Recherche par mot-clé

Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (7)

Tout (7) ((7 résultats))

  • Articles et rapports : 75-001-X201100411593
    Géographie : Canada
    Description :

    Suite à un choc économique touchant une ville ou une région, plusieurs résidants, en particulier ceux qui viennent de perdre leur emploi, chercheront vraisemblablement à migrer dans une autre région afin d'améliorer leur sort sur le plan économique. Cette étude utilise la banque de Données administratives longitudinales (DAL) de 1997 à 2008 pour évaluer l'effet des chocs économiques régionaux sur la migration de ses résidants. Elle examine en particulier dans quelle mesure une détérioration dans la position économique relative d'une région et une baisse des revenus individuels sont associées à de plus fortes probabilités de migration.

    Date de diffusion : 2011-11-23

  • Articles et rapports : 11F0027M2010062
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans le présent document, nous produisons une estimation de l'investissement en capital humain fondé sur le marché et du stock de ce capital au Canada au cours de la période s'étendant de 1970 à 2007 selon l'approche fondée sur le revenu de la vie entière. Nous comparons cette estimation à celle de l'investissement en capital physique et naturel et du stock de ce capital. En suivant la méthode élaborée par Jorgenson et Fraumeni, nous estimons le stock de capital humain sous forme du revenu de la vie entière prévu de tous les individus. Nous estimons l'investissement en capital humain comme étant des changements au stock de capital humain en raison de l'effet de l'éducation des enfants et de leurs études et de l'effet de l'immigration sur le capital humain, par suite de l'ajout de nouveaux membres à la population en âge de travailler.

    Les principales constatations sont les suivantes :

    1. De 1970 à 2007, le volume du capital humain agrégé a augmenté au taux annuel de 1,7 % au Canada et la plupart de cette croissance était due à l'accroissement du nombre d'individus faisant partie de la population en âge de travailler. La hausse des niveaux d'études de la population canadienne est également un facteur qui a contribué de manière significative à la croissance du capital humain.

    2. Les effets de composition causés par le vieillissement de la population canadienne (mouvement vers une population plus vieille en moyenne) ont réduit la croissance du capital humain de 0,6 % par année pendant la période de 1980 à 2007, tandis que la hausse des niveaux d'études l'a accélérée de 0,7 % par année pendant la même période.

    3. Le stock de capital humain par personne a augmenté de 0,9 % par année pour la période de 1970 à 1980, grâce à l'augmentation des niveaux d'études pendant cette période. Après 1980, la valeur du stock de capital humain n'a virtuellement pas changé à cause de deux facteurs qui se sont contrebalancés : la hausse des niveaux d'études, qui a fait augmenter le stock de capital humain, et les effets de composition causés par le vieillissement de la population, qui l'a fait diminuer.

    4. La valeur de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain excède la valeur de l'investissement en capital physique et du stock de ce capital, et le ratio de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain à l'investissement en capital physique et du stock de ce capital a diminué au cours du temps. En 2007, le stock de capital humain était environ quatre fois plus important que le stock de capital physique, tandis que l'investissement en capital humain était environ deux fois plus grand que l'investissement en capital physique.

    5. Les estimations des niveaux de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain sont sensibles aux hypothèses formulées au sujet de la croissance attendue des revenus futurs et au taux choisi pour actualiser les revenus futurs dans le calcul du capital humain, mais la croissance de la quantité et du prix de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain ne l'est pas.

    Date de diffusion : 2010-06-16

  • Articles et rapports : 11F0019M2010322
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent article, fondé sur l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC), analyse l'évaluation subjective que font de leur vie au Canada les nouveaux immigrants de la cohorte de 2000-2001. Cette étude offre un complément utile à d'autres études sur la situation des immigrants, études qui se concentrent souvent sur l'emploi, le revenu ou la santé. Quatre ans après leur arrivée au pays, environ les trois quarts des répondants de l'ELIC se sont dits satisfaits ou très satisfaits de leur vie au Canada, et une proportion comparable de répondants ont indiqué que leur vie au Canada est à la hauteur de leurs attentes ou les dépasse. Près de 9 répondants sur 10 ont affirmé que, s'ils avaient à choisir de nouveau, ils prendraient encore la décision d'immigrer au Canada. Les évaluations subjectives sont associées à un large éventail de caractéristiques démographiques, sociales et économiques. Les évaluations positives de la vie au Canada sont moins fréquentes chez les répondants dans la trentaine et dans la quarantaine, les diplômés universitaires et les demandeurs principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés qu'elles ne le sont dans d'autres groupes. Si l'évaluation de la vie au Canada est corrélée avec divers facteurs économiques comme le revenu personnel, elle l'est également avec des facteurs sociaux comme les relations avec les voisins et les perceptions en matière de discrimination.

    Date de diffusion : 2010-02-18

  • Articles et rapports : 11-010-X201000211122
    Géographie : Canada
    Description :

    Une étude de la façon dont l'âge, le revenu et la structure de la famille influent sur l'accession à la propriété.

    Date de diffusion : 2010-02-11

  • Articles et rapports : 11F0019M2008310
    Géographie : Canada
    Description :

    La participation à des économies ethniques est considérée comme une autre option en matière d'adaptation économique pour les immigrants et les minorités dans les principaux pays qui reçoivent des immigrants. La présente étude porte sur un aspect important des économies ethniques : la concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail. À partir d'un important échantillon représentatif de la population nationale tiré de l'Enquête sur la diversité ethnique de 2002 de Statistique Canada, la présente étude vise à répondre à quatre questions : 1) Quel est le niveau de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail chez les groupes de minorités au Canada? 2) Comment les travailleurs qui partagent la même origine ethnique que la plupart de leurs collègues diffèrent ils des autres travailleurs en ce qui a trait aux caractéristiques sociodémographiques? 3) Un niveau plus élevé de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail est il lié à des gains plus faibles? 4) Un niveau plus élevé de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail est il lié à des niveaux plus élevés de satisfaction à l'égard de la vie?

    Les résultats montrent que seulement une petite proportion des immigrants et des personnes nées au Canada (de parents immigrants) travaillent dans des environnements ethniquement homogènes. Dans les huit plus grandes régions métropolitaines au Canada, environ 10 % des immigrants autres que britanniques ou français partagent la même origine ethnique que la majorité de leurs collègues. Le niveau atteint 20 % chez les immigrants chinois et 18 % chez les immigrants portugais. Chez les membres de groupes de minorités nés au Canada, le niveau de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail se situe à environ la moitié de celui des immigrants. Les travailleurs immigrants dans des environnements ethniquement concentrés ont des niveaux beaucoup plus faibles de scolarité et de compétence en anglais/français. Les hommes immigrants qui travaillent principalement avec des personnes appartenant à la même ethnie qu'eux gagnent en moyenne environ 33 % de moins que les travailleurs qui ont peu ou pas de collègues appartenant à la même ethnie qu'eux. Environ les deux tiers de cet écart sont attribuables à des différences dans les caractéristiques démographiques et les caractéristiques de l'emploi. Parallèlement, les travailleurs immigrants dans des environnements ethniquement homogènes sont moins susceptibles que les autres travailleurs immigrants de déclarer de faibles niveaux de satisfaction à l'égard de la vie. Parmi les personnes nées au Canada, la concentration de membres de la même collectivité ethnique n'est pas uniformément liée aux gains et à la satisfaction à l'égard de la vie.

    Date de diffusion : 2008-07-14

  • Articles et rapports : 75-001-X1993001161
    Géographie : Canada
    Description :

    Un regard sur les principaux moyens qu'utilisent les travailleurs canadiens âgés de 45 à 64 ans pour planifier leur retraite ainsi que les ressources financières qui leur permettront de profiter de leur retraite.

    Date de diffusion : 1993-03-04

  • Articles et rapports : 75-001-X1992001153
    Géographie : Canada
    Description :

    Le nombre de Canadiens qui travaillent 50 heures ou plus par semaine a fortement augmenté depuis 1975. Qui sont ces personnes, où travaillent-elles? L'appât du gain est-il la raison principale les incitant à faire tant d'heures?

    Date de diffusion : 1992-03-03
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (7)

Analyses (7) ((7 résultats))

  • Articles et rapports : 75-001-X201100411593
    Géographie : Canada
    Description :

    Suite à un choc économique touchant une ville ou une région, plusieurs résidants, en particulier ceux qui viennent de perdre leur emploi, chercheront vraisemblablement à migrer dans une autre région afin d'améliorer leur sort sur le plan économique. Cette étude utilise la banque de Données administratives longitudinales (DAL) de 1997 à 2008 pour évaluer l'effet des chocs économiques régionaux sur la migration de ses résidants. Elle examine en particulier dans quelle mesure une détérioration dans la position économique relative d'une région et une baisse des revenus individuels sont associées à de plus fortes probabilités de migration.

    Date de diffusion : 2011-11-23

  • Articles et rapports : 11F0027M2010062
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans le présent document, nous produisons une estimation de l'investissement en capital humain fondé sur le marché et du stock de ce capital au Canada au cours de la période s'étendant de 1970 à 2007 selon l'approche fondée sur le revenu de la vie entière. Nous comparons cette estimation à celle de l'investissement en capital physique et naturel et du stock de ce capital. En suivant la méthode élaborée par Jorgenson et Fraumeni, nous estimons le stock de capital humain sous forme du revenu de la vie entière prévu de tous les individus. Nous estimons l'investissement en capital humain comme étant des changements au stock de capital humain en raison de l'effet de l'éducation des enfants et de leurs études et de l'effet de l'immigration sur le capital humain, par suite de l'ajout de nouveaux membres à la population en âge de travailler.

    Les principales constatations sont les suivantes :

    1. De 1970 à 2007, le volume du capital humain agrégé a augmenté au taux annuel de 1,7 % au Canada et la plupart de cette croissance était due à l'accroissement du nombre d'individus faisant partie de la population en âge de travailler. La hausse des niveaux d'études de la population canadienne est également un facteur qui a contribué de manière significative à la croissance du capital humain.

    2. Les effets de composition causés par le vieillissement de la population canadienne (mouvement vers une population plus vieille en moyenne) ont réduit la croissance du capital humain de 0,6 % par année pendant la période de 1980 à 2007, tandis que la hausse des niveaux d'études l'a accélérée de 0,7 % par année pendant la même période.

    3. Le stock de capital humain par personne a augmenté de 0,9 % par année pour la période de 1970 à 1980, grâce à l'augmentation des niveaux d'études pendant cette période. Après 1980, la valeur du stock de capital humain n'a virtuellement pas changé à cause de deux facteurs qui se sont contrebalancés : la hausse des niveaux d'études, qui a fait augmenter le stock de capital humain, et les effets de composition causés par le vieillissement de la population, qui l'a fait diminuer.

    4. La valeur de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain excède la valeur de l'investissement en capital physique et du stock de ce capital, et le ratio de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain à l'investissement en capital physique et du stock de ce capital a diminué au cours du temps. En 2007, le stock de capital humain était environ quatre fois plus important que le stock de capital physique, tandis que l'investissement en capital humain était environ deux fois plus grand que l'investissement en capital physique.

    5. Les estimations des niveaux de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain sont sensibles aux hypothèses formulées au sujet de la croissance attendue des revenus futurs et au taux choisi pour actualiser les revenus futurs dans le calcul du capital humain, mais la croissance de la quantité et du prix de l'investissement en capital humain et du stock de capital humain ne l'est pas.

    Date de diffusion : 2010-06-16

  • Articles et rapports : 11F0019M2010322
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent article, fondé sur l'Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC), analyse l'évaluation subjective que font de leur vie au Canada les nouveaux immigrants de la cohorte de 2000-2001. Cette étude offre un complément utile à d'autres études sur la situation des immigrants, études qui se concentrent souvent sur l'emploi, le revenu ou la santé. Quatre ans après leur arrivée au pays, environ les trois quarts des répondants de l'ELIC se sont dits satisfaits ou très satisfaits de leur vie au Canada, et une proportion comparable de répondants ont indiqué que leur vie au Canada est à la hauteur de leurs attentes ou les dépasse. Près de 9 répondants sur 10 ont affirmé que, s'ils avaient à choisir de nouveau, ils prendraient encore la décision d'immigrer au Canada. Les évaluations subjectives sont associées à un large éventail de caractéristiques démographiques, sociales et économiques. Les évaluations positives de la vie au Canada sont moins fréquentes chez les répondants dans la trentaine et dans la quarantaine, les diplômés universitaires et les demandeurs principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés qu'elles ne le sont dans d'autres groupes. Si l'évaluation de la vie au Canada est corrélée avec divers facteurs économiques comme le revenu personnel, elle l'est également avec des facteurs sociaux comme les relations avec les voisins et les perceptions en matière de discrimination.

    Date de diffusion : 2010-02-18

  • Articles et rapports : 11-010-X201000211122
    Géographie : Canada
    Description :

    Une étude de la façon dont l'âge, le revenu et la structure de la famille influent sur l'accession à la propriété.

    Date de diffusion : 2010-02-11

  • Articles et rapports : 11F0019M2008310
    Géographie : Canada
    Description :

    La participation à des économies ethniques est considérée comme une autre option en matière d'adaptation économique pour les immigrants et les minorités dans les principaux pays qui reçoivent des immigrants. La présente étude porte sur un aspect important des économies ethniques : la concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail. À partir d'un important échantillon représentatif de la population nationale tiré de l'Enquête sur la diversité ethnique de 2002 de Statistique Canada, la présente étude vise à répondre à quatre questions : 1) Quel est le niveau de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail chez les groupes de minorités au Canada? 2) Comment les travailleurs qui partagent la même origine ethnique que la plupart de leurs collègues diffèrent ils des autres travailleurs en ce qui a trait aux caractéristiques sociodémographiques? 3) Un niveau plus élevé de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail est il lié à des gains plus faibles? 4) Un niveau plus élevé de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail est il lié à des niveaux plus élevés de satisfaction à l'égard de la vie?

    Les résultats montrent que seulement une petite proportion des immigrants et des personnes nées au Canada (de parents immigrants) travaillent dans des environnements ethniquement homogènes. Dans les huit plus grandes régions métropolitaines au Canada, environ 10 % des immigrants autres que britanniques ou français partagent la même origine ethnique que la majorité de leurs collègues. Le niveau atteint 20 % chez les immigrants chinois et 18 % chez les immigrants portugais. Chez les membres de groupes de minorités nés au Canada, le niveau de concentration de membres de la même collectivité ethnique en milieu de travail se situe à environ la moitié de celui des immigrants. Les travailleurs immigrants dans des environnements ethniquement concentrés ont des niveaux beaucoup plus faibles de scolarité et de compétence en anglais/français. Les hommes immigrants qui travaillent principalement avec des personnes appartenant à la même ethnie qu'eux gagnent en moyenne environ 33 % de moins que les travailleurs qui ont peu ou pas de collègues appartenant à la même ethnie qu'eux. Environ les deux tiers de cet écart sont attribuables à des différences dans les caractéristiques démographiques et les caractéristiques de l'emploi. Parallèlement, les travailleurs immigrants dans des environnements ethniquement homogènes sont moins susceptibles que les autres travailleurs immigrants de déclarer de faibles niveaux de satisfaction à l'égard de la vie. Parmi les personnes nées au Canada, la concentration de membres de la même collectivité ethnique n'est pas uniformément liée aux gains et à la satisfaction à l'égard de la vie.

    Date de diffusion : 2008-07-14

  • Articles et rapports : 75-001-X1993001161
    Géographie : Canada
    Description :

    Un regard sur les principaux moyens qu'utilisent les travailleurs canadiens âgés de 45 à 64 ans pour planifier leur retraite ainsi que les ressources financières qui leur permettront de profiter de leur retraite.

    Date de diffusion : 1993-03-04

  • Articles et rapports : 75-001-X1992001153
    Géographie : Canada
    Description :

    Le nombre de Canadiens qui travaillent 50 heures ou plus par semaine a fortement augmenté depuis 1975. Qui sont ces personnes, où travaillent-elles? L'appât du gain est-il la raison principale les incitant à faire tant d'heures?

    Date de diffusion : 1992-03-03
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :