Révisions aux données sur le revenu de 2006 à 2011
Conclusion

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Dans la présente note, nous décrivons les estimations de revenus révisées de l’EDTR de 2006 à 2011. Ces révisions des estimations de 2006 à 2011 permettent de comparer les résultats de l’ECR à ceux des années antérieures.

Les révisions règlent les questions de différences méthodologiques entre l’EDTR et l’ECR, et, en règle générale, produisent une version révisée à la hausse des taux de faible revenu. Les révisions à la hausse des taux de faible revenu sont plus importantes à Toronto et, parallèlement, en Ontario, et sont aussi concentrées dans d’autres grandes RMR. La plupart des autres estimations, comme les valeurs de revenu médian, n’ont pas subi de changement significatif lors de la révision.

Les estimations d’avant 2006 peuvent toujours être utilisées avec les estimations révisées pour analyser les tendances à long terme. Par ailleurs, les conclusions qui seraient tirées des séries révisées sont, dans la plupart des cas, les mêmes que celles qu’on tirerait au moyen des séries précédentes.

Lors de la mise en œuvre de la révision pour 2006-2011, les révisions des données ont été effectuées de manière à réduire au minimum les « ruptures » dans les tendances. Toutefois, des ruptures peuvent toujours se produire dans les tendances lorsqu’on adopte une nouvelle méthodologie. Dans le cadre de cette révision, les changements de méthodologie se produisent entre 2005 et 2006 lors de la mise en œuvre de la révision de l’EDTR, et entre 2011 et 2012, lorsque l’ECR remplace l’EDTR. Ce genre de rupture se manifesterait comme un mouvement évident des données à la hausse ou à la baisse au cours de ces années. Elle représenterait un changement dans les estimations, lequel serait attribuable aux différences entre les deux enquêtes et qu’il aurait été impossible de rajuster entièrement lors de la révision.

 
Date de modification :