monétaires agricoles et le revenu agricole net constituent d'autres sources de renseignements qui comprennent des données sur le cannabis.





  Note aux lecteurs

Aujourd'hui, Statistique Canada est heureux de diffuser des renseignements tirés du Recensement de l'agriculture de 2021. En plus des tableaux normalisés et des tendances historiques, un nouvel outil de visualisation des données, lequel fournit des renseignements sur les principales caractéristiques des exploitations agricoles, des exploitants agricoles et des travailleurs agricoles, est également présenté. Au cours des prochains mois, Statistique Canada publiera une série d'articles qui fourniront des renseignements supplémentaires sur les principaux enjeux économiques, sociaux et environnementaux auxquels l'industrie est confrontée, dans le document Un coup d'œil sur l'agriculture canadienne.

La prochaine diffusion, le 15 juin, portera sur les données désagrégées et les tendances régionales et comprendra les profils de chaque province et territoire, un outil de cartographie renfermant les données du Recensement de l'agriculture de 2021 et de celui de 2016, de même qu'un nouvel outil interactif qui permettra aux utilisateurs d'accéder rapidement aux données du Recensement de l'agriculture relatives à leur collectivité locale.

Définitions et concepts

Les données présentées selon la région géographique ont fait l'objet d'un ajustement tabulaire aléatoire. Les données totales du Canada pour les répartitions géographiques peuvent différer des données totales du Canada présentées dans les tableaux selon la catégorie et la catégorie de ventes du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN).

Les données relatives au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest ne sont pas incluses dans les totaux nationaux; elles sont présentées séparément.

Le Recensement de l'agriculture est mené tous les cinq ans et représente un recensement de toutes les exploitations agricoles qui produisent des produits agricoles et déclarent des revenus ou des dépenses aux fins de l'impôt à l'Agence du revenu du Canada. Les concepts importants utilisés dans la présente analyse comprennent ce qui suit :

La superficie agricole totale, à savoir les terres possédées ou exploitées par une exploitation agricole, ce qui comprend les terres en culture; les terres en jachère; les terres améliorées et les terres non améliorées; les terres boisées et les milieux humides et toute autre terre, y compris les terres en friche et les terres où se trouvent les bâtiments agricoles.

La classification des types d'exploitations agricoles est une procédure qui permet de grouper les fermes de recensement selon leur principal produit. La classification est faite selon l'estimation des recettes potentielles des stocks de cultures et du cheptel déclarés dans le questionnaire du recensement et selon le produit ou le groupe de produits qui constitue la majorité des recettes estimées. Ainsi, une ferme de recensement dont les porcs pourraient représenter 60 % des revenus totaux, les bovins de boucherie, 20 % et le blé, 20 % serait classée comme une exploitation d'élevage de porcs. Les types d'exploitations agricoles mentionnés dans ce document sont établis selon le SCIAN de 2017.

Un exploitant agricole désigne toute personne responsable des décisions de gestion relatives à une exploitation agricole. L'exploitant agricole est aussi désigné par les termes « agriculteur », « exploitant » ou « éleveur ».

Les employés agricoles comprennent à la fois les exploitants agricoles et les travailleurs agricoles.

Des indices de prix ont été utilisés pour obtenir des estimations en dollars constants des ventes, de la valeur des exportations et des actifs agricoles afin d'éliminer l'effet de la variation des prix dans les comparaisons d'une année à l'autre.

Revenus d'exploitation agricole

Les revenus d'exploitation agricole proviennent du Programme des données fiscales agricoles (PDFA). Auparavant, les revenus des exploitations agricoles étaient déclarés dans le cadre du Recensement de l'agriculture. Il convient de faire preuve de prudence au moment de comparer les données du Recensement de l'agriculture de 2021 aux données des recensements précédents.

Le Recensement de l'agriculture mesure les revenus d'exploitation agricole (en dollars courants) pour l'année civile ou financière précédant le recensement. Les revenus d'exploitation agricole (avant la déduction des dépenses) dans la présente analyse comprennent les revenus d'exploitation de tous les produits agricoles vendus, les paiements reçus de programmes et les revenus du travail à forfait.

Les éléments suivants ne sont pas compris dans les revenus d'exploitation agricole : les ventes de produits forestiers (par exemple, le bois de chauffage, le bois à pâte, les billes, les poteaux de clôture et les pilotis), les ventes de biens immobilisés (par exemple, les quotas, les terres et la machinerie) et les revenus provenant de la vente de marchandises achetées uniquement pour la vente au détail.

Dépenses d'exploitation totales

Les dépenses d'exploitation totales proviennent du PDFA. Auparavant, les dépenses d'exploitation agricole étaient déclarées dans le cadre du Recensement de l'agriculture. Il convient de faire preuve de prudence au moment de comparer les données du Recensement de l'agriculture de 2021 aux données des recensements précédents.

Le Recensement de l'agriculture mesure les dépenses d'exploitation (en dollars courants) pour l'année civile ou financière précédant le recensement. Les dépenses d'exploitation totales comprennent tous les coûts associés à la production de produits agricoles (comme le coût des semences, des aliments pour animaux, du carburant et des engrais).

Les éléments suivants ne sont pas compris dans les dépenses d'exploitation totales : l'achat de terres, de bâtiments ou d'équipement; l'amortissement ou la déduction pour amortissement. L'amortissement représente la dépense économique liée à l'usure. La déduction pour amortissement représente le montant de l'amortissement déduit par le déclarant en vertu des règlements sur les impôts.

Ratio des dépenses et des revenus

Le ratio des dépenses et des revenus représente le montant moyen des dépenses d'exploitation engagées par dollar de revenus d'exploitation agricole. Le ratio est calculé en dollars courants.

Le jour du recensement était le 11 mai 2021. On a demandé aux exploitants agricoles d'indiquer leurs revenus et leurs dépenses d'exploitation pour le dernier exercice financier terminé ou la dernière année civile (2020).

Le travail à temps plein désigne un travail de 30 heures et plus par semaine déclaré par les exploitants agricoles; le travail à temps partiel désigne un travail de moins de 30 heures par semaine déclaré par les exploitants agricoles.

Certaines données ont trait à une période de référence autre que celle du jour du recensement. Par exemple, la période de référence pour les données financières est l'année civile ou financière (fiscale) précédant le recensement.

Engagement continu de Statistique Canada à alléger le fardeau de réponse des agriculteurs

Dans l'optique d'alléger le fardeau de réponse imposé aux agriculteurs, tout en continuant de fournir des renseignements statistiques de qualité, Statistique Canada a lancé une initiative visant à aller au-delà de l'approche axée sur les enquêtes en utilisant des données d'autres sources, comme les données d'observation de la Terre et les données fiscales, ainsi que les technologies de pointe telles que la modélisation et l'apprentissage automatique, afin de remplacer les enquêtes traditionnelles.

Vous pouvez en apprendre davantage sur cette initiative dans le Blogue de StatCan : Réduction du fardeau de réponse des exploitants agricoles et des entreprises.

Correction : Le 19 mai, les données sur le revenu d'exploitation et les dépenses présentées au tableau 4 ont été corrigées ; l'ampleur du changement a été moins de 1 % et les ratios des dépenses et des revenus ne nécessitaient pas de correction.

Produits

Le Guide du Recensement de l'agriculture, 2021 est maintenant accessible sur le site Web de Statistique Canada.

Le Recensement de l'agriculture : Outil de visualisation des données sur les exploitations et les exploitants agricoles est maintenant accessible sur le site Web de Statistique Canada.

Pour une liste complète de nos produits, visitez le portail du Recensement de l'agriculture.

Pour plus de renseignements sur l'agriculture et l'alimentation, visitez le portail Statistiques sur l'agriculture et l'alimentation.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :