Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les produits énergétiques et les biens industriels dominent le repli des exportations

Les exportations de produits énergétiques ont reculé de 19,4 % pour s’établir à 6,8 milliards de dollars. Cette baisse reflète l’effondrement des exportations de pétrole brut, lesquelles ont continué de chuter, reculant de 29,1 % pour se fixer à 2,8 milliards de dollars, leur plus bas niveau depuis mars 2006. La diminution des exportations de pétrole brut est attribuable principalement à une baisse de 25,0 % des prix.

Les exportations de biens industriels ont diminué de 17,1 %, atteignant 7,4 milliards de dollars, principalement en raison du repli des volumes. Ce secteur suit une tendance à la baisse depuis juillet 2008. Les exportations d’engrais ont fléchi de 36,8 %, effaçant deux mois consécutifs de hausses. De plus, les exportations d’alliages d’aluminium ont diminué de 26,7 % en décembre en raison d’une baisse de la demande du secteur de l’automobile, attribuable à la réduction de la production.

En décembre, les exportations de produits de l’agriculture et de la pêche ont diminué de 7,0 % pour s’établir à 3,4 milliards de dollars. Le secteur suit une tendance à la hausse depuis juin 2006. La baisse du secteur, qui fait suite à deux hausses mensuelles, s’explique principalement par une diminution des exportations de blé, de canola, de viande et de préparations à base de viande.

Baisse généralisée des importations

Après trois hausses mensuelles consécutives, les importations de machines et d’équipement ont diminué de 5,7 % pour se fixer à 10,6 milliards de dollars, dominant la baisse des importations en décembre. Cette baisse est attribuable à la hausse des prix et à la baisse des volumes. Les importations d’aéronefs se sont accrues de 26,7 %, atténuant ainsi le déclin général du secteur.

Les importations de produits de l’automobile ont diminué pour un troisième mois consécutif, reculant de 9,8 % pour s’établir à 5,2 milliards de dollars, alors que les fabricants ont continué de faire face à une chute des ventes. Cette dernière baisse est attribuable à un recul de 10,6 % des volumes, éclipsant une faible hausse des prix. La diminution de 17,0 % des ventes de pièces de véhicules automobiles a été le principal facteur de la baisse, les fabricants ayant continué à réduire leur production. Les importations de voitures particulières, qui suivent une tendance à la baisse depuis juillet, ont chuté de 6,8 % pour s’établir à 1,8 milliard de dollars.

Les importations de biens industriels ont fléchi de 5,8 % pour se chiffrer à 7,4 milliards de dollars. Il s’agit de leur plus bas niveau depuis avril 2008, reflétant la baisse des prix et des volumes. Ce déclin était surtout attribuable au recul de 11,9 % des importations de produits chimiques et de plastiques, reflétant la diminution de la production de véhicules automobiles et de la construction. La baisse a été atténuée par une hausse de 19,8 % des importations de produits de fer et d’acier en raison de l’accroissement des importations de tiges de forage.