Recherche par mot-clé

Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (8)

Tout (8) ((8 résultats))

  • Tableau : 61-517-X
    Description :

    Le produit Liens de parentés entre sociétés constitue la source de renseignements la plus complète et de loin la mieux documentée au sujet de la propriété des sociétés. Il s'agit d'un répertoire unique sur « qui appartient quoi » au Canada. Celui-ci fournit de l'information actuelle qui reflète les récentes prises de contrôle ainsi que d'autres changements importants. La propriété ultime des entreprises est déterminée suite à une étude minutieuse des avoirs des sociétés, des répercussions des options, de l'avoir des initiés, des actions convertibles et de l'imbrication des conseils d'administration. Le nombre de sociétés formant la hiérarchie des structures se situe à environ 50 000.

    Les données qui y sont présentées, ont été tirées de déclarations non confidentielles produites par les sociétés canadiennes en vertu de la Loi sur les déclarations des personnes morales ainsi qu'à partir de recherches effectuées à l'aide de sources publiques telle que l'internet. Les données sont présentées dans un format indenté qui est à la portée des utilisateurs. Cela permet de donner une vue d'ensemble sur la hiérarchie des filiales à l'intérieur de la structure de chaque entreprise. Les entrées de chaque société présentent la nationalité des capitaux majoritaires et le pays de résidence.

    Le produit présente chaque personne morale faisant partie d'un groupe de personnes morales sous contrôle d'une seule personne morale dont les actifs combinés se chiffrent à plus de 600 millions de dollars ou dont le revenu combiné annuel excède 200 millions de dollars. Il présente également toute personne morale ayant des titres de créances à long terme ou un avoir qui excède une valeur comptable de 1 million de dollars détenus par des personnes ne résidant pas au Canada.

    Date de diffusion : 2019-04-11

  • Tableau : 13-010-X
    Description :

    Dans cette publication, on donne un aperçu des événements économiques présentés dans les comptes nationaux du Canada pour le plus récent trimestre, et sa mise à jour n'a plus lieu. Cet aperçu couvre plusieurs grands thèmes : 1) le produit intérieur brut (PIB) en matière de revenus et de dépenses; 2) le PIB par industrie, 3) la balance des paiements internationaux; 4) la productivité du travail et d'autres variables connexes; 5) le bilan des investissements internationaux et 6) les comptes du bilan national.

    Date de diffusion : 2015-06-12

  • Articles et rapports : 11-626-X2012017
    Géographie : Canada
    Description :

    Cet article de la série Aperçus économiques présente de nouvelles données sur le revenu des sociétés financières tirées du Système de comptabilité nationale du Canada révisé. Il fait partie d'une série d'articles visant à mettre en lumière les principaux aspects des nouvelles données des comptes nationaux et leur utilité dans les analyses de l'économie canadienne.

    Date de diffusion : 2012-10-17

  • Articles et rapports : 11-010-X20060049179
    Géographie : Canada
    Description :

    Au terme de près de 30 années de déficit, les sociétés dégagent d'importants excédents depuis 10 ans. Cela a conféré un nouveau rôle au secteur des sociétés, à savoir celui qui consiste à alimenter en capitaux les autres secteurs économiques et ce, de façon croissante.

    Date de diffusion : 2006-04-13

  • Articles et rapports : 13-604-M2006050
    Description :

    Les sociétés ont enregistré des profits records au cours durant presque toute la dernière décennie. De plus, leur investissement en capital fixe a été relativement léthargique au cours des dernières années. Cette situation a conduit à un remaniement appréciable de leur position de prêt net/emprunt net, les sociétés étant passées d'une position de déficit chronique à une position d'excédent soutenu. Au terme de près de 30 années de déficit, les sociétés dégagent d'importants excédents depuis 10 ans. Cela a conféré un nouveau rôle au secteur des sociétés, à savoir celui qui consiste à alimenter en capitaux les autres secteurs économiques et ce, de façon croissante.

    La présente note examine ces faits nouveaux sous plusieurs angles, en se concentrant sur les sociétés non financières. Elle cerne les causes sous jacentes d'une position excédentaire croissante des sociétés et en examine les principaux effets. En bref, les sociétés non financières ont misé sur des bénéfices records, des taux d'intérêt historiquement bas et des marchés boursiers relativement vigoureux pour remanier en grande partie leur bilan. À telle enseigne que les finances des sociétés sont à leur meilleur par rapport aux 30 dernières années.

    Date de diffusion : 2006-03-17

  • Articles et rapports : 13-604-M2005049
    Description :

    Dans cet article, on examine les changements de composition considérables qui se sont produits dans l'épargne des secteurs ainsi que le revirement des positions d'excédent/de déficit des secteurs dans les comptes nationaux que ces changements de composition ont causé au cours des 10 dernières années. On y introduit aussi une nouvelle mesure conceptuelle du Système de comptabilité nationale canadien, soit l'épargne nationale et le taux d'épargne nationale.

    Date de diffusion : 2005-11-30

  • Articles et rapports : 11F0019M2004217
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document porte sur le lien entre la structure financière et la croissance de l'emploi et des stocks des fabricants canadiens constitués en société au cours de la période allant de 1988 à 1997. On observe que les entreprises financièrement vulnérables - c'est-à-dire celles de petite taille ou avec un niveau d'endettement élevé - réduisent davantage leur effectif (10 % de plus) que les entreprises prospères lorsque survient une baisse donnée de la demande de produits. Cette incidence était plus marquée durant la récession de 1990 à 1992, ce qui est l'indication qu'une plus grande vulnérabilité financière, se traduisant par un haut niveau d'endettement, peut avoir contribué à aggraver cette récession. Les effets sont plus importants dans les branches d'activité où on note des fluctuations cycliques plus marquées. En général, les entreprises plus endettées tendent à réduire davantage leurs stocks (dans une proportion de 5 %) lorsque survient un choc de la demande.

    Date de diffusion : 2004-02-18

  • Articles et rapports : 11F0019M1997111
    Géographie : Canada
    Description :

    Des études récentes ont montré que les compagnies dont le ratio emprunts/capitaux propres est relativement élevé manifestent une plus grande variabilité pour ce qui est des investissements et de la main-d'oeuvre. D'autres études maintiennent qu'un effet de levier financier élevé dans le monde des entreprises est associé à une instabilité macro-économique. Le présent exposé décrit et compare l'effet de levier financier global des entreprises au Canada et aux États-Unis de 1961 à 1996. Le levier financier a augmenté de presque 50 % dans les deux pays et la plus grande partie de cette augmentation peut être attribuée à un recours accru à des instruments d'emprunt à court terme. L'ampleur de l'augmentation est semblable dans les deux pays, mais la période d'accroissement principale est différente dans chaque cas.

    L'effet de levier des entreprises canadiennes a surtout augmenté entre 1974 et 1983, c'est-à-dire durant une période associée à de faibles taux d'intérêt réels et à une croissance rapide des capitaux dans l'Ouest du pays. Pour ce qui est des entreprises américaines, l'effet de levier s'est surtout accru entre 1982 et 1990. Au cours de cette période, les compagnies américaines ont subi une restructuration financière massive, l'acquisition de capitaux propres en circulation se faisant à l'aide d'emprunts. Cette période a également été marquée par un accroissement du nombre et de la valeur des acquisitions par emprunt aux É.-U., entraînant un effet de levier financier encore plus élevé.

    Date de diffusion : 1997-12-11
Données (2)

Données (2) ((2 résultats))

  • Tableau : 61-517-X
    Description :

    Le produit Liens de parentés entre sociétés constitue la source de renseignements la plus complète et de loin la mieux documentée au sujet de la propriété des sociétés. Il s'agit d'un répertoire unique sur « qui appartient quoi » au Canada. Celui-ci fournit de l'information actuelle qui reflète les récentes prises de contrôle ainsi que d'autres changements importants. La propriété ultime des entreprises est déterminée suite à une étude minutieuse des avoirs des sociétés, des répercussions des options, de l'avoir des initiés, des actions convertibles et de l'imbrication des conseils d'administration. Le nombre de sociétés formant la hiérarchie des structures se situe à environ 50 000.

    Les données qui y sont présentées, ont été tirées de déclarations non confidentielles produites par les sociétés canadiennes en vertu de la Loi sur les déclarations des personnes morales ainsi qu'à partir de recherches effectuées à l'aide de sources publiques telle que l'internet. Les données sont présentées dans un format indenté qui est à la portée des utilisateurs. Cela permet de donner une vue d'ensemble sur la hiérarchie des filiales à l'intérieur de la structure de chaque entreprise. Les entrées de chaque société présentent la nationalité des capitaux majoritaires et le pays de résidence.

    Le produit présente chaque personne morale faisant partie d'un groupe de personnes morales sous contrôle d'une seule personne morale dont les actifs combinés se chiffrent à plus de 600 millions de dollars ou dont le revenu combiné annuel excède 200 millions de dollars. Il présente également toute personne morale ayant des titres de créances à long terme ou un avoir qui excède une valeur comptable de 1 million de dollars détenus par des personnes ne résidant pas au Canada.

    Date de diffusion : 2019-04-11

  • Tableau : 13-010-X
    Description :

    Dans cette publication, on donne un aperçu des événements économiques présentés dans les comptes nationaux du Canada pour le plus récent trimestre, et sa mise à jour n'a plus lieu. Cet aperçu couvre plusieurs grands thèmes : 1) le produit intérieur brut (PIB) en matière de revenus et de dépenses; 2) le PIB par industrie, 3) la balance des paiements internationaux; 4) la productivité du travail et d'autres variables connexes; 5) le bilan des investissements internationaux et 6) les comptes du bilan national.

    Date de diffusion : 2015-06-12
Analyses (6)

Analyses (6) ((6 résultats))

  • Articles et rapports : 11-626-X2012017
    Géographie : Canada
    Description :

    Cet article de la série Aperçus économiques présente de nouvelles données sur le revenu des sociétés financières tirées du Système de comptabilité nationale du Canada révisé. Il fait partie d'une série d'articles visant à mettre en lumière les principaux aspects des nouvelles données des comptes nationaux et leur utilité dans les analyses de l'économie canadienne.

    Date de diffusion : 2012-10-17

  • Articles et rapports : 11-010-X20060049179
    Géographie : Canada
    Description :

    Au terme de près de 30 années de déficit, les sociétés dégagent d'importants excédents depuis 10 ans. Cela a conféré un nouveau rôle au secteur des sociétés, à savoir celui qui consiste à alimenter en capitaux les autres secteurs économiques et ce, de façon croissante.

    Date de diffusion : 2006-04-13

  • Articles et rapports : 13-604-M2006050
    Description :

    Les sociétés ont enregistré des profits records au cours durant presque toute la dernière décennie. De plus, leur investissement en capital fixe a été relativement léthargique au cours des dernières années. Cette situation a conduit à un remaniement appréciable de leur position de prêt net/emprunt net, les sociétés étant passées d'une position de déficit chronique à une position d'excédent soutenu. Au terme de près de 30 années de déficit, les sociétés dégagent d'importants excédents depuis 10 ans. Cela a conféré un nouveau rôle au secteur des sociétés, à savoir celui qui consiste à alimenter en capitaux les autres secteurs économiques et ce, de façon croissante.

    La présente note examine ces faits nouveaux sous plusieurs angles, en se concentrant sur les sociétés non financières. Elle cerne les causes sous jacentes d'une position excédentaire croissante des sociétés et en examine les principaux effets. En bref, les sociétés non financières ont misé sur des bénéfices records, des taux d'intérêt historiquement bas et des marchés boursiers relativement vigoureux pour remanier en grande partie leur bilan. À telle enseigne que les finances des sociétés sont à leur meilleur par rapport aux 30 dernières années.

    Date de diffusion : 2006-03-17

  • Articles et rapports : 13-604-M2005049
    Description :

    Dans cet article, on examine les changements de composition considérables qui se sont produits dans l'épargne des secteurs ainsi que le revirement des positions d'excédent/de déficit des secteurs dans les comptes nationaux que ces changements de composition ont causé au cours des 10 dernières années. On y introduit aussi une nouvelle mesure conceptuelle du Système de comptabilité nationale canadien, soit l'épargne nationale et le taux d'épargne nationale.

    Date de diffusion : 2005-11-30

  • Articles et rapports : 11F0019M2004217
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document porte sur le lien entre la structure financière et la croissance de l'emploi et des stocks des fabricants canadiens constitués en société au cours de la période allant de 1988 à 1997. On observe que les entreprises financièrement vulnérables - c'est-à-dire celles de petite taille ou avec un niveau d'endettement élevé - réduisent davantage leur effectif (10 % de plus) que les entreprises prospères lorsque survient une baisse donnée de la demande de produits. Cette incidence était plus marquée durant la récession de 1990 à 1992, ce qui est l'indication qu'une plus grande vulnérabilité financière, se traduisant par un haut niveau d'endettement, peut avoir contribué à aggraver cette récession. Les effets sont plus importants dans les branches d'activité où on note des fluctuations cycliques plus marquées. En général, les entreprises plus endettées tendent à réduire davantage leurs stocks (dans une proportion de 5 %) lorsque survient un choc de la demande.

    Date de diffusion : 2004-02-18

  • Articles et rapports : 11F0019M1997111
    Géographie : Canada
    Description :

    Des études récentes ont montré que les compagnies dont le ratio emprunts/capitaux propres est relativement élevé manifestent une plus grande variabilité pour ce qui est des investissements et de la main-d'oeuvre. D'autres études maintiennent qu'un effet de levier financier élevé dans le monde des entreprises est associé à une instabilité macro-économique. Le présent exposé décrit et compare l'effet de levier financier global des entreprises au Canada et aux États-Unis de 1961 à 1996. Le levier financier a augmenté de presque 50 % dans les deux pays et la plus grande partie de cette augmentation peut être attribuée à un recours accru à des instruments d'emprunt à court terme. L'ampleur de l'augmentation est semblable dans les deux pays, mais la période d'accroissement principale est différente dans chaque cas.

    L'effet de levier des entreprises canadiennes a surtout augmenté entre 1974 et 1983, c'est-à-dire durant une période associée à de faibles taux d'intérêt réels et à une croissance rapide des capitaux dans l'Ouest du pays. Pour ce qui est des entreprises américaines, l'effet de levier s'est surtout accru entre 1982 et 1990. Au cours de cette période, les compagnies américaines ont subi une restructuration financière massive, l'acquisition de capitaux propres en circulation se faisant à l'aide d'emprunts. Cette période a également été marquée par un accroissement du nombre et de la valeur des acquisitions par emprunt aux É.-U., entraînant un effet de levier financier encore plus élevé.

    Date de diffusion : 1997-12-11
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :