Faits saillants

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[an error occurred while processing this directive]85-002-x[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

[Article intégral en HTML] [Article intégral en PDF]

  • Les voies de fait majeures, c'est-à-dire les voies de fait armées ou causant des lésions corporelles, les voies de fait graves et les voies de fait contre des agents de la paix, figurent parmi les quelques types de crimes violents déclarés par la police au Canada qui ont accusé une hausse au cours des 10 dernières années.
  • En 2008, il s'est produit environ 54 000 voies de fait armées ou causant des lésions corporelles, 3 500 voies de fait graves et près de 10 000 voies de fait contre des agents de la paix. Ensemble, ces types d'affaires représentaient 15 % de tous les crimes violents déclarés par la police.
  • Les voies de fait majeures déclarées par la police ont progressé dans pratiquement tout le pays, certaines des plus fortes hausses ayant été notées en Nouvelle-Écosse. À titre d'exemple, le taux de voies de fait contre des agents de la paix inscrit à Halifax en 2008 était environ quatre fois plus élevé que le taux enregistré 10 ans plus tôt.
  • À l'échelon provincial, les plus forts taux de voies de fait majeures en 2008 ont été observés en Saskatchewan, alors que les plus faibles ont été notés à l'Île-du-Prince-Édouard. Ce résultat est semblable à ce qui a été constaté pour l'ensemble des crimes violents.
  • Les services de police de la plupart des régions métropolitaines de recensement du Canada ont signalé des accroissements des voies de fait majeures depuis 1998. En 2008, Regina a affiché le taux le plus important de voies de fait armées ou causant des lésions corporelles et Saskatoon a déclaré les taux les plus élevés de voies de fait graves et de voies de fait contre des agents de la paix.
  • On a dénombré, en 2008, environ 42 000 auteurs présumés de voies de fait armées ou causant des lésions corporelles, de voies de fait graves ou de voies de fait contre des agents de la paix. Les jeunes de 12 à 17 ans constituaient 20 % de l'ensemble des auteurs présumés de ces crimes, soit une proportion semblable à celle observée pour les jeunes auteurs présumés de crimes violents en général.
  • En 2008, les membres de la famille, les connaissances et les étrangers représentaient chacun environ le tiers des auteurs présumés de voies de fait armées ou causant des lésions corporelles et de voies de fait graves. Les personnes de sexe féminin étaient plus susceptibles d'être agressées par des membres de la famille, normalement des conjoints, alors que les personnes de sexe masculin étaient plus souvent agressées par des connaissances ou des étrangers.
  • Environ 7 voies de fait contre des agents de la paix sur 10 étaient accompagnées d'au moins une autre infraction. Les infractions les plus courantes étaient le fait d'entraver un agent de la paix, suivi des voies de fait de niveau 1, des menaces, du méfait, du défaut de se conformer à une décision et du manquement aux conditions de la probation.
  • En 2006-2007, les taux de condamnation pour les causes de voies de fait contre des agents de la paix instruites par les tribunaux pour les adultes et les adolescents étaient plus élevés que ceux pour les causes d'autres voies de fait majeures. Toutefois, les peines avaient tendance à être moins sévères, particulièrement en comparaison avec celles imposées pour des voies de fait graves.
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :