Rapports économiques et sociaux
Travailleurs étrangers au Canada : titulaires de permis de travail par rapport aux enregistrements de revenu d’emploi, 2010 à 2022

Date de diffusion : le 25 octobre 2023

DOI : https://doi.org/10.25318/36280001202301000003-fra

Passer au texte

Début du texte

Résumé

Puisque les travailleurs étrangers temporaires jouent un rôle de plus en plus important sur le marché du travail du Canada, il est devenu essentiel de mesurer avec précision les statistiques qui se rapportent à eux pour éclairer les décisions stratégiques liées à l’efficacité et aux répercussions des divers programmes destinés aux travailleurs étrangers. Deux principales sources de données ont été utilisées pour déterminer le nombre de travailleurs étrangers temporaires : les données sur les titulaires de permis de travail publiées par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, et les données tirées des fichiers administratifs de données fiscales permettant de cerner les résidents temporaires qui gagnent un revenu. Le présent article a pour but d’évaluer les avantages et les limites de ces deux sources de données et de comparer les tendances liées au nombre de travailleurs étrangers temporaires découlant de ces sources.

Mots-clés : permis d’études, permis de travail, travailleurs étrangers temporaires

Auteurs

Yuqian Lu et Feng Hou travaillent à la Division de l’analyse sociale et de la modélisation, Direction des études analytiques et de la modélisation, de Statistique Canada.

Remerciements

Les auteurs tiennent à remercier Julien Bérard-Chagnon, Martin Lemire, Mélanie Meunier, René Morissette, François Nault et Li Xue pour les conseils et les commentaires qu’ils ont transmis à l’égard de la version antérieure du présent article.

Les travailleurs étrangers temporairesNote sont devenus une source de main-d’œuvre de plus en plus importante au Canada. Pour effectuer le suivi de l’incidence des travailleurs étrangers temporaires sur le marché du travail canadien et pour éclairer les décisions stratégiques sur l’efficacité et la durabilité des divers programmes concernant les travailleurs étrangers, il est essentiel de mesurer avec précision le nombre de travailleurs étrangers temporaires au Canada. Cependant, il n’est pas facile d’estimer le nombre de travailleurs étrangers temporaires en raison de la complexité de leur situation et de leur statut transitoire. Les deux sources de données les plus utilisées pour estimer le nombre de travailleurs étrangers temporaires sont les statistiques sur les titulaires de permis de travail publiées par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et les statistiques sur les résidents temporaires qui gagnent un revenu d’après les fichiers administratifs de données fiscales (p. ex. Lu, 2020). Le présent article porte sur les avantages et les limites de ces deux sources de données, et permet de comparer les tendances liées au nombre de travailleurs étrangers temporaires découlant de ces sources.

Titulaires d’un permis de travail

IRCC publie des données sur le nombre de titulaires d’un permis de travail selon l’année et le mois d’entrée en vigueur du permis et en date du 31 décembre de chaque année. Ces titulaires de permis sont classés dans l’une des deux catégories suivantes : le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) et le Programme de mobilité internationale (PMI). Le PTET permet aux employeurs canadiens ayant obtenu une étude d’impact sur le marché du travail de recruter des travailleurs étrangers en vue de pourvoir des postes temporairement vacants si aucun citoyen ou résident permanent canadien n’est disponible pour faire le travail en question. Le PMI cherche à attirer des travailleurs étrangers qui peuvent offrir d’importants avantages économiques, sociaux ou culturels au Canada, améliorer la compétitivité du pays ou lui permettre de respecter ses ententes bilatérales et multilatérales sur le commerce. Les titulaires ayant reçu un permis de travail dans le cadre du PMI peuvent être classés de façon plus précise selon leur principal objectif au Canada, notamment l’obtention d’un emploi, la réussite d’études, l’immigration pour circonstances d’ordre humanitaire ou l’obtention de la résidence permanenteNote .

Le nombre de titulaires d’un permis de travail selon l’année d’entrée en vigueur du permis indique l’arrivée de nouveaux titulaires de permis de travail au cours d’une année précise. Par contre, puisque la durée des permis de travail peut varier de quelques mois à quelques années, certains titulaires de permis peuvent quitter le Canada au cours de la même année, alors que d’autres peuvent rester au Canada pendant plusieurs années. Voilà la raison pour laquelle les statistiques des flux ne reflètent pas le nombre total de titulaires d’un permis de travail qui se trouvent au Canada au cours de l’année.

Outre la mesure des arrivées, IRCC publie aussi une mesure de l’effectif, qui est le nombre de titulaires d’un permis de travail valide en date du 31 décembre de chaque année. Cependant, le dénombrement en date du 31 décembre est habituellement inférieur au nombre de titulaires d’un permis de travail valide enregistré au cours des mois antérieurs, puisque les permis de travail sont plus susceptibles d’expirer vers la fin de l’année. Par exemple, en 2019, il y avait environ 675 000 titulaires d’un permis de travail valide (aux fins de travail seulement) le 31 janvier et 632 000 titulaires d’un tel permis de travail le 30 juin, comparativement à 512 000 le 31 décembreNote . Pour estimer le nombre total de titulaires d’un permis de travail valide au cours d’une année, le Fichier des résidents non permanents est utilisé pour obtenir une troisième mesure : le nombre de titulaires d’un permis valide à tout moment au cours d’une année civile, ce qui comprend toute personne ayant été titulaire d’un permis de travail valide à tout moment pendant une annéeNote .

Le tableau 1 présente le nombre de personnes ayant obtenu un permis de travail aux fins de travail dans le cadre du PTET et du PMI, de 2010 à 2022, selon les trois mesures décrites ci-dessus. Le nombre de titulaires d’un permis de travail valide à tout moment au cours d’une année civile était considérablement plus élevé que le nombre correspondant en date du 31 décembre, quoique l’écart entre ces deux ensembles de chiffres ait diminué avec le temps. Par exemple, en 2015, le nombre de titulaires de permis délivrés dans le cadre du PTET à tout moment pendant l’année était supérieur de 140 % au nombre enregistré le 31 décembre, mais cet écart a rétréci de façon continue pour atteindre 49 % en 2021. Au cours de cette même période, l’écart correspondant pour les personnes ayant obtenu un permis aux fins de travail dans le cadre du PMI a baissé, passant de 38 % à 20 %. Cette réduction des écarts est probablement attribuable à la prolongation de la durée moyenne des permis de travail, ce qui fait en sorte que moins de permis expirent pendant l’année au cours de laquelle ils ont été délivrés.

Outre les permis de travail délivrés aux fins de travail dans le cadre du PMI, les personnes ayant reçu un permis de travail à d’autres fins dans le cadre du PMI (p. ex. pour les études, des circonstances d’ordre humanitaire et la résidence permanente) représentent aussi une part croissante de tous les titulaires de permis de travail au Canada. En 2021, ces personnes représentaient 30 % de tous les titulaires d’un permis de travail pendant l’année, comparativement à 19 % en 2015. Plus particulièrement, en 2021, le nombre de personnes ayant reçu un permis de travail aux fins d’études (surtout pour un programme d’enseignement coopératif ou un stage) a dépassé, pour la première fois, le nombre de personnes ayant reçu un permis de travail dans le cadre du PTET (voir le graphique 1).


Tableau 1
Nombre de titulaires d’un permis de travail aux fins de travail, 2010 à 2022
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre de titulaires d’un permis de travail aux fins de travail 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021 et 2022, calculées selon nombre de titulaires unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
nombre de titulaires
Nouvelles émissionsTableau 1 Note 1
Programme des travailleurs étrangers temporaires Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise 72 965 78 450 78 470 84 000 98 030 84 105 103 340 136 350
Programme de mobilité internationale aux fins de travail Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise Note ..: indisponible pour une période de référence précise 176 280 207 565 222 720 253 365 303 545 240 515 310 660 472 070
Titulaires d’un permis de travail valide le 31 décembreTableau 1 Note 1
Programme des travailleurs étrangers temporaires 92 090 81 530 86 510 103 910 93 750 60 000 51 070 46 055 56 030 73 360 76 405 81 495 119 825
Programme de mobilité internationale aux fins de travail 158 855 187 175 208 655 235 860 257 545 251 015 288 220 321 065 369 825 439 095 452 625 438 315 677 400
Titulaires d’un permis de travail valide à tout moment au cours d’une année civileTableau 1 Note 2
Programme des travailleurs étrangers temporaires 174 900 160 100 164 800 176 000 169 600 143 700 117 900 108 200 114 400 133 600 136 300 145 800 Note ..: indisponible pour une période de référence précise
Programme de mobilité internationale aux fins de travail 225 700 257 600 292 300 325 400 342 600 347 400 379 100 422 600 481 700 563 900 580 400 526 300 Note ..: indisponible pour une période de référence précise

Graphique 1 Nombre de titulaires d’un permis de travail au cours d’une année civile, 2010 à 2021

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021, calculées selon nombre de personnes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021
nombre de personnes
Programme des travailleurs étrangers temporaires 174 900 160 100 164 800 176 000 169 600 143 700 117 900 108 200 114 400 133 600 136 300 145 800
Programme de mobilité internationale aux fins de travail 225 700 257 600 292 300 325 400 342 600 347 400 379 100 422 600 481 700 563 900 580 400 526 300
Programme de mobilité internationale aux fins d’études 44 000 55 000 64 900 76 200 68 400 56 500 57 700 77 500 103 500 133 100 132 700 169 100
Programme de mobilité internationale aux fins de circonstances d’ordre humanitaire 75 800 71 900 65 200 57 400 49 500 33 500 27 700 47 500 75 000 107 800 113 200 100 600
Programme de mobilité internationale aux fins de résidence permanente 11 400 15 800 15 700 14 700 14 600 21 900 30 900 30 000 23 900 23 500 29 000 21 600

Les données sur les permis de travail permettent de fournir des mises à jour mensuelles sur les titulaires de permis de travail, ce qui est un grand avantage. Toutefois, le nombre de titulaires d’un permis de travail ne précise pas la proportion de ces titulaires qui étaient actifs sur le marché du travail. Certains titulaires peuvent ne pas avoir travaillé au CanadaNote , alors que certains résidents temporaires ayant un autre statutNote peuvent avoir été actifs sur le marché du travail après avoir reçu l’autorisation adéquate.

Enregistrements de revenu d’emploi

Pour déterminer le nombre de résidents temporaires actifs sur le marché du travail, les données du Fichier des résidents non permanents peuvent être couplées avec les fichiers administratifs de données fiscales. Les résidents temporairesNote ayant un revenu annuel d’après le feuillet T4 ou un revenu provenant d’un travail autonome sont désignés comme étant des travailleurs étrangers temporaires qui étaient en emploi à un moment donné au cours de l’annéeNote . Les résultats sont présentés au tableau 2.


Tableau 2
Nombre de résidents temporaires ayant un revenu d’emploi positif au Canada, 2010 à 2020
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Nombre de résidents temporaires ayant un revenu d’emploi positif au Canada 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020, calculées selon nombre de résidents unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
nombre de résidents
Ayant un revenu T4 ou un revenu provenant d’un travail autonome 357 000 375 600 411 600 446 100 476 000 491 300 525 300 608 600 733 200 877 500 890 200
Titulaires d’un permis de travail 318 100 334 900 369 800 404 000 411 800 389 800 404 200 453 600 539 800 657 300 703 800
Programme des travailleurs étrangers temporaires 133 200 124 500 133 000 144 100 139 900 116 800 98 600 94 600 100 000 115 500 117 000
Programme de mobilité internationale aux fins de travail 113 400 132 800 157 000 182 700 200 400 210 000 237 500 270 300 315 700 379 200 407 700
Programme de permis de travail postdiplôme 23 300 30 800 40 000 51 800 63 400 70 800 93 000 105 300 129 700 168 500 226 000
Programme de mobilité internationale aux fins d’études 23 400 28 700 33 500 37 700 37 800 31 900 32 800 46 200 65 100 81 800 82 400
Programme de mobilité internationale aux fins de circonstances d’ordre humanitaire 40 200 37 300 35 500 30 000 24 700 18 000 15 800 24 300 44 900 66 400 77 400
Programme de mobilité internationale aux fins de résidence permanente 7 900 11 600 10 800 9 600 9 000 13 100 19 500 18 300 14 100 14 300 19 300
Titulaires d’un permis d’études 18 100 18 300 18 900 19 700 40 500 74 500 95 500 129 500 164 900 188 000 153 000
Autres résidents temporaires 20 700 22 400 22 900 22 400 23 700 26 900 25 600 25 600 28 500 32 100 33 400
Ayant un revenu T4 347 300 365 100 401 100 435 300 464 800 479 600 512 900 594 100 715 500 851 700 860 900
Titulaires d’un permis de travail 311 100 327 100 362 000 395 700 403 400 381 700 395 600 443 500 527 400 639 500 682 500
Programme des travailleurs étrangers temporaires 132 000 123 400 132 000 143 000 138 900 116 000 98 100 94 200 99 700 115 200 116 600
Programme de mobilité internationale aux fins de travail 111 200 130 000 153 900 179 100 196 500 206 000 233 000 265 000 309 800 371 600 399 000
Programme de permis de travail postdiplôme 22 900 30 200 39 400 51 200 62 500 69 800 91 800 103 800 128 200 166 200 222 800
Programme de mobilité internationale aux fins d’études 23 300 28 400 33 100 37 300 37 400 31 600 32 500 45 700 64 200 80 300 80 400
Programme de mobilité internationale aux fins de circonstances d’ordre humanitaire 37 400 34 400 32 900 27 500 22 300 16 200 14 100 21 800 40 600 59 400 68 800
Programme de mobilité internationale aux fins de résidence permanente 7 300 10 800 10 000 8 800 8 200 11 900 18 000 16 800 13 000 12 900 17 600
Titulaires d’un permis d’études 18 000 18 200 18 700 19 600 40 100 73 700 94 200 127 600 162 500 183 500 148 400
Autres résidents temporaires 18 200 19 700 20 400 20 000 21 300 24 300 23 100 23 000 25 700 28 700 30 000
Sans revenu T4, mais ayant un revenu provenant d’un travail autonome 9 700 10 500 10 500 10 800 11 200 11 600 12 400 14 600 17 600 25 800 29 300
Titulaires d’un permis de travail 7 000 7 800 7 900 8 400 8 400 8 100 8 600 10 200 12 400 17 800 21 400
Programme des travailleurs étrangers temporaires 1 200 1 100 1 100 1 100 1 000 800 500 400 300 300 400
Programme de mobilité internationale aux fins de travail 2 100 2 700 3 000 3 500 3 800 4 000 4 500 5 300 5 800 7 600 8 800
Programme de permis de travail postdiplôme 400 500 600 700 800 1 000 1 300 1 500 1 600 2 300 3 200
Programme de mobilité internationale aux fins d’études 200 300 300 400 400 300 400 500 800 1 500 2 000
Programme de mobilité internationale aux fins de circonstances d’ordre humanitaire 2 800 2 900 2 600 2 500 2 300 1 800 1 700 2 500 4 300 7 000 8 600
Programme de mobilité internationale aux fins de résidence permanente 700 800 800 800 800 1 200 1 500 1 400 1 100 1 400 1 600
Titulaires d’un permis d’études 100 100 100 100 500 900 1 300 1 800 2 400 4 600 4 600
Autres résidents temporaires 2 500 2 600 2 500 2 300 2 400 2 600 2 500 2 600 2 800 3 400 3 400

La comparaison du nombre de titulaires d’un permis de travail valide au cours d’une année (partie inférieure du tableau 1) et du nombre de titulaires d’un permis de travail ayant reçu un revenu d’emploi (partie supérieure du tableau 2) révèle une hausse de la proportion des personnes en emploi ayant reçu un permis de travail dans le cadre du PTET, passant de 76 % en 2010 à 86 % en 2020. Parmi les personnes ayant obtenu leur permis de travail aux fins de travail dans le cadre du PMI, la proportion des personnes en emploi a augmenté, passant de 50 % en 2010 à 70 % en 2020.

Le tableau 2 montre aussi une hausse importante du nombre de personnes en emploi qui possédaient un permis autre qu’un permis de travail au cours de la période de 2010 à 2020. Plus précisément, le nombre de titulaires d’un permis d’études qui occupaient un emploiNote (à l’exclusion des personnes qui possédaient aussi un permis de travail pour cette même année) a augmenté, passant de 18 100 en 2010 à 188 000 en 2019, avant de chuter à 153 000 en 2020 en raison des répercussions de la pandémie de COVID-19 sur l’arrivée des étudiants étrangers au Canada. De plus, la proportion de titulaires d’un permis d’études en emploi parmi les travailleurs étrangers temporaires a fait un grand bond, passant de 5 % en 2010 à 21 % en 2019.

Le nombre de résidents temporaires en emploi a augmenté de 149 % en 2020, comparativement à 2010. La majorité (74 %) de cette croissance était attribuable aux anciens étudiants étrangers et aux étudiants étrangers actuels, y compris les titulaires de permis de travail postdiplôme, les titulaires de permis de travail aux fins d’études et les titulaires de permis d’étudesNote . À titre comparatif, pour cette même période, le nombre de titulaires de permis de travail valide aux fins de travail avait augmenté de 108 % en date du 31 décembre, et le nombre de titulaires de permis de travail valide aux fins de travail en tout temps pendant l’année avait augmenté de 78 % (selon les statistiques figurant au tableau 1). Par conséquent, le nombre de résidents temporaires en emploi a grimpé plus rapidement que le nombre de titulaires de permis de travail aux fins de travail.

En 2020, le nombre total de résidents temporaires en emploi représentait 4,2 % de toutes les personnes ayant déclaré un revenu d’emploi annuel (y compris le revenu d’un travail indépendant) au Canada, comparativement à 1.9 % en 2010.

Le tableau 2 montre aussi que seulement une petite proportion (3 % en 2020) de résidents temporaires en emploi effectuaient uniquement un travail autonome, bien que ce nombre ait triplé de 2010 à 2020. Des études antérieures sur les résidents temporaires en emploi prenaient seulement en considération les employés rémunérés (c.-à-d. ayant un revenu d’après le feuillet T4) [p. ex. Lu, 2020; Lu et Hou, 2019]. Les statistiques qui figurent dans le présent article laissent supposer que le travail autonome est un phénomène émergent chez les résidents temporaires et qu’il devrait être compris dans le dénombrement des résidents temporaires ayant un revenu d’emploi.

Enfin, les statistiques de 2019 sont utilisées comme exemple pour illustrer l’intersectionnalité entre le nombre de titulaires de permis de travail et le nombre de résidents temporaires ayant un revenu (un revenu d’emploi et un revenu provenant d’un travail autonome) [figure 1]. Dans l’ensemble, il y avait 697 500 titulaires de permis de travail aux fins de travail en 2019 (soit la somme des titulaires d’un permis délivré dans le cadre du PTET et des titulaires d’un permis aux fins de travail délivré dans le cadre du PMI; tableau 1), dont 494 700 (ou 71 %) titulaires qui touchaient un revenu d’emploi au Canada. Il y avait 264 400 titulaires de permis de travail à d’autres fins (p. ex. pour les études et des circonstances d’ordre humanitaire), dont 162 500 (ou 61 %) titulaires qui recevaient un revenu d’emploi. Au cours de la même année, environ 877 500 résidents temporaires recevaient un revenu d’emploi au Canada, y compris 494 700 titulaires de permis de travail aux fins de travail (56 %), 162 500 titulaires de permis de travail à d’autres fins (19 %) et 220 100 résidents temporaires ayant un autre statut de résidence (25 %).

Figure 1 Intersectinnalité des titulaires d'un permis de travail et des résidents temporaires ayant des revenus, 2019

Description pour la Figure 1

La figure 1 illustre l’intersectionnalité entre le nombre de titulaires d’un permis de travail et le nombre de résidents temporaires ayant un revenu. Il y avait 697 500 titulaires d’un permis de travail aux fins de travail en 2019, et 494 700 (ou 71 %) d’entre eux recevaient un revenu d’emploi au Canada. Il y avait 264 400 titulaires d’un permis de travail à d’autres fins, et 162 500 (ou 61 %) d’entre eux recevaient un revenu d’emploi. Au cours de la même année, environ 877 500 résidents temporaires recevaient un revenu d’emploi au Canada, y compris 494 700 titulaires d’un permis de travail aux fins de travail (56 %), 162 500 titulaires d’un permis de travail à d’autres fins (19 %) et 220 100 résidents temporaires ayant un autre statut de résidence (25 %).

En résumé, les statistiques d’IRCC sur les titulaires de permis de travail fournissent des renseignements à jour sur l’arrivée des travailleurs étrangers et le nombre de travailleurs étrangers qui viennent au Canada principalement à des fins de travail. Cependant, puisqu’il est possible que certains titulaires de permis de travail n’aient pas travaillé au Canada au cours d’une année quelconque et que de nombreux autres résidents temporaires admissibles n’aient pas à avoir un permis de travail pour être actifs sur le marché du travail, le nombre de résidents temporaires en emploi tiré des dossiers fiscaux fournit une autre mesure importante du rôle que jouent les travailleurs étrangers temporaires sur le marché du travail national. Une des principales limites des statistiques sur les résidents temporaires en emploi est que ces données ont habituellement deux ans de retard. En l’absence d’une meilleure source de données, les taux d’activité des titulaires d’un permis de travail et des titulaires d’un permis autre qu’un permis de travail, selon les enregistrements de revenu d’emploi, peuvent être appliqués aux données sur les résidents temporaires enregistrées chaque mois et chaque année par l’IRCC pour produire des estimations plus à jour sur les travailleurs étrangers temporaires en emploi.

Données et définitions

Le portail Gouvernement ouvert du gouvernement du Canada fournit des données sur le nombre de titulaires de permis selon l’année d’entrée en vigueur et en date du 31 décembre de chaque annéeNote . Le nombre de titulaires de permis de travail à tout moment au cours d’une année a été tiré du Fichier des résidents non permanents, qui contient des renseignements sur tous les résidents temporaires qui ont reçu un permis temporaire (à l’exclusion des permis de visiteur) pour entrer au Canada depuis 1980. Le nombre de résidents temporaires en emploi figurant dans le tableau 2 a été obtenu à partir du couplage des données du Fichier des résidents non permanents avec les données du Fichier de données longitudinales sur la main-d’œuvre, qui contient des données individuelles tirées des fichiers de données fiscales T1 et T4 et a été mis à jour jusqu’à 2020.

Le présent article fait le dénombrement de chaque résident étranger temporaire seulement une fois par année civile. Pour déterminer le type de permis annuel des titulaires de plusieurs types de permis pendant une année, la présente analyse accorde la priorité aux permis obtenus dans le cadre du PTET, suivis des permis aux fins de travail obtenus dans le cadre du PMI, puis des permis aux fins d’études obtenus dans le cadre du PMI, des permis aux fins de circonstances d’ordre humanitaire obtenus dans le cadre du PMI, des permis aux fins de résidence permanente obtenus dans le cadre du PMI, des permis d’études et des permis à d’autres fins.

Bibliographie

Crossman, C., Y. Choi et F. Hou. 2021. « Les étudiants étrangers comme source de main-d’œuvre : la participation au marché du travail pendant les études », Rapports économiques et sociaux, vol. 1, no 11, p. 1 à 12.

Gouvernement du Canada. s.d. Renseignements généraux : travailler sans permis – Programme de mobilité internationale, Canada.ca (site consulté le 28 mars 2023).

Kachulis, E., et M. Perez-Leclerc. 2020. Les travailleurs étrangers temporaires au Canada, Bibliothèque du Parlement, publication no 2019-36-F, (site consulté le 18 mars 2023).

Lu, Y. 2020. « Répartition des travailleurs étrangers temporaires dans les industries au Canada ».

Lu, Y., et F. Hou. 2019. « Travailleurs étrangers temporaires au sein de la population active du Canada : permis de travail ouverts et permis liés à un employeur donné », Aperçus économiques, no 102, Statistique Canada.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :