Enquête sur la dynamique du travail et du revenu - un aperçu de l'enquête 2010

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Objectifs de l'enquête
Quoi de neuf?
Plan de l'enquête
Liens entre les membres des ménages
L'EDTR: une enquête longitudinale
Interview téléphonique assistée par ordinateur

Objectifs de l'enquête

L'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) est une source importante de données sur le revenu des familles, des ménages et des personnes au Canada. Réalisée pour la première fois en 1993, l'EDTR fournit une dimension de plus comparativement aux enquêtes traditionnelles traitant de l'activité sur le marché du travail et du revenu : les changements touchant des personnes ou des familles à travers le temps. Au coeur des objectifs visés par l'enquête, on trouve le désir de comprendre le bien-être économique des Canadiens.

À partir de l'année de référence 1998, l'EDTR a remplacé officiellement l'Enquête sur les finances des consommateurs (EFC) en tant que principale source d'information sur le revenu des familles. Les deux enquêtes ont été produites en parallèle de 1993 à 1997 et les estimations de cette période sont produites en combinant les deux échantillons. Ensemble, ces enquêtes couvrent une période qui remonte juste qu'en 1976. En ce qui a trait au revenu, les deux enquêtes contiennent des données similaires bien que l'EDTR utilise un mode de collecte mixte combinant les données d'enquête avec celles de sources administratives. De plus, on trouve dans l'EDTR une vaste série de variables retraçant l'évolution de la situation professionnelle, du revenu et de la situation familiale des Canadiens.

L'EDTR, qui est une enquête longitudinale, interroge les mêmes personnes d'année en année, et ce, pendant six années consécutives. Son caractère longitudinal lui permet d'évaluer des faits concomitants et souvent interdépendants. Cela permet de se faire une meilleure idée de la nature et de l'étendue du faible revenu au Canada : à travers quels changements socio-économiques doivent passer les personnes et les familles? Comment ces changements varient selon leur travail rémunéré, la composition de la famille, la réception de paiements de transferts gouvernementaux, ou d'autres facteurs? Quelle proportion des ménages sont continuellement en situation de faible revenu année après année, et qu'est-ce qui permet à d'autres ménages de sortir d'une période de faible revenu?

L'EDTR fournit aussi des renseignements sur une vaste série de variables de capital humain, d'expériences de travail et de caractéristiques démographiques comme l'éducation, les liens entre les membres de la famille et la composition du ménage. Son contenu élargi, combiné à un échantillon relativement grand, en fait un ensemble de données unique et très utile.

Quoi de neuf?

Révision historique de la période de 2006 à 2009

La diffusion de 2010 est accompagnée d'une révision historique de la période de 2006 à 2009. Les poids d'échantillon et les estimations de l'EDTR pour 2006 et les années subséquentes sont maintenant produits sur la base des comptes du Recensement de la population de 2006, au lieu du Recensement de 2001. Par conséquent, toutes les estimations de la série CANSIM 202 ont été révisées pour les années de référence 2006 à 2009. Bien que les estimations aient changé dans plusieurs cas, en règle générale, les tendances sont demeurées semblables.

Le tableau suivant montre les impacts de la révision sur quelques estimations nationales clés pour les années de référence 2006 et 2009. Comme l'impact sur les estimations des années 2007 et 2008 a été similaire, ces années ont été omises du tableau. Un document de recherche fournit plus d'information à propos de l'impact de cette révision (Statistique Canada, révision historique de 2006 à 2009). Veuillez noter que les estimations d'enquête avant 2006 n'ont pas été révisées.

Comparaison des estimations de revenu avant et après révision pour 2006 et 2009, Canada
  2006 2009
avant révision après révision variation en %Note 1 avant révision après révision variation en %Note 1
Gains  
Nombre de personnes gagnant un revenu d'emploi (en milliers) 18 863 18 837 -0,1 19 477 19 451 -0,1
Nombre de travailleurs à temps plein toute l'année (en milliers) 9 072 9 041 -0,3 8 916 8 889 -0,3
Gains médians de tous les travailleurs (dollars constants de 2009) 28 200 28 200 0,1 28 700 28 700 0,1
Transferts gouvernementaux médians (dollars constants de 2009)  
Familles économiques 4 800 4 800 0,1 6 200 6 200 0,7
Personnes seules 700 700 0,0 1 700 1 600 -3,8
Impôt sur le revenu médian (dollars constants de 2009)  
Familles économiques 9 400 9 400 0,3 7 900 7 900 1,1
Personnes seules 2 200 2 200 -2,0 2 300 2 200 -1,6
Revenu après impôt médian (dollars constants de 2009)  
Familles économiques 61 100 61 200 0,1 63 800 64 200 0,6
Personnes seules 23 900 23 700 -0,7 25 500 25 400 -0,3
  avant révision après révision variation en points de pourcentage avant révision après révision variation en points de pourcentage
Pourcentage de personnes à faible revenu  
Seuil de faible revenu 10,5 10,3 -0,2 9,6 9,5 -0,1
Mesure de faible revenu 12,6 12,4 -0,2 13,3 13,1 -0,1
Mesure du panier de consommation 10,0 9,9 -0,1 10,6 10,5 -0,2
Part du revenu par quintile de revenu après impôt ajusté (%)  
Quintile inférieur 6,8 6,8 0,0 6,7 6,7 0,0
Deuxième quintile 12,4 12,4 0,0 12,3 12,4 0,1
Troisième quintile 17,3 17,3 0,0 17,4 17,5 0,1
Quatrième quintile 23,4 23,4 0,0 23,5 23,5 0,0
Quintile supérieur 40,2 40,1 -0,1 40,1 39,9 -0,2
1. Les variations en pourcentage ont été calculées à partir des nombres non arrondis.

Contrairement aux Seuils de faible revenu et à la Mesure du panier de consommation qui ne dépendent pas des échantillons de l'EDTR, les Mesures de faible revenu (MFR) ont été recalculées pour cette période. L'impact de la révision sur la MFR est décrit dans le rapport de 2010-2011 des Lignes de faible revenu.

Nouvelles approches en matière de faible revenu : changement au tableau 806

Des changements ont été apportés au Tableau 202-0806, Transitions du statut de faible revenu des personnes, selon certaines caractéristiques. Ces changements ont une incidence seulement sur les pourcentages présentés dans le tableau. Auparavant, les dénominateurs des pourcentages incluaient tous les individus.  Maintenant, les dénominateurs changent selon le concept. Les nouveaux concepts sont décrits ci-dessous.

Le taux d'immobilité représente la proportion de la population qui est restée à faible revenu les deux années relativement au nombre de personnes qui avaient un faible revenu lors de la première année.

Le taux de sortie représente la proportion de la population qui est sortie du faible revenu relativement au nombre de personnes qui avaient un faible revenu lors de l'année précédente.

Le taux d'entrée représente la proportion de la population qui est entrée dans le faible revenu relativement au nombre de personnes qui n'avaient pas un faible revenu lors de l'année précédente.

Le taux de résistance représente la proportion de la population qui est restée hors du faible revenu les deux années relativement au nombre de personnes qui n'avaient pas un faible revenu l'année précédente.

Ces quatre nouveaux concepts sont en accord avec ceux utilisés dans le rapport Le faible revenu au Canada : une perspective multi-lignes et multi-indices, qui a été publié cette année.

Introduction de nouvelles variables

Des données sur la privation matérielle en Ontario (PMO) ont été recueillies pour l'année de référence 2010. Les données sont disponibles seulement pour les ménages de l'Ontario. Trois nouvelle variables on été dérivées pour les années de référence 2009 et 2010: une variable numérique qui donne le nombre d'éléments de la PMO qui n'étaient pas abordables pour le ménage, et deux autres variables, l'une pour indiquer si un ménage ne pouvait pas se permettre deux éléments ou plus de la PMO, et l'autre pour indiquer si le ménage ne pouvait pas se permettre trois éléments ou plus de la PMO.

Modifications de variables

En plus de la révision des poids pour les années 2006 à 2009, voici les modifications apportées aux variables existantes à partir de l'année de référence 2010:

Cotisations à l'assurance-emploi (EIPR42)

Les cotisations pour le revenu d'un travail indépendant ont été ajoutées à la variable existante de cotisations à l'assurance-emploi.

Crédits d'impôt provinciaux (PVTXC42)

De nouveaux programmes ont été ajoutés à la variable existante :

  • le crédit de taxe de la Nouvelle-Écosse pour la vie abordable
  • le crédit de taxe de la Nouvelle-Écosse pour la réduction de la pauvreté
  • la Prestation ontarienne de transition au titre à la taxe de vente (pour 2010 et 2011 seulement)
  • le crédit de taxe de vente de l'Ontario
  • le crédit de la taxe de vente harmonisée de la Colombie-Britannique

Plan de l'enquête

L'EDTR est une enquête menée auprès des ménages. Elle couvre toutes les personnes au Canada, à l'exclusion des résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut, des pensionnaires d'un établissement institutionnel et des personnes vivant dans des réserves indiennes ou des casernes militaires.

L'échantillon de l'EDTR est composé de deux panels. Chacun d'eux couvre près de 17 000 ménages et près de 34 000 adultes. Les membres d'un panel sont suivis pour une période de six ans consécutifs. Un nouveau panel est introduit tous les trois ans et par conséquent, deux panels se chevauchent toujours.

Figure 1. Plan de l'enquête

Description de la figure 1

Description

Figure 1. Plan de l'enquête

La collecte des données se fait par entrevues téléphoniques de janvier à mars suivant l'année de référence. Les intervieweurs recueillent des renseignements sur les expériences des répondants sur le marché du travail, les études poursuivies et les relations familiales. Les caractéristiques démographiques des membres des familles et des ménages représentent un portrait de la population à la fin de chaque année civile. Les intervieweurs recueillent également des renseignements sur le revenu. Cependant, les répondants ont le choix entre répondre à des questions sur leur revenu ou donner à Statistique Canada la permission d'accéder à leurs dossiers de l'impôt sur le revenu. Plus de 80 % des répondants donnent la permission de consulter leurs dossiers d'impôt.

Liens entre les membres des ménages

Cette enquête pourrait en fait s'appeler l'Enquête sur la dynamique du travail, du revenu et de la famille, car elle permet d'obtenir des renseignements complets sur les structures familiales complexes et sur leurs modifications. Comment y arrive-t-elle?

Contrairement à la majorité des enquêtes-ménages qui décrivent les liens de chaque membre du ménage avec une personne de référence, l'EDTR demande clairement les liens qui unissent chacun des membres du ménage les uns aux autres. Les renseignements relatifs aux structures familiales complexes — par exemple, les familles reconstituées et les familles comptant plusieurs générations — peuvent aider à mieux comprendre la dynamique de la famille.

Toutefois, étant donné que les familles évoluent, il n'est pas possible de présenter pour une période donnée des informations s'appliquant exactement aux mêmes familles. Au lieu de cela, on procède à l'analyse des mêmes personnes à la lumière de leurs caractéristiques familiales, par exemple, le revenu de leur famille ou leur appartenance ou non à une famille reconstituée.

L'EDTR: une enquête longitudinale

Description d'une enquête longitudinale
Les répondants longitudinaux
Thèmes de recherche longitudinale

Description d'une enquête longitudinale

Il y a deux types d'enquêtes périodiques : dans la plupart d'entre elles, on interviewe de nouvelles personnes chaque fois ; ou, on interviewe les mêmes personnes au cours d'une période de temps, comme dans une enquête longitudinale.

Les enquêtes transversales ont comme avantage d'être généralement plus représentatives de la population, et elles révèlent les niveaux et les tendances du revenu ou du travail pour l'ensemble de la population ou de ses sous-groupes. Cependant, ces enquêtes ne peuvent être utilisées pour répondre à des questions sur les changements subis par les personnes ou les familles : quels changements surviennent en matière de travail, de revenu ou de caractéristiques familiales des personnes? Quels événements ont tendance à coïncider? À quelle fréquence les gens changent-ils d'emploi ou sont-ils licenciés, et quel effet ces événements exercent-ils sur le revenu familial total? Combien de familles se fractionnent ou se regroupent durant une période donnée? Quelle proportion des ménages sont « continuellement pauvres » année après année, et qu'est-ce qui permet à d'autres ménages de sortir d'une période de faible revenu? Seule une enquête longitudinale permet de répondre à ces questions et à plusieurs autres questions similaires.

Dans une enquête comme l'EDTR, l'accent est mis non pas tant sur les mesures statiques transversales que sur toute la gamme d'événements longitudinaux : des transitions, des durées et des occurrences multiples qui touchent la situation financière et l'emploi des personnes. Cela conduit à un certain nombre de thèmes de recherche longitudinale.

Paradoxalement, la richesse des données de l'EDTR rendant cette enquête si précieuse complique la tâche de Statistique Canada, qui doit en garantir la confidentialité. Afin de se conformer aux dispositions rigoureuses de la Loi sur la statistique, l'EDTR a opté pour de nouveaux modes de diffusion des données (voir Services de données).

Les répondants longitudinaux

Les répondants longitudinaux sont les personnes membres des ménages choisis lors de l'introduction d'un nouveau panel de six années. Ces répondants sont interviewés chaque année, même s'ils restent, quittent le ménage ou déménagent. Les nouveaux membres, appelés cohabitants dans l'EDTR, seront interviewés tant qu'ils habiteront avec un répondant longitudinal. Cela est attribuable au fait que la composition de la famille des répondants longitudinaux et leur situation relative au revenu est d'un grand intérêt. Les estimations transversales sont aussi améliorées par l'interview des cohabitants.

Les enfants qui faisaient partie des ménages originaux sont interviewés dès qu'ils atteignent l'âge de 16 ans. D'un autre côté, les personnes âgées de 70 ans et plus ne sont plus interviewées sur les questions relatives au travail.

Thèmes de recherche longitudinale

Les discussions que nous avons eues avec des utilisateurs et les perspectives acquises grâce aux autres enquêtes par panel dont le contenu est semblable à celui de l'EDTR ont contribué à l'élaboration de sept thèmes de recherche longitudinale. Ces derniers permettent de dégager certaines des possibilités de l'enquête. En fonction de l'angle adopté pour l'étude, il convient d'utiliser comme unité d'analyse les personnes, les emplois, les employeurs ou les périodes (de chômage par exemple). L'EDTR peut couvrir jusqu'à six emplois et six employeurs pour la même personne au cours d'une année donnée.

Dynamique de l'emploi et du chômage

En règle générale, les données de l'activité sur le marché du travail indiquent les changements totaux touchant l'emploi, le chômage et l'inactivité. Les changements dans l'emploi et le chômage survenus entre deux mois ou deux années sont calculés à l'aide de ces totaux. L'EDTR, par contre, indique également les flux de chaque type d'activité sur le marché du travail expérimentée par les individus. Il est possible d'obtenir des données sur les flux de personnes et d'emplois selon l'industrie, la profession ou les caractéristiques de l'employé. Il pourrait également être utile de connaître la durée des périodes, par exemple, dans quelle mesure les mêmes personnes connaissent-elles des périodes de chômage prolongées? Quels sont les principaux facteurs déterminants? Qu'est-ce qui fait qu'une personne quitte le marché du travail ou décide de devenir travailleur autonome?

Transitions liées au cycle de vie observées sur le marché du travail

À l'aide des données de l'EDTR, on peut étudier les transitions importantes observées sur le marché du travail et qui sont directement liées à des étapes particulières du cycle de vie, notamment la transition des études au marché du travail, la transition du marché du travail à la retraite et les interruptions de travail pour la naissance ou l'éducation d'un enfant. Quelles sont les étapes habituelles du cycle de vie que l'on trouve aujourd'hui au Canada? À quelles activités s'adonnent les décrocheurs et quels événements précèdent leur retour à l'école?

Qualité des emplois

L'EDTR favorise la recherche sur des sujets tels que les disparités salariales entre hommes et femmes, le sous-emploi, la mobilité professionnelle, l'augmentation des revenus d'emploi durant une période de plusieurs années, et la polarisation des salaires et des heures de travail au sein de la population active.

Mobilité économique de la famille

À quel point le revenu des familles est-il stable? Quelle est la proportion des familles dont le revenu s'améliore ou diminue considérablement au cours d'une période donnée? Quelles sont les causes de ces changements? Dans quelle mesure les changements dans le bien-être économique découlent-ils d'un changement dans la composition de la famille (divorce, remariage)?

Dynamique du faible revenu

Ce thème de recherche concerne la fréquence et la durée des périodes pendant lesquelles une personne ou un ménage se trouve en situation de faible revenu, ainsi que les facteurs qui expliquent les mouvements d'entrée et de sortie dans cette situation. Les chercheurs peuvent isoler et caractériser une sous-population en perpétuelle situation de faible revenu comme il est possible de le faire avec des données d'enquêtes longitudinales d'autres pays. Il peut aussi être intéressant de voir comment les prestations d'assurance-emploi et d'aide sociale, de même que les autres paiements de transferts gouvernementaux, influent sur les mouvements d'entrée et de sortie de la situation de faible revenu.

Événements de la vie et changements familiaux

Les renseignements relatifs aux liens entre les membres des familles jouent un rôle fondamental dans les possibilités offertes par l'EDTR en ce qui a trait à la démographie. C'est grâce à ces informations, par exemple, qu'on pourra déterminer avec précision les familles reconstituées et les familles comptant plusieurs générations. L'aspect longitudinal permettra d'étudier les événements de la vie et les facteurs qui les déterminent ou encore leurs conséquences. Par exemple, quelle est la situation économique d'une famille avant la rupture du mariage et quelle est la situation économique de chacun des époux et des enfants après la séparation?

Poursuite des études et combinaison travail-études

Il est possible de considérer le niveau de scolarité et l'activité scolaire dans le cadre des changements qui touchent les autres activités et la situation familiale d'une personne. Quelle est la situation familiale des jeunes qui poursuivent des études postsecondaires? Dans quelle mesure les élèves du secondaire et ceux qui poursuivent des études postsecondaires combinent-ils travail et études?

Interview téléphonique assistée par ordinateur

La collecte de données de l'EDTR se fait par interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO). Avec l'ITAO, les interviews sont faites par téléphone et les renseignements sont entrés en même temps dans l'ordinateur qui guide l'intervieweur dans le questionnaire.

Vu sa complexité en tant qu'enquête longitudinale, l'EDTR profite grandement des possibilités offertes par l'ITAO pour l'amélioration de la qualité des données. Par exemple, il faut obtenir de nombreuses dates dans l'interview sur le travail — les dates des périodes d'emploi, des périodes sans emploi, des interruptions de travail, etc. Grâce à l'ITAO, les intervieweurs peuvent rappeler aux répondants des renseignements qu'ils ont fournis lors de l'interview précédente. Ils peuvent ainsi aider les répondants à se souvenir des dates de leur entrée en fonction ou de leur cessation d'emploi, réduisant la tendance de ces derniers à associer incorrectement ces dates au début ou à la fin des années civiles.

L'interview assistée par ordinateur permet également d'assurer un suivi des membres du ménage de retour après une absence et des employeurs pour qui le répondant retourne travailler, au lieu de considérer ces personnes comme si elles étaient entièrement nouvelles.

Les réponses par personne interposée sont acceptées dans le cadre de l'EDTR. Ainsi, un membre du ménage peut répondre au nom de n'importe quel autre membre du ménage, à condition qu'il le veuille et qu'il soit bien informé.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :