Comptes économiques canadiens, premier trimestre de 2012 et mars 2012

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

    [an error occurred while processing this directive]

Version PDF

Communiqué précédent

Le produit intérieur brut (PIB) réel a progressé de 0,5 % au premier trimestre, soit au même rythme qu'au trimestre précédent. La croissance du PIB au premier trimestre a été principalement attribuable aux investissements des entreprises. La demande intérieure finale a affiché une hausse de 0,3 %. Sur une base mensuelle, le PIB réel par industrie a légèrement augmenté de 0,1 % en mars.

Les investissements des entreprises ont continué d'alimenter la croissance, tout comme ils l'ont fait au cours de 2011. Les investissements des entreprises en usines et en matériel ont augmenté (+1,2 %) pour un neuvième trimestre consécutif. L'investissement en logements a crû de 2,9 %, soit une hausse nettement supérieure à celle de 0,8 % enregistrée au trimestre précédent. Les stocks des entreprises non agricoles ont augmenté au cours du premier trimestre.

Les dépenses des consommateurs en biens et en services, qui ont été un autre facteur important ayant contribué à la croissance du PIB en 2011, ont ralenti au premier trimestre de 2012. Ces dépenses ont crû de 0,2 % comparativement à 0,7 % au trimestre précédent.

Au premier trimestre, la demande intérieure finale a augmenté de 0,3 %. La croissance de la demande intérieure finale ralentit depuis le premier trimestre de 2011. La croissance trimestrielle moyenne de la demande intérieure finale s'est chiffrée à 0,5 % en 2011, contre 1,1 % en 2010.

Les exportations sont en hausse depuis le deuxième trimestre de 2011, mais elles demeurent en deçà du niveau atteint au troisième trimestre de 2008. Au premier trimestre de 2012, les exportations ont augmenté de 0,6 %, comparativement à 1,7 % au trimestre précédent.

Les importations ont augmenté de 1,1 % au premier trimestre, soit un rythme près de deux fois supérieur à celui enregistré au quatrième trimestre de 2011.

Graphique 1 
Croissance du produit brut intérieur réel et de la demande intérieure finale
Graphique 1 : Croissance du produit brut intérieur réel et de la demande intérieure finale

Description du graphique : Croissance du produit brut intérieur réel et de la demande intérieure finale

Version CSV du graphique

La production des industries de services a augmenté de 0,5 %, tandis que la production de biens était inchangée. Les secteurs du commerce de gros et de la construction sont ceux qui ont le plus contribué à la croissance globale. Les secteurs de la fabrication, de la finance et des assurances, des services professionnels et des services de soins de santé ont aussi connu une expansion. Par contre, les secteurs des mines et des services publics ont accusé des reculs notables.

Le commerce de gros a affiché une croissance de 2,0 % grâce aux véhicules automobiles et à leurs pièces. La construction a progressé de 1,2 %, en raison de la hausse d'activité observée dans la construction de bâtiments résidentiels, les travaux de génie et les travaux de réparation. L'extraction pétrolière et gazière a affiché une légère hausse de 0,1 % au premier trimestre, l'augmentation de la production de pétrole brut ayant été en grande partie contrebalancée par le fléchissement de l'extraction de gaz naturel. Les activités de soutien de l'extraction minière, pétrolière et gazière ont diminué de 8,2 %, en raison de la baisse affichée par les services de forage et de montage d'installations de forage. L'extraction minière excluant l'extraction pétrolière et gazière a connu un recul, principalement en raison d'une diminution de la production des mines de potasse et de cuivre, nickel, plomb et zinc. Les services publics ont enregistré une baisse de 1,4 %, les températures plus clémentes que la normale pour la saison ayant contribué à faire diminuer la demande d'électricité et de gaz naturel.

Exprimé en taux annualisé, le PIB réel a augmenté de 1,9 % au premier trimestre, ce qui correspond au résultat du trimestre précédent. Le PIB réel américain a également augmenté de 1,9 % au premier trimestre.

Graphique 2 
Contribution à la variation en pourcentage du produit intérieur brut réel, premier trimestre de 2012
Graphique 2 : Contribution à la variation en pourcentage du produit intérieur brut réel, premier trimestre de 2012

Description du graphique : Contribution à la variation en pourcentage du produit intérieur brut réel, premier trimestre de 2012

Version CSV du graphique

Les investissements des entreprises en usines et en matériel continuent à croître

Au total, les investissements des entreprises en usines et en matériel ont augmenté de 1,2 % au premier trimestre. Les investissements en ouvrages de génie ont progressé de 1,5 %, et les investissements en bâtiments, de 1,1 %. De plus, les investissements des entreprises en machines et en matériel ont augmenté de 1,0 %, ce qui a fait suite à deux baisses trimestrielles consécutives. L'augmentation a été principalement attribuable aux achats d'automobiles (+8,9 %), de machines agricoles (+7,0 %) et d'autres machines et matériel (+4,3 %). Par contre, il y a eu une baisse des investissements en ordinateurs et autre matériel de bureau (-7,0 %) ainsi qu'en autre matériel de transport (-3,1 %).

Graphique 3 
L'investissement des entreprises en ouvrages non résidentiels et en équipement
Graphique 3 : L'investissement des entreprises en ouvrages non résidentiels et en équipement

Description du graphique : L'investissement des entreprises en ouvrages non résidentiels et en équipement

Version CSV du graphique

La demande de logements se raffermit

L'investissement en logements a augmenté de 2,9 % au premier trimestre, soit une cinquième hausse trimestrielle d'affilée. La construction de nouveaux logements a augmenté de 3,7 % après avoir fléchi au trimestre précédent. Les activités de rénovation (+1,7 %) ont également progressé, tout comme les coûts de transfert de propriété associés à la revente de maisons (+3,6 %).

La hausse des stocks des entreprises se poursuit

La valeur des stocks des entreprises s'est accrue de 9,4 milliards de dollars au premier trimestre, soit 4 milliards de dollars de plus qu'au trimestre précédent. Les stocks des grossistes et des détaillants ont représenté les deux tiers de cette hausse.

Les importations augmentent de nouveau

Après avoir augmenté de 0,6 % au trimestre précédent, les importations ont connu une hausse de 1,1 % au premier trimestre. La plupart des principales catégories d'importations de biens ont progressé, en particulier celles de produits de l'automobile (+9,2 %). Les importations de services ont augmenté de 2,1 %, comparativement à 1,3 % au trimestre précédent.

La demande d'exportations faiblit

Les exportations de biens et de services ont augmenté de 0,6 % au premier trimestre, soit un rythme inférieur aux progressions enregistrées lors des deux trimestres précédents. Les exportations de biens ont augmenté de 0,8 %, principalement grâce aux produits énergétiques (+5,9 %). La baisse des services de transport (-4,0 %) explique en partie le recul des exportations de services (-0,3 %).

Ralentissement des dépenses de consommation

Les dépenses des consommateurs en biens et en services ont légèrement augmenté de 0,2 % au premier trimestre, soit un taux inférieur à la hausse de 0,7 % notée au trimestre précédent. Les achats de biens semi-durables (+1,1 %) et de services (+0,7 %) ont augmenté. Ces hausses ont été contrebalancées en partie par la diminution des achats de biens durables (-0,1 %) et de biens non durables (-1,0 %).

Les achats de vêtements, de chaussures et d'accessoires ont augmenté (+2,3 %) pour un septième trimestre consécutif.

Les dépenses en meubles, tapis et autres revêtements de sol ont crû de 2,4 %, à la suite de deux reculs trimestriels d'affilée.

Par contre, les dépenses effectuées au chapitre des transports et des communications ont diminué de 0,3 % au premier trimestre. La hausse des achats de transports et de communications (+1,2 %) a été contrebalancée par la baisse des achats de carburants et de lubrifiants (-2,1 %) ainsi que des dépenses faites au chapitre des réparations et des pièces de véhicules automobiles (-0,4 %).

Le revenu à l'échelle de l'économie augmente

Le PIB nominal a augmenté de 0,6 % au premier trimestre. Les bénéfices des sociétés ont fléchi de 2,6 % après avoir augmenté d'au moins 4 % lors des deux trimestres précédents. La baisse des bénéfices des sociétés non financières a été contrebalancée en partie par l'augmentation de ceux des institutions financières au cours du premier trimestre.

Le revenu du travail a augmenté de 0,7 %, contre 1,1 % au trimestre précédent. L'augmentation des salaires dans les industries productrices de biens, qui avait été de 2,3 % au trimestre précédent, a ralenti pour s'établir à 0,9 %.

Le taux d'épargne personnelle a diminué au premier trimestre pour se chiffrer à 2,9 %. Ce taux affiche une tendance à la baisse depuis le deuxième trimestre de 2010 alors qu'il se situait à 6,8 %. Il s'agit de la première fois depuis 2007 que le taux d'épargne personnelle est inférieur à 3 %.

Par ailleurs, le taux d'épargne nationale a atteint 7,3 %, ce qui est supérieur à la moyenne trimestrielle de 6,5 % enregistrée au cours de 2011. Les recettes des administrations publiques ont augmenté de 2,0 % durant le trimestre, soit une hausse supérieure à celle notée au chapitre de leurs dépenses (+0,4 %). L'épargne des sociétés a aussi augmenté, de pair avec la réduction des dépenses des sociétés.

Le revenu intérieur brut réel du Canada, qui constitue une mesure du pouvoir d'achat, a progressé de 0,3 % au premier trimestre. Les termes de l'échange du Canada, soit la mesure des prix à l'exportation par rapport aux prix à l'importation, ont diminué de 0,6 %.

Les prix des biens et des services produits au Canada ont légèrement augmenté de 0,2 %. Les prix à l'exportation ont diminué de 1,6 %, et les prix à l'importation, de 1,0 %.

Le prix associé à la demande intérieure finale s'est accru de 0,3 %, comparativement à 0,8 % au quatrième trimestre de 2011

Comptes des flux financiers : la demande de financement augmente

Le financement total mobilisé par les secteurs non financiers intérieurs a augmenté pour atteindre 179 milliards de dollars (montant désaisonnalisé aux taux annuels) au premier trimestre, contre 122 milliards de dollars au trimestre précédent. L'accroissement des activités de financement dans le secteur des sociétés non financières privées et des emprunts des autres ordres de l'administration publique a le plus contribué à la demande de financement.

Les activités de financement des sociétés non financières privées ont augmenté au premier trimestre, ce qui a contrebalancé la diminution notée au trimestre précédent. Les émissions d'actions et d'effets à court terme ont constitué les principaux instruments de mobilisation de fonds au cours du trimestre.

Les emprunts des autres ordres de l'administration publique ont augmenté durant le trimestre, en particulier les émissions obligataires des administrations publiques provinciales. Les rachats d'effets à court terme par l'administration publique fédérale ont eu pour effet d'atténuer la hausse globale des emprunts des administrations publiques.

Les emprunts des ménages (emprunts hypothécaires, crédit à la consommation et emprunts) ont été moins élevés pour un troisième trimestre consécutif. Le crédit à la consommation et les emprunts hypothécaires ont reculé de 3,2 % au premier trimestre.

Les institutions financières ont augmenté leurs portefeuilles d'obligations et d'effets à court terme, mais ont allégé leurs portefeuilles d'investissements étrangers.

Produit intérieur brut réel par industrie, mars 2012

Le produit intérieur brut réel a affiché une légère hausse de 0,1 % en mars après avoir reculé de 0,2 % en février. La production des industries de service a augmenté de 0,2 %, alors que la production de biens a baissé de 0,1 %. Des hausses ont été observées dans la fabrication, la construction, les commerces de gros et de détail ainsi que dans l'hébergement et les services de restauration. Des baisses ont été enregistrées dans l'extraction de pétrole et de gaz, le secteur public (qui regroupe les services d'enseignement, la santé et les administrations publiques), les services publics et le secteur de la finance et des assurances.

Graphique 4 
Le produit intérieur brut réel s'accroît légèrement en mars
Graphique 4 : Le produit intérieur brut réel s'accroît légèrement en mars

Description du graphique : Le produit intérieur brut réel s'accroît légèrement en mars

Version CSV du graphique

Le secteur de la fabrication a progressé de 0,9 % en mars, après avoir diminué de 0,8 % en février. La production de biens durables était à la hausse (+1,0 %), notamment celle de matériel de transport, de produits métalliques et de machines. La fabrication de biens non durables (+0,8 %) a également augmenté.

L'extraction de pétrole et de gaz a diminué de 2,4 %, des baisses ayant été notées tant dans le pétrole brut que dans le gaz naturel. La production de pétrole brut a été entravée tout particulièrement par de l'entretien et des problèmes de production. L'extraction minière excluant le pétrole et le gaz a progressé de 1,8 % en mars, en raison de la production accrue des mines de potasse et de nickel qui avaient connu des fermetures temporaires en février. Cette progression a plus que compensé la baisse des mines de charbon en mars.

Le secteur public a reculé de 0,2 % en mars, en raison d'un repli des services d'enseignement et, dans une moindre mesure, des administrations publiques. Les mouvements de grève d'une partie des étudiants des cégeps et des universités au Québec ont réduit le volume de la prestation de services d'enseignement. Les services de santé ont légèrement augmenté.

Le commerce de gros (+0,7 %) a augmenté pour un quatrième mois consécutif, stimulé par le commerce de gros de véhicules et de pièces automobiles et de produits pétroliers. La progression de 0,6 % du commerce de détail s'explique surtout par l'intensification des activités dans les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires de même que dans les magasins de fournitures de tout genre (y compris les grands magasins).

La construction a crû de 0,8 %, alors que toutes les grandes composantes (bâtiments résidentiels et non résidentiels, et travaux de génie et de réparation) ont augmenté. Les activités des agents et des courtiers immobiliers ont augmenté de 1,8 %, grâce à la croissance du marché de la revente de maisons.

Les services publics ont baissé de 0,9 %, partiellement en raison du temps exceptionnellement doux qui a continué à réduire la demande d'électricité et de gaz naturel.

Le secteur de la finance et des assurances a régressé de 0,1 %, la baisse des activités bancaires et d'intermédiation financière ayant été plus marquée que la croissance enregistrée par les agents d'assurance et les courtiers en valeurs mobilières.

Graphique 5 
Contribution des principaux secteurs industriels au taux de variation du produit intérieur brut, mars 2012 
Graphique 5 : Contribution des principaux secteurs industriels au taux de variation du produit intérieur brut, mars 2012

Description du graphique : Contribution des principaux secteurs industriels au taux de variation du produit intérieur brut, mars 2012 

Version CSV du graphique

Note aux lecteurs

Il est prévu que la publication de la révision historique des comptes nationaux du Canada débutera en octobre 2012. Un calendrier de diffusion a été affiché sur le site Web des comptes économiques nationaux. Des renseignements supplémentaires seront diffusés dès qu'ils deviendront disponibles.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec l'agent d'information (csna-info-scnc@statcan.gc.ca).

Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux dépenses et des statistiques par industrie (comme les dépenses personnelles, l'investissement, les exportations, les importations et la production) sont calculées à partir de mesures en volume, qui sont corrigées en fonction des variations de prix. Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux revenus et des statistiques relatives au mouvement de fonds (comme le revenu du travail, les bénéfices des sociétés, les emprunts hypothécaires et le financement total obtenu) sont calculées à partir de mesures nominales, ce qui signifie qu'elles ne sont pas corrigées en fonction des variations de prix.

Il existe quatre façons d'exprimer le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) et d'autres séries chronologiques comprises dans le présent communiqué.

1. À moins d'indications contraires, les taux de croissance de toutes les données trimestrielles comprises dans le présent communiqué représentent la variation en pourcentage dans la série d'un trimestre au suivant, par exemple du quatrième trimestre de 2011 au premier trimestre de 2012.

2. La croissance trimestrielle peut être exprimée à un taux annuel au moyen d'une formule de croissance composée, tout comme le taux d'intérêt mensuel peut être exprimé à un taux annuel. L'utilisation du taux de croissance à un taux annuel facilite la comparaison avec les statistiques officielles sur le PIB des États-Unis. Le taux de croissance trimestriel et le taux de croissance trimestriel annualisé devraient être interprétés comme une indication de la tendance la plus récente du PIB.

3. Le taux de croissance d'une année à l'autre représente la variation en pourcentage du PIB d'un trimestre donné au cours d'une année au même trimestre un an plus tard, par exemple du premier trimestre de 2011 au premier trimestre de 2012.

4. Les taux de croissance de toutes les données mensuelles comprises dans le présent communiqué représentent la variation en pourcentage dans la série d'un mois au suivant, par exemple de février à mars 2012.

Produits, services et demandes de renseignements

Analyse et tableaux détaillés

Le module Comptes économiques nationaux, accessible sous l'onglet Ressource clé de notre site Web, offre un portrait à jour des économies nationale et provinciales et de leur structure.

Des tableaux supplémentaires de même que des liens à d'autres communiqués liés aux comptes nationaux se retrouvent dans le numéro du premier trimestre de 2012 de la publication Revue trimestrielle des comptes économiques canadiens, vol. 11, no 1 (Numéro au catalogue13-010-X, gratuite). Cette publication est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé. Cette publication sera mise à jour le 15 juin, en même temps que la diffusion du communiqué sur les Comptes du bilan national. Des estimations révisées des comptes des revenus et dépenses pour les premier, deuxième, troisième et quatrième trimestres de 2011 ont été diffusées en même temps que celles du premier trimestre de 2012. Ces estimations intègrent des données de base nouvelles et révisées et des estimations mises à jour des tendances saisonnières. En raison de la Révision historique du Système de comptabilité nationale du Canada 2012, la diffusion des données du premier trimestre de 2012 comprendra des révisions ne remontant qu'à un an.

Produit intérieur brut par industrie

Données offertes gratuitement dans CANSIM : tableau Tableau CANSIM379-0027.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête numéro d'enquête1301.

Le numéro de mars 2012 de la publication Produit intérieur brut par industrie, vol. 26, no 3 (Numéro au catalogue15-001-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Les données d'avril sur le produit intérieur brut par industrie seront diffusées le 29 juin.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour commander des données, communiquez avec le Centre de contact national de Statistique Canada au 613-951-8116 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Pierre Gatto au 613-951-9834, Division des comptes des industries.

Comptes des revenus et dépenses

Données offertes gratuitement dans CANSIM : tableaux Tableau CANSIM026-0009, Tableau CANSIM380-0001 à 380-0017, Tableau CANSIM380-0019 à 380-0035, Tableau CANSIM380-0056, Tableau CANSIM380-0059 à 380-0062 et Tableau CANSIM382-0006.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête numéro d'enquête1901 et numéro d'enquête2602.

Les numéros du premier trimestre de 2012 des publications Comptes nationaux des revenus et dépenses : tableaux de données, vol. 5, no 1 (Numéro au catalogue13-019-X, gratuite), et Estimations du revenu du travail : tableaux de données, vol. 5, no 1 (Numéro au catalogue13-021-X, gratuite), sont également maintenant accessibles à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, consultez le Guide des comptes des revenus et dépenses (Numéro au catalogue13-017-X, gratuit) ou communiquez avec l'agent d'information au 613-951-3640 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.

Comptes des flux financiers

Données offertes gratuitement dans CANSIM : tableaux Tableau CANSIM378-0015 à 378-0048.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête numéro d'enquête1804.

Le numéro du premier trimestre de 2012 de la publication Comptes des flux financiers : tableaux de données, vol. 5, no 1 (Numéro au catalogue13-020-X, gratuite), est aussi maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour commander des données, communiquez avec le Centre de contact national de Statistique Canada au 613-951-8116 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec l'agent d'information au 613-951-3640 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.