Rapports économiques et sociaux
Une comparaison entre cohortes des répercussions économiques du divorce et du veuvage sur les personnes âgées

Date de diffusion : le 8 mai 2023

DOI: https://doi.org/10.25318/36280001202300400003-fra

Passer au texte

Début du texte

La sécurité financière des personnes âgées préoccupe depuis longtemps les décideurs, en particulier en ce qui concerne les personnes âgées qui doivent composer avec les conséquences financières d’un divorce ou d’une séparation (ci-après « divorce ») ou du décès de leur conjoint plus tard dans la vie. Sans ressources économiques suffisantes pour compenser la perte de revenu du conjoint, le divorce ou le veuvage peuvent avoir des effets dévastateurs, particulièrement s’ils se produisent à un âge avancé, lorsque les personnes sont susceptibles d’être à la retraite et de se fier dans une plus large mesure aux prestations de retraite et aux transferts gouvernementaux.

Des études antérieures ont démontré que le niveau de vie se détériore après un divorce et que les pertes de revenus que cela entraîne ont tendance à toucher de manière disproportionnée les femmes (LaRochelle-Coté, Myles et Picot, 2012; Leopold, 2018; Lin et Brown, 2021). Cependant, l’accès accru des femmes aux régimes de retraite offerts par les employeurs (Morissette, 2020) et la croissance de leurs salaires et de leur taux d’activité au cours des dernières décennies (Statistique Canada, 2022) indiquent que l’effet financier du veuvage et du divorce pourrait être plus faible pour les cohortes récentes de femmes retraitées qu’il ne l’était pour les cohortes précédentes.

L’étude de LaRochelle-Coté, Myles et Picot (2012) a suivi le revenu familial permanent après impôt, rajusté en fonction de la taille de la famille (ci-après le « revenu familial »), des personnes âgées de 54 à 56 ans jusqu’à ce qu’elles aient de 68 à 70 ans dans deux cohortes (1983 et 1993) et n’a relevé aucun écart significatif de résultats entre les cohortes de femmes ayant vécu un veuvage ou un divorce avant l’âge de 68 ansNote . Cependant, cette constatation en soi n’empêche pas les futures cohortes de femmes d’obtenir de meilleurs résultats. Cette étude contribue de deux manières importantes à la littérature. Premièrement, elle élargit l’analyse des répercussions du divorce et du veuvage sur le niveau de vie des personnes âgées à un ensemble plus large de cohortes : 1984, 1987, 1990, 1993 et 1996 (la cohorte de 1996 n’avait pas été analysée précédemment)Note . Cela permet une évaluation plus à jour des répercussions de la dissolution d’un mariage sur le niveau de vie des aînés. Deuxièmement, en prenant pour base la méthode de Mehdi (2023), la présente étude résout les problèmes de mesure en calculant le revenu familial reçu sur une période de 10 ans entre 70 et 80 ans. Ce calcul fournit une mesure plus exhaustive du niveau de vie après le divorce ou le décès du conjoint que la période relativement courte (c’est-à-dire, de 68 à 70 ans) utilisée dans des études canadiennes précédentesNote . Ainsi, cette approche fournit donc une évaluation plus exacte des effets à long terme de la dissolution d’un mariage sur le niveau de vie des aînés.

Dans l’ensemble, les cohortes récentes de femmes veuves et divorcées avaient un revenu familial supérieur à celui des cohortes précédentes plus tard dans la vie

Dans toutes les cohortes, les femmes veuves et divorcées avaient, dans l’ensemble, une moins bonne situation financière plus tard dans la vie par rapport aux femmes qui sont restées mariées de 54 à 80 ans. Cependant, les cohortes récentes de femmes veuves et divorcées s’en sont un peu mieux tirées que leurs homologues des cohortes précédentes. Par exemple, les revenus familiaux médians (en dollars de 2020) des femmes veuves, répartis en moyenne de 70 à 80 ans, sont passés de 30 900 $ pour la cohorte de 1984 à 33 600 $ pour la cohorte de 1996. Les revenus familiaux médians des femmes divorcées, répartis en moyenne de 70 à 80 ans, sont passés de 26 300 $ pour la cohorte de 1984 à 27 800 $ pour la cohorte de 1996 (tableau 1).

Les trajectoires du revenu variaient selon la répartition des revenus

Les trajectoires du revenu différaient selon les quintiles de revenu. Dans le quintile supérieur – les personnes qui se situaient dans la tranche supérieure de 20 % de la répartition du revenu familial à l’âge de 54 à 56 ans – la cohorte de 1996 de femmes veuves âgées de 70 à 80 ans avait des revenus familiaux médians supérieurs de 7 500 $ à ceux de leurs homologues de 1984. Cela était en partie en raison de l’augmentation du revenu provenant de régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et de régimes de pension agréés (RPA) et des gains nets en capital. À l’opposé, le revenu familial médian des femmes divorcées de la cohorte de 1996 a diminué de 5 400 $ par rapport à celui de leurs homologues de la cohorte de 1984, notamment en raison d’une réduction des revenus de placements.

Au quintile médian, les femmes veuves (+3 300 $) et divorcées (+2 500 $) de la cohorte de 1996 ont vu leur revenu familial médian à l’âge de 70 à 80 ans augmenter par rapport à celui de leurs homologues de 1984. Cette hausse était attribuable à l’augmentation des revenus provenant des REER et des RPA.

Dans le quintile inférieur, les revenus familiaux médians sont demeurés stables d’une cohorte à l’autre, les variations au fil du temps s’élevant généralement à environ 1 000 $. Les revenus familiaux médians des veuves âgées de 70 à 80 ans de la cohorte de 1996 ont augmenté de 600 $ par rapport à ceux de leurs homologues de la cohorte de 1984, tandis que les revenus familiaux médians des femmes divorcées âgées de 70 à 80 ans ont diminué de 500 $. La Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti représentaient les principales sources de revenu de retraite des personnes appartenant au quintile inférieur.

Peu importe le quintile de revenu, les gains (ou les pertes) de revenu entre les cohortes des femmes divorcées âgées de 54 à 56 ans étaient inférieurs (ou supérieurs) à ceux des femmes célibataires, mariées et veuves.

Le divorce a également eu des répercussions financières négatives sur les hommes, mais à l’âge de 70 à 80 ans, ceux-ci étaient plus susceptibles, en moyenne, d’avoir un revenu familial plus élevé que les femmes.


Tableau 1
Revenus familiaux permanents médians après impôt (en dollars de 2020), selon le quintile du revenu
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenus familiaux permanents médians après impôt (en dollars de 2020) Célibataires à l’âge de 54 à 80 ans, Mariés avant l’âge de 54 à 56 ans, Mariés jusqu’à l’âge de 80 ans, Veufs avant l’âge de 68 ans et Divorcés ou séparés avant l’âge de 65 ans, calculées selon dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Célibataires à l’âge de 54 à 80 ans Mariés avant l’âge de 54 à 56 ans
Mariés jusqu’à l’âge de 80 ans Veufs avant l’âge de 68 ans Divorcés ou séparés avant l’âge de 65 ans
dollars
Femmes âgées de 54 à 56 ans
Ensemble
Année de la cohorte
1984 37 300 48 400 42 200 40 200
1987 36 500 49 300 42 400 39 900
1990 35 700 51 100 43 100 43 300
1993 34 000 49 300 41 500 41 200
1996 33 900 51 300 43 000 43 600
Quintile supérieur
Année de la cohorte
1984 79 300 81 600 78 700 81 600
1987 81 800 84 900 81 600 87 300
1990 85 600 87 900 84 500 87 400
1993 83 300 88 400 86 200 86 400
1996 83 900 91 300 88 000 93 200
Quintile intermédiaire
Année de la cohorte
1984 43 600 44 200 44 000 44 300
1987 44 400 44 700 44 500 44 800
1990 45 200 45 900 45 300 45 700
1993 43 700 44 100 44 000 44 000
1996 44 800 45 300 44 900 45 600
Quintile inférieur
Année de la cohorte
1984 21 400 23 200 22 900 21 300
1987 20 900 22 800 22 300 21 400
1990 20 700 23 600 23 100 22 100
1993 18 600 22 200 22 000 20 900
1996 18 100 21 700 21 400 21 300
Hommes âgés de 54 à 56 ans
Ensemble
Année de la cohorte
1984 39 500 47 000 44 500 39 100
1987 40 200 48 100 45 200 39 200
1990 38 300 50 300 45 800 38 300
1993 34 600 49 000 44 200 39 200
1996 35 300 50 400 44 100 40 900
Quintile supérieur
Année de la cohorte
1984 83 200 80 900 78 400 80 500
1987 86 400 85 400 83 400 83 100
1990 88 900 90 000 87 800 86 100
1993 89 500 90 600 88 700 88 800
1996 91 800 94 100 89 200 90 000
Quintile intermédiaire
Année de la cohorte
1984 45 600 45 800 45 000 45 400
1987 46 700 47 000 46 600 45 900
1990 48 500 48 300 48 400 48 400
1993 46 400 47 000 46 500 46 200
1996 47 300 48 100 47 500 47 100
Quintile inférieur
Année de la cohorte
1984 21 300 23 800 22 400 23 000
1987 21 500 24 500 24 300 23 500
1990 20 700 25 100 24 900 24 200
1993 18 500 23 400 23 900 22 000
1996 17 700 22 800 22 900 22 300
Femmes âgées de 70 à 80 ans
Ensemble
Année de la cohorte
1984 30 100 40 300 30 900 26 300
1987 30 000 40 900 31 600 27 000
1990 29 300 41 900 32 400 26 600
1993 29 100 43 000 32 800 27 700
1996 30 100 44 500 33 600 27 800
Quintile supérieur
Année de la cohorte
1984 55 600 62 800 52 500 47 400
1987 55 500 63 700 54 100 46 500
1990 58 000 64 900 55 300 44 600
1993 59 900 66 100 56 300 45 600
1996 61 900 68 200 60 000 42 000
Quintile intermédiaire
Année de la cohorte
1984 34 100 36 400 30 600 26 200
1987 34 000 36 900 32 000 27 000
1990 34 900 37 400 32 700 26 200
1993 35 500 38 200 33 400 28 000
1996 37 400 39 400 33 900 28 700
Quintile inférieur
Année de la cohorte
1984 22 400 26 300 22 900 22 200
1987 22 600 26 300 23 400 22 500
1990 22 000 26 200 23 200 21 500
1993 21 900 26 700 23 400 20 700
1996 22 100 26 900 23 500 21 700
Hommes âgés de 70 à 80 ans
Ensemble
Année de la cohorte
1984 32 300 39 800 38 000 32 200
1987 33 300 40 600 36 600 31 400
1990 31 400 42 000 38 500 28 300
1993 31 900 43 600 38 800 28 600
1996 33 000 44 800 38 600 30 500
Quintile supérieur
Année de la cohorte
1984 60 100 62 200 55 400 53 900
1987 61 500 63 700 59 800 56 100
1990 61 300 65 600 59 900 53 200
1993 60 500 68 000 63 000 48 500
1996 61 800 70 800 67 300 51 900
Quintile intermédiaire
Année de la cohorte
1984 33 700 37 200 36 200 35 300
1987 34 900 38 200 35 800 37 200
1990 34 800 39 000 38 400 32 900
1993 36 400 40 100 39 600 32 900
1996 38 100 41 300 40 600 33 200
Quintile inférieur
Année de la cohorte
1984 22 700 26 800 25 600 23 400
1987 23 000 27 000 24 700 23 300
1990 22 700 27 100 24 800 22 200
1993 22 500 27 600 25 000 22 100
1996 22 600 28 200 25 400 22 900

En moyenne, les cohortes récentes de veufs et de veuves ont connu des baisses moins marquées de leur revenu familial plus tard dans la vie comparativement aux cohortes précédentes

En moyenne, les veuves de la cohorte de 1984 ont reçu, entre 70 et 80 ans, 77 % du revenu qu’elles recevaient entre 54 et 56 ans (tableau 2). À 83 %, le taux de remplacement du revenu de la cohorte de 1996 était supérieur de six points de pourcentage, ce qui indique une diminution plus faible du revenu familial plus tard dans la vie pour cette cohorte. Les taux de remplacement du revenu ont également augmenté d’une cohorte à l’autre pour les veufs.

En revanche, le taux de remplacement du revenu des femmes divorcées de la cohorte de 1996 (70 %) est légèrement inférieur à celui de la cohorte de 1984 (73 %). Cette baisse du taux de remplacement du revenu est survenue parce que les gains, d’une cohorte à l’autre, du revenu familial des femmes divorcées âgées de 70 à 80 ans n’étaient pas suffisants pour faire contrepoids aux gains réalisés à l’âge de 54 à 56 ans lorsqu’elles étaient encore mariées (tableau 1).

Dans le quintile supérieur, les taux de remplacement du revenu des femmes veuves s’élevaient à environ 64 % pour les cohortes de 1984 et de 1996. Mais les taux de remplacement pour les femmes divorcées sont passés de 56 % (pour la cohorte de 1984) à 45 % (pour la cohorte de 1996). Cette réduction survient alors que les femmes divorcées du quintile supérieur ont vu leur revenu diminuer à l’âge de 70 à 80 ans dans l’ensemble des cohortes, tandis que leur revenu a augmenté à l’âge de 54 à 56 ans dans l’ensemble des cohortes.

Dans le quintile intermédiaire, les taux de remplacement du revenu ont augmenté pour passer de 70 % (pour la cohorte de 1984) à 76 % (pour la cohorte de 1996) pour les femmes veuves et de 61 % à 63 % pour les femmes divorcées.

Dans le quintile inférieur, les taux de remplacement du revenu des femmes veuves et divorcées de la cohorte de 1996 étaient un peu plus élevés que ceux de leurs homologues de la cohorte de 1984. Pour l’ensemble des cohortes, les taux de remplacement du revenu dépassaient 100 %, le revenu à l’âge de 70 à 80 ans dépassant celui à l’âge de 54 à 56 ans (tableau 1).

Enfin, dans les quintiles médian et supérieur, les taux de remplacement du revenu ont diminué avec le temps pour les hommes divorcés, mais ont augmenté pour les hommes veufs.

Conclusion

Au moyen d’une mesure plus complète du revenu et de données longitudinales qui suivent plusieurs cohortes d’individus âgés de 54 à 56 ans et plus, la présente étude montre qu’en général, le niveau de vie des femmes veuves et divorcées s’est légèrement amélioré au fil du temps plus tard dans la vie. Cependant, l’ampleur des améliorations varie selon les quintiles de revenu. L’étude montre également que comparativement au décès du conjoint, le divorce réduit davantage le niveau de vie à la retraite. Dans l’ensemble des cohortes étudiées, les femmes avaient des revenus familiaux moins élevés que les hommes plus tard dans la vie, sans égard à l’état matrimonial. Il reste à voir si les trajectoires actuelles des revenus de retraite des veufs et des divorcés se maintiendront à l’avenir.


Tableau 2
Moyenne des taux de remplacement des revenus familiaux permanents médians après impôt à l’âge de 70 à 80 ans, selon le quintile du revenu familial
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Moyenne des taux de remplacement des revenus familiaux permanents médians après impôt à l’âge de 70 à 80 ans Célibataires à l’âge de 54 à 80 ans, Mariés avant l’âge de 54 à 56 ans, Mariés jusqu’à l’âge de 80 ans, Veufs avant l’âge de 68 ans et Divorcés ou séparés avant l’âge de 65 ans, calculées selon Pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Célibataires à l’âge de 54 à 80 ans Mariés avant l’âge de 54 à 56 ans
Mariés jusqu’à l’âge de 80 ans Veufs avant l’âge de 68 ans Divorcés ou séparés avant l’âge de 65 ans
pourcentage
Femmes
Ensemble
Année de la cohorte
1984 85,5 84,3 77,4 73,4
1987 86,9 83,2 78,8 75,4
1990 86,2 81,8 78,4 67,8
1993 91,1 86,2 82,1 72,0
1996 94,1 87,0 83,0 70,4
Quintile supérieur
Année de la cohorte
1984 68,8 74,1 63,5 56,1
1987 66,3 72,1 63,8 50,9
1990 64,5 70,4 60,8 45,3
1993 69,1 71,7 62,9 50,6
1996 70,7 72,5 64,0 45,3
Quintile intermédiaire
Année de la cohorte
1984 77,4 82,3 69,9 61,1
1987 76,8 82,4 72,2 61,0
1990 76,4 81,5 72,3 57,5
1993 80,8 86,4 75,8 64,4
1996 82,8 87,3 75,5 63,3
Quintile inférieur
Année de la cohorte
1984 110,1 120,8 108,7 108,4
1987 114,0 121,0 112,3 109,0
1990 111,5 118,3 107,6 104,3
1993 121,0 128,9 112,1 105,4
1996 127,5 132,6 116,0 111,4
Hommes
Ensemble
Année de la cohorte
1984 83,4 85,4 83,1 82,5
1987 82,5 84,6 82,9 80,5
1990 82,3 82,7 81,9 78,1
1993 88,9 87,5 87,8 79,5
1996 90,0 88,1 89,1 81,1
Quintile supérieur
Année de la cohorte
1984 69,9 74,2 69,6 63,0
1987 67,0 72,1 73,2 62,7
1990 65,9 70,2 65,2 56,2
1993 66,2 72,2 69,0 53,3
1996 65,4 72,5 73,7 56,8
Quintile intermédiaire
Année de la cohorte
1984 72,9 81,6 79,2 75,7
1987 74,9 81,5 75,9 80,0
1990 71,7 80,6 78,1 69,7
1993 78,2 85,4 83,6 70,9
1996 79,4 85,9 86,0 67,8
Quintile inférieur
Année de la cohorte
1984 112,3 119,9 119,2 110,2
1987 113,6 117,4 111,0 111,2
1990 112,8 115,7 112,4 99,1
1993 125,2 127,7 118,6 103,5
1996 132,2 132,0 118,9 114,1

Auteur

Tahsin Mehdi travaille à la Division de l’analyse sociale et de la modélisation, Direction des études analytiques et de la modélisation, de Statistique Canada.

Bibliographie

LaRochelle-Coté, S., J. Myles et G. Picot. 2012. « Income Replacement Rates Among Canadian Seniors: The Effect of Widowhood and Divorce ». Canadian Public Policy, vol. 38, no 4 : p. 471 à 495.

Leopold, T. 2018. « Gender Differences in the Consequences of Divorce: A Study of Multiple Outcomes  ». Demography, vol. 55, no 3 : p. 769 à 797.

Lin, I-F. et S.L. Brown. 2021. « The Economic Consequences of Gray Divorce for Women and Men ». The Journals of Gerontology: Series B, vol. 76, no 10 : p. 2073 à 2085.

Mehdi, T. 2023. « A Cross-Cohort Comparison of Economic Well-being During Retirement », Economic and Social Reports, Statistique Canada (à paraître).

Morissette, R. 2020. L’évolution de la situation de l’emploi, 1981 à 2019, Aperçus économiques, Statistique Canada.

Statistique Canada. 2022. Tableau 14-10-0327-01 Caractéristiques de la population active selon le sexe et le groupe d’âge détaillé, données annuelles. Ottawa : Statistique Canada.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :