Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur les infrastructures publiques essentielles du Canada : les installations culturelles, sportives et de loisirs, et les actifs relatifs au logement social et abordable public, 2016

Diffusion : 2018-10-09

Installations culturelles, sportives et de loisirs

Le Canada comptait 5 400 patinoires et plus de 4 700 piscines et aires de jeux d'eau en 2016. En plus, il y avait près de 4 400 installations d'art et de culture et environ 30 000 autres types d'installations, y compris des terrains de sport, des centres communautaires, des terrains de tennis, des planchodromes, des surfaces de curling et des stades.

Les municipalités étaient propriétaires de plus de 98 % de ces installations culturelles, sportives et de loisirs.

Statistique Canada, en partenariat avec Infrastructure Canada, a créé le tout premier catalogue de la situation de l'infrastructure nationale, afin de fournir des renseignements statistiques sur le stock, l'état et le rendement des actifs d'infrastructures publiques essentielles du Canada et sur les stratégies de gestion de ces actifs. Cela comprend une grande variété d'actifs détenus et exploités par les administrations publiques provinciales, territoriales, régionales et municipales. Ces actifs comprennent les ponts et tunnels, les routes, les installations de traitement des eaux usées, les installations de traitement des eaux pluviales, les installations de traitement de l'eau potable, les installations de traitement des déchets solides, le logement social et abordable, les installations culturelles, sportives et de loisirs ainsi que le transport public.

Au cours des prochains mois, Le Quotidien présentera une série de diffusions, portant chacune sur un sous-groupe de ces actifs. Cette deuxième diffusion présente les résultats sur le logement social et abordable public et les installations culturelles, sportives et de loisirs.

La plupart des installations d'art et de culture sont en bon ou en très bon état

Le Canada disposait de 4 412 installations publiques d'art et de culture en 2016, ce qui correspondait à 2 182 bibliothèques, à 1 022 musées et archives, à 884 salles de représentation et de spectacle, et à 324 galeries.

Près des deux cinquièmes des salles de représentation et de spectacle (38,3 %) et des galeries (38,0 %) ont été construites en 2000 ou après, comparativement à 33,8 % des bibliothèques et à 16,8 % des musées et archives.

On a demandé aux propriétaires des installations de classer l'état physique de la structure de leurs installations culturelles, sportives et de loisirs en utilisant l'échelle de classement suivante : très mauvais, mauvais, passable, bon et très bon. Voir note aux lecteurs pour obtenir plus de détails descriptifs sur chacun de ces états de classement.

Plus des trois cinquièmes de tous les types d'installations d'art et de culture étaient en bon ou en très bon état physique.

Parmi les installations d'arts et de culture, les nouvelles bibliothèques sont celles qui devraient durer le plus longtemps

Parmi les installations publiques d'art et de culture construites en 2016, les bibliothèques (46 ans) et les salles de représentation et de spectacle (41 ans) avaient, en moyenne, la plus longue durée de vie utile prévue. La durée de vie utile estimative moyenne des galeries était de 34 ans, et celle des musées et archives, de 16 ans.

Près des deux tiers des patinoires sont extérieures

En 2016, près des deux tiers (65,6 %) des patinoires publiques étaient des patinoires extérieures, alors que 27,7 % étaient des arénas à patinoire unique. Les arénas comptant plus d'une patinoire représentaient le reste.

Près des trois cinquièmes (56,5 %) des patinoires extérieures ont été construites en 2000 ou après, tandis que la plupart des arénas à patinoire unique (85,1 %) ont été construits avant 2000.

Environ la moitié des patinoires extérieures (55,3 %) et des arénas à patinoire unique (49,7 %) ont été déclarés en bon ou en très bon état physique. Par contre, 20,2 % des arénas à patinoire unique ont été déclarés en mauvais ou en très mauvais état.

Parmi les patinoires construites en 2016, les arénas à patinoire unique avaient une vie utile moyenne prévue de 32 ans, tandis que les patinoires extérieures avaient une vie utile moyenne prévue de 18 ans.

Environ la moitié des piscines intérieures de 50 mètres et plus et des piscines récréatives ont été construites en 2000 ou après

En 2016, il y avait 2 716 piscines et 1 994 aires de jeux d'eau publiques au Canada. Plus du tiers (37,4 %) des piscines étaient intérieures, le tiers (33,7 %) étaient extérieur et 28,9 % étaient des pataugeoires.

Environ la moitié de l'ensemble des piscines ont été construites de 1970 à 1999. Par ailleurs, 40,6 % des pataugeoires et 31,0 % des piscines extérieures ont été construites de 1940 à 1969, et 54,1 % des piscines récréatives et 49,8 % des piscines intérieures de 50 mètres ou plus ont été construites en 2000 ou après.

Près des trois quarts des piscines récréatives intérieures (70,1 %) et plus de la moitié des piscines intérieures de 25 mètres (54,5 %) ont été déclarées en bon ou en très bon état, tandis que 9,0 % des piscines récréatives intérieures et 19,3 % des piscines intérieures ont été déclarées en mauvais ou en très mauvais état. Près de la moitié (45,9 %) des piscines extérieures ont été déclarées en bon ou en très bon état, tandis que le quart (24,9 %) ont été déclarées en mauvais ou en très mauvais état.

Parmi les piscines construites en 2016, les piscines intérieures de 50 mètres ou plus avaient une vie utile moyenne prévue de 48 ans, suivies des piscines intérieures de 25 mètres (38 ans) et des piscines récréatives intérieures (37 ans). La durée de vie moyenne estimative des piscines extérieures était de 29 ans et celle des pataugeoires, de 25 ans. La durée vie utile moyenne prévue des aires de jeux d'eau était de 20 ans.

Autres installations culturelles, sportives et de loisirs

En 2016, le Canada comptait environ 30 000 autres installations culturelles, sportives et de loisirs publiques. Parmi celles-ci figuraient des terrains de sports, des centres communautaires, des terrains de tennis, des planchodromes, des surfaces de glace de curling et des stades. Près des trois cinquièmes (56,8 %) étaient des terrains de sports extérieurs, 22,5 % étaient des terrains de tennis extérieurs, et 12,3 % étaient des centres communautaires. On comptait par ailleurs 1 266 planchodromes extérieurs, 466 surfaces de glace de curling, 315 terrains de sports intérieurs, 232 stades extérieurs, 137 terrains de tennis intérieurs, 67 stades intérieurs et 16 planchodromes intérieurs.

Les stades intérieurs (82,1 %) et les terrains de tennis intérieurs (80,9 %) étaient les plus susceptibles, parmi toutes les autres installations publiques, d'être en bon état ou en très bon état physique, suivis des terrains intérieurs (72,9 %) et des planchodromes intérieurs (68,6 %).

Parmi les autres installations construites en 2016, les stades extérieurs (38 ans), les stades intérieurs (44 ans) et les surfaces de glace de curling intérieures (50 ans) avaient la plus longue durée de vie utile estimative.

Le quart de tous les propriétaires d'installations culturelles, sportives et de loisirs ont un plan de gestion des actifs

Un peu plus du quart (25,1 %) des organisations publiques propriétaires d'installations culturelles, sportives et de loisirs avaient un plan de gestion des actifs en place en 2016. Près des deux cinquièmes (38,8 %) des propriétaires qui ne disposaient pas d'un tel plan en 2016 avaient l'intention d'en mettre un en place au cours des quatre années suivantes.

Plus des deux tiers des installations culturelles, sportives et de loisirs sont accessibles

La majorité des installations culturelles, sportives et de loisirs étaient accessibles. C'était le cas pour plus de 70 % des patinoires, des piscines et des autres installations, y compris les planchodromes, les surfaces de glace de curling, les stades, les terrains de tennis et les terrains de sports. Une part légèrement supérieure des installations d'art et de culture (79,8 %) et des installations à usages multiples (76,9 %) ont été déclarées comme accessibles.

Logement social et abordable

Les différents ordres de gouvernement du Canada, à l'exclusion du Québec (voir la note aux lecteurs) ont déclaré plus de 250 000 unités de logement social et abordable public en 2016, situés dans près de 40 000 structures distinctes.

Les deux tiers des logements sociaux et abordables publics sont situés dans des immeubles d'appartements

En 2016, les immeubles d'appartements représentaient 9,0 % de l'ensemble des structures d'habitation, mais ils comptaient la plus grande part (63,0 %) des logements sociaux et abordables publics. Moins du quart (24,4 %) des logements sociaux et abordables étaient situés dans des maisons en rangée, tandis que 6,0 % étaient dans des maisons jumelées, et 6,6 % étaient dans des maisons individuelles.

On comptait davantage de maisons individuelles (41,8 %), de maisons en rangée (27,8 %) et de maisons jumelées (21,3 %) que d'immeubles d'appartements dans le stock.

Les immeubles d'appartements de logement social et abordable de moins de cinq étages comportaient 23 unités en moyenne, tandis que ceux de cinq étages et plus en comportaient 119 en moyenne.

L'Ontario affiche le plus grand nombre de structures et d'unités de logement social et abordable

En 2016, l'Ontario est arrivé au premier rang pour ce qui est du nombre d'unités de logement social et abordable (127 064), suivi de l'Alberta (33 870), de la Colombie-Britannique (22 124) et de la Saskatchewan (17 822). L'Ontario était également en tête de liste pour ce qui est du nombre de structures (8 786), suivi de l'Alberta (6 729) et de la Saskatchewan (4 840).

Les municipalités sont propriétaires des deux cinquièmes des unités

Tandis les gouvernements provinciaux et régionaux représentaient plus des trois quarts des structures de logement social et abordable public en 2016, les structures détenues par les municipalités (23,5 %) représentaient 43,8 % de toutes les unités. Les unités détenues par les municipalités étaient presque entièrement concentrées dans les municipalités urbaines (97,6 %).

Pratiquement toutes les structures de logement social et abordable ont été construites avant l'an 2000

Près des trois quarts (74,2 %) des 39 097 structures de logement social et abordable public ont été construites de 1970 à 1999, alors que 19,0 % l'ont été de 1940 à 1969. Enfin, 5,2 % des structures de logement social et abordable ont été construites depuis 2000.

Entre le tiers et les deux tiers de chaque type de structure sont en bon ou en très bon état

On a demandé aux propriétaires des installations de classer l'état physique de la structure de leurs logements sociaux et abordables en utilisant l'échelle de classement suivante : très mauvais, mauvais, passable, bon et très bon. Voir note au lecteur pour obtenir plus de détails descriptifs sur chacun de ces états de classement.

Les maisons en rangée (56,5 %), les immeubles d'appartements de moins de cinq étages (53,8 %) et les maisons individuelles (46,4 %) étaient les plus susceptibles d'être déclarés en bon état ou en très bon état. De plus petites proportions d'immeubles d'appartements de cinq étages ou plus (38,4 %) et de maisons jumelées (34,3 %) ont été déclarés en bon état ou en très bon état.

Environ un tiers des immeubles d'appartements de cinq étages ou plus (35,4 %), des structures jumelées (33,8 %) et des maisons en rangée (29,6 %) ont été déclarés en mauvais ou en très mauvais état. Un peu plus du quart des appartements construits avec moins de cinq étages (25,9 %) et des maisons individuelles (25,8 %) ont été déclarés en mauvais ou en très mauvais état.

Plus de la moitié des propriétaires disposent d'un plan de gestion des actifs pour les logements sociaux et abordables

Plus de la moitié (56,1 %) des propriétaires ont indiqué avoir un plan de gestion des actifs relatif aux logements sociaux et abordables en 2016. Plus des deux cinquièmes (44,7 %) des propriétaires qui n'avaient pas de plan prévoyaient en mettre un en place au cours des quatre prochaines années, tandis que 21,3 % ne prévoyaient pas en mettre un en place dans le futur.

À l'échelle provinciale, les propriétaires en Ontario (81,6 %), en Colombie-Britannique (70,0 %) et en Saskatchewan (66,7 %) étaient les plus susceptibles de disposer d'un plan de gestion des actifs relatif au logement social et abordable. Dans les territoires, 40,0 % des propriétaires ont déclaré avoir un tel plan.

Plus des deux cinquièmes des structures de logements sociaux et abordables sont situées à moins de 1 000 mètres du transport en commun

En 2016, plus des deux cinquièmes (43,7 %) des structures de logement social et abordable au pays étaient situées à moins de 1 000 mètres d'une station ou d'un arrêt de transport public.



  Note aux lecteurs

L'Enquête sur les infrastructures publiques essentielles du Canada de 2016 a été menée en partenariat avec Infrastructure Canada.

Les données sont fondées sur les réponses d'environ 1 500 organisations gouvernementales sélectionnées à partir du Registre des entreprises de Statistique Canada, qui est un dépôt central de renseignements sur les organisations publiques et privées en exploitation au Canada. Il est utilisé comme cadre principal dans la plupart des programmes statistiques économiques de Statistique Canada. Les organisations suivantes sont incluses dans l'enquête :

  • ministères provinciaux et territoriaux responsables des routes, des ponts et des tunnels, du logement public social et abordable, de la culture, des loisirs et des sports ainsi que du transport public;
  • administrations publiques régionales;
  • municipalités urbaines;
  • municipalités rurales d'au moins 1 000 résidents.

Les résultats de l'enquête englobent neuf types d'actifs (ponts et tunnels; installations de culture, loisirs et sports; eau potable; transport public; routes; logement public social et abordable; déchets solides; eaux pluviales; eaux usées), des pratiques de gestion des actifs, 13 régions géographiques, 5 tailles de municipalité et les municipalités urbaines et rurales.

Tout au long de cette diffusion, l'expression « de propriété publique » désigne un actif détenu ou loué par les ordres de gouvernements provinciaux, territoriaux, régionaux et municipaux.

Les répondants ont reçu les critères d'échelle d'évaluation suivants quand on leur a demandé d'évaluer l'état physique général de leurs actifs :

Très mauvais : l'actif est dans un état qui ne convient pas à une utilisation continue; la fin de sa durée de vie utile prévue approche ou est dépassée; il présente de nombreux signes de détérioration avancée; certains actifs peuvent être inutilisables.

Mauvais : l'actif présente un potentiel croissant de problèmes qui peuvent se répercuter sur son utilisation; la fin de sa durée de vie utile approche; son état ne satisfait pas aux normes; une grande portion du système présente des signes importants de détérioration.

Passable : l'actif nécessite qu'on y porte attention; il présente des signes de détérioration et certains éléments présentent des défaillances.

Bon : l'actif est adéquat; son état est acceptable; de manière générale, il a atteint la moitié de sa durée de vie utile prévue.

Très bon : l'actif est dans un état qui convient à une utilisation continue; il est bien entretenu, en bon état ou neuf, ou il a récemment été remis à neuf.

Le plan de gestion des actifs décrit les méthodes de gestion d'un groupe d'actifs pendant une certaine période de temps. Il décrit les caractéristiques et l'état des actifs relatifs à l'infrastructure, les niveaux de service qu'ils sont censés fournir, les mesures planifiées pour s'assurer qu'ils fournissent ces niveaux de service et les stratégies de financement pour mettre en œuvre les mesures planifiées.

Des renseignements sur d'autres types d'actifs seront diffusés au cours des prochains mois.

Installations culturelles, sportives et de loisirs

Les installations culturelles, sportives et de loisirs comprennent les suivantes :

Les patinoires comprennent les arénas (à patinoire unique, à deux ou trois patinoires, à quatre patinoires ou à cinq patinoires ou plus) et les patinoires extérieures.

Les piscines comprennent les piscines intérieures (25 mètres, 50 mètres ou plus et les piscines récréatives), les piscines extérieures, les pataugeoires et les aires de jeux d'eau.

Les installations polyvalentes comprennent les bâtiments multifonctionnels renfermant différentes composantes (p. ex. piscines, patinoires, centres de conditionnement physique, salles de réunion, centres pour personnes âgées, galeries, musées, salles d'entrainement, salles d'exposition).

Les installations d'art et de culture comprennent les galeries, les bibliothèques, les musées et archives, les salles de représentation et de spectacle.

Les autres installations comprennent les planchodromes (intérieurs et extérieurs), les surfaces de glace de curling intérieures, les stades intérieurs et extérieurs, les terrains de tennis (intérieurs et extérieurs), les terrains de sport (intérieurs et extérieurs) et les centres communautaires (centres pour personnes âgées et centres pour les jeunes)

Logements sociaux et abordables

Les données sur les logements sociaux et abordables pour le Québec ne sont pas disponibles pour l'année de référence 2016. Pour les tableaux 46-10-0001-01 à 46-10-0016-01, des estimations ont été produites pour le Canada, à l'exclusion du Québec.

Les logements sociaux et abordables publics, aux fins de la présente enquête, renvoient aux logements publics que possèdent ou exploitent un ordre de gouvernement (fédéral, provincial, territorial ou municipal) ou des entités autochtones visant à fournir un logement abordable, sécuritaire et supervisé aux ménages à revenu faible ou moyen. Il comprend les logements de propriétaires-occupants, les logements locatifs ainsi que les refuges d'urgence et supervisés pour différents groupes de population. S'ajoutent également les cas où les déficits matériels et d'exploitation sont financés par un financement public et où les ménages reçoivent des subventions au logement ou payent un loyer en fonction de leur revenu, qui est plus faible que ce que le marché privé demanderait pour le même logement.

Les types d'immeubles à logements sociaux et abordables publics comprennent les suivants :

Maison individuelle : un logement individuel non joint à aucun autre logement ou construction (sauf à son propre garage ou cabanon). Une maison individuelle est entourée d'espaces libres et n'est ni au-dessus ni en dessous d'un autre logement. Une habitation mobile installée en permanence sur des fondations est considérée comme une maison individuelle.

Maison jumelée : un de deux logements réunis côte à côte (ou de l'arrière à l'arrière) par un mur commun, mais non joints à aucun autre logement ou construction (sauf à son propre garage ou cabanon). Les deux logements réunis sont entourés d'espaces libres. Veuillez inclure les logements en duplex et en triplex.

Maison en rangée : un logement dans une rangée d'au moins trois logements réunis côte à côte (ou parfois réunis par un des côtés d'un logement et l'arrière d'un autre logement), comme une maison en bande ou une maison-jardin, mais sans être ni au-dessus ni en dessous d'un autre logement. Des maisons en bande jointes à une construction en hauteur sont également considérées comme des maisons en rangée. Un ensemble de maisons en rangée représente un immeuble.

Immeuble d'appartements de cinq étages et plus : une tour d'habitation qui a cinq étages et plus.

Immeuble d'appartements de moins de cinq étages : un immeuble qui a moins de cinq étages.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Pour obtenir plus de renseignements à propos des raisons pour lesquelles cette enquête a été menée, et sur la façon dont les résultats de l'enquête seront utilisés dans l'élaboration de politiques et de programme en matière d'infrastructure et dans la prise de décision d'investissement, communiquez avec Infrastructure Canada au 613-948-1148 ou composez sans frais le 1-877-250-7154 (infc.info.infc@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias d'Infrastructure Canada au 613-960-9251 (infc.media.infc@canada.ca).

Date de modification :