Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Consommation d'alcool et de drogues au Canada, 2019

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2021-12-20

La pandémie de COVID-19 a entraîné de nombreux changements dans les comportements et les habitudes de vie des Canadiens. En outre, les perturbations et le stress engendrés par la pandémie pourraient avoir amené un certain nombre de Canadiens à consommer davantage de cannabis, d'alcool et de produits du tabac qu'à l'habitude. Par exemple, selon un article fondé sur des données de la série d'enquêtes sur les perspectives canadiennes, en janvier 2021, 34 % des Canadiens ont déclaré avoir augmenté leur consommation de cannabis.

Les nouvelles données de l'Enquête canadienne sur l'alcool et les drogues (ECAD) de 2019 sont diffusées aujourd'hui, bien qu'elles aient été recueillies avant le début de la pandémie. Ces données s'avèrent être un point de référence important pour comprendre les habitudes de consommation d'alcool et de drogues des Canadiens. Lorsque des données similaires seront recueillies ultérieurement, il sera possible, par exemple, de déterminer si les changements de comportements et d'habitudes de consommation liés à la pandémie de COVID-19 se maintiendront à plus long terme.

L'ECAD de 2019 visait à recueillir des renseignements détaillés sur la consommation d'alcool et de drogues au Canada. Elle comportait aussi des questions précises sur le cannabis, comme les types de produits consommés, les méthodes de consommation ainsi que les méfaits liés à sa consommation. Cette enquête a été menée après l'entrée en vigueur de la Loi sur le cannabis (C-45) le 17 octobre 2018 et permet de mesurer les comportements des Canadiens à la suite de la légalisation du cannabis.

En 2019, 1 Canadien sur 5 a déclaré avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois

En 2019, 21 % des Canadiens ont indiqué avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois. Une étude basée sur les données de l'Enquête nationale sur le cannabis a démontré que la prévalence de la consommation du cannabis est en hausse depuis sa légalisation en octobre 2018. Les résultats de l'ECAD de 2019 et de l'Enquête canadienne sur le tabac, l'alcool et les drogues (ECTAD) de 2017 corroborent cette observation. En effet, la consommation de cannabis au cours de l'année ayant précédé l'enquête a augmenté chez les Canadiens âgés de 15 ans et plus pour passer de 15 % en 2017 à 21 % en 2019, et ce, autant chez les hommes (19 % à 23 %) que chez les femmes (11 % à 19 %).

La consommation d'autres drogues était nettement moins courante que la consommation de cannabis. En 2019, environ 4 % des Canadiens ont déclaré avoir consommé au moins une drogue illégale. Parmi ces consommateurs, la cocaïne était la drogue la plus couramment consommée (2 %) et elle représentait environ la moitié (49 %) de la consommation des drogues illégales. La catégorie « drogue illégale » comprend la consommation d'au moins l'une des substances suivantes : la cocaïne, l'ecstasy, les méthamphétamines, les hallucinogènes, les inhalants, l'héroïne et la salvia.

En 2019, la proportion de Canadiens qui ont indiqué avoir consommé au moins une drogue illicite au cours des 12 derniers mois était similaire à celle de 2017.

L'alcool est demeuré la substance la plus souvent consommée chez les Canadiens. Selon les données de l'ECAD de 2019, plus de 3 Canadiens sur 4 (76 %) ont indiqué avoir consommé des boissons alcoolisées au cours de la dernière année, une proportion inchangée par rapport à 2017.

De même, 14 % des Canadiens ont déclaré fumer des cigarettes au moment de l'enquête, une proportion inchangée par rapport à 2017.

La consommation d'alcool, de cigarettes, de cannabis et de drogues illégales variait parmi les Canadiens âgés de 15 ans et plus. En 2019, un plus grand pourcentage d'hommes que de femmes ont consommé de l'alcool (78 % et 75 % respectivement), du cannabis (23 % et 19 % respectivement) ou du tabac (16 % et 12 % respectivement) au cours des 12 derniers mois ayant précédé l'enquête.

En 2019, les fumeurs actuels de cigarettes étaient plus susceptibles que les non-fumeurs actuels de cigarettes d'avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois

Des études canadiennes et internationales antérieures sur les adultes et les jeunes ont établi un lien entre la consommation de tabac et la probabilité accrue de consommer d'autres types de substances, dont le cannabis. Selon les données de l'ECAD de 2019, la proportion de Canadiens de 15 ans et plus qui ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois était plus de deux fois plus élevée chez les fumeurs actuels de cigarettes (41 %) que chez les non-fumeurs actuels de cigarettes (17 %).

De plus, en 2019, les fumeurs actuels de cigarettes de moins de 25 ans (respectivement 85 % chez les 15 à 19 ans et 83 % chez les 20 à 24 ans) étaient plus susceptibles d'avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois que les personnes âgées de 25 ans et plus (36 %).

L'augmentation de la consommation de cannabis observée en 2019 se perçoit même chez les non-fumeurs actuels de cigarettes, où la probabilité d'avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois était plus élevée en 2019 (17 %) comparativement à 2017 (11 %) et ce, peu importe le sexe ou le groupe d'âge.



  Note aux lecteurs

L'Enquête canadienne sur l'alcool et les drogues (ECAD) est une enquête auprès de la population générale qui porte sur la consommation d'alcool et de drogues chez les Canadiens de 15 ans et plus. L'ECAD est menée par Statistique Canada pour le compte de Santé Canada, au moyen d'un questionnaire électronique à remplir soi-même ou d'une interview téléphonique.

Auparavant appelée l'Enquête canadienne sur le tabac, l'alcool et les drogues (ECTAD), cette enquête était menée pour produire des résultats sur l'usage du tabac ainsi que la consommation d'alcool et de drogues. L'enquête a été menée annuellement de 1999 à 2012, et tous les deux ans par la suite, à savoir de 2013 à 2017, au moyen d'une interview téléphonique. Pour la première fois en 2019, l'ECTAD a été séparée en deux enquêtes distinctes : l'Enquête canadienne sur l'alcool et les drogues (ECAD) et l'Enquête canadienne sur le tabac et la nicotine (ECTN). Ces deux enquêtes ont toutes deux été menées en 2019.

La population cible de l'ECAD est composée de la population à domicile âgée de 15 ans et plus vivant au Canada, à l'exception des personnes suivantes : les résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut; les résidents des réserves des Premières Nations; les résidents à temps plein d'un établissement institutionnel.

Les données ont été recueillies de juin à décembre 2019 inclusivement. Le taux de réponse de l'ECAD a été de 50,9 %, ce qui représente un échantillon de 10 293 répondants.

Aux fins de la présente analyse et de la présente enquête

Les consommateurs et les utilisateurs sont définis comme des personnes ayant consommé ou utilisé une forme quelconque d'une des substances mentionnées dans l'enquête, peu importe la durée, la quantité ou l'intensité.

Le cannabis comprend la marijuana, le hachisch, l'huile de hachisch et toute autre préparation de la plante du cannabis.

Aucune distinction n'est faite entre le tabac et la cigarette. Les fumeurs actuels de cigarettes englobent les fumeurs quotidiens et occasionnels.

Des poids d'échantillonnage ont été appliqués afin que les analyses soient représentatives de la population canadienne de 15 ans et plus.

Toutes les différences entre les caractéristiques et les groupes de comparaison analysés sont statistiquement significatives à p < 0,05 et ont été mises à l'essai au moyen de statistiques du test t et des poids de rééchantillonnage « bootstrap » afin de tenir compte du plan d'échantillonnage complexe.

Limites et avertissement relatif aux données

L'information fournie est autodéclarée et n'a pas été validée. La désirabilité sociale et la crainte de représailles, qui sont toutes les deux des sources éventuelles de biais, peuvent être particulièrement pertinentes dans le cadre de cette analyse. Les changements au fil du temps dans la volonté des répondants d'admettre qu'ils consomment de la drogue pourraient influer sur les statistiques, mais cela demeure difficile à mesurer.  

Informations supplémentaires

Certains indicateurs, tels que le taux de tabagisme et le taux de consommation d'alcool, sont disponibles aux échelons national et provincial à partir d'autres enquêtes de Statistique Canada comme l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes.

Pour diverses raisons, il existe des différences entre les taux produits au moyen de ces deux enquêtes. Par exemple, la durée de la période de référence modifie le taux de prévalence. Bien que cela puisse influencer les estimations produites à un point précis dans le temps, les tendances produites par les deux enquêtes sont comparables dans le temps. Plutôt que de comparer des taux d'usage du tabac entre les deux enquêtes, Statistique Canada recommande aux utilisateurs de choisir une seule source, selon leurs objectifs, et d'utiliser cette source de façon constante.

Produits

Le fichier de microdonnées de l'Enquête canadienne sur l'alcool et les drogues de 2019 est maintenant accessible sur demande.

Pour en apprendre davantage au sujet de l'Enquête et de ses résultats concernant les drogues et l'alcool, veuillez communiquer avec le Bureau de la recherche des drogues et de la surveillance, Direction des substances contrôlées, Santé Canada (hc.odss-bssd.sc@canada.ca).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@statcan.gc.ca.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :