Techniques d’enquête
Une note sur le concept d’invariance dans les plans d’échantillonnage à deux phases

par Jean-François Beaumont et David HazizaNote 1

  • Date de diffusion : 20 décembre 2016

Résumé

Les plans d’échantillonnage à deux phases sont souvent utilisés dans les enquêtes lorsque la base de sondage ne contient que peu d’information auxiliaire, voire aucune. Dans la présente note, nous apportons certains éclaircissements sur le concept d’invariance souvent mentionné dans le contexte des plans d’échantillonnage à deux phases. Nous définissons deux types de plans d’échantillonnage à deux phases invariants, à savoir les plans fortement invariants et les plans faiblement invariants, et donnons des exemples. Enfin, nous décrivons les implications d’une forte ou d’une faible invariance du point de vue de l’inférence.

Mots-clés : Échantillonnage à deux phases; estimateur d’Horvitz-Thompson; invariance faible; estimateur par double dilatation; invariance forte.

Table des matières

Citation de l'article

Beaumont, J.-F., et Haziza, D. (2016). Une note sur le concept d’invariance dans les plans d’échantillonnage à deux phases. Techniques d’enquête, Statistique Canada,  12-001-X au catalogue, vol. 42,  2. Article accessible à l'adresse http://www.statcan.gc.ca/pub/12-001-x/2016002/article/14662-fra.htm.

Notes

Date de modification :