Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Baisse généralisée des importations

Après avoir fortement progressé en octobre, les importations de produits énergétiques ont reculé de 15,2 % pour se fixer à 3,1 milliards de dollars en novembre. Ce repli était principalement attribuable au fléchissement des importations de produits dérivés du pétrole et du charbon, notamment l'essence à moteur. Les importations de pétrole brut ont reculé de 11,7 % pour atteindre leur plus bas niveau depuis mai 2009.

Après neuf mois consécutifs de croissance, les importations de machines et d'équipement ont reculé de 5,1 % pour se fixer à 9,6 milliards de dollars, les volumes ayant diminué de 3,3 %. Les importations d'autre matériel de transport ont fléchi en novembre, ce qui reflétait la baisse des importations de navires et de bateaux. Ce recul faisait suite à un important gain réalisé en octobre lors de l'entrée en vigueur de nouvelles mesures d'allègement tarifaire sur les navires et les bateaux. Les importations de moteurs et de turbines, et plus particulièrement d'éoliennes, ont reculé de 26,0 %.

Les importations de produits de l'automobile ont diminué de 4,4 % pour s'établir à 5,3 milliards de dollars, en raison principalement de la baisse des volumes. La baisse des importations de grosses camionnettes a fait diminuer de 11,5 % les importations de camions et d'autres véhicules automobiles. La fermeture temporaire de certaines usines en prévision de la transition aux modèles 2011 a entraîné un recul de 6,3 % des importations de pièces de véhicules automobiles.

Les importations de biens industriels ont progressé de 2,3 % pour se chiffrer à 7,6 milliards de dollars, les prix ayant augmenté de 3,3 %. Les importations de métaux précieux, à savoir l'argent, ont fait un bond de 24,3 % pour atteindre 1,3 milliard de dollars, un montant record. Les importations d'autres produits chimiques et de produits connexes, qui incluent les produits chimiques inorganiques et les engrais, ont aussi contribué au gain observé dans ce secteur. Les importations de minerais métalliques ont diminué au cours du mois.

Les métaux précieux ont mené la hausse des exportations

Les exportations de biens industriels ont augmenté de 6,6 % pour atteindre 9,5 milliards de dollars, alors que les prix et les volumes ont augmenté. Les exportations de métaux et d'alliages ont fait un bond de 21,7 % pour atteindre 4,2 milliards de dollars, menés par les exportations de métaux précieux. En revanche, les exportations de minerais métalliques ont fléchi de 17,7 % pour se chiffrer à 1,3 milliards de dollars, les exportations sans précédent de minerais de fer n'ayant pas suffi à compenser les reculs importants observés dans les exportations de minerais de nickel et de minerais de cuivre.

Les exportations de produits énergétiques ont progressé de 3,2 % pour totaliser 6,9 milliards de dollars, en raison d'une hausse de 3,6 % des prix. Les exportations de pétrole brut ont progressé de 12,5 % et ont largement contribué au gain enregistré dans ce secteur. Par ailleurs, les exportations de gaz naturel ont diminué pour un quatrième mois consécutif, ayant affiché une baisse de 17,1 %.

Les exportations d'autres biens de consommation se sont accrues de 11,5 % pour atteindre 1,3 milliard de dollars, grâce principalement à la vigueur des produits médicinaux et pharmaceutiques.

Les exportations de produits de l'automobile, poursuivant une tendance à la baisse amorcée en mai 2010, ont reculé de 10,4 % pour se fixer à 4,4 milliards de dollars. Ce recul était attribuable à une réduction de 10,0 % des volumes. Les exportations de voitures particulières, en baisse de 13,0 %, étaient responsables de plus des trois quarts du repli observé dans le secteur. Les exportations de pièces de véhicules automobiles ainsi que de camions et d'autres véhicules automobiles ont aussi diminué en novembre.

Les exportations de machines et d'équipement ont diminué de 2,4 % pour se fixer à 6,4 milliards de dollars, en raison de la baisse des volumes. Les reculs ont été généralisés dans le secteur. En tête de liste venait une baisse des exportations de machines industrielles. L'accroissement des exportations d'aéronefs, de moteurs et de pièces a atténué le recul global.