Faits saillants

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[an error occurred while processing this directive]85-002-x[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

[Article intégral en HTML] [Article intégral en PDF]

  • Le 1er juillet 2007, près de 70 000 enfants et jeunes (personnes de 19 ans et moins, ci-après appelées enfants) provenant de 50 000 familles et vivant à l'Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse, en Alberta, au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest étaient inscrits à un programme d'exécution des ordonnances alimentaires (PEOA). Celui-ci est chargé de surveiller et d'exécuter les prestations de pension alimentaire pour enfants.

  • Environ 6 % des enfants vivant dans les cinq secteurs de compétence étaient inscrits auprès d'un PEOA. La Nouvelle-Écosse affichait la plus forte proportion d'enfants inscrits (9 %), alors que l'Alberta et le Yukon comptaient la plus faible proportion (5 %).

  • Près de la moitié des enfants inscrits étaient âgés entre 12 et 17 ans.

  • Le destinataire de la pension alimentaire au nom des enfants (souvent le parent qui vit avec les enfants) était une femme dans 97 % des familles.

  • La médiane du paiement mensuel dû dans les cinq secteurs de compétence déclarants s'élevait à 300 $, et 57 % des familles ont reçu leur paiement complet de pension alimentaire au cours d'un mois moyen en 2007-2008.

  • Le tiers des familles ont reçu leur versement mensuel de pension alimentaire pour enfants au complet chaque mois en 2007-2008. Environ 84 % des familles ont reçu une partie de leurs prestations pendant l'année.

  • Un peu moins des deux tiers des familles qui avaient reçu des paiements de pension alimentaire avaient accumulé des arriérés au 1er juillet 2007. Le montant médian des arriérés exigibles s'élevait à 4 210 $.

  • Les PEOA de l'Alberta et du Yukon ont pris des mesures d'exécution contre environ les deux tiers des payeurs vivant dans leur secteur de compétence en 2007-2008.

  • Pour près de 10 % des enfants inscrits à un des cinq PEOA, le parent qui payait une pension alimentaire pour enfants vivait dans un autre secteur de compétence, et l'exécution des paiements de pension alimentaire pour enfants était assurée par le PEOA d'une autre province (ou réciproque). Pour la plupart de ces enfants, le PEOA réciproque se trouvait dans un autre secteur de compétence du Canada.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :