Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Produit intérieur brut par industrie, juillet 2023

Diffusion : 2023-09-29

PIB réel par industrie

Juillet 2023

0,0 % hausse

(variation mensuelle)

Le produit intérieur brut (PIB) réel était essentiellement inchangé en juillet, après avoir diminué de 0,2 % en juin. La production des industries productrices de services a légèrement augmenté, en hausse de 0,1 % au cours du mois, tandis que celle des industries productrices de biens a diminué de 0,3 %. Dans l'ensemble, 9 des 20 secteurs d'activité ont affiché des hausses.

Graphique 1  Graphique 1: Le produit intérieur brut réel est essentiellement inchangé en juillet
Le produit intérieur brut réel est essentiellement inchangé en juillet

La fabrication diminue pour un deuxième mois consécutif

Le secteur de la fabrication (-1,5 %), qui a enregistré son recul le plus prononcé depuis avril 2021, a atténué le plus la croissance en juillet. Il s'agit d'un deuxième mois consécutif de baisse pour le secteur. Le recul du mois de juillet 2023 s'explique en grande partie par la diminution des stocks.

La fabrication de biens non durables s'est repliée pour une troisième fois en quatre mois en juillet, et 5 des 9 sous-secteurs ont affiché une baisse. Ce sont la fabrication de produits en plastique et en caoutchouc (-8,1 %) et la fabrication de produits chimiques (-3,6 %) qui ont contribué le plus à la diminution. La grève qui a perturbé les activités des ports de la Colombie-Britannique a touché le plus le sous-secteur de la fabrication de produits chimiques.

La fabrication de biens durables, qui a diminué pour une quatrième fois en cinq mois en juillet, a enregistré sa plus forte baisse depuis juillet 2021, en raison de baisses généralisées parmi les sous-secteurs.

Graphique 2  Graphique 2: Le secteur de la fabrication est en baisse en juillet
Le secteur de la fabrication est en baisse en juillet

Certains secteurs touchés par les feux de forêt en juin connaissent une reprise en juillet

Après avoir diminué en juin en raison des feux de forêt, l'extraction minière et l'exploitation en carrière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) et les services d'hébergement et de restauration ont enregistré des hausses en juillet.

L'extraction minière et l'exploitation en carrière (sauf l'extraction de pétrole et de gaz) a augmenté de 4,2 % en juillet, ce qui a plus que contrebalancé la baisse enregistrée en juin. L'extraction de minerais métalliques (+4,1 %) et l'extraction de minerais non métalliques (+7,1 %) ont enregistré les hausses les plus marquées, tandis que le recul observé dans l'extraction de charbon (-2,3 %) a atténué la croissance. L'extraction de minerais métalliques a augmenté principalement sous l'effet d'une hausse de 25,6 % de l'extraction de minerais de fer, la production ayant augmenté après avoir été touchée par les feux de forêt survenus en juin. La hausse de l'extraction de minerais non métalliques a été principalement attribuable à une augmentation de l'extraction de potasse.

Les services d'hébergement et de restauration ont progressé de 2,3 % en juillet, et les deux sous-secteurs ont affiché une hausse. Il s'agit du plus haut taux de croissance du secteur depuis janvier 2023.

Le sous-secteur des services de restauration et des débits de boissons a contribué le plus à la croissance du secteur des services d'hébergement et de restauration; il a affiché une hausse de 2,4 % en juillet, et celle-ci a plus que contrebalancé la baisse enregistrée au cours du mois précédent.

Les services d'hébergement ont augmenté de 2,6 % en juillet, sous l'effet d'augmentations dans les services d'hébergement des voyageurs ainsi que les services des parcs pour véhicules récréatifs, les camps de loisirs, les maisons de chambres et les pensions de famille. L'hébergement des voyageurs a enregistré une deuxième hausse mensuelle consécutive. Les parcs pour véhicules récréatifs, les camps de loisirs, les maisons de chambres et les pensions de famille ont progressé pour une première fois en trois mois en juillet, ce qui a contrebalancé une partie des baisses enregistrées au cours des deux mois précédents, les risques associés aux feux de forêt ayant continué de limiter les activités dans de nombreuses régions du pays.

Le secteur du transport et de l'entreposage se replie

Le secteur du transport et de l'entreposage a reculé de 0,2 % en juillet, et 6 des 10 sous-secteurs ont affiché une baisse.

Le transport aérien (-2,1 %) a contribué le plus à la diminution enregistrée dans le secteur en juillet, en baisse pour un deuxième mois consécutif. Les mauvaises conditions météorologiques observées dans l'est des États-Unis pendant la fin de semaine prolongée de la fête du Canada ont causé de multiples retards et annulations de vols des deux côtés de la frontière.

Le transport maritime a reculé de 3,4 % en juillet. La fermeture de plus de 30 ports de la Colombie-Britannique, y compris le port de Vancouver, qui est le plus achalandé du Canada, a eu une incidence sur la quantité de marchandises transportées par navire. De fortes baisses des importations en provenance de pays autres que les États-Unis et des exportations vers ceux-ci ont touché le secteur, en particulier une diminution des marchandises provenant de la Chine.

En dépit de la grève dans les ports de la Colombie-Britannique et des conditions météorologiques défavorables ayant eu une incidence sur une ligne ferroviaire de la Nouvelle-Écosse, le transport ferroviaire a augmenté de 1,1 % en juillet.

Les terminaux céréaliers de la Colombie-Britannique n'ont pas été touchés par la grève dans les ports, de sorte que le canola, dont les exportations ont plus que doublé en juillet, et le blé ont pu être exportés, ce qui s'est traduit par une hausse des chargements ferroviaires de ces produits. Les chargements de type intermodal ont atténué le plus la croissance, la grève dans les terminaux portuaires ayant limité le nombre de conteneurs entrant dans les ports et en sortant. La reprise enregistrée dans l'extraction de minerais de fer, qui avait diminué considérablement en juin, a permis d'augmenter la quantité de chargements ferroviaires de minerais de fer en juillet, diverses sociétés minières ayant pu accroître leur production.

Les activités de soutien au transport ont diminué de 0,5 % en juillet, en raison de la baisse des activités de soutien au transport de marchandises, au transport maritime et au transport aérien.

Le secteur de l'énergie progresse en grande partie sous l'effet de l'augmentation de l'extraction de gaz naturel

L'extraction de pétrole et de gaz a augmenté de 1,5 % en juillet, en hausse pour une sixième fois en sept mois, et toutes les industries ont enregistré une croissance au cours du mois. L'extraction de pétrole et de gaz (à l'exception des sables bitumineux) a progressé de 2,4 % en juillet, en raison surtout d'une augmentation continue de l'extraction de gaz naturel dans l'Ouest canadien, après une période de baisse causée par les feux de forêt.

L'extraction de sables bitumineux a progressé de 0,8 % en juillet. La croissance a été en grande partie attribuable à l'augmentation de la production de pétrole synthétique en Alberta, plusieurs installations ayant accru leur production à la suite de travaux d'entretien effectués en mai et en juin.

Le transport par pipeline a reculé de 1,2 % en juillet, ce qui a contrebalancé en partie la hausse de 2,3 % enregistrée en juin, et c'est la diminution du transport par oléoduc de pétrole brut et des autres services de transport par pipeline (-2,2 %) qui a contribué le plus à la baisse.

Les raffineries de pétrole ont enregistré un recul de 1,9 % en juillet, en baisse pour un deuxième mois consécutif. La diminution de la production d'essence à moteur finie, de carburant d'aviation et de matière première pétrochimique a contribué à la baisse.

Le secteur de la finance et des assurances augmente en raison de l'activité d'achat

Le secteur de la finance et des assurances a progressé pour un troisième mois consécutif, en hausse de 0,3 % en juillet. L'activité d'achat sur les marchés d'actions en juillet a permis à la Bourse de Toronto (TSX) d'augmenter de 2,3 %. Les achats importants effectués dans les secteurs liés aux ressources ont été à l'origine de la hausse, qui a elle-même entraîné une augmentation des services d'investissement financier, des fonds et des autres instruments financiers (+1,9 %).

Les services immobiliers et les services de location et de location à bail poursuivent leur croissance

Le secteur des services immobiliers et des services de location et de location à bail a légèrement augmenté, en hausse de 0,1 % en juillet, poursuivant sa croissance amorcée en novembre 2022.

L'activité dans les bureaux d'agents et de courtiers immobiliers et dans les activités liées à l'immobilier (-1,3 %), qui a reculé pour une première fois en six mois en juillet 2023, a contrebalancé une partie de la croissance. Les hausses des taux d'intérêt enregistrées en juin et en juillet pourraient avoir dissuadé des acheteurs au cours du mois. En dépit de l'augmentation de l'activité observée dans la majeure partie des marchés en juillet, les baisses enregistrées dans la région du Grand Toronto et dans la vallée du Fraser en Colombie-Britannique ont plus que contrebalancé les hausses.

Graphique 3  Graphique 3: L'activité dans les bureaux d'agents et de courtiers immobiliers est en baisse en juillet
L'activité dans les bureaux d'agents et de courtiers immobiliers est en baisse en juillet

Les services juridiques, dont les activités découlent principalement des transactions immobilières, ont diminué de 0,4 % en juillet.

Les services professionnels, scientifiques et techniques reculent pour une première fois en huit mois

La majorité des industries qui composent le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques ont affiché des baisses en juillet, ce qui s'est traduit par le recul global du secteur (-0,2 %). La conception de systèmes informatiques et les services connexes (-0,5 %) ainsi que les services de comptabilité, de préparation des déclarations de revenus, de tenue de livres et de paye (-0,4 %) ont contribué le plus à la diminution.

Estimation anticipée du produit intérieur brut réel pour août 2023

Les renseignements anticipés indiquent que le PIB réel a légèrement augmenté en août, en hausse de 0,1 %. Les augmentations enregistrées dans le commerce de gros et dans la finance et les assurances ont été en partie contrebalancées par les baisses observées dans le commerce de détail et dans l'extraction de pétrole et de gaz. En raison de sa nature provisoire, cette estimation sera révisée le 31 octobre 2023, au moment où les données officielles du PIB par industrie seront diffusées pour le mois d'août.

Graphique 4  Graphique 4: Contribution des principaux secteurs d'activité à la variation en pourcentage du produit intérieur brut en juillet
Contribution des principaux secteurs d'activité à la variation en pourcentage du produit intérieur brut en juillet


Objectifs liés au développement durable

Le 1er janvier 2016, des pays du monde entier ont officiellement commencé à mettre en œuvre le Programme de développement durable à l'horizon 2030, le plan d'action des Nations Unies axé sur la transformation qui vise à relever des défis mondiaux urgents au cours des 15 années suivantes. Ce plan est fondé sur 17 objectifs précis liés au développement durable.

Le communiqué sur le produit intérieur brut par industrie est un exemple de la manière dont Statistique Canada appuie le suivi des progrès relatifs aux objectifs mondiaux liés au développement durable. Le présent communiqué contribuera à mesurer l'objectif suivant :

  Note aux lecteurs

Les données mensuelles sur le produit intérieur brut (PIB) par industrie aux prix de base sont des estimations selon des indices de volume en chaîne dont l'année de référence est 2012. Cela signifie que les données pour chaque industrie et chaque agrégat sont obtenues à partir d'un indice enchaîné de volume multiplié par la valeur ajoutée de l'industrie en 2012. Les données mensuelles sont ajustées aux indices de volume Fisher du PIB enchaînés annuellement, lesquels sont obtenus à partir des tableaux des ressources et des emplois (TRE) en prix constants jusqu'à l'année des TRE la plus récente (2019).

Pour la période commençant en janvier 2020, les données ont été dérivées en enchaînant un indice de volume Laspeyres à pondération fixe à la période précédente. La pondération fixe est constituée des prix des industries de 2019.

Cette approche rend les données mensuelles du PIB par industrie plus comparables à celles du PIB établies selon les dépenses, lesquelles sont enchaînées trimestriellement.

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, consultez la page Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Une estimation anticipée de la production industrielle pour août 2023 peut être obtenue sur demande.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le PIB, veuillez regarder la vidéo intitulée « Qu'est-ce que le produit intérieur brut (PIB)? ».

Révisions

Dans le présent communiqué sur le PIB mensuel par industrie, les données ont été révisées rétroactivement jusqu'à janvier 2022.

Chaque mois, les plus récentes données administratives et données d'enquête de différentes industries de l'économie sont intégrées, ce qui donne lieu à des révisions statistiques. Des données administratives mises à jour et révisées (y compris des statistiques fiscales), de nouveaux renseignements fournis par les répondants aux enquêtes sur l'industrie, des confrontations de données, le processus de réconciliation ainsi que des changements standards apportés aux calculs de désaisonnalisation sont pris en compte au moment de chaque diffusion.

Tableau de données en temps réel

Le tableau de données en temps réel 36-10-0491-01 sera mis à jour le 16 octobre.

Prochaine diffusion

Les données du mois d'août sur le PIB par industrie seront diffusées le 31 octobre.

Produits

Il est possible de consulter le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G).

Il est également possible de consulter le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X).

Le portail Statistiques des comptes économiques, qui est accessible sous l'onglet Sujets du site Web de Statistique Canada, fournit un portrait à jour des économies nationale et provinciales et de leur structure.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :