Analyse

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diminution des exportations de produits énergétiques et de produits de l'automobile

Les exportations de produits énergétiques ont chuté de 5,1 % pour s'établir à 8,7 milliards de dollars en juin, en raison d'une baisse des volumes et des prix. Les produits dérivés du pétrole et du charbon ainsi que le pétrole brut étaient les facteurs principaux à l'origine de ce recul.

Les exportations de produits de l'automobile ont diminué de 5,3 % pour s'établir à 4,5 milliards de dollars, en raison principalement du repli de 6,8 % des exportations de voitures particulières et de châssis. Cette dernière diminution s'expliquait par un recul de 7,7 % des volumes.

Les exportations de produits de l'agriculture et de la pêche ont fléchi de 2,3 % pour se fixer à 3,2 milliards de dollars en juin. La baisse des exportations d'autres céréales non moulues, telles que le maïs vers l'Espagne et l'Égypte, et le canola vers le Japon, était principalement à l'origine de ce recul.

Les exportations de biens industriels se sont accrues de 0,9 % pour se chiffrer à 9,5 milliards de dollars en juin, en raison des hausses enregistrées par les métaux et les alliages ainsi que par les produits chimiques, les plastiques et les engrais. Ces augmentations ont été en partie contrebalancées par une diminution des exportations de minerais métalliques, principalement les minerais, concentrés et déchets de nickel.

Déclin des importations principalement dû aux produits énergétiques

Les importations de produits énergétiques ont chuté de 11,7 % pour atteindre 4,2 milliards de dollars en juin. Les volumes ont baissé de 6,1 % et les prix ont diminué de 6,0 %. Les importations de pétrole brut ont reculé de 22,1 %, en raison surtout du calendrier des livraisons et des arrêts d'usine pour entretien.

Les importations de biens industriels ont diminué de 0,5 % et ont atteint 8,2 milliards de dollars en juin. Les importations de produits chimiques et de plastiques ont reculé de 2,6 %, alors que celles d'autres biens industriels ont baissé de 1,2 %. Cette diminution a été compensée en partie par une augmentation des importations de métaux et de minerais métalliques, qui ont atteint le niveau inégalé de 3,5 milliards de dollars.

Les importations de machines et d'équipement ont augmenté pour un quatrième mois consécutif, ayant enregistré une progression de 2,5 % pour se chiffrer à 10,6 milliards de dollars en juin. Cette hausse était principalement due aux machines industrielles et agricoles, notamment les machines de forage et les machines servant à l'exploitation minière.

Les importations d'autres biens de consommation ont progressé de 2,1 % pour se fixer à 5,0 milliards de dollars. Le sous-secteur des vêtements et des chaussures était le principal facteur à l'origine de cette hausse.