Estimations du magasinage transfrontalier, 2006 à 2012

par Patrizia Corbi, Division des comptes économiques nationaux

Résumé

Le présent article fournit des estimations annuelles et trimestrielles de la valeur du magasinage transfrontalier par les ménages canadiens aux États-Unis de 2006 à 2012. L’étude fournit des valeurs détaillées portant sur les dépenses lors de voyages de plus d’une journée ou de voyages de même jour aux États-Unis, de même que sur les importations par la poste ou par service de messagerie, et sur les importations de véhicules à moteur. Les dépenses transfrontalières totales sont comparées aux ventes du secteur canadien du commerce de détail, de manière à disposer d’un point de comparaison afin de déterminer l’ampleur de ces dépenses. On examine également la mesure dans laquelle les dépenses transfrontalières varient en fonction des fluctuations du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain.

Les estimations de dépenses du magasinage transfrontalier sont fondées sur le Système canadien des comptes macroéconomiques (SCCM) et les enquêtes et sources de données administratives sous-jacentes. De plus, ces estimations reposent sur trois scénarios (dépenses faibles, moyennes et élevées), chacun étant assorti d’hypothèses statistiques différentes. Le scénario de dépenses faibles correspond à l’estimation de la borne inférieure du magasinage transfrontalier, et le scénario de dépenses élevées, à l’estimation de sa borne supérieure. Le scénario de dépenses moyennes est fondé sur les hypothèses réputées être les plus plausibles. Toutes les hypothèses reposent sur le jugement professionnel et s’appuient sur les résultats d’analyses antérieures.

Remerciements

Le présent article a été préparé par Patrizia Corbi de la Division des comptes économiques nationaux, sous la direction de James Tebrake, directeur général de la Direction des comptes macroéconomiques.

L’auteure aimerait remercier les personnes suivantes pour leur soutien : Guy Gellatly, Daniela Ravindra, Jennifer Withington, Jean-Gaston Gingras, André Loranger, Isabelle Amano, Denis Caron, George Bentley, Agata Wyporska et Serge Grenier.

Finalement, l’auteure aimerait exprimer une reconnaissance particulière à Jackie Maisonneuve, chef de la Section des dépenses de consommation de la Division des comptes économiques nationaux, pour son aide précieuse au cours des différentes étapes de l’étude.

Date de modification :