Techniques d’enquête
Est-ce que la réduction du déséquilibre de la réponse accroît l’exactitude des estimations de l’enquête ?

par Carl-Erik Särndal, Kaur Lumiste et Imbi TraatNote 1

  • Date de diffusion : 20 décembre 2016

Résumé

Nous présentons des preuves théoriques que les efforts déployés durant la collecte des données en vue d’équilibrer la réponse à l’enquête en ce qui concerne certaines variables auxiliaires augmentera les chances que le biais de non-réponse soit faible dans les estimations qui sont, en fin de compte, produites par pondération calée. Nous montrons que la variance du biais – mesurée ici comme étant l’écart de l’estimateur calé par rapport à l’estimateur sans biais sur échantillon complet (non réalisé) – diminue linéairement en fonction du déséquilibre de la réponse que nous supposons être mesuré et contrôlé continuellement tout au long de la période de collecte des données. Cela offre donc la perspective intéressante d’un plus faible risque de biais si l’on peut gérer la collecte des données de manière à réduire le déséquilibre. Les résultats théoriques sont validés au moyen d’une étude en simulation s’appuyant sur des données réelles provenant d’une enquête-ménages estonienne.

Mots-clés : Non-réponse à l’enquête; biais; plan de collecte adaptatif; estimateur par calage; variables auxiliaires.

Table des matières

Citation de l'article

Särndal, C.-E., Lumiste, K. et Traat, I. (2016). Est-ce que la réduction du déséquilibre de la réponse accroît l’exactitude des estimations de l’enquête ? Techniques d’enquête, Statistique Canada,  12-001-X au catalogue, vol. 42,  2. Article accessible à l'adresse http://www.statcan.gc.ca/pub/12-001-x/2016002/article/14663-fra.htm.

Notes

Date de modification :