En bref

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[an error occurred while processing this directive]85-002-x[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

Les Canadiens faisant partie de ménages à faible revenu étaient plus susceptibles d'avoir été victimes de crime avec violence que les Canadiens provenant de ménages à revenu plus élevé. En 2004, le taux de victimisation criminelle avec violence — y compris les voies de fait, l'agression sexuelle et le vol qualifié — était au moins 1,5 fois plus élevé chez les ménages qui disposaient d'un revenu annuel inférieur à 15 000 $ que chez les ménages dont les revenus étaient plus élevés.

Même si les Canadiens des ménages à faible revenu se sentaient généralement en sécurité par rapport à la criminalité, ils étaient plus susceptibles que ceux des ménages à revenu plus élevé de craindre pour leur sécurité lorsqu'ils utilisaient les transports en commun en soirée ou marchaient seuls la nuit dans leur quartier.

Graphique 1
Les Canadiens provenant de ménages à faible revenu affichent des taux plus élevés de victimisation avec violence1

Graphique 1 Les Canadiens provenant de ménages à faible revenu affichent des taux plus élevés de victimisation avec violence

1. Seules les comparaisons entre le groupe des ménages au revenu le plus faible et les autres groupes sont significatives. Ainsi, il est possible de comparer le groupe au revenu le plus faible avec tous les autres groupes, mais ces derniers ne peuvent être comparés qu'avec le groupe au revenu le plus faible.
2. Taux calculés pour 1 000 habitants de 15 ans et plus.
Note : La victimisation avec violence inclut les voies de fait, l'agression sexuelle (y compris l'agression physique ou sexuelle contre le conjoint) et le vol qualifié.
Source : Statistique Canada, Enquête sociale générale de 2004.

Pour de plus amples renseignements sur le revenu du ménage et la victimisation, veuillez lire l'article : Le revenu du ménage et la victimisation au Canada, 2004.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :