Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Un regard sur les mouvements d'aéronefs hebdomadaires en 2020

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2021-02-15

L'industrie du transport aérien du Canada a été frappée plus durement par l'adoption des mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19 que par les événements du 11 septembre 2001 ou l'éclosion de SRAS en 2003.

Au cours de la semaine commençant le 11 avril 2020, dans les quatre semaines suivant l'imposition à la mi-mars des restrictions liées à la COVID-19, le nombre total de mouvements itinérants d'aéronefs (vols d'un aéroport vers un autre) dans les aéroports dotés d'une station d'information de vol de NAV CANADA a atteint son plus bas niveau. Les 14 105 décollages et atterrissages qui ont eu lieu cette semaine-là représentaient un peu plus de 25 % de la moyenne hebdomadaire enregistrée en 2020 avant l'éclosion (c.-à-d. avant la semaine du 14 mars).

En raison de la diminution du trafic aérien de passagers, le fret aérien est devenu une activité principale pour certaines compagnies aériennes. Par exemple, avant la pandémie, les recettes de marchandises représentaient moins de 10 % des recettes d'exploitation des transporteurs aériens, alors que les recettes de fret ont augmenté pour se situer à 44 % au deuxième trimestre de 2020.

L'augmentation des mouvements itinérants au Canada après l'imposition des mesures de confinement est en grande partie attribuable au secteur du transport aérien intérieur. Puisque le trafic aérien est normalement le plus élevé à l'été, période qui a coïncidé, en 2020, avec une baisse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, les mouvements itinérants intérieurs (décollages et atterrissages) ont augmenté légèrement de façon constante, atteignant leur plus haut niveau postérieur à la pandémie de COVID-19 la semaine commençant le 8 août.

Étant donné le maintien des restrictions sur les voyages non essentiels entre le Canada et les autres pays, les mouvements transfrontaliers ont été relativement stables, tandis que la situation était légèrement meilleure du côté des autres mouvements internationaux. Alors que ces mouvements non intérieurs constituaient près du quart (23,1 %) du nombre total de mouvements en 2020 au cours des semaines précédant la mi-mars, ils en représentaient un peu plus de 5 % pendant la saison touristique estivale.

Après avoir observé, en moyenne, moins de 3 000 nouveaux cas de COVID-19 par semaine au Canada au cours de l'été, près de 40 000 nouveaux cas, en moyenne, par semaine ont été enregistrés pendant les deux derniers mois de l'année en raison de la recrudescence des cas de COVID-19 en automne. Certaines grandes compagnies aériennes ont réagi à cette situation en réduisant leurs niveaux de service, tandis que d'autres ont reporté de nouveau les dates de reprise de certaines activités. De ce fait, et à une exception près, les dernières semaines de 2020 ont été caractérisées par sept baisses d'une semaine à l'autre du nombre total de mouvements itinérants.

La découverte de nouvelles souches du virus et le rythme du déploiement des vaccins, combinés avec l'efficacité des restrictions imposées par les gouvernements, laissent présager plus d'incertitude dans l'industrie du transport aérien. Les estimations hebdomadaires des mouvements itinérants d'aéronefs continueront de fournir aux Canadiens des données actuelles permettant d'évaluer l'incidence sur les activités aux principaux aéroports canadiens.

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Mouvements itinérants d'aéronefs hebdomadaires et nouveaux cas hebdomadaires de COVID-19 au Canada
Mouvements itinérants d'aéronefs hebdomadaires et nouveaux cas hebdomadaires de COVID-19 au Canada

  Note aux lecteurs

À la suite de la mise en place de restrictions en matière de voyages et des annulations de vols qui en ont découlé, Statistique Canada a produit des estimations hebdomadaires des mouvements d'aéronefs pour évaluer les répercussions de cette situation dans les aéroports canadiens dotés d'une tour de contrôle de la circulation aérienne de NAV CANADA. Ces estimations hebdomadaires sont produites à partir de la même source de données utilisée dans le cadre du programme mensuel sur les statistiques relatives aux mouvements des aéronefs (2715), qui diffuse des données deux mois après la période de référence. Puisque les estimations hebdomadaires sont diffusées avant la fin de ces deux mois, il existe des différences dans la méthodologie et dans l'approche de traitement des données. Ainsi, les estimations hebdomadaires ne sont pas de la même qualité que les données mensuelles et devraient être considérées uniquement comme des estimations provisoires.

À chaque diffusion, les données pour les périodes précédentes peuvent être révisées.

L'infographie 1 est fondée sur les données provenant du tableau 23-10-0287-01.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :