Comptes économiques nationaux

Les Comptes économiques nationaux (CEN) fournissent une vue d’ensemble simplifiée d’une réalité fort complexe : l’économie.

Les CEN constituent un sous-ensemble du Système canadien des comptes macroéconomiques. Ils visent d’abord à mesurer la production, les revenus, la consommation, l’épargne, l’investissement, le financement et la richesse. Des indicateurs macroéconomiques comme le produit intérieur brut, l’épargne nationale, le revenu disponible et la valeur nette nationale sont des agrégats clés de ce système.

Les statistiques reliées à la production telles la production, la consommation intermédiaire et la valeur ajoutée brute sont mesurées par industrie, tandis que le revenu, l’utilisation des revenus à des fins de consommation ou d’acquisition d’actifs, le financement et la richesse sont mesurés par secteur institutionnel (ménages, institutions sans but lucratif au service des ménages, administrations publiques, sociétés non financières, sociétés financières et non-résidents).

Les composantes des CEN sont publiées sur une base annuelle, trimestrielle et mensuelle. Les séries annuelles remontent à 1926 et les séries trimestrielles, à 1947; cela dit, on ne dispose pas de séries chronologiques continues à partir de ces dates, en raison des changements apportés aux concepts à différents moments depuis la création de ces comptes. Des séries chronologiques sur une base continue sont présentement disponibles pour la période de 1961 à aujourd’hui.

La compréhension des activités menées à l’échelle de l’économie a commencé à présenter un intérêt crucial après la Grande Crise, dans les années 1930. Cet événement est perçu comme un catalyseur du développement de la macroéconomie, dont le principe clé, préconisé par Keynes dans son cadre d’analyse, est que les revers économiques sont généralement caractérisés par une demande agrégée insuffisante.

Des recherches subséquentes dans ce domaine ont, quant à elles, fait ressortir la nécessité de disposer de nouvelles données sur la macroéconomie. L’émergence de la comptabilité nationale en tant que discipline, y compris l’élaboration des CEN au Canada, visait directement à répondre à ce besoin.

Depuis leur première parution régulière en 1952, les CEN—dont l’agrégat central est le produit intérieur brut (PIB)—sont devenus indispensables pour les travaux d’analyse macroéconomique au Canada. Ainsi que leur nom le laisse deviner, les CEN sont axés d’abord sur le revenu tiré de la production et sur les dépenses finales associées à cette production. À titre d’indicateur principal de la performance économique, le PIB ainsi que les renseignements détaillés s’y rapportant (par exemple, la consommation, l’investissement, l’épargne et les opérations détaillées des secteurs institutionnels) jouent un rôle clé dans notre compréhension de la mesure de l’activité macroéconomique.

Le « Système de comptabilité nationale 2008 » sert de cadre pour structurer la compilation des CEN du Canada. Le SCN 2008 met de l’avant les concepts, les classifications et les méthodes recommandés à l’échelle internationale pour mesurer la richesse, la production, les revenus, l’épargne, l’investissement et les opérations financières. L’utilisation du SCN 2008 fait en sorte que les CEN du Canada sont comparables à ceux d’autres pays, notamment les États-Unis, l’Australie, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne.

Les comptes économiques nationaux du Canada sont groupés d’après les catégories suivantes :

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :