Tableau 7

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les signes conventionnels utilisés dans les tableaux

Tableau 7
Victimisation avec violence autodéclarée, selon les raisons pour signaler l'incident à la police et l'identité autochtone, les 10 provinces canadiennes, 2009
Raisons pour signaler la victimisation à la police Violence non conjugale1 Violence conjugale2
Autochtones Non-Autochtones Autochtones Non-Autochtones
pourcentage
Raison principale ayant motivé le répondant à ne pas communiqué avec la police  
Tout a été réglé d'une autre façon 60 60 70 81
Peur de représailles de la part du contrevenant F 13
Peur du conjoint / partenaire F 10
La police n'aurait rien pu faire 27* 43 F 25
La police n'aurait pas voulu intervenir F 17 F 14
Ne voulait pas avoir affaire à la police 71* 52 62 48
L'incident n'était pas assez grave 71 60 40* 71
Il s'agissait d'une affaire personnelle qui ne concerne pas la police 50E 50 74 83
Peu ou aucune confiance dans le système de justice pénale F 17 37* 11
La police aurait fait preuve de parti pris F 15
Crainte que l'information se retrouve dans les médias F 11E F 11
Ne voulait pas que le conjoint soit arrêté ou mis en prison 49E 40
Ne voulait pas que quelqu'un d'autre soit au courant 54E 34
Raison principale ayant motivé le répondant à communiqué avec la police  
Pour mettre fin à l'incident ou pour être protégé F 74 95 89
Afin que le contrevenant soit arrêté et puni F 72 F 31
Pour déposer un rapport afin de pouvoir réclamer de l'assurance ou une indemnité F 22E
C'était un devoir de prévenir la police F 83 67E 48
Quelqu'un d'autre l'a conseillé F 20 F 28
catégorie de référence
* Indique une différence statistiquement significative par rapport à la catégorie de référence (p < 0,05)
E à utiliser avec prudence
F trop peu fiable pour être publié
1. Comprend les incidents qui ont été commis au cours des 12 mois précédant l'enquête.
2. Comprend la violence conjugale ayant eu lieu au cours de la période de cinq ans précédant l'enquête. Les pourcentages sont fondés sur la population qui avait un conjoint ou un conjoint de fait à un moment donné durant la période de cinq ans précédant l'enquête. Pour ce qui est de la violence conjugale, on examine la situation de violence dans son ensemble, au lieu d'examiner les incidents séparément.
Note : Exclut les données des Territoires du Nord-Ouest, du Yukon et du Nunavut.
Source : Statistique Canada, Enquête sociale générale de 2009.
Date de modification :