Enquête canadienne sur l'incapacité, 2012
Nouvelle mesure de l?incapacité dans les enquêtes : questions d?identification des incapacités (QII)

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

par Chantal Grondin

Division des méthodes d?enquêtes sociales,
Statistique Canada

?
Date de diffusion : le 29 février 2016 Correction date: (if required)

Résumé à l?intention de la direction

Le rapport présente le processus d’élaboration des nouvelles questions d’identification des incapacités (QII), mises au point conjointement par Statistique Canada (Division de la statistique sociale et autochtone et Division des méthodes d’enquêtes sociales), Emploi et Développement social Canada et un Groupe consultatif technique formé de spécialistes du domaine. Les QII fournissent une mesure fondée sur le modèle social de l’incapacité qui tient compte des limitations d’activités afin de déterminer s’il y a ou non incapacité. L’objectif est d’intégrer les QII aux enquêtes auprès de l’ensemble de la population afin de comparer les situations des personnes avec et sans incapacité.

Les questions ont été élaborées sur une période de deux ans, durant laquelle plusieurs rondes d’essais qualitatifs ont été menées pour s’assurer de la validité de chaque question. Ces essais ont été suivis de deux essais quantitatifs d’envergure, l’un dans le cadre de l’Enquête sur la population active (EPA) et l’autre dans le cadre de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), afin d’évaluer la fiabilité des QII dans des contextes très différents. À la suite de ces essais, les QII ont été intégrées à l’Enquête canadienne sur l’incapacité (ECI).

Les taux d’incapacité selon le type obtenus à partir des deux essais quantitatifs étaient très proches; ils sont présentés dans ce rapport. Les taux d’incapacité issus de l’Enquête sur la participation et les limitations d’activités (EPLA) de 2006 sont aussi présentés, principalement pour illustrer l’incidence de la prise en compte des limitations d’activités dans la détermination de l’incapacité à l’aide des QII, ce qui constitue une différence par rapport à la méthode utilisée auparavant. Les taux d’incapacité de l?ECI de 2012 sont également présentés, et les différences par rapport aux estimations de l?EPA sont analysées et expliquées.

Comme le temps moyen nécessaire pour administrer les QII peut constituer un obstacle important à leur inclusion dans la plupart des enquêtes auprès de l’ensemble de la population, une version abrégée des QII a été élaborée et mise à l’essai; cette version est très semblable à la version longue, mais fournit des données moins détaillées. Le présent rapport précise les différences entre les versions longue et abrégée, ainsi que les renseignements que fournit chaque version. La version abrégée a été utilisée dans le cadre de deux enquêtes auprès de l’ensemble de la population, soit le cycle 28 de l’Enquête sociale générale (ESG) sur la victimisation et l’Enquête canadienne sur le revenu (ECR) de 2013.

Les QII sont fondées sur le modèle social de l’incapacité. Elles sont utiles pour l’élaboration de programmes visant à améliorer la participation sociale des personnes ayant une incapacité. L’inclusion des QII dans les enquêtes auprès de l’ensemble de la population, ainsi que dans l’Enquête canadienne sur l’incapacité, facilitera les analyses et contribuera à faire la lumière sur la situation des personnes ayant une incapacité et surtout, des personnes dont les activités quotidiennes sont limitées.
?
Date de modification :