Crimes déclarés par la police au Canada, 2021

Date de diffusion : le 2 août 2022
Infographie : Crimes déclarés par la police au Canada, 2021
Description : Crimes déclarés par la police au Canada, 2021

La hausse des crimes violents déclarés par la police et la baisse continue des crimes sans violence reflètent l’évolution de la nature de la criminalité en général au Canada en 2021


Tableau 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 1. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et L’Indice de gravité de la criminalité avec violence et L’Indice de gravité de la criminalité sans violence(figurant comme en-tête de colonne).
Année L’Indice de gravité de la criminalité avec violenceTableau 1 Note 1 L’Indice de gravité de la criminalité sans violenceTableau 1 Note 1
2006 *année de base de l’IGC 100,0 100,0
2007 97,8 94,3
2008 95,1 88,9
2009 94,3 85,3
2010 89,2 80,5
2011 85,7 74,5
2012 82,0 73,0
2013 74,0 66,9
2014 70,7 65,4
2015 75,3 68,4
2016 76,9 70,1
2017 81,3 70,7
2018 83,6 72,6
2019 90,3 75,8
2020 88,0 68,7
2021 92,5 66,7

En 2021, des variations de l’IGC ont été observées dans les provinces et les territoires


Tableau 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 2. Les données sont présentées selon Province ou territoire (titres de rangée) et Valeur de l’IGC, 2021 et Variation en pourcentage de l’IGC, 2020 à 2021(figurant comme en-tête de colonne).
Province ou territoire Valeur de l’IGC, 2021 Variation en pourcentage de l’IGC, 2020 à 2021
Terre-Neuve-et-Labrador 75,5 +9 %
Île-du-Prince-Édouard 57,0 -1 %
Nouvelle-Écosse 71,6 -1 %
Nouveau-Brunswick 88,5 +6 %
Québec 54,3 +5 %
Ontario 56,2 +1 %
Manitoba 126,9 +1 %
Saskatchewan 146,8 +3 %
Alberta 101,4 -7 %
Colombie-Britannique 92,9 -5 %
Yukon 213,3 -1 %
Territoires du Nord-Ouest 391,3 -6 %
Nunavut 384,1 +2 %
Canada 73,7 0 %

Crimes qui ont contribué à la variation de l’IGC en raison de leur volume et de leur gravité


Tableau 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 3. Les données sont présentées selon Type d’infraction (titres de rangée) et Taux(figurant comme en-tête de colonne).
Type d’infraction Taux
Introduction par effraction -10 %
Agression sexuelle (niveau 1) +18 %
Vol de 5 000 $ ou moins -4 %
Vol qualifié -5 %

3 360 crimes motivés par la haine : Le nombre de crimes haineux déclarés par la police a augmenté de 27 % pour s’établir à 3 360 affaires. Les crimes motivés par la haine ciblant la religion (y compris les religions juive, musulmane et catholique) et l’orientation sexuelle sont à l’origine de la majeure partie de la variation observée à l’échelle nationale.

En 2021, 788 personnes ont été victimes d’un homicide au Canada, soit 29 de plus qu’en 2020


Tableau 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 4. Les données sont présentées selon Victimes d’homicide (titres de rangée) et Taux d’homicides pour 100 000 habitants(figurant comme en-tête de colonne).
Victimes d’homicideTableau 4 Note 2 Taux d’homicides pour 100 000 habitants
Victimes autochtones de genre masculin 14,13
Victimes autochtones de genre féminin 4,31
Victimes non-autochtones de genre masculin 2,03
Victimes non-autochtones de genre féminin 0,80

Tableau 4-2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 4-2. Les données sont présentées selon Victimes d’homicide (titres de rangée) et Taux d’homicides pour 100 000 habitants(figurant comme en-tête de colonne).
Victimes d’homicideTableau 4-2 Note 2 Taux d’homicides pour 100 000 habitants
Victimes racisées de genre masculin 4,10
Victimes racisées de genre féminin 0,92
Victimes de genre masculin dans le reste de la population 2,59
Victimes de genre féminin dans le reste de la population 1,03

Près du tiers des victimes d’homicide ont été identifiées comme étant des personnes racisées. Parmi ces victimes, 49 % ont été identifiées comme étant Noires et 19 % ont été identifiées comme étant Sud-Asiatiques.

Le taux d’infractions liées aux opioïdes déclarées par la police (à l’exception de l’héroïne) a augmenté de 13 % en 2021. Parmi toutes les infractions relatives aux drogues, les infractions liées aux opioïdes sont les seules à avoir augmenté au cours des deux premières années de la pandémie.

Le taux de criminalité en milieu urbainNote 3 a diminué de 11 % de 2019 à 2021, y compris une baisse de 16 % des crimes contre les biens. Au cours de la même période, le taux de criminalité global en milieu rural a augmenté de 1 %, y compris une hausse de 7 % du taux de crimes avec violence.

Régions métropolitaines de recensement ayant enregistré les cinq plus fortes hausses et les cinq plus fortes baisses de l’IGC


Tableau 5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 5 Variation en pourcentage de l’IGC, 2020 à 2021(figurant comme en-tête de colonne).
Variation en pourcentage de l’IGC, 2020 à 2021
Les cinq plus fortes hausses selon la RMR
Saguenay +14 %
Moncton +9 %
Belleville +8 %
London +7 %
Thunder Bay +7 %
Les cinq plus fortes baisses selon la RMR
Calgary -9 %
Guelph -8 %
Vancouver -8 %
Edmonton -8 %
Lethbridge et Brantford -7 %

Source :Statistique Canada, Centre canadien de la statistique juridique et de la sécurité des collectivités, Programme de déclaration uniforme de la criminalité, « Statistiques sur les crimes déclarés par la police au Canada, 2021 », Juristat, produit no 85-002-X au catalogue.

Date de modification :