Résumé

Passer au texte

Contexte
Mots-clés
Résultats
Auteure

Début du texte

Contexte

Selon le questionnaire abrégé du Continuum de la santé mentale (Mental Health Continuum Short Form) administré dans le cadre de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Santé mentale (ESCC–SM) menée en 2012, les pourcentages de Canadiens de 15 ans et plus classés comme ayant une santé mentale florissante, modérément bonne ou languissante, sont respectivement de 76,9 %, 21,6 % et 1,5 %. Comparativement aux estimations pour d’autres pays, un pourcentage plus élevé de Canadiens ont une santé mentale florissante. Conformément au modèle de la santé mentale complète, la santé mentale est également évaluée en fonction de la présence ou de l’absence de maladie mentale (dépression, trouble bipolaire, trouble d’anxiété généralisée, abus d’alcool ou dépendance à l’alcool, abus de cannabis ou dépendance au cannabis, et abus d’autres drogues ou dépendance à d’autres drogues). D’après les estimations, environ 72,5 % des Canadiens (19,8 millions) sont classés comme ayant une santé mentale complète, c’est-à-dire qu’au cours des 12 mois ayant précédé l’ESCC–SM, ils avaient une santé mentale florissante et ne répondaient aux critères d’aucun des six troubles mentaux ou de consommation d’alcool ou de drogues visés par l’ESCC–SM. L’âge, l’état matrimonial, le statut socioéconomique, la spiritualité et la santé physique étaient associés à une santé mentale complète. Les hommes et les femmes étaient aussi susceptibles les uns que les autres d’avoir une santé mentale complète.

Mots-clés

Études transversales, enquêtes sur la santé, troubles de l’humeur, qualité de vie, bien-être subjectif, troubles de consommation d’alcool ou de drogues.

Résultats

L'Organisation mondiale de la Santé définit la santé mentale comme « un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et d'une manière productive et d'être en mesure d'apporter une contribution à la communauté ». Cette définition souligne le fait que la santé mentale va au-delà de la seule absence de maladie mentale. Les connaissances sur la prévalence et les déterminants de la santé mentale sont importantes pour éclairer les programmes en matière de promotion et d'intervention. [Texte intégral]

Auteure

Heather Gilmour (heather.gilmour@statcan.gc.ca) travaille à la Division de l’analyse de la santé de Statistique Canada, Ottawa (Ontario) K1A 0T6.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :