La participation politique et l'engagement communautaire des jeunes

par Martin Turcotte

[Communiqué dans Le Quotidien] [Article intégral en PDF]

Passer au texte

Début du texte

Début de l'encadré

Aperçu de l’étude

Cette étude offre de nouveaux renseignements sur la participation politique des jeunes de 15 à 24 ans. On y examine l’intention de voter aux prochaines élections fédérales (telle que rapportée en 2013) et la participation aux élections précédentes, de même que la participation à des activités politiques non électorales, comme la signature d’une pétition ou la participation à une manifestation ou à une réunion publique. L’étude présente également des renseignements sur le degré d’engagement communautaire des jeunes, lequel est souvent perçu comme un indicateur clé du capital social.

  • En 2013, 47 % des jeunes de 15 à 19 ans et 61 % des jeunes de 20 à 24 ans ont indiqué qu’ils voteraient très probablement aux prochaines élections fédérales. En comparaison, c’était le cas de 84 % des personnes âgées de 65 à 74 ans.
  • En 2013, un peu plus de la moitié des jeunes de 15 à 19 ans et de 20 à 24 ans ont indiqué être au moins un peu intéressé par la politique, comparativement aux trois quarts des personnes âgées de 65 à 74 ans.
  • Parmi les jeunes de 15 à 19 ans qui ont déclaré que la politique ne les intéressait pas vraiment ou pas du tout, 25 % ont indiqué qu'ils voteraient très probablement lors des prochaines élections, comparativement à 63 % des personnes âgées de 65 à 74 ans dans la même situation.
  • Les jeunes étaient plus susceptibles de participer à des activités politiques non électorales et communautaires que leurs aînés. Par exemple, 26 % des jeunes de 15 à 19 ans et 35 % des jeunes âgés de 20 à 24 ans ont signé une pétition au cours des 12 mois précédant l’enquête, comparativement à 22 % des aînés de 65 à 74 ans.
  • La proportion des « inactifs politiques », soit les personnes n’ayant participé à aucune activité politique et n’ayant pas exprimé une probabilité élevée de voter aux prochaines élections, s’élevait à 32 % chez les jeunes de 15 à 19 ans et à 26 % chez les jeunes de 20 à 24 ans, comparativement à 12 % chez les personnes âgées de 65 à 74 ans.

Fin de l'encadré

Introduction

La diminution de la participation électorale des jeunes, au Canada et ailleurs dans le monde, a fait l’objet d’une attention considérable au cours des dernières annéesNote 1. En outre, il a été démontré que le déclin général du taux de participation aux élections s’expliquait, en majeure partie, par la diminution du taux de participation des jeunesNote 2.

L’exercice du droit de vote, bien que très important en démocratie, n’est cependant qu’une des façons de participer politiquement ou de s’engager dans la communauté. À ce sujet, certains auteurs ont souligné que le faible taux de participation électorale des jeunes Canadiens ne devait pas être nécessairement considéré comme un signe d’apathieNote 3. En fait, ce taux de participation, relativement bas, masquerait plutôt de nombreux autres types d’engagements, autant politiques que communautaires.

Cet article s’intéresse aux diverses formes que prennent l’engagement politique et communautaire des jeunes Canadiens, soit ceux âgés de 15 à 24 ans.

Dans un premier temps, l’article s’intéresse à la participation électorale des jeunes lors des plus récentes élections fédérales (soit celles de 2011) et aux intentions de voter aux prochaines élections fédérales (telles que rapportées en 2013). La participation des jeunes aux élections demeure un sujet de préoccupation, la démocratie reposant sur les principes d’universalité et d’égalité des voix. En outre, selon plusieurs politologues, les intérêts des groupes de la population dont la participation électorale est plus faible, comme les jeunes et les personnes ayant un statut socio-économique moins élevé, risquent d’être moins bien représentés et pris en compte par les gouvernements élusNote 4.

Dans un deuxième temps, l’article présente des renseignements à propos de diverses activités politiques autres que le vote : expression d’opinions sur Internet, signature d’une pétition, participation à une marche ou à une manifestation.

Enfin, des renseignements à propos de l’engagement communautaire des jeunes sont présentés, soit leur participation à des groupes, des organismes ou des associations. Ces façons de s’engager dans la société sont souvent motivées par des raisons autres que politiques ou sociales, par exemple l’intérêt pour la pratique d’un sport ou d’une activité artistique. L’engagement civique peut néanmoins avoir des répercussions sociales tangibles, par exemple lorsque de l’aide directe est fournie à certaines populations. Aussi, la participation des citoyens à des groupes ou des organismes est reconnue comme ayant des répercussions positives sur les communautés, notamment du point de vue du développement du capital socialNote 5.

Les données sont tirées de l’Enquête sociale générale sur l’identité sociale de 2013 et des ESG de 2003 et 2008 (voir Sources de données, méthodes et définitions).

Les jeunes sont les moins susceptibles d’avoir voté aux dernières élections fédérales de 2011

Dans le cadre de l’ESG de 2013, on a demandé aux répondants s’ils avaient voté lors de la plus récente élection fédérale. Cette élection ayant été tenue en 2011, on peut donc présenter des statistiques à propos des personnes âgées de 20 ans et plus en 2013 (et qui avaient droit de vote à ce moment).

Il est reconnu que les taux de participation aux élections, tels que mesurés dans les enquêtes, ont tendance à être surévalués par rapport aux taux officielsNote 6. C’était aussi le cas dans l’ESG de 2013 : parmi les personnes qui avaient le droit de vote à la dernière élection fédérale, 81 % ont déclaré avoir voté, comparativement à un taux officiel de 61 %.Note 7 Les données de l’ESG font cependant état d’un lien étroit entre le groupe d’âge et la participation électorale (graphique 1), tout comme les autres sources de données. Spécifiquement, alors que 60 % des jeunes de 20 à 24 ans ayant droit de vote ont indiqué avoir participé aux dernières élections fédérales, c’était le cas de plus de 92 % des personnes âgées de 75 ans et plus.

Graphique 1 Participation aux plus récentes élections fédérales et intention de voter aux prochaines élections, selon le groupe d'âge, 2013

Description du graphique 1

On a aussi demandé aux répondants en 2013 s’ils avaient l’intention de voter aux prochaines élections fédérales. Ceci permet d’étendre l’analyse aux jeunes qui n’avaient pas droit de vote aux élections de 2011, mais qui l’auront lors de celles d’octobre 2015.

Cependant, la perspective d’avoir le droit de voter pour une première fois ne semblait pas vouloir se traduire par une intention plus élevée de participer aux élections. En effet, moins de la moitié des jeunes de 15 à 19 ans (47 %) ont indiqué qu’ils voteraient très probablement aux prochaines élections fédérales. Cette proportion augmentait progressivement parmi les groupes plus âgés, pour atteindre un sommet de 84 % chez les aînés de 65 à 74 ans (graphique 1). L’intention de voter aux prochaines élections diminuait ensuite légèrement chez les personnes plus âgées. Chez ces dernières, l’état de santé peut cependant constituer une barrière à la participation électorale.

Facteurs associés à la participation électorale

Différentes caractéristiques, mis à part l’âge, sont associées à la participation électorale. Parmi les citoyens les plus susceptibles de voter aux élections fédérales, on compte ceux qui sont plus intéressés à la politique, ceux qui suivent les nouvelles et l’actualité de façon régulière et ceux qui expriment un sentiment d’appartenance élevé au CanadaNote 8.

Ces caractéristiques sont cependant moins répandues chez les jeunes. Par exemple, 51% des jeunes de 15 à 19 ans et 53 % des jeunes de 20 à 24 ans en 2013 ont déclaré être un peu intéressés ou très intéressés à la politique, comparativement à 61 % des personnes âgées de 35 à 44 ans et à 75 % des aînés de 65 à 74 ans (graphique 2)Note 9.

Graphique 2 Intérêt pour la politique, fréquence du suivi des nouvelles et de l'actualité et sentiment d'appartenance au Canada, selon le groupe d'âge, 2013

Description du graphique 2

La fréquence à laquelle les individus suivaient les nouvelles et l’actualité variait aussi selon l’âge. En 2013, 22 % des jeunes de 15 à 19 ans ont dit suivre quotidiennement les nouvelles ou l’actualité, une proportion qui augmentait à 55 % chez les personnes de 35 à 44 ans et à 87 % chez les personnes âgées de 75 ans et plus. Il convient de préciser que les jeunes utilisaient, pour s’informer, des moyens sensiblement différents de ceux employés par les Canadiens plus âgés (voir Comment les jeunes s’informent-ils?).

Enfin, la probabilité d’exprimer un très fort sentiment d’appartenance au Canada était sensiblement plus élevée chez les Canadiens plus âgés que chez les plus jeunes.

Les différences entre groupes d’âge pour chacun de ces facteurs peuvent aider à comprendre, en partie, pourquoi les jeunes sont moins susceptibles d’avoir l’intention de voter aux prochaines élections. En effet, lorsque les trois facteurs décrits ci-dessus étaient maintenus constants dans un modèle d’analyse multivarié (de même que d’autres caractéristiques)Note 10, les différences entre les jeunes et les électeurs plus âgés devenaient moindres.

Par exemple, en l’absence de variables de contrôle, l’écart entre les jeunes de 20 à 24 ans et les personnes âgées de 65 à 74 ans était de 23 points de pourcentage (61 % et 84 %, respectivement). Lorsque les autres facteurs étaient maintenus constants, cette différence se situait à 15 points de pourcentage (tableau 1)Note 11.

Tableau 1
Intention de voter aux prochaines élections fédérales, personnes de 15 ans et plus, 2013
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Intention de voter aux prochaines élections fédérales Très probable de voter aux prochaines élections fédérales, Population de 15 ans et plus, Population de 15 à 24 ans et Population de 25 ans et plus, calculées selon pourcentage et probabilité prédite unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  Vote très probable aux prochaines élections fédérales
Population de 15 ans et plus Population de 15 à 24 ans Population de 25 ans et plus
pourcentage probabilité prédite pourcentage probabilité prédite pourcentage probabilité prédite
Groupe d'âge  
15 à 19 ansNote 1 (réf.) 47 0,53 47 0,47 Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
20 à 24 ans 61Note * 0,67Note * 61Note * 0,61Note * Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
25 à 34 ansNote 2 63Note * 0,67Note * Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 63 0,68
35 à 44 ans 72Note * 0,73Note * Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 72Note * 0,74Note *
45 à 54 ans 76Note * 0,74Note * Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 76Note * 0,75Note *
55 à 64 ans 83Note * 0,80Note * Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 83Note * 0,81Note *
65 à 74 ans 84Note * 0,82Note * Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 84Note * 0,82Note *
75 ans et plus 82Note * 0,80Note * Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 82Note * 0,81Note *
Sexe  
Hommes (réf.) 72 0,71 55 0,52 75 0,74
Femmes 72 0,74Note * 55 0,58Note * 75 0,77Note *
Statut d'immigrant  
Non immigrant (réf.) 75 0,75 58 0,58 78 0,78
Non immigrant, au moins un parent né à l'étranger 73 0,73Note * 52 0,52Note * 77 0,76
Immigrant 65Note * 0,65Note * 42Note * 0,45Note * 67Note * 0,69Note *
Identité autochtone  
Non (réf.) 73 0,73 55 0,55 76 0,76
Oui 63Note * 0,68Note * 55 0,55 65Note * 0,70Note *
Revenu du ménage  
Moins de 60 000$ (réf.) 69 0,69 51 0,50 71 0,72
60 000$ à 99 999$ 74Note * 0,74Note * 56 0,57Note * 77Note * 0,77Note *
100 000$ à 149 999$ 78Note * 0,77Note * 67Note * 0,62Note * 80Note * 0,79Note *
150 000$ et plus 83Note * 0,79Note * 67Note * 0,63Note * 86Note * 0,82Note *
Non déclaré 65Note * 0,69 43 0,49 69 0,72
Province  
Terre-Neuve-et-Labrador 73 0,70 47 0,49 76 0,74
Île-du-Prince-Édouard 74 0,73 56Note E: à utiliser avec prudence 0,63 77 0,74
Nouvelle-Écosse 75Note * 0,74 49 0,46 79Note * 0,78
Nouveau-Brunswick 72 0,73 34Note *Note E: à utiliser avec prudence 0,41 78Note * 0,78
Québec 75Note * 0,75Note * 64Note * 0,64Note * 77Note * 0,77
Ontario (réf.) 72 0,72 54 0,54 74 0,75
Manitoba 67Note * 0,71 50 0,57 70Note * 0,73
Saskatchewan 69 0,69Note * 42 0,40Note * 74 0,74
Alberta 70Note * 0,69 48 0,44Note * 74 0,73
Colombie-Britannique 73 0,74 57 0,61 76 0,76
Intérêt pour la politique  
Pas vraiment intéressé ou pas intéressé du tout (réf.) 49 0,56 34 0,38 53 0,59
Un peu intéressé 82Note * 0,80Note * 68Note * 0,66Note * 84Note * 0,83Note *
Très intéressé 92Note * 0,89Note * 90Note * 0,87Note * 92Note * 0,89Note *
Fréquence de suivi des nouvelles et de l'actualité  
Tous les jours (réf.) 80 0,75 69 0,60 81 0,77
Plusieurs fois par semaine 70Note * 0,73 64 0,61 72Note * 0,75Note *
Plusieurs fois par mois 59Note * 0,69Note * 43Note * 0,47Note * 66Note * 0,74Note *
Rarement ou jamais 46Note * 0,66Note * 34Note * 0,47Note * 51Note * 0,69Note *
Fréquence de la participation à des activités de groupe ou des rencontres  
Pas de participation (réf.) 65 0,71 49 0,54 68 0,73
Moins d'une fois par mois 76Note * 0,75Note * 57 0,54 77Note * 0,78Note *
Une fois par mois ou plus 76Note * 0,73Note * 58Note * 0,56 80Note * 0,77Note *
Bénévolat au cours des 12 derniers mois  
Non (réf.) 69 0,71 52 0,53 72 0,74
Oui 78Note * 0,76Note * 58Note * 0,58 82Note * 0,79Note *
Confiance généralisée: de façon générale, on peut faire confiance à la plupart des gens  
Non (réf.) 67 0,71 51 0,54 70 0,74
Oui 77Note * 0,74Note * 59Note * 0,56 80Note * 0,77Note *
Sentiment d'appartenance au Canada très fort  
Non (réf.) 64 0,69 51 0,52 67 0,71
Oui 77Note * 0,75Note * 58Note * 0,57Note * 80Note * 0,78Note *

L’écart restant signifie toutefois qu’une bonne partie de la différence entre jeunes et moins jeunes s’explique par des facteurs qui n’ont pas été mesurés par l’enquête. L’un de ces facteurs pourrait être le fait que les jeunes sont moins susceptibles que les adultes plus âgés de considérer le vote lors d’élections comme étant un devoir de citoyen. Cette valeur civique s’est révélée, dans d’autres études, fortement associée à la probabilité de participer aux électionsNote 12.

Dans une large mesure, les associations entre les différents facteurs et la participation électorale, identifiés pour la population totale, étaient présentes à la fois chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans et chez les adultes âgés de 25 ans et plus (Tableau 1). Par exemple, dans les deux groupes de population (15 à 24 ans et 25 ans ou plus), la proportion d’immigrants qui ont affirmé qu’ils voteraient très probablement aux prochaines élections était plus faible.

Pour certains autres groupes de population, les conclusions n’étaient cependant pas les mêmes entre jeunes et moins jeunes. Parmi les personnes âgées de 25 ans et plus, les Autochtones (65  %) étaient moins susceptibles que les non-Autochtones (76 %) de déclarer qu’ils voteraient très probablement aux prochaines élections. Cependant, les jeunes Autochtones âgés de 15 à 24 ans étaient tout aussi susceptibles que les jeunes non-Autochtones de considérer très probables les chances qu’ils votent aux prochaines élections (55 % dans les deux cas). En 2011, les Autochtones représentaient environ 6 % de la population totale des jeunes de 15 à 24 ans, soit plus que dans l’ensemble de la populationNote 13.

Certains facteurs, comme la région de résidence, étaient particulièrement associés à la participation électorale des jeunes, mais un peu moins au sein de la population des personnes de 25 ans et plus. Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 64 % des citoyens vivant au Québec ont déclaré qu’ils voteraient très probablement aux prochaines élections, comparativement à 54 %  en Ontario, 48 % en Alberta et 34 % au Nouveau-Brunswick. Ces différences entre régions étaient moindres lorsqu’on considérait l’ensemble de la population des personnes de 25 ans et plusNote 14.

L’incidence de l’intérêt pour la politique sur la participation électorale était également différente d’un groupe d’âge à l’autre. En effet, l’écart entre le taux de participation électorale de ceux qui étaient peu ou pas intéressés par la politique et ceux qui y étaient très intéressés était nettement plus important chez les personnes de 15 à 24 ans.

Peu importe l’âge, ceux qui étaient très intéressés par la politique ont indiqué qu’ils voteraient très probablement aux prochaines élections, dans des proportions variant de 84 % à 96 % (graphique 3).

Graphique 3 Personnes qui déclarent qu'il est très probable qu'elles votent lors des prochaines élections fédérales, selon le niveau d'intérêt pour la politique et le groupe d'âge, 2013

Description du graphique 3

Le scénario était néanmoins fort différent chez ceux pour qui la politique n’avait pas beaucoup d’intérêt. En effet, parmi les Canadiens âgés de 15 à 19 ans qui ont déclaré que la politique ne les intéressait pas vraiment ou pas du tout, 25 % ont indiqué qu'ils voteraient très probablement lors des prochaines élections alors que la proportion correspondante parmi les Canadiens de 65 à 74 ans s’élevait à 63 % ─ un résultat par ailleurs confirmé par les résultats des modèles multivariésNote 15.

Raisons avancées par ceux qui n’ont pas voté aux dernières élections fédérales

Une autre façon de comprendre la participation électorale (ou l’abstentionnisme) consiste à demander aux répondants qui n’ont pas voté quelle en était la raison principale. Cette analyse porte uniquement sur les personnes âgées de 20 ans et plus, car la population d’intérêt est formée de ceux qui avaient droit de vote en 2011, mais qui n’ont pas exercé ce droit.

Parmi les jeunes de 20 à 24 ans n’ayant pas voté lors des dernières élections fédérales, 1 sur 6 a déclaré que c’était parce qu’il n’était pas informé sur les questions (17 %). En comparaison, c’était le cas de 10 % des non-votants de 25 à 54 ans et de seulement 3 % de ceux âgés de 55 ans et plusNote 16. Ce résultat reflète celui concernant le niveau d’intérêt plus faible des jeunes pour la politique, et leur propension moindre à suivre les nouvelles et l’actualité régulièrement.

Une seconde raison, plus fréquemment mentionnée par les personnes qui n’ont pas voté âgées de 20 à 24 ans, était qu’elles étaient trop occupées (12 %, comparativement à environ 11 % des non-votants âgés de 25 à 54 ans mais 5 % de ceux âgés de 55 ans et plus). Les conflits d’horaires de travail ou d’école étaient aussi plus souvent mentionnés par les jeunes (8 %) que par les personnes qui n’ont pas voté âgées de 55 ans et plus (2 %).

Cependant, une minorité des 20 à 24 ans ont dit qu’elles n’avaient pas voté parce qu’elles avaient l’impression que leur vote n’influencerait pas les résultats (3 %). En comparaison, c’était le cas de 7 % des personnes qui n’ont pas voté âgées de 25 à 54 ans et de 10 % de celles âgées de 55 ans et plus. Enfin, la proportion des jeunes de 20 à 24 ayant dit qu’ils n’aimaient pas les candidats ou les enjeux de la campagne était presque deux fois moins élevée que celle des personnes de 55 ans et plus (soit 6% contre 11 %).

Activités politiques non électorales

Les tendances ci-dessus ne signifient pas que les jeunes ne s’intéressent pas aux questions sociales et politiques. Par exemple, une étude antérieure de Statistique Canada portant sur des données de l’Enquête sociale générale de 2003 a démontré que les Canadiens de 15 à 24 ans étaient aussi susceptibles, sinon plus, de prendre part à certaines activités politiques que leurs aînés ─ comme par exemple de participer à une marche ou à une manifestationNote 17. Jusqu’à quel point les jeunes de 15 à 24 ans participaient-ils à ces activités en 2013? Et qu’en est-il par rapport à 2003?

Tout d’abord, on a assisté, entre 2003 et 2013, à une certaine stabilité ou, dans certains cas, à une diminution de la participation des jeunes de 15 à 24 ans aux activités politiques non électorales. Par exemple, la proportion des jeunes qui ont assisté à une réunion publique a diminué de 5 points de pourcentage, passant de 16 % en 2003 à 11 % en 2013 (graphique 4). Il y a aussi eu une baisse de la proportion de jeunes ayant pris part à une marche ou à une manifestation, de même que de ceux ayant exprimé leur opinion en communiquant avec un journal ou un politicien. Cela étant dit, la participation à ces activités politiques était également en baisse au sein de la population en généralNote 18.

Graphique 4 Participation des jeunes de 15 à 24 ans à des activités politiques non électorales, 2003, 2008 et 2013

Description du graphique 4

Les jeunes Canadiens demeuraient généralement plus enclins que leurs aînés à participer à plusieurs types d’activités politiques non électorales en 2013. Selon certaines études, les formes de participation politique prisées par les jeunes se caractériseraient par 1) un accent mis sur des causes et des enjeux spécifiques (environnement, accès à l’éducation, égalité des sexes, etc.) par contraste avec les enjeux politiques plus généraux discutés dans un contexte électoral; 2) la participation à des groupes ou des mouvements sociaux moins hiérarchisés et moins formellement organisés, tels des groupes d’intérêts, par opposition avec un engagement au sein d’organisations politiques traditionnelles comme les partis politiques ou les syndicatsNote 19.

L’une de ces activités est la signature d’une pétition, réalisée par 26 % des jeunes de 15 à 19 ans et 35 % des jeunes âgés de 20 à 24 ans (au cours des 12 derniers mois ayant précédé l’enquête). En comparaison, le taux s’élevait à 22 % chez les personnes âgées de 65 à 74 ans et à 14 % chez les personnes âgées de 75 ans et plus (tableau 2).

Tableau 2
Intention de voter aux prochaines élections fédérales et participation à d'autres activités politiques, selon le groupe d'âge, la fréquentation scolaire et le plus haut niveau de scolarité, 2013
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Intention de voter aux prochaines élections fédérales et participation à d'autres activités politiques Très probable de voter aux prochaines élections fédérales, Exprimer votre opinion sur une question en communiquant avec un journal ou un politicien, Exprimer votre opinion sur une question politique ou sociale sur un forum Internet ou un site Internet de nouvelles, Signer une pétition, Boycotter ou choisir un produit pour des raisons d’éthique, Assister à une réunion publique, Participer à une manifestation ou à une marche de protestation et Porter un macaron, un tee–shirt, afficher une pancarte pour appuyer ou s’opposer à une cause politique ou sociale, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  Vote très probable aux prochaines élections fédérales Exprimer votre opinion sur une question en communiquant avec un journal ou un politicien Exprimer votre opinion sur une question politique ou sociale sur un forum Internet ou un site Internet de nouvelles Signer une pétition Boycotter ou choisir un produit pour des raisons d’éthique Assister à une réunion publique Participer à une manifestation ou à une marche de protestation Porter un macaron, un tee–shirt, afficher une pancarte pour appuyer ou s’opposer à une cause politique ou sociale
pourcentage
Total 72 10 14 27 22 15 5 11
Groupe d'âge  
15 à 19 ansNote 1 47Note * 4Note * 13Note * 26 13Note * 10Note * 7Note * 14Note *
20 à 24 ans 61Note * 6Note * 21Note * 35Note * 25 12Note * 10Note * 15Note *
25 à 34 ans 63Note * 9Note * 16Note * 32Note * 28Note * 12Note * 5 11
35 à 44 ans 72Note * 10 15Note * 30Note * 27Note * 16 5 11
45 à 54 ans (réf.) 76 11 10 27 23 16 4 10
55 à 64 ans 83Note * 13Note * 9 26 23 18 4 10
65 à 74 ans 84Note * 15Note * 8Note * 22Note * 18Note * 19Note * 2Note * 8
75 ans et plus 82Note * 10 3Note * 14Note * 9Note * 14Note * 1Note *Note E: à utiliser avec prudence 7Note *
Fréquentation scolaire et plus haut niveau de scolarité  
Personnes de 15 à 24 ans  
Fréquente une école secondaire 38Note * 3Note *Note E: à utiliser avec prudence 11Note * 20Note * 9Note * 9 6Note *Note E: à utiliser avec prudence 13Note *
Fréquente une école de métier ou un collège 60 6Note E: à utiliser avec prudence 14Note *Note E: à utiliser avec prudence 36 22 12Note E: à utiliser avec prudence 9Note E: à utiliser avec prudence 16Note E: à utiliser avec prudence
Fréquente l'université (réf.) 66 8Note E: à utiliser avec prudence 27 40 26 13 12 20
Ne fréquente pas l'école, diplôme d'études secondaires ou moins 43Note * 3Note *Note E: à utiliser avec prudence 16Note * 27Note * 14Note * 11Note E: à utiliser avec prudence 8Note E: à utiliser avec prudence 9Note *Note E: à utiliser avec prudence
Ne fréquente pas l'école, diplôme d'études postsecondaires 64 5Note E: à utiliser avec prudence 16Note * 34 27 12Note E: à utiliser avec prudence 9Note E: à utiliser avec prudence 11Note *Note E: à utiliser avec prudence
Personnes de 25 à 44 ans  
Diplôme d'études secondaires ou moins 55Note * 6 12Note * 23Note * 19Note * 10 3Note *Note E: à utiliser avec prudence 9Note *
Diplôme d'une école de métier ou d'un collège 67 9 14Note * 32Note * 25 13 4Note * 10Note *
Diplôme d'études universitaires 75Note * 12Note * 19Note * 36 35Note * 18Note * 7Note * 13Note *
Personnes de 45 à 64 ans  
Diplôme d'études secondaires ou moins 73Note * 8 6Note * 20Note * 13Note * 12 2Note * 7Note *
Diplôme d'une école de métier ou d'un collège 81Note * 12Note * 10Note * 28Note * 25 17Note * 4Note * 11Note *
Diplôme d'études universitaires 85Note * 18Note * 15Note * 34 35Note * 24Note * 7Note * 14Note *
Personnes de 65 ans ou plus  
Diplôme d'études secondaires ou moins 79Note * 8 3Note * 11Note * 8Note * 11 1Note *Note E: à utiliser avec prudence 6Note *
Diplôme d'une école de métier ou d'un collège 87Note * 16Note * 7Note * 22Note * 16Note * 19Note * 2Note *Note E: à utiliser avec prudence 7Note *
Diplôme d'études universitaires 90Note * 22Note * 13Note * 35 30 28Note * 4Note *Note E: à utiliser avec prudence 14Note *

Les jeunes étaient environ deux fois plus susceptibles que leurs aînés d’avoir porté un macaron, un tee-shirt, ou brandi une pancarte pour appuyer ou s’opposer à une cause politique ou sociale au cours des 12 derniers mois. De plus, 7% des jeunes de 15 à 19 ans et 10 % des jeunes de 20 à 24 ont pris part à une manifestation ou à une marche en 2013, comparativement à 2 % des aînés âgés de 65 à 74  ans.

Enfin, 21 % des jeunes adultes de 20 et 24 ans ont dit avoir exprimé leur opinion sur une question politique ou sociale sur un forum Internet ou un site Internet de nouvelles, soit plus du double de la proportion enregistrée chez les personnes de 45 à 54 ans (10 %) ou les aînés de 65 à 74 ans (8 %).

Une façon de mesurer le degré d’activité des jeunes est de calculer la proportion d’entre eux ayant participé à plusieurs activités politiques au cours d’une année. À cet égard, les jeunes de 20 à 24 ans se distinguaient particulièrement puisque 20 % d’entre eux ont participé à 3 activités politiques non électorales ou plus en 2013, soit la proportion la plus élevée de tous les groupes d’âge (graphique 5). L’intensité de l’activité politique était cependant moins élevée chez les jeunes de 15 à 19 ans, 11 % d’entre eux ayant participé à au moins 3 activités.

Graphique 5 Nombre d'activités politiques auxquelles les personnes ont participé au cours des 12 derniers mois, selon le groupe d'âge, 2013

Description du graphique 5

D’autre part, la proportion de ceux qui n’avaient pris part à aucune activité au cours des 12 derniers mois s’élevait à 47 % chez les jeunes de 20 à 24 ans, le plus faible pourcentage de tous les groupes d’âge. Celui-ci augmentait ensuite dans chacun des groupes subséquents pour atteindre 56 % chez les personnes de 65 à 74 ans et 69 % chez les personnes âgées de 75 ans et plus.

Cependant, les Canadiens plus âgés n’ayant pris part à aucune activité politique non électorale étaient nettement plus susceptibles d’avoir l’intention de se rendre aux urnes lors des prochaines élections fédérales. Ainsi, parmi les personnes n’ayant participé à aucune activité politique non électorale au cours des 12 derniers mois, 79 % des personnes de 65 à 74 ans ont indiqué qu'elles voteraient très probablement aux prochaines élections. En comparaison, c’était le cas de seulement 38 % de leurs homologues de 15 à 19 ans, et de 45 % de ceux âgés de 20 à 24 ans.

Ces différences témoignent de l’existence d’une proportion plus importante « d’inactifs  politiques » chez les jeunes, soit ceux qui n’ont participé à aucune activité politique au cours des 12 derniers mois et pour qui  la probabilité de voter aux prochaines élections était moins que « très probable »Note 20.

D’après cette définition, la part de personnes considérées comme étant inactives politiquement était de 32 % chez les jeunes de 15 à 19 ans et de 26 % chez celles âgées de 20 à 24 ans. En comparaison, les proportions correspondantes étaient de 17 % parmi les personnes âgées de 45 à 54 ans et de 12 % chez celles âgées de 65 à 74 ans.

Scolarité et participation politique

La scolarisation est un facteur important de participation politiqueNote 21. Peu importe le groupe d’âge, un plus haut niveau de scolarité était associé à une participation accrue pour tous les types d’activités politiques pour lesquelles l’ESG recueille des renseignements.

Il est plus difficile d’évaluer l’effet d’une scolarité accrue sur la participation électorale des jeunes de 15 à 24 ans puisque la majorité d’entre eux sont toujours aux études. Néanmoins, les différentes étapes du parcours scolaire étaient associées à différentes formes de participation politique et à des taux variables de participation politique. En particulier, les jeunes Canadiens qui fréquentent l’université se montrent plus intéressés aux questions sociales et sont davantage engagés sur le plan politique.

Ainsi, les jeunes fréquentant l’université étaient les plus susceptibles 1) d’exprimer leur opinion sur une question sociale ou politique sur un forum Internet ou un site de nouvelles; 2) de signer une pétition; 3) de participer à une manifestation; 4) de porter un macaron, un tee-shirt ou de brandir une pancarte pour appuyer ou s’opposer à une cause politique ou sociale (tableau 2). Malgré tout, ces jeunes universitaires demeuraient moins susceptibles d’avoir l’intention de voter aux prochaines élections (66 %) que l’ensemble de la population (72  %).

Par contraste, les jeunes de 15 à 24 ans qui fréquentaient l’école secondaire étaient parmi les moins susceptibles de prendre part à ces diverses activités politiques. Dans leur cas, c’est probablement leur jeune âge qui explique ce résultat.

Engagement communautaire des jeunes

Les liens que les citoyens entretiennent avec leur société ou avec les membres de leur collectivité ne se limitent évidemment pas aux activités politiques. Aussi, l’engagement communautaire, bien qu’il ne soit pas nécessairement de nature politique, peut influencer le bien-être des collectivités et de la société. Diverses études ont révélé que la participation à des associations bénévoles pouvait encourager la participation politique des individusNote 22.

Dans le cadre de l’ESG, des renseignements ont été recueillis à propos de divers groupes, organismes ou associations dont les Canadiens sont membres. Ceux-ci peuvent être un groupe formellement organisé ou informel, c’est-à-dire un groupe de personnes qui se rencontrent régulièrement pour faire une activité ou discuter de différents sujets.

Les données à propos de l’engagement communautaire illustrent le degré élevé d’engagement social des jeunes. En effet en 2013, 74 % des jeunes de 15 à 19 ans et 64 % des jeunes de 20 à 24 ans faisaient partie d’un groupe, d’un organisme ou d’une association (tableau 3). En comparaison, c’était le cas de 65 % des personnes de 45 à 54 ans et de 62 % des personnes de 65 à 74 ans.

Tableau 3
Participation à des groupes, des organismes et des organisations selon le groupe d'âge, 2013
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Participation à des groupes Groupe d'âge, 15 à 19 ans, 20 à 24 ans, 25 à 34 ans, 35 à 44 ans, 45 à 54 ans (réf.), 55 à 64 ans, 65 à 74 ans et plus et 75 ans et plus, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  Groupe d'âge
15 à 19 ans 20 à 24 ans 25 à 34 ans 35 à 44 ans 45 à 54 ans (réf.) 55 à 64 ans 65 à 74 ans et plus 75 ans et plus
pourcentage
Type de groupe, d'organisme ou d'association  
Membre d'un groupe, d'un organisme ou d'une association (tous les types) 74Note * 64 65 69Note * 65 64 62 59Note *
Syndicat ou association professionnelle 12Note * 21Note * 33 37 36 30Note * 16Note * 9Note *
Organisme politique 3Note *Note E: à utiliser avec prudence 3 3 3 4 5 7Note * 7Note *
Organisme sportif ou récréatif 51Note * 36Note * 33Note * 34Note * 29 27Note * 24Note * 16Note *
Organisme culturel, éducatif ou de loisirs 28Note * 25Note * 17 19 18 20Note * 24Note * 20
Groupe d’appartenance religieuse 15 11Note * 10Note * 14 14 15 19Note * 22Note *
Groupe scolaire, association de quartier, association de citoyens ou groupe communautaire 31Note * 23Note * 17 20Note * 16 14Note * 14 10Note *
Club social 5 4Note *Note E: à utiliser avec prudence 3Note * 5Note * 6 8Note * 11Note * 11Note *
Organisme jeunesse 15Note * 8Note * 5 5 4 3Note * 2Note * 1Note *Note E: à utiliser avec prudence
Club ou association d'immigrants ou ethnique 3Note E: à utiliser avec prudence 3Note E: à utiliser avec prudence 2Note * 3 3 3 3 3

De plus, par rapport à une décennie plus tôt, le taux d’engagement communautaire des jeunes était à la hausse (contrairement à bon nombre d’activités politiques non électorales). En effet, chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans, la proportion de ceux qui étaient membres ou participants d’un groupe, d’un organisme ou d’une association a augmenté de 5 points de pourcentage, passant de 64 % en 2003 à 69 % en 2013. La progression a été encore plus marquée chez les plus jeunes d’entre eux, soit ceux âgés de 15 à 19 ans : alors que 74 % étaient membres d’un groupe en 2013, cette proportion s’élevait à 68 % dix ans plus tôtNote 23.

Les types de groupe auxquels les jeunes appartiennent diffèrent à plusieurs égards de ceux plus populaires auprès de leurs aînés. En 2013, les jeunes étaient particulièrement enclins à participer à des organismes sportifs et récréatifs, des organismes culturels, éducatifs ou de loisirs, des groupes scolaires, des associations de quartier, des associations de citoyens ou des groupes communautaires.

Par exemple, alors que 43 % de jeunes de 15 à 24 ans étaient membres d’un organisme sportif ou récréatif, c’était le cas de 29 % des personnes âgées de 25 ans et plus (graphique 6). Parmi les jeunes de 15 à 19 ans, plus de la moitié (51 %) étaient membres ou participants de tels organismes sportifs ou récréatifs.

Graphique 6 Personnes qui sont membres ou participants d'un groupe, d'un organisme ou d'une association, selon le type de groupe ou d'organisme et selon le groupe d'âge, 2013

Description du graphique 6

Par contre, les jeunes étaient généralement moins susceptibles que les plus âgés d’appartenir à un syndicat ou association professionnelle (un résultat auquel il fallait s’attendre puisque bon nombre de jeunes sont toujours aux études à temps plein), à un club social, à un groupe d’appartenance religieuse, ou à un organisme politiqueNote 24. De ce fait, les organismes politiques vieillissent rapidement au Canada. En effet, de 2003 à 2013, la proportion des membres des organismes politiques qui étaient âgés de 65 ans et plus est passée de 18 % à 29 %.

Participation à des activités de groupe ou à des rencontres et bénévolat

Les jeunes, en plus d’être plus susceptibles d’être membres de groupes, y participaient aussi sur une base plus régulière. En effet, en 2013, 45 % des jeunes de 15 à 19 ans et 30 % des jeunes de 20 à 24 ans prenaient part à des activités de groupe ou à des rencontres au moins une fois par semaine, alors que ce pourcentage était de 20 % chez les personnes de 45 à 54 ans et de 25 % chez les 65 à 74 ans (graphique 7).

Graphique 7 Fréquence de la participation à des activités de groupe ou des rencontres, selon le groupe d'âge, 2013

Description du graphique 7

Ces écarts du point de vue de la fréquence de la participation peuvent être significatifs du point de vue du développement du capital social. Par exemple, en 2013, 76 % des personnes de 15 à 24 ans qui participaient mensuellement à des activités de groupes avaient rencontré, au cours du dernier mois, au moins une nouvelle personne avec laquelle elles entendaient demeurer en contact. En comparaison, cela était le cas de 68 % de leurs homologues qui participaient moins fréquemment à des activités de groupes et de 59 % de ceux qui n’étaient pas membres ou participants de groupesNote 25.

Enfin, la participation bénévole est reconnue comme étant positive non seulement pour les organismes et les personnes qui en bénéficient, mais aussi pour les bénévoles eux-mêmes. Comme dans le cas de la participation à des groupes ou à des organismes, ce sont les jeunes qui se démarquaient en ce qui a trait à leur taux de participation. En effet, en 2013, selon les données de l’ESG sur le don, le bénévolat et la participation, 66 % des jeunes âgés de 15 à 19 ans avaient fait du bénévolatNote 26. En comparaison, c’était le cas de 48 % des personnes appartenant au groupe des personnes de 35 à 44 ans, soit celui au sein duquel on enregistrait le deuxième taux le plus élevé de bénévolat. Il faut néanmoins souligner que parmi les bénévoles, les jeunes ont tendance à faire un nombre d’heures moins élevé que leurs aînés.

Conclusion

Cet article, sur la base des données de l’ESG de 2013, a démontré que les jeunes votent aux élections dans une proportion moindre que leurs aînés et qu’ils sont moins susceptibles d’avoir l’intention de voter aux prochaines élections. De même, ils ont tendance à démontrer un niveau d’intérêt envers la politique plus faible que leurs aînés. Ces tendances masquent cependant un degré relativement élevé d’engagement dans d’autres activités. En effet, plusieurs jeunes Canadiens s’engagent politiquement et civiquement, mais d’autres façons. Les plus jeunes parmi les jeunes, soit les jeunes de 15 à 19 ans, sont les plus enclins de tous les groupes d’âge à être membres ou à participer à des groupes, des organismes ou des associations. Ils sont aussi proportionnellement les plus nombreux à participer au moins une fois par semaine à des activités de groupe ou des rencontres.

Les jeunes de 20 à 24 ans, quant à eux, comptent parmi les plus engagés de tous dans des activités politiques telles que de signer une pétition, participer à une manifestation ou à une marche de protestation. Les jeunes universitaires se démarquaient particulièrement, présentant les taux de participation les plus élevés pour presque tous ces types d’activités. En somme, lorsqu’on élargit le spectre des différentes activités politiques et communautaires auxquelles les citoyens peuvent prendre part, force est d’admettre que les jeunes sont nombreux à démontrer de l’intérêt par rapport à la chose publique.

Cependant, la proportion d’inactifs politiques ─ soit ceux qui n’ont participé à aucune activité politique au cours des 12 derniers mois et n’ont pas manifesté une forte intention de voter aux prochaines élections ─ était plus élevée chez les jeunes. En conséquence, la faible participation électorale des jeunes promet d’être un sujet d’intérêt et de préoccupation au cours des prochaines années.

Martin Turcotte est analyste principal à la Division de la statistique sociale et autochtone de Statistique Canada.

Notes 

Informations reliées à cet article

Date de modification :