Nos glaciers fondent

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[an error occurred while processing this directive]11-402-x[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

Les glaciers couvrent quelque 200 000 kilomètres carrés, dont environ 75 % sont situés dans les îles de l'Arctique. Six glaciers situés dans deux régions, la Cordillère nord-américaine et le Haut-Arctique, rétrécissent depuis les premières mesures normalisées de leur masse à divers moments dans les années 1960 et 1970.

La région de la Cordillère nord-américaine comprend les glaciers Helm et Place, dans la partie sud de la chaîne Côtière de la Colombie-Britannique, et le glacier Peyto, situé dans le parc national de Banff en Alberta. Les calottes glaciaires de Devon et de Meighen et le glacier White, tous au Nunavut, se trouvent dans le Haut-Arctique.

La masse de chacun de ces six glaciers a diminué différemment selon la région, les trois glaciers du Haut-Arctique ayant subi une perte de masse moins prononcée et plus lente que ceux de la Cordillère nord-américaine. Les glaciers Helm et Place accusent le rétrécissement le plus important.

Comme la masse glaciaire témoigne à la fois de la variabilité à long terme des précipitations, de la température moyenne et de la couverture nuageuse, son rétrécissement figure parmi les indicateurs les plus robustes du changement climatique.

Graphique 13.2 Glaciers de la Cordillère nord-américaine, pertes nettes cumulatives
Voir la source des données du graphique 13.2

Date de modification :