Feuillets d'information de l'environnement
Variation à long terme de la densité de la population, Toronto et Vancouver, 1971 à 2016

par Jennie Wang et Hugo Larocque

Date de diffusion : le 11 février 2019

Passer au texte

Début du texte

Cette nouvelle analyse présente des données tirées de séries chronologiques comparables de 1971 et de 2016 pour les régions métropolitaines de recensement (RMR) et les subdivisions de recensement (SDR) de Vancouver et de Toronto, qui fournissent une perspective à long terme unique de l’urbanisation dans ces régions. Les tendances relatives à l’urbanisation, y compris la densification des zones urbaines existantes et l’expansion urbaine en périphérie, ont des répercussions sur l’offre et la valeur des services écosystémiques.

Ensemble les RMR de Toronto et de Vancouver représentaient 24 % de la population du Canada en 2016. La population de ces grandes régions métropolitaines a augmenté considérablement au fil du temps, ce qui a eu une incidence sur l’étendue et la densité des zones résidentielles de ces villes au cours de leur développement (carte 1 et carte 2).

S’étant accrue de 120 %, la population totale de la RMR de Toronto est passée de 2,7 millions de personnes en 1971 à 5,9 millions en 2016. Les plus fortes augmentations démographiques ont été observées dans les plus grandes villes, soit Toronto, Mississauga et Brampton (tableau 1). Vaughan et Markham, au nord de Toronto, ont connu la croissance la plus rapide.

La population totale de la RMR de Vancouver a augmenté de 128 %, passant de 1,1 million de personnes en 1971 à 2,5 millions en 2016. Les plus fortes hausses démographiques ont été enregistrées dans les villes de Surrey, de Vancouver et de Richmond (tableau 2). Cela dit, Surrey, Langley et Pitt Meadows, situées au sud-est et à l’est de la région métropolitaine, comptaient parmi les subdivisions de recensement affichant la croissance la plus rapide.

Bien que la population totale et sa densité aient augmenté dans presque toutes les subdivisions de recensement, cette croissance était souvent concentrée dans certains secteurs. À Toronto, par exemple, d’importantes augmentations de la densité ont été notées dans les quartiers Waterfront Communities et  Niagara, ainsi que dans le Corridor de la rue Bay et le long des voies de transport rapide menant à North York. De même, l’augmentation de la densité de population à Vancouver s’est concentrée au centre-ville de Vancouver et au sud de False Creek. Cette augmentation s’est également remarquée dans certaines parties de l’est de Vancouver, de Burnaby et de New Westminster le long des voies de transport rapide.

Pendant la même période, certains quartiers résidentiels établis ont connu peu ou pas de changement dans la densité de leur population ou ont subi des baisses démographiques. Ces tendances reflètent peut-être le mouvement vers une diminution de la taille du ménage conjuguée à la préservation des anciens logements individuels, logements jumelés et duplex dans certaines régions, ainsi qu’à la construction d’immeubles à logements multiples de plus haute densité dans d’autres régions.

La croissance démographique peut avoir différents effets sur la forme urbaine et mener au réaménagement, à l’aménagement sur terrain intercalaire ou à l’expansion des surfaces artificielles et des zones bâties à la périphérie des villes. En comparant, par exemple, les zones de croissance démographique aux cartes déjà publiées présentant l’évolution des zones bâties à Toronto (carte 3.29) et à Vancouver (carte 3.31), on constate l’important chevauchement des changements dans la densité de la population et l’expansion urbaine (Statistique Canada, 2016)Note .

En plus des règlements de zonage municipaux régissant le type d’aménagement qui s’opère dans les villes, des dispositions législatives sont en place dans les deux régions afin de protéger les terrains du développement. La Ceinture de verdure de l’Ontario a été établit en 2005 pour préserver les espaces verts, les terres agricoles, les milieux humides et les bassins hydrographiques dans la région du Golden Horseshoe, qui comprend Toronto (Ministère des Affaires municipales et du Logement de l’Ontario, 2018). La réserve de terres agricoles a été créée en Colombie-Britannique dans les années 1970 afin de protéger de l’aménagement les terres agricoles de grande qualité (Agricultural Land Commission de la Colombie-Britannique, 2014). La Ceinture de verdure et les zones de la réserve de terres agricoles figurent sur les cartes (Ministère des Affaires municipales et du Logement de l’Ontario, 2017; Agricultural Land Commission de la Colombie-Britannique, 2018).

Carte 1 Densité de population de la région métropolitaine de recensement de Toronto, 1971 et 2016

Description de la carte 1

Le titre de cette carte est « Densité de population de la région métropolitaine de recensement de Toronto, 1971 et 2016 ».

Cette carte comprend deux éléments principaux : une carte affichant la densité de la population de la RMR de Toronto en 1971 et une carte semblable pour l’année 2016. La légende qui l’accompagne indique les catégories affichées sur la carte, localise l’emplacement de Toronto au Canada et précise la population totale de la RMR en 1971 (2 699 927) et en 2016 (5 928 040).

Les catégories de densité de population sont identifiées par des couleurs. La catégorie 1 (marron foncé) représente les secteurs ayant une densité égale ou supérieure à 25 000 personnes par km2; la catégorie 2 (marron clair), les secteurs ayant une densité de 12 500 à moins de 25 000 personnes par km2; la catégorie 3 (fuchsia), les secteurs ayant une densité de 5 000 à moins de 12 500 personnes par km2; la catégorie 4 (fuchsia clair), les secteurs ayant une densité de 2 500 à moins de 5 000 personnes par km2; la catégorie 5 (lilas), les secteurs ayant une densité de 1 000 à moins de 2 500 personnes par km2; la catégorie 6 (lilas pâle), les secteurs ayant une densité de 400 à moins de 1 000 personnes par km2 et la catégorie 7 (blanc), les secteurs comptant moins de 400 personnes par km2.

Les régions à l’extérieur des limites de la RMR sont représentées en gris. À l’aide des hachures vertes, la carte permet également de repérer les zones de la Ceinture de verdure de l’Ontario.

Sur la carte, des étiquettes indiquent l’emplacement de certaines des subdivisions de recensement les plus populeuses, soit Toronto, Mississauga, Brampton, Markham, Vaughan, Richmond Hill, Oakville, Ajax, Milton et Newmarket. L’eau est représentée en bleu pâle.

À Toronto, de 1971 à 2016, l’étendue des régions peuplées a augmenté de façon considérable dans les subdivisions de recensement situées à l’extérieur du noyau urbain de Toronto. Cette expansion est particulièrement notable à Vaughan et à Markham au nord, à Brampton au nord-ouest, à Milton à l’ouest et à Ajax à l’est. Dans la zone centrale, il y a eu un accroissement de la superficie des régions dont la densité de population était égale ou supérieure à 25 000 personnes par km2 (catégorie 1), par exemple dans les quartiers des Waterfront Communities, de Niagara et du Corridor de la rue Bay. Pendant la même période, certains quartiers résidentiels établis de Toronto ont connu peu ou pas de changement dans la densité de leur population ou ont subi des baisses démographiques.

Toronto: Nombre de polygones d’îlots de diffusion en fonction de la catégorie de densité de population, 1971 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Toronto: Nombre de polygones d’îlots de diffusion en fonction de la catégorie de densité de population. Les données sont présentées selon Catégorie (titres de rangée) et Densité de population, 1971 et 2016, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Catégorie Densité de population 1971 2016
nombre
Catégorie 1 ≥ 25 000 personnes par km2 203 568
Catégorie 2 12 500 à < 25 000 personnes par km2 1 266 1 195
Catégorie 3 5 000 à < 12 500 persons par km2 4 048 11 850
Catégorie 4 2 500 à < 5 000 personnes par km2 4 271 8 763
Catégorie 5 1 000 à < 2 500 personnes par km2 3 056 3 330
Catégorie 6 2400 à < 1 000 personnes par km2 2 475 872
Catégorie 7 < 400 personnes par km2 16 658 5 399

La région de la Ceinture de verdure figure sur la carte de 1971 à des fins de référence seulement.

Note : Ces cartes montrent la densité de population des îlots de diffusion (ID) en 1971 et en 2016. Les populations des ID de 1971 ont été adaptées en répartissant proportionnellement les populations des secteurs de dénombrement (SD) de 1971 à la géographie des ID de 2016. Cette répartition a été effectuée en fonction des rapports de population entre les ID de 1971 et les SD de 2001. Même s’il y a eu des cas problématiques de répartition des populations des SD de 1971 par rapport aux ID qui étaient non résidentiels en 1971, l’incidence globale sur la carte de la densité de population de 1971 devrait être faible.

Version PDF de la carte 1

Carte 2 Densité de population de la région métropolitaine de recensement de Vancouver, 1971 et 2016

Description de la carte 2

Le titre de cette carte est « Densité de population de la région métropolitaine de recensement de Vancouver, 1971 et 2016 »

Cette carte comprend deux éléments principaux : une carte affichant la densité de la population de la RMR de Vancouver en 1971 et une carte semblable pour l’année 2016. La légende qui l’accompagne indique les catégories affichées sur la carte, localise l’emplacement de Vancouver au Canada et précise la population totale de la RMR en 1971 (1 082 441) et en 2016 (2 463 431).

Les catégories de densité de population sont identifiées par des couleurs. La catégorie 1 (marron foncé) représente les secteurs ayant une densité égale ou supérieure à 25 000 personnes par km2; la catégorie 2 (marron clair), les secteurs ayant une densité de 12 500 à moins de 25 000 personnes par km2; la catégorie 3 (fuchsia), les secteurs ayant une densité de 5 000 à moins de 12 500 personnes par km2; la catégorie 4 (fuchsia clair), les secteurs ayant une densité de 2 500 à moins de 5 000 personnes par km2; la catégorie 5 (lilas), les secteurs ayant une densité de 1 000 à moins de 2 500 personnes par km2; la catégorie 6 (lilas pâle), les secteurs ayant une densité de 400 à moins de 1 000 personnes par km2 et la catégorie 7 (blanc), les secteurs comptant moins de 400 personnes par km2.

Des hachures vertes permettent également de repérer sur la carte les zones de la réserve de terres agricoles de la Colombie-Britannique.

Sur la carte, des étiquettes indiquent l’emplacement de certaines des subdivisions de recensement les plus populeuses, soit Vancouver, Surrey, Burnaby, Richmond, Coquitlam, Langley, Delta, North Vancouver, Maple Ridge et New Westminster. L’eau est représentée en bleu pâle.

À Vancouver, de 1971 à 2016, l’étendue des régions peuplées a augmenté de façon considérable dans les subdivisions de recensement situées à l’extérieur du noyau urbain de Vancouver. Cette expansion est particulièrement notable au sud-est et à l’est de la ville, par exemple à Surrey et à Langley ainsi qu’à Pitt Meadows, à Maple Ridge et à Coquitlam. Une augmentation a été observée dans la superficie des secteurs ayant une densité de population qui correspond aux catégories 1 et 2, soit une densité égale ou supérieure à 25 000 personnes par km2 et une densité de 12 500 à moins de 25 000 personnes par km2, par exemple dans le centre-ville de Vancouver, au sud de False Creek et autour de Metrotown, à Burnaby. Pendant la même période, certains quartiers résidentiels établis ont connu peu ou pas de changement dans la densité de leur population ou peuvent avoir subi des baisses démographiques.

Vancouver: Nombre de polygones d’îlots de diffusion en fonction de la catégorie de densité de population, 1971 et 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Vancouver: Nombre de polygones d’îlots de diffusion en fonction de la catégorie de densité de population. Les données sont présentées selon Catégorie (titres de rangée) et Densité de population, 1971 et 2016, calculées selon nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Catégorie Densité de population 1971 2016
nombre
Catégorie 1 ≥ 25 000 personnes par km2 40 252
Catégorie 2 12 500 à < 25 000 personnes par km2 252 711
Catégorie 3 5 000 à < 12 500 persons par km2 1 875 3 930
Catégorie 4 2 500 à < 5 000 personnes par km2 3 811 4 991
Catégorie 5 1 000 à < 2 500 personnes par km2 2 831 1 882
Catégorie 6 400 à < 1 000 personnes par km2 2 091 552
Catégorie 7 < 400 personnes par km2 4 295 2 877

Les zones de la réserve de terres agricole figurent sur la carte de 1971 à des fins de référence seulement.

Note : Ces cartes montrent la densité de population des îlots de diffusion (ID) en 1971 et en 2016. Les populations des ID de 1971 ont été adaptées en répartissant proportionnellement les populations des secteurs de dénombrement (SD) de 1971 à la géographie des ID de 2016. Cette répartition a été effectuée en fonction des rapports de population entre les ID de 1971 et les SD de 2001. Même s’il y a eu des cas problématiques de répartition des populations des SD de 1971 par rapport aux ID qui étaient non résidentiels en 1971, l’incidence globale sur la carte de la densité de population de 1971 devrait être faible.

Version PDF de la carte 2


Tableau 1
Chiffres de population et des logements, 1971 et 2016, région métropolitaine de recensement et subdivisions de recensement de Toronto
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Chiffres de population et des logements. Les données sont présentées selon Nom géographique (titres de rangée) et Genre, 2016, 1971, Superficie des terres, Population et Logements privés, calculées selon km et nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Nom géographique Genre 2016 1971 2016
Superficie des terres Population Logements privés Population Logements privés
km2 nombre
Toronto RMR 5 905,8 2 699 927 794 253 5 928 040 2 235 145
Toronto C 630,2 2 089 729 630 164 2 731 571 1 179 057
Mississauga CY 292,4 172 510 46 973 721 599 248 469
Brampton CY 266,4 69 943 18 252 593 638 173 428
Markham CY 212,3 36 684 9 557 328 966 106 131
Vaughan CY 273,6 15 873 4 270 306 233 96 657
Richmond Hill T 101,1 32 384 8 680 195 022 66 465
Oakville T 138,9 59 043 16 091 193 832 68 617
Ajax T 67,0 17 878 4 639 119 677 38 105
Milton T 363,2 13 583 3 638 110 128 35 537
Pickering CY 231,5 25 196 6 239 91 771 31 630
Newmarket T 38,5 18 941 5 059 84 224 29 315
Caledon T 688,2 17 422 4 689 66 502 22 021
Halton Hills T 276,3 31 136 8 324 61 161 21 475
Aurora T 49,8 13 614 3 611 55 445 19 381
Whitchurch-Stouffville T 206,2 11 262 3 113 45 837 15 712
Georgina T 287,8 14 959 4 570 45 418 18 687
Bradford West Gwillimbury T 201,0 6 673 1 803 35 325 11 918
New Tecumseth T 274,2 10 438 2 944 34 242 13 191
Orangeville T 15,6 8 074 2 400 28 900 10 696
King TP 333,3 12 864 3 400 24 512 8 736
East Gwillimbury T 245,0 9 359 2 427 23 991 8 279
Uxbridge TP 420,9 9 507 2 619 21 176 7 946
Mono T 277,8 2 735 757 8 609 3 127
Chippewas of Georgina Island First Nation IRI 14,5 120 34 261 565

Tableau 2
Chiffres de population et des logements, 1971 et 2016, région métropolitaine de recensement et subdivisions de recensement de Vancouver
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Chiffres de population et des logements. Les données sont présentées selon Nom géographique (titres de rangée) et Genre, 2016, 1971, Superficie des terres, Population et Logements privés, calculées selon km et nombre unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Nom géographique Genre 2016 1971 2016
Superficie des terres Population Logements privés Population Logements privés
km2 nombre
Vancouver CMA 2 882,7 1 082 441 345 897 2 463 431 1 027 613
Vancouver CY 115,0 426 055 153 193 631 486 309 418
Surrey CY 316,4 98 601 26 954 517 887 181 159
Burnaby CY 90,6 125 660 38 657 232 755 98 030
Richmond CY 129,3 62 121 16 945 198 309 77 478
Coquitlam CY 122,3 53 230 13 332 139 284 54 393
Langley DM 308,0 21 936 6 360 117 285 43 720
Delta DM 180,2 45 860 12 062 102 238 37 590
North Vancouver DM 160,8 57 861 15 603 85 935 32 624
Maple Ridge CY 266,8 24 476 7 423 82 256 31 400
New Westminster CY 15,6 42 835 15 448 70 996 34 235
Port Coquitlam CY 29,2 19 560 5 221 58 612 22 586
North Vancouver CY 11,8 31 847 11 519 52 898 26 426
West Vancouver DM 87,3 35 452 11 246 42 473 18 649
Port Moody CY 25,9 10 778 2 938 33 551 13 318
Langley CY 10,2 4 684 1 508 25 888 12 264
White Rock CY 5,1 10 349 4 127 19 952 10 856
Pitt Meadows CY 86,5 2 837 773 18 573 7 356
Greater Vancouver A RDA 816,3 3 643 1 088 16 133 8 542
Bowen Island IM 50,1 350 167 3 680 1 915
Capilano 5 IRI 1,7 1 332 578 2 931 1 433
AnmoreTableau 2 Note 1 VL 27,5 906 272 2 210 723
Burrard Inlet 3 IRI 1,1 152 27 1 855 932
Musqueam 2 IRI 1,8 650 129 1 652 615
Lions Bay VL 2,5 396 121 1 334 547
Tsawwassen IRI 6,6 81 22 816 368
BelcarraTableau 2 Note 1 VL 5,5 0 0 643 292
Mission 1 IRI 0,3 471 103 576 178
Matsqui 4Tableau 2 Note 2 IRI 0,3 0 0 471 286
Katzie 1 IRI 0,4 91 18 262 83
Seymour Creek 2Tableau 2 Note 2 IRI 0,5 0 0 123 40
Semiahmoo IRI 1,3 119 41 120 64
McMillan Island 6 IRI 1,8 83 17 94 32
Coquitlam 1Tableau 2 Note 3 IRI 0,0 6 2 54 25
Barnston Island 3 IRI 0,6 0 0 49 16
Katzie 2 IRI 0,3 0 0 40 15
Musqueam 4 IRI 0,5 0 0 10 4
Coquitlam 2 IRI 0,8 19 3 0 0
Langley 5 IRI 1,3 0 0 0 0
Whonnock 1 IRI 0,4 0 0 0 1

Note aux lecteurs

Ces nouvelles cartes thématiques présentent la densité de la population à l’échelle de l’îlot de diffusion au sein des régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto et de Vancouver pour 1971 et 2016 (Statistique Canada, 2017a, 2017b et 2017c). La publication des cartes de 1971 a été rendue possible grâce à la restauration et à la numérisation des polygones des secteurs de dénombrement regroupés pour les RMR du Recensement de la population de 1971, en utilisant des cartes de recensement originales sur papier et sur microfilm.

Un secteur de dénombrement (SD) correspond à l’unité spatiale dénombrée par un recenseur et pourrait, selon son emplacement, comprendre jusqu’à 300 ménages. Les données sur la population et les logements sont appariées à un point représentatif de SD (coordonnées). L’emplacement du point indique généralement le centre de population du SD (Statistique Canada, 1972).

Sur les cartes 1 et 2, les données sur la population des points de SD de 1971 ont été adaptées à l’échelle géographique plus précise de l’îlot de diffusion (ID), qui a été adopté en 2001. Les données sur la population des SD en 1971 ont été attribuées proportionnellement aux ID en fonction des rapports de population entre les SD de 1971 et les ID de 2001 (Statistique Canada, 2002a et 2002b). Pour calculer la densité de la population, on divise la population de l’ID par la superficie des terres. Même s’il y a probablement eu des cas problématiques de répartition des populations des SD de 1971 par rapport aux ID (p. ex. les ID qui étaient non résidentiels en 1971, mais qui ont par la suite été aménagés en secteurs résidentiels), l’incidence globale sur les cartes de la densité de la population de 1971 devrait être faible.

Dans les tableaux 1 et 2, les données sur la population et les logements associées aux SD de 1971 sont agrégées en fonction des limites des subdivisions de recensement (SDR) et des RMR du Recensement de la population de 2016. Pour cette raison, certains totaux de 1971 ne correspondent pas aux tableaux déjà publiés. Dans la RMR de Toronto, ces différences ont trait à l’évolution des limites des SDR, y compris celles de Brampton, de Mississauga, de Caledon, d’Oakville, de Milton et d’Halton Hills à l’ouest de la RMR, de Toronto, d’Ajax et de Pickering à l’est ainsi que de New Tecumseth au nord. Dans la RMR de Vancouver, ces différences sont attribuables aux changements apportés aux limites de Pitt Meadows, de Capilano 5, de Musqueam 2, de Greater Vancouver A, d’Anmore et de Belcarra.

Références

Agricultural Land Commission de la Colombie-Britannique, 2018, ALR Zones shapefile, daté du 31 juillet 2018.

Agricultural Land Commission de la Colombie-Britannique, 2014, ALR History.

Ministère des Affaires municipales et du Logement de l’Ontario, 2018, La protection de la ceinture de verdure.

Ministère des Affaires municipales et du Logement de l’Ontario, 2017, Limite extérieure de la ceinture de verdure, datée du 1er juillet, 2017.

Statistique Canada, 2017a, « Restauration des polygones des secteurs de dénombrement de 1971 pour les grandes villes canadiennes,” Statistiques environnementales : fichiers des limites, no 16-510-X au catalogue.

Statistique Canada, 2017b, Géosuite 2016, no 92-150-X au catalogue.

Statistique Canada, 2017c, Recensement de 2016 – Fichiers des limites, no 92-160-X au catalogue.

Statistique Canada, 2016, « Le paysage changeant des régions métropolitaines du Canada », L’activité humaine et l’environnement, no 16-201-X au catalogue.

Statistique Canada, 2002a, Géosuite 2001, Catalogue no 92F0150GIF.

Statistique Canada, 2002b, Recensement de 2001 – Fichiers des limites, no 92F0171GIF au catalogue.

Statistique Canada, 1972, Dictionnaire des termes du recensement de 1971, no 12-540 au catalogue.

Date de modification :