Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : L'écart de revenus entre les immigrants très instruits et ceux qui le sont moins à l'arrivée au Canada, 1984 à 2007

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2014-05-29

Une nouvelle étude révèle que l'avantage salarial relatif qu'ont les immigrants ayant fait des études universitaires par rapport à leurs homologues moins instruits peu après leur arrivée au Canada s'est resserré au cours des 30 dernières années. Cependant, la croissance du revenu selon la durée de la résidence au Canada reste plus forte chez les immigrants ayant fait des études universitaires que chez leurs homologues moins instruits, si bien que les plus scolarisés ont des revenus plus élevés à moyen terme. Cette tendance est observable chez les immigrants arrivés à différentes périodes ainsi que chez les immigrants de la catégorie économique et de celle de la catégorie du regroupement familial.

Dans le document de recherche intitulé « Le modèle de sélection selon le capital humain et les résultats économiques à long terme des immigrants », on examine les tendances des différences de revenus selon le niveau de scolarité parmi les immigrants arrivés au Canada au cours de la période allant du début des années 1980 au milieu des années 2000. Ce document porte sur deux questions : La baisse bien documentée des revenus initiaux des immigrants ayant été observée au cours des 25 dernières années varie-t-elle selon le niveau de scolarité et la catégorie d'admission? L'avantage salarial des immigrants très instruits par rapport à celui de leurs homologues qui le sont moins évolue-t-il selon la durée de la résidence au Canada?

Les données révèlent que les immigrants titulaires d'un diplôme universitaire qui sont arrivés dans les années 1980 et au début des années 1990 avaient des revenus initiaux nettement plus élevés que ceux de leurs homologues moins instruits. Toutefois, cette tendance a changé pour ceux qui sont arrivés dans les années 2000. Dans le cas des demandeurs principaux de la catégorie économique — ceux qui sont sélectionnés au moyen du système de points — l'avantage salarial initial n'a pas cessé de diminuer pour les groupes successifs d'immigrants très instruits et, au début du siècle, celui-ci était nettement plus faible.

Ainsi, les demandeurs principaux de la catégorie économique de sexe masculin arrivés entre 1984 et 1988 et titulaires d'un baccalauréat gagnaient 52 % de plus pendant les cinq premières années suivant leur arrivée que leurs homologues détenant un diplôme d'études secondaires. Cet avantage salarial est tombé pour passer à 39 % chez ceux qui sont arrivés entre 1989 et 1993, puis à 13 % chez ceux qui sont arrivés entre 2004 et 2007. La réduction de l'avantage économique relatif des immigrants ayant un niveau de scolarité plus élevé découlait d'une baisse des revenus initiaux réels (après inflation) chez les immigrants plus instruits appartenant à la catégorie économique. La baisse des revenus initiaux réels n'a pas été observée parmi les demandeurs principaux de la catégorie économique qui étaient diplômés du secondaire ou d'une école de métiers ni parmi les immigrants de la catégorie du regroupement familial.

Cependant, l'avantage salarial des nouveaux immigrants titulaires d'un diplôme universitaire par rapport aux immigrants moins instruits a augmenté en fonction de la durée de la résidence au Canada. Ainsi, chez ceux qui sont arrivés entre 1989 et 1993, l'avantage salarial des demandeurs principaux de la catégorie économique de sexe masculin titulaires d'un baccalauréat par rapport à ceux qui détenaient un diplôme d'études secondaires est passé de 39 % pendant les 5 premières années de résidence au Canada à 58 % après 16 à 20 années de résidence au Canada.

Chez ceux qui sont arrivés au cours de la période allant de 1999 à 2003, l'avantage salarial d'un baccalauréat par rapport à un diplôme du secondaire passait de 6 % pendant les 5 premières années à 17 % après 6 à 10 années de résidence au Canada. On observait des tendances comparables chez les demandeurs principaux de la catégorie économique de sexe féminin.

  Note aux lecteurs

Les données proviennent de la Banque de données administratives longitudinales, qui constitue un échantillon longitudinal de 20 % de l'ensemble des Canadiens qui produisent une déclaration de revenus. Tous les immigrants qui sont arrivés entre 1984 et 2007 et qui ont produit une déclaration de revenus à un moment donné pendant leur résidence au Canada sont compris dans l'échantillon.

Le document de recherche « Le modèle de sélection selon le capital humain et les résultats économiques à long terme des immigrants », qui fait partie de la série Direction des études analytiques : documents de recherche (Numéro au catalogue11F0019M), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Des études semblables peuvent être consultées dans le module Mise à jour sur la recherche sociale de notre site Web.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez Marc Frenette au 613-951-3852 (marc.frenette@statcan.gc.ca), Division de l'analyse sociale.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :