Rapports sur la santé

Une revue à comité de lecture canadienne consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé

Septembre 2017

Grande utilisation des services hospitaliers de soins de courte durée à 50 ans et plus

par Michelle Rotermann

Les dépenses en matière de soins de santé ont été estimées à 218 milliards de dollars en 2016 et représentaient plus de 11 % du produit intérieur brut du Canada1. Un faible pourcentage de la population (de 1 % à 5 %) est à l'origine d'une grande part de ces coûts de soins de santé et de l'utilisation des ressources.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Grande utilisation des services hospitaliers de soins de courte durée à 50 ans et plus

Risque nutritionnel, hospitalisation et mortalité chez les Canadiens âgés de 65 ans et plus vivant dans la collectivité

par Pamela L. Ramage-Morin, Heather Gilmour et Michelle Rotermann

Le vieillissement peut poser des défis en matière d’alimentation. Les problèmes de santé chroniques et les médicaments utilisés pour les soigner peuvent interférer avec l’appétit des personnes âgées, leur goût, leur plaisir de manger et leur capacité à absorber les nutriments. La réduction de la mobilité et de la dextérité, la santé déclinante et le manque de moyen de transport peuvent constituer des obstacles à l’achat et à la préparation de nourriture. Une mauvaise hygiène buccodentaire peut aussi nuire à l’alimentation. Certaines personnes âgées vivent dans des « déserts alimentaires » où l’on ne trouve pas de supermarchés, mais des dépanneurs et des restaurants-minute offrant des choix de repas à « calories vides ». Les changements dans les modalités de vie liés au décès du conjoint ou de la conjointe peuvent influencer l’alimentation des personnes âgées qui doivent faire face à la solitude et s’organiser afin de cuisiner pour une seule personne.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Risque nutritionnel, hospitalisation et mortalité chez les Canadiens âgés de 65 ans et plus vivant dans la collectivité

Durée et qualité du sommeil chez les Canadiens âgés de 18 à 79 ans

par Jean-Philippe Chaput, Suzy L. Wong et Isabelle Michaud

Un sommeil insuffisant (de courte durée et de pauvre qualité) est associé à un éventail d’effets néfastes sur la santé, y compris l’obésité, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, les blessures, la mortalité toutes causes confondues, la dépression, l’irritabilité et une diminution du mieux-être. Étant donné le rythme de vie ininterrompu qui règne de nos jours, les cas d’insuffisance du sommeil sont fréquents. Les facteurs pouvant être associés à un sommeil insuffisant comprennent l’exposition à la lumière artificielle le soir, la consommation de caféine, les exigences au travail, les engagements sociaux et la dynamique familiale (par exemple, les mères qui travaillent et les enfants dont l’agenda est rempli). On porte relativement peu d’attention au sommeil en tant que composante d’un mode de vie sain; les professionnels des soins de santé et les décideurs n’ont pas tendance à le considérer comme une préoccupation de santé publique.

Résumé Texte intégral de l'article en HTML Version PDF Communiqué dans Le Quotidien

Autres articles

Durée et qualité du sommeil chez les Canadiens âgés de 18 à 79 ans

  • « Insomnie ». M. Tjepkema, Rapports sur la santé, 17(1), 2005, p. 9-27 (Statistique Canada, no 82-003 au catalogue).
Date de modification :