Feuillets d'information de la santé
Problèmes de santé chroniques, 2017

Date de diffusion : le 14 novembre 2018

Arthrite

En 2017, 19,3 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus (soit environ 5,7 millions de personnes) ont déclaré qu’ils avaient l’arthriteNote 1Note 2. Cette proportion est inférieure à celle de 2016 (20,6 %)Note 3.

Les femmes étaient plus susceptibles que les hommes de déclarer souffrir d’arthrite. En 2017, le taux de prévalence de ce problème de santé chronique était de 22,4 % chez les femmes et de 16,0 % chez les hommes. Tant chez les hommes que chez les femmes, le pourcentage de personnes déclarant faire de l’arthrite augmentait avec l’âge, les personnes de 75 ans et plus ayant affiché le taux de prévalence le plus élevé (graphique 1).

Chart 1

Tableau de données du graphique 1
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Groupe d'âge (titres de rangée) et Hommes et Femmes, calculées selon pourcentage, Intervalles de confiance à 95% limite inférieure et Intervalles de confiance à 95% limite supérieure unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge Hommes Femmes
pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure
Total (15 ans et plus) 16,0 15,4 16,7 22,4 21,7 23,0
15 à 34 ans 2,0 1,6 2,5 2,2 1,7 2,6
35 à 49 ans 9,4 8,2 10,6 10,1 8,8 11,4
50 à 64 ans 23,5 21,9 25,1 32,0 30,1 33,8
65 à 74 ans 35,6 33,3 37,8 51,2 48,9 53,5
75 ans et plus 43,0 40,0 46,0 58,4 56,1 60,7

En 2017, la satisfaction à l’égard de la vie était plus faible chez les personnes atteintes d’arthrite. Parmi les personnes atteintes d’arthrite en 2017, 86,3 % ont déclaré être satisfaites ou très satisfaites de leur vie comparativement à 94,1 % des personnes qui ne faisaient pas d’arthrite.

Troubles de l’humeur

En 2017, 8,6 % des Canadiens de 12 ans et plus (soit environ 2,6 millions de personnes) ont déclaré qu’ils avaient un trouble de l’humeur. Les troubles de l’humeur comprennent des problèmes de santé mentale tels que la dépression, les troubles bipolaires, la manie ou la dysthymie, mais excluent les troubles anxieux. Cette proportion est demeurée similaire à celle de 2016 (8,4 %).

Un pourcentage inférieur d’hommes (6,4 %) ont déclaré avoir un trouble de l’humeur par rapport aux femmes (10,7 %). Les hommes et les femmes âgés de 12 à 17 ans étaient moins susceptibles de déclarer avoir un trouble de l’humeur (4,5 %). Environ 9 % des personnes âgées de 18 à 64 ans avaient un trouble de l’humeur (graphique 2).

Chart 2

Tableau de données du graphique 2
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Groupe d'âge (titres de rangée) et Hommes et Femmes, calculées selon pourcentage, Intervalles de confiance à 95% limite inférieure et Intervalles de confiance à 95% limite supérieure unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge Hommes Femmes
pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure
Total (12 ans et plus) 6,4 6,0 6,9 10,7 10,1 11,2
12 à 17 ans 2,7Note E: à utiliser avec prudence 1,9 3,6 6,4 4,9 7,8
18 à 34 ans 6,3 5,4 7,1 11,5 10,3 12,7
35 à 49 ans 6,7 5,8 7,6 11,4 10,3 12,6
50 à 64 ans 7,7 6,8 8,6 12,1 11,0 13,2
65 ans et plus 6,0 5,1 6,8 8,4 7,5 9,3

Des recherches ont démontré que les troubles de l’humeur accompagnent souvent d’autres troubles mentaux, tel que les troubles d’anxiétéNote 4. En 2017, parmi les personnes ayant un trouble d’humeur, 50,0 % ont également déclaré avoir reçu un diagnostic de trouble d’anxiété.

Maladies intestinales

En 2017, 4,8 % des Canadiens de 12 ans et plus (soit environ 1,5 millions de personnes) ont déclaré qu’ils avaient une maladie intestinale. Un pourcentage inférieur d’hommes (2,8 %) ont déclaré avoir une maladie intestinale par rapport aux femmes (6,7 %). La prévalence des maladies intestinales était la plus basse chez les Canadiens de 12 à 34 ans (2,5 %), par rapport aux autres groupes d’âges (environ 6 %, graphique 3).

Chart 3

Tableau de données du graphique 3
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Groupe d'âge (titres de rangée) et Hommes et Femmes, calculées selon pourcentage, Intervalles de confiance à 95% limite inférieure et Intervalles de confiance à 95% limite supérieure unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d'âge Hommes Femmes
pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure
Total (12 ans et plus) 2,8 2,5 3,1 6,7 6,3 7,1
12 à 34 ans 1,7 1,3 2,1 3,3 2,8 3,7
35 à 49 ans 2,9 2,3 3,5 7,1 6,2 8,0
50 à 64 ans 3,8 3,1 4,5 9,1 8,0 10,1
65 à 74 ans 3,3 2,5 4,1 8,6 7,6 9,6
75 ans et plus 3,7 2,8 4,7 9,2 7,9 10,4

La satisfaction à l’égard de la vie était plus faible chez les personnes atteintes des maladies intestinales. En 2017, 84,5 % des personnes ayant une maladie intestinale ont déclaré être satisfaites ou très satisfaites de leur vie comparativement à 93,3 % pour les personnes n’ayant pas cette condition.

Allergies

En 2017, 27,3 % des Canadiens de 12 ans et plus (soit environ 8,4 millions de personnes) ont déclaré avoir des allergies qui ont été diagnostiquées par la suite de tests d’allergie. Dans l’ensemble, les femmes (28,9 %) étaient plus susceptibles de déclarer avoir des allergies que les hommes (25,6 %). Les femmes âgées de 12 à 17 ans étaient le moins susceptibles que celles d’autres tranches d’âge de déclarer avoir des allergies, alors que pour les hommes, le pourcentage était le plus bas chez les répondants âgés de 65 ans et plus.

Les Canadiens ont le plus souvent déclaré être allergiques aux pollens ou graminées (40,7 %), suivi par certains animaux (28,5 %), les acariens de la poussière (27,3 %) et certains médicaments (28,0 %, graphique 4). Parmi les personnes allergiques, environ 3,6 millions de personnes (42,8 %) ont déclaré être allergiques à des allergènes multiples.

Chart 4

Tableau de données du graphique 4
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4 Hommes et Femmes, calculées selon pourcentage, Intervalles de confiance à 95% limite inférieure et Intervalles de confiance à 95% limite supérieure unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Hommes Femmes
pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure pourcentage Intervalles de confiance à 95% limite inférieure Intervalles de confiance à 95% limite supérieure
Certains aliments 18,8 17,3 20,4 24,7 23,2 26,3
Certains animaux 28,6 26,9 30,3 28,3 26,8 29,9
Acariens de la poussière 26,2 24,5 27,8 28,4 26,8 29,9
Moisissure 9,0 8,0 10,1 12,8 11,8 13,9
Pollens ou graminées 43,6 41,6 45,5 38,2 36,6 39,9
Produits chimiques 4,4 3,6 5,1 7,9 7,1 8,7
Certains médicaments 22,8 21,1 24,5 32,4 30,9 34,0
Autre 11,9 10,7 13,1 14,3 13,1 15,4

L’existence d’antécédents d’allergies est un facteur de risque pour le développement de l’asthmeNote 5. Parmi les personnes ayant des allergies, 63,0 % ont également déclaré avoir reçu un diagnostic d’asthme. 

Début de la boîte de texte
Au sujet des problèmes de santé chroniques

L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes comprend des questions sur plusieurs problèmes de santé chroniques, notamment l’arthrite, les troubles de l’humeur, les maladies intestinales et les allergies. On demande aux participants de l’enquête d’indiquer si un ou plusieurs problèmes de santé qui durent depuis six mois ou pouvant durer six mois ou plus avaient été diagnostiqués par un professionnel de la santé.

L’arthrite décrit de nombreuses affections qui touchent les articulations, les tissus entourant les articulations et d’autres tissus conjonctifs. Les types d’arthrite les plus courants sont l’arthrose et l’arthrite rhumatoïde. Les douleurs, raideurs, enflures et/ou difformités des articulations qui s’ensuivent peuvent nuire considérablement à la qualité de la vieNote 6.

Les troubles de l’humeur, dont la dépression, les troubles affectifs bipolaires, les manies ou la dysthymie, nuisent considérablement à la vie des personnes qui en souffrent. On a estimé que les répercussions de la dépression sur le rendement au travail étaient plus graves que celles entraînées par des problèmes chroniques comme l’arthrite, l’hypertension, les problèmes de dos ou le diabèteNote 7.

Les maladies intestinales décrivent de nombreuses maladies qui causent une inflammation ou un dérèglement du tube digestif. Ceci comprend les maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn et colite ulcéreuse), le côlon irritable et l’incontinence des intestins. En raison des symptômes produits par ces maladies, la qualité de vie en est souvent diminuéeNote 8.  

Les allergies impliquent une réaction anormale ou hypersensible du système immunitaire lorsqu’il interagit avec certaines substances (par exemple certains aliments, certains animaux, acariens de la poussière, etc.). La variété des symptômes produits peut avoir des répercussions négatives sur la qualité de vie, et dans le cas de l’anaphylaxie, peut constituer un danger de mort. La plupart des allergies nécessitent la surveillance à long-terme et sont liées à l’asthmeNote 9.

Fin de la boîte de texte

Références

Chen, Y., H. Johansen, S. Thillaiampalam, et C. Sambell. 2005. « L’asthme », Rapports sur la santé, vol. 16 no 2, produit no 82-003 du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 4 juillet 2018).

Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l’intestin. 2012. « L’impact des maladies inflammatoires de l’intestin au Canada. Rapport final et recommandations ». (site consulté le 12 juillet 2018).

Gilmour, H. et B. P. Scott. 2007. « La dépression et les problèmes au travail », Rapports sur la santé, vol. 18 no 1, produit no 82-003 du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 4 juillet 2018).

La Société de l’arthrite. « http://www.arthrite.ca ». (site consulté le 4 juillet 2018).

Orpana, H., L. Lemyre, et R. Gravel. 2009. « Revenu et détresse psychologique : le rôle de l’environnement social », Rapports sur la santé, vol. 20 no 1, produit no 82-003 du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 4 juillet 2018).

Pawankar R., GW. Canonica, ST. Holgate, RF. Lockey, et M. Blaiss. 2013. « The WAO White Book on Allergy (Update) », World Allergy Organization. (site consulté le 12 juillet 2018).

Pearson, C., T. Janz et J. Ali. 2013. « Troubles mentaux et troubles liés à l’utilisation d’une substance au Canada », Coup d’œil sur la santé, Septembre, produit no 82-624-X du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 12 juillet 2018).

Shields, M. 2006. « Le stress et la dépression au sein de la population occupée », Rapports sur la santé, vol. 17 no 4, produit no 82-003 du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 4 juillet 2018).

Wilkins, K. 1999. « L’hormonothérapie substitutive et l’incidence de l’arthrite », Rapports sur la santé, vol. 11 no 2, produit no 82-003 du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 4 juillet 2018).

Wilkins, K. 2004. « Trouble bipolaire I, soutien social et travail », Rapports sur la santé, vol. 15, produit no 82-003 du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 4 juillet 2018).

Wilkins, K. 2004. « Incidence de l’arthrite par rapport au surpoids », Rapports sur la santé, vol. 15 no 1, produit no 82-003 du catalogue de Statistique Canada. (site consulté le 4 juillet 2018).

Données

D’autres données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes sont disponibles dans le tableau 13-10-0096-01.

Date de modification :