Travail

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[an error occurred while processing this directive]11-402-x[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

En 2009, on a dénombré 18,4 millions de personnes dans la population active, dont 16,8 millions occupaient un emploi. Au cours de l'année, la population active a augmenté de 0,7 %, soit le taux de croissance le plus faible en plus de deux décennies.

De janvier à juin 2009, on a enregistré une baisse de 284 000 emplois (1,7 %), après le repli amorcé dans les marchés financiers globaux. En juillet 2009, le taux de chômage a atteint un sommet de 8,6 %, ce qui constitue le taux le plus élevé en une décennie.

Durant la seconde moitié de l'année, le marché du travail a affiché une faible hausse de l'emploi (104 000) et l'année s'est terminée avec des niveaux d'emploi inférieurs à ceux observés en janvier 2009. En tout, le nombre d'emplois a chuté de 277 000 (1,6 %) en 2009 et le taux de chômage a grimpé de 2,2 points de pourcentage pour atteindre 8,3 %.

En 2009, la plupart des pertes d'emplois ont été enregistrées dans le secteur des industries productrices de biens, en particulier dans les industries de la fabrication et de la construction. La fabrication a perdu 180 000 travailleurs (9,1 %) et la construction a perdu 71 000 travailleurs (5,7 %).

Pertes d'emplois

L'Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec ont été les provinces les plus touchées par les pertes d'emplois. L'Ontario a affiché le taux de chômage le plus élevé (9,0 %), suivi du Québec (8,5 %), ce qui est supérieur à la moyenne nationale de 8,3 %. En 2009, le taux se situait à 7,6 % en Colombie-Britannique.

En 2009, les pertes d'emplois ont touché principalement les travailleurs à temps plein dans le secteur privé. De 2008 à 2009, l'emploi à temps plein a diminué de 2,5 % (348 000), tandis que l'emploi à temps partiel a augmenté de 2,3 % (71 000).

Durant cette période, l'emploi dans le secteur privé a diminué de 3,0 % et dans le secteur public, il a reculé de 0,4 %. Quant aux travailleurs autonomes, le taux d'emploi a augmenté de 2,7 % (ou de 72 000 emplois).

Hausse de l'emploi chez les travailleurs plus âgés

Les travailleurs âgés ont connu la croissance de l'emploi la plus rapide en 2009. L'emploi chez les 55 ans et plus a crû de 4,5 %, ou de 120 000 emplois. Il s'agissait d'ailleurs du seul groupe d'âge à avoir enregistré une croissance durant cette période. Par comparaison, l'emploi a reculé de 0,5 % chez les travailleurs du principal groupe d'âge actif (25 à 54 ans) et de 4,8 % chez les jeunes (19 à 24 ans).

graphique 30.1 Taux de chômage, certaines industries
Voir la source des données du graphique 30.1

Les travailleurs immigrants se joignent à la population active canadienne

Les immigrants ont représenté presque la moitié de la croissance de 0,3 % de la population active en 2009. Les trois quarts de tous les immigrants de 15 ans et plus qui se sont établis au Canada au cours des cinq dernières années faisaient partie du principal groupe d'âge actif. En 2009, le nombre d'immigrants du principal groupe d'âge actif dans la population active a augmenté de 1,9 % par année, ce qui a plus que neutralisé la baisse de 0,1 % du nombre de travailleurs nés au Canada faisant partie de ce groupe d'âge. Les immigrants établis au Canada ont été à l'origine de presque toute la croissance de la population active de ce groupe d'âge.

En 2009, l'écart entre les hommes et les femmes pour ce qui est de l'emploi s'est élargi, de même que celui entre les hommes immigrants et leurs homologues Canadiens de naissance. Le taux d'emploi en 2009 chez les hommes immigrants s'établissait à 61,4 % et à 51,0 % chez les immigrantes. Le taux d'emploi des hommes nés au Canada se situait à 66,4 %, soit 5,8 points de plus que celui des femmes nées au Canada et 5,0 points de plus que celui des hommes immigrants.

graphique 30.2 Taux de chômage selon certains groupes d'âge
Voir la source des données du graphique 30.2

Date de modification :