Tableau 8

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les signes conventionnels utilisés dans les tableaux

Tableau 8
Victimisation avec violence autodéclarée pour laquelle la victime a parlé de l'incident à une personne autre que la police, selon l'identité autochtone, les 10 provinces canadiennes, 2009
Personne ou service avec qui la victime a communiqué Violence non conjugale1 Violence conjugale2
Autochtones Non-Autochtones Autochtones Non-Autochtones
pourcentage
A communiqué avec un service d'aide officiel3 F 10 33E 28
A parlé de l'incident à une personne autre que la police — total 91 90 94* 67
Un membre de la famille 63 67 82* 52
Un ami ou un voisin 77 74 68* 47
Un collègue de travail 37E 49 29E 22
Un médecin ou une infirmière F 11 F 9
Un avocat F 4E 19E 16
Un prêtre, un rabbin, un imam, un aîné ou un autre conseiller spirituel F 5E F 10
catégorie de référence
* Indique une différence statistiquement significative par rapport à la catégorie de référence (p < 0,05)
E à utiliser avec prudence
F trop peu fiable pour être publié
1. Comprend les incidents qui se sont produits au cours des 12 mois précédant l'enquête.
2. Comprend la violence conjugale ayant eu lieu au cours de la période de cinq ans précédant l'enquête. Les pourcentages sont fondés sur la population qui avait un conjoint ou un conjoint de fait à un moment donné durant la période de cinq ans précédant l'enquête. Pour ce qui est de la violence conjugale, on examine la situation de violence dans son ensemble, au lieu d'examiner les incidents séparément.
3. Comprend les centres de détresse-secours ou les services d'écoute téléphonique, les centres de services communautaires, Centre local de services communautaires (CLSC), les centres familiaux, les psychologues, les refuges ou les maisons de transition, les centres d'aide aux femmes, les centres d'aide ou de soutien pour les hommes, les centres d'aide pour personnes âgées, les centre d'aide aux victimes et aux témoins d'actes criminels, les centres d'aide aux victimes relevant de la police ou des tribunaux.
Note : Exclut les données des Territoires du Nord-Ouest, du Yukon et du Nunavut.
Source : Statistique Canada, Enquête sociale générale de 2009.
Date de modification :